Le Printemps de l'égalité en Bourgogne-Franche-Comté

Le Printemps de l'égalité en Bourgogne-Franche-Comté

www.bourgognefranchecomte.fr

Du 8 mars (Journée internationale des droits des femmes) jusqu’au 24 mai 2019, découvrez les dix évènements organisés par la Région et ses partenaires.


Femmes et Pouvoir - 8 mars > Dijon
Culture - 8 au 10 mars > Vézelay - 9 au 31 mars > Région
Handicap > 8 au 10 mars > Auxerre
Formation > 21 mars > Dole
Espace public >En mai > Besançon
Économie numérique > 4 avril > Le Creusot
Orientation > En mai > Besançon
Europe > En mai > Dijon
Éducation > 10 au 24 mai > Dijon
Sport > 24 mai > Dijon

Du 08 mars au 24 mai 2019 à Dijon

Accès à l’emploi, aux responsabilités, partage des tâches, rémunérations, violences… les inégalités entre les femmes et les hommes existent dans toutes les sphères de la société. Plus ou moins fortes, plus ou moins connues mais bien présentes.
Pour que l’égalité devienne réelle entre les femmes et les hommes, la Région Bourgogne-Franche-Comté a initié son « Printemps de l’égalité » du 8 mars au 24 mai 2019

 

 

Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté

Comme la liberté et la fraternité, l’égalité est un des fondements de notre République. C’est un principe dont nous devons être soucieux en toute circonstance. Et le premier domaine où chacun de nous doit faire vivre l’égalité, c’est entre les femmes et les hommes.
Mais affirmer des principes ne suffit pas : il faut aussi les mettre en action. C’est la raison pour laquelle la Région Bourgogne-Franche-Comté a initié ce « Printemps de l’égalité ». Sport, culture, vie économique, formation… : notre Région s’est engagée pour promouvoir l’égalité dans tous les domaines où elle intervient.
Nous avons le devoir et nous avons le pouvoir d’agir.
Mobilisons-nous ! 
Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté

 

 

Le Printemps de l'égalité en Bourgogne-Franche-Comté

Laëtitia Martinez (au centre), vice-présidente du conseil régional en charge du sport, de la citoyenneté et de l’égalité femmes-hommes, a donné le coup d’envoi de la 1re édition du Printemps de l’égalité, vendredi 8 mars 2019. Une 1ère édition pour laquelle se sont investis les conseillers régionaux afin que sur tout le territoire l'égalité entre les femmes et les hommes aboutisse. Ainsi selon Laëtitia Martinez "Avec cette 1ère édition, la région souhaite créer une vraie culture de l’égalité... Comment peut on prendre en compte dans les politiques publiques la problématique de l’égalité entre les femmes et les hommes ? La réponse est donnée par des Conseillers régionaux, fortement mobilisés en présentant 10 évènements (voir ci-dessous) se déroulant en BFC, et dans le cadre de ses compétences."

 


Printemps de l’égalité : du 8 mars (Journée internationale des droits des femmes) jusqu’au 24 mai 2019, découvrez les dix évènements organisés par la Région et ses partenaires.

Femmes et Pouvoir - 8 mars > Dijon
Culture - 8 au 10 mars > Vézelay - 9 au 31 mars > Région
Handicap > 8 au 10 mars > Auxerre
Formation > 21 mars > Dole
Espace public >En mai > Besançon
Économie numérique > 4 avril > Le Creusot
Orientation > En mai > Besançon
Europe > En mai > Dijon
Éducation > 10 au 24 mai > Dijon
Sport > 24 mai > Dijon

Faites le test !
En dix questions, vérifiez si vous êtes plutôt novice ou émérite…

FEMMES ET POUVOIR
Parmi les maires, combien en France sont des femmes ?
- 16 % - 37 % - 50 % ?
POUR EN SAVOIR PLUS
Alors que les femmes constituent plus de la moitié (51,6 %) de la population française, moins d’un.e maire sur 6 est une femme. Seulement 3 femmes sont présidentes d’un conseil régional, 9 sont à la tête d’un des 101 départements français et 6 femmes dirigent une ville de plus de cent mille habitants.
Malgré la parité imposée par la loi dans les assemblées locales depuis 2013, les exécutifs restent peu accessibles aux femmes.
D’autant que l’obligation ne s’applique ni aux communes de moins de 1 000 habitants, ni aux intercommunalités où 13 % des exécutifs restent exclusivement masculins !
SOURCE & RESSOURCES
www.ellesaussi.org
« Parité au niveau local : en l’absence de contraintes légales, le partage des responsabilités s’arrête aux portes du pouvoir »
Haut conseil à l’égalité – 02/02/2017.
Bonne réponse : 16 %

ÉVÈNEMENT
Table ronde « Femmes et pouvoir »
LIEUX / DATES
Vendredi 8 mars de 15h30 à 17h
Rectorat de DIJON – Salle des actes
POUR
À partir de quatre parcours personnels, sensibiliser les lycéennes et les lycéens aux questions de pouvoir et répondre aux questions qu’elles et ils peuvent se poser quant à leur future vie professionnelle.
Femmes au pouvoir, femmes de pouvoir, femmes confrontées au pouvoir tel qu’il s’exerce dans le monde politique, dans le domaine de l’éducation, dans l’univers professionnel… Quatre femmes occupant aujourd’hui des postes de décision partagent leur expérience devant les lycéennes et les lycéens : Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon, Delphine Still, directrice générale de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Côte-d’Or et Cécile Ruffin, manageure au sein de FETE - Femmes, Egalité, Emploi.
Le débat sera animé par les délégués académiques à l’égalité.
PUBLIC / LIEN
Lycéennes et lycéens, sur invitation.

CULTURE
Depuis 1985, quelle est la part de femmes qui ont reçu la Victoire de la musique du meilleur album ?
8 % - 28 % - 48 % ?
POUR EN SAVOIR PLUS
Au Festival de la bande dessinée d’Angoulême de 2016, 30 auteurs étaient en compétition pour le Grand Prix. Trente nommés, et pas une seule femme. Et depuis sa création il y a 70 ans, un seul film réalisé par une femme a obtenu la Palme d’or au festival de Cannes.
Car si les étudiantes sont aujourd’hui plus nombreuses que les étudiants dans les écoles d’art, elles deviennent progressivement moins actives, moins payées, moins aidées, moins programmées, moins récompensées, et enfin moins en situation de responsabilité que leurs homologues masculins.
SOURCE & RESSOURCES
Ministère de la Culture/Observatoire 2018 de l’égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication.
Inégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture – Acte II : après 10 ans de constats, le temps de l’action (rapport du Haut Conseil à l’Égalité - 2018).


ÉVÈNEMENT
1re édition du festival « ELLES » Chantent, composent, dirigent
LIEUX / DATES
Du 8 au 10 mars à VÉZELAY
Et tout au long du mois de mars en région Bourgogne-Franche-Comté (Doubs, Côte-d’Or, Yonne, Saône-et-Loire).
POUR
Mettre en lumière les oeuvres et parcours de femmes qui chantent, composent, dirigent, bien souvent oubliées de l’histoire musicale.
« C’est un fait : peu nombreux sont les noms de femmes dans la musique qui viennent au bout des lèvres. Tout juste quelques muses, protectrices, chevilles ouvrières discrètes ayant oeuvré dans l’ombre d’un génie « évidemment masculin » ! Et bien sûr,
pour les plus proches de nous, quelques interprètes et musiciennes emblématiques…
Or qu’elles soient à la baguette, derrière la plume ou encore sur le plateau : les femmes ont existé et font aujourd’hui vivre, plus que jamais, intensément la musique. »
PUBLIC / LIEN
Tout public.
Entrée libre et réservation conseillée (obligatoire pour l’atelier)
au 03.86.94.84.30
www.lacitedelavoix.net/elles
Bonne réponse : 8 %

HANDICAP
En France, si 36 % de femmes valides subissent une violence au cours de leur vie, quel est le pourcentage de victimes parmi les femmes handicapées ?
22 % - 36 % - 72 % ?
POUR EN SAVOIR PLUS
Les femmes en situation de handicap, rendues fragiles par leurs difficultés physiques ou même intellectuelles : perte de vision,
difficulté à entendre, restriction motrice, excès de confiance dans l’aidant..., se trouvent être plus vulnérables à toutes violences,
agressions verbales, physiques - notamment sexuelles - et psychologiques. Porter plainte leur est plus difficile et leur parole est moins prise en considération que celle des autres femmes.
SOURCE & RESSOURCES
FDFA (Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir)
Observatoire des inégalités (www.inegalites.fr)

ÉVÈNEMENT
Championnat de France de sport adapté (handicap mental) handball féminin / masculin
LIEUX / DATES
8 au 10 mars à AUXERRE
POUR
Mieux prendre conscience des différentes formes d’inégalités.
La Charte des Nations Unies adoptée en 1948 prévoit, en son article 1, de « réaliser la coopération internationale […] en encourageant le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion ».
Car les inégalités n’existent pas seulement entre les femmes et les hommes, et sont souvent cumulatives entre elles.
PUBLIC / LIEN
Tous publics.
www.ffsa.asso.fr
Bonne réponse : 72 %

FORMATION
Dans les publicités télévisées françaises, les rôles d’expert.e.s sont tenues par les hommes à :
82 % - 71 % - 53 % ?

POUR EN SAVOIR PLUS
Dans la publicité comme dans les émissions télévisuelles, les rôles d’expert.e.s sont presque exclusivement tenus par des hommes
(seulement 18 % de femmes expertes). Les rôles de consommateur.
trice.s et les rôles esthétiques ou inactifs proposent une présence de femmes et d’hommes davantage équilibrée.
Sur onze catégories de produits, les hommes sont majoritairement experts dans huit (96 % dans l’automobile ou 93 % dans
la catégorie technologie / numérique) ; les femmes sont quant à elles exclusivement expertes dans la catégorie habillement /
parfumerie !
SOURCE & RESSOURCES
Enquête du Conseil supérieur de l’audiovisuel Représentation des femmes dans les publicités télévisées (2017)
Centre régional de ressources de FETE (Femmes Égalité Emploi) pour emprunter ou lire en accès libre de nombreux ouvrages
et revues sur les thèmes de l’égalité femmes-hommes et de l’égalité professionnelle (www.fete-bourgogne.org/centrede-
ressources)

ÉVÈNEMENT
Cérémonie de remise des prix du concours de presse lycéen « Bourgogne-Franche-Comté Reporter », en présence du dessinateur
de presse réfugié politique iranien Ali Jamshidifar 
LIEUX / DATES
21 mars à DOLE au lycée Jacques Duhamel
POUR
Aiguiser le sens critique des lycéens vis-à-vis de la presse écrite et plus globalement des médias.
Ce concours « journaux papier ou de médias en ligne » permet aux jeunes lycéens de la région d’exercer leur citoyenneté en
étant en mesure de produire de l’information, de la publier, de s’informer, d’avoir une approche critique dans le cadre d’une
pratique citoyenne des médias.
Il vise, sur 6 thèmes ciblés dont la lutte contre les discriminations et l’égalité femmes / hommes, à :
– Sensibiliser les jeunes lycéens à l’importance d’une lecture régulière et éclairée de la presse, sur papier ou sur le web, dans le but
de se forger des opinions et une identité et de les mettre en forme,
– Initier les élèves à l’éducation aux médias et leur permettre
d’acquérir et de mobiliser de nombreuses compétences en matière d’expression écrite, de travail en commun, de l’usage et
création de journaux et sites web (compétences numériques) 
– Favoriser la rencontre entre les élèves et les professionnels des médias.
PUBLIC / LIEN
Public scolaire sur invitation
www.bourgognefranchecomte.fr/node/347
Bonne réponse : 82 %

ESPACE PUBLIC
Quel est le pourcentage de rues françaises portant des noms de femmes ?
2 % - 17 % - 32 % ?
POUR EN SAVOIR PLUS
La place des femmes dans l’espace public est un enjeu au coeur de l’égalité femmes-hommes. Invisibles ou sous-représentées, elles ne partagent pas la même liberté de mouvement que les hommes, adoptant de multiples tactiques d’adaptation et de contournement lors de leurs déplacements.
Une étude menée en 2016 a ainsi démontré que 39 % des femmes avaient cessé de fréquenter certains lieux publics pour ne pas avoir à affronter des propos ou des comportements sexistes.
SOURCE & RESSOURCES
Secrétariat d’État chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations
Ni vues ni connues (Éditions Hugo & Compagnie - octobre 2017) du Collectif Georgette Sand, qui défend l’idée qu’on ne devrait plus s’appeler George pour être prise au sérieux.

ÉVÈNEMENT
Baptême de l’établissement régional d’enseignement adapté de Besançon en EREA Simone Veil
LIEUX / DATES
Mai 2019 - BESANÇON
POUR
Rendre visibles les femmes, leurs parcours et leur place dans l’Histoire.
Après Camille du Gast la pilote automobile qui a donné son nom au lycée professionnel de Chalon-sur-Saône, les résistantes Lucie Aubrac au lycée agricole Davayé et Germaine Tillion à Montbéliard, Camille Claudel la sculptrice et artiste peintre à Digoin, Simone Weil la philosophe à Dijon, Anna Judic la comédienne à Semur-en-Auxois, Marie Curie, physicienne et chimiste avec son mari Pierre à Sens, de même que Catherine Janot avec son mari Raymond, c’est une grande femme politique qui est mise à l’honneur : Simone Veil, qui a fait adopter le 17 janvier 1975 la loi dépénalisant l’avortement en France et fut présidente du Parlement européen de 1979 à 1982.
PUBLIC / LIEN
Sur invitation.
Bonne réponse : 2 %

ÉCONOMIE NUMÉRIQUE
Parmi les développeur.se.s d’applications mobiles, combien sont des femmes ?
9 % - 22% - 76 % ?
POUR EN SAVOIR PLUS
Un tiers seulement des emplois du secteur numérique est occupé par des femmes, et celles-ci se concentrent sur les fonctions supports (marketing, communication, ressources humaines…).
Elles sont minoritaires dans les filières du développement ou du pilotage de projets (15 %), dans le codage (27 %), la cybersécurité (11 %) ou la création de start-up (9 %).
Les femmes sont ainsi privées d’accès à un secteur stratégique en expansion rapide et qui peine à recruter.
SOURCE & RESSOURCES
www.centre-hubertine-auclert.fr
Fondation Femmes@Numérique (https://femmes-numerique.fr/)

ÉVÈNEMENT
Journée des Entrepren’heureuses sur le thème
« Le code a changé, quel est l’impact du numérique sur mon métier ? Les clés pour m’adapter ? »
LIEUX / DATES
jeudi 4 avril au CREUSOT (10h – 16h)
POUR
Soutenir et encourager des femmes, en les accompagnant dans leur développement personnel et professionnel.
« Un réseau, oui mais comment ? Changer, mais quoi ?
Oser la co-création, parce qu’ensemble c’est plus sympa, on apprend, on découvre, on avance... on repart avec sa feuille de route, son plan d’actions personnel pour aller dans SA direction.
Partout en France, comme avant elles les hommes, des femmes créent des clubs, des réseaux et des cercles d’affaires pour valoriser leurs compétences, dynamiser leurs projets, se rencontrer et s’entraider.
Et pour investir des secteurs d’activité traditionnellement peu ouverts aux femmes. »
PUBLIC / LIEN
K’elles Energies
Ouvert à toutes. Gratuit sur inscription.
(www.facebook.com/KellesEnergies)
Bonne réponse : 9 % (22 c’est le % de femmes inscrites sur Twitter – contre 15 % des hommes- et 76 le % de femmes présentes sur Facebook - 66 % des hommes)

ORIENTATION
Dans combien des 86 familles de métiers répertoriés par l’INSEE se concentre la moitié des femmes ?
12 - 27 - 51 ?
POUR EN SAVOIR PLUS
La moitié des femmes se concentre dans seulement 12 familles de métiers (entretien, médico-social, enseignement...), alors que la moitié des hommes se répartit dans 20 secteurs. Et elles exercent des métiers plus précaires.
Cette répartition sexuée des métiers (services à la personne, santé, action sociale, enseignement pour les femmes / bâtiment et travaux publics, informatique, transport pour les hommes) est notamment le résultat d’une représentation des rôles et activités assignés aux personnes suivant leur appartenance à leur sexe.
SOURCE & RESSOURCES
INSEE
Femme, j’écris ton nom... Guide d’aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions (La Documentation française - 1999)

ÉVÈNEMENT
Débat sur l’accès des hommes aux métiers de la filière sanitaire et sociale
LIEUX / DATES
Le 6 mai 2019 à BESANÇON
Institut régional en travail social (IRTS) de Franche-Comté.
POUR
Mettre en évidence les freins que rencontrent les hommes pour accéder à certains métiers.
« La plus grande difficulté en tant qu’homme assistant maternel ? C’est d’être noyé au milieu des femmes.… Par ailleurs, quand je reçois les parents, j’ai l’obligation, encore plus qu’une femme, de montrer de quoi je suis capable » témoigne Alain, 48 ans.
Eux sont encore étudiants, se sentent compétents et légitimes dans un métier considéré comme une profession de femmes.
Alors ils ont décidé de tourner un court métrage pour le dire sur le ton de l’humour : « Révolution des EJE ».
Venez échanger avec ces futurs éducateurs de jeunes enfants de leur expérience et de leur engagement en faveur de la mixité des métiers, en particulier dans la filière médico-sociale.
PUBLIC / LIEN
Ouvert à tous et toutes.
Renseignements : page Facebook de l’IRTS de Franche-Comté
Bonne réponse : 12 familles de métiers

EUROPE
Quel est l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes au sein de l’Union européenne ?
5 % - 16 % - 25 % ?
POUR EN SAVOIR PLUS
En 2017, la rémunération des femmes était en moyenne inférieure de 16 % à celle des hommes au sein de l’Union européenne. L’écart varie de 3,5 % à 25,6 % selon les pays. Les États membres au sein desquels cet écart est le plus faible sont la Roumanie (le salaire des femmes est inférieur de 3,5 % à celui des hommes), le Luxembourg (5 %), l’Italie (5,3 %), la Belgique (6 %), la Pologne (7,2%) et la Slovénie (8 %). À l’inverse les pays dans lesquels l’écart est le plus important sont l’Estonie (25,6 %), la République tchèque (21,1 %), l’Allemagne (21 %), le Royaume-Uni (20,8 %) et l’Autriche (19,9 %). La France se situe légèrement en deçà de la moyenne européenne avec un écart de rémunération entre les femmes et les hommes de 15,4 %.
SOURCE & RESSOURCES
Comprendre l’Europe : www.touteleurope.eu
Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes :
https://eige.europa.eu
Eurostat : https://ec.europa.eu/eurostat

ÉVÈNEMENT
Conférence « L’égalité femmes-hommes : un enjeu européen »
LIEUX / DATES
Mai 2019 – Campus de Sciences Po Paris à DIJON
POUR
Dresser un état des lieux des situations contrastées au sein des Etats membres et voir comment l’Union européenne intervient en matière d’égalité.
Aujourd’hui encore, partout dans le monde, les femmes restent victimes d’inégalités notamment dans les domaines de l’éducation, de l’emploi (chômage, salaire, retraite...), de la représentation politique, de la pauvreté et de la santé.
C’est pourquoi l’Union européenne a fait de l’égalité entre les femmes et les hommes un de ses principes fondateurs. La Commission européenne s’engage à intégrer cette question dans toutes ses politiques, à la promouvoir dans sa législation et dans les projets qu’elle soutient.
PUBLIC / LIEN
Gratuit. Ouvert à tous et toutes.
Maison de l’Europe en Bourgogne-Franche-Comté
(www.bfc-europe.eu)
Bonne réponse : 16 %

ÉDUCATION
Quand ils se jugent très bons en mathématiques, 8 garçons sur 10 vont en filière scientifique.
Et quand elles se jugent très bonnes en mathématiques, combien de filles s’y orientent ?
6 ? - 7 ? - 8 ?
POUR EN SAVOIR PLUS
Dès 6 ans, les petites filles se considèrent moins brillantes que les garçons ! Car filles et garçons continuent à se conformer à ce qui est présenté comme leur domaine respectif de compétence dans les schémas socioprofessionnels fortement stéréotypés.
Cette persistance des choix sexués est autant le fait des garçons que des filles.
Pourtant, les filles réussissent mieux que les garçons à l’école.
Mais après le baccalauréat, dans les classes préparatoires aux grandes écoles, 74 % des élèves des filières littéraires sont des filles, pour 30 % des élèves de filières scientifiques. Seulement 29 % des diplômes d’ingénieurs sont délivrés à des femmes.
Ainsi, les filles comme les garçons suivent, parfois malgré eux, des parcours scolaires qui ont des conséquences sur leur vie professionnelle.
SOURCE & RESSOURCES
Ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse
Les Plans Égalité lycées, livret de bonnes pratiques pour faire avancer l’égalité filles–garçons au lycée (www.fete-bourgogne.org)

ÉVÈNEMENT
Exposition ludique « Bien dans leur genre »
LIEUX / DATES
Du 10 au 24 mai
DIJON Hôtel de Région (Galerie François Mitterrand)
POUR
Sensibiliser les enfants, mais également leurs parents et tous les adultes, à la question de l’égalité entre les filles et les garçons en leur apprenant à déconstruire les stéréotypes.
D’un point de vue pédagogique, cette action permet :
- d’ouvrir des espaces d’expression et d’échange pour amener les enfants à des changements d’attitude (lutter par exemple contre les moqueries ou manifestations de rejet à l’encontre d’un enfant qui adopte un comportement non conventionnel),
- de pacifier les relations filles / garçons,
- d’encourager la coopération entre les deux sexes, en développant l’entraide et le respect mutuel.
PUBLIC / LIEN
Exposition gratuite et grand public.
Du lundi au vendredi, de 7h30 à 18h30
Prêt et animation autour de l’exposition : Centres d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (http://bourgognefranchecomte-fr.cidff.info/)
Bonne réponse : 6 sur 10

SPORT
Quelle est la part des femmes parmi les licencié.e.s dans les fédérations sportives en France ?
24 % - 37 % - 53 % ?
POUR EN SAVOIR PLUS
Le sport est historiquement et culturellement de genre masculin.
Et le principe de l’égalité entre les hommes et les femmes dans le sport rencontre dans les faits bien des résistances.
Un tiers des licencié.e.s sont aujourd’hui des femmes, grâce à une évolution positive ces dernières années. Mais elles choisissent de préférence des disciplines à dominante d’expression corporelle et semblent opter pour une pratique hors compétition.
Quant à l’accès aux responsabilités techniques et ou électives des femmes, le sport reste un territoire d’expression du pouvoir des hommes. En 2016, sur 115 président.e.s de fédération sportive, seulement 11 étaient des femmes.
SOURCE & RESSOURCES
« Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes – Chiffresclés 2018 » - Secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes
Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports Les chiffresclés du sport - Mars 2017

ÉVÈNEMENT
Femmes et sport en Bourgogne-Franche-Comté
LIEUX / DATES
Vendredi 24 mai (date à confirmer)
DIJON Conseil régional
POUR
Clôturer le 1er Printemps de l’égalité en Bourgogne-Franche-Comté en fêtant collectivement les progrès accomplis dans le domaine du sport dans notre région.
« Dans le cadre de notre soutien affirmé au haut niveau et aux pratiques des amateurs et amatrices de sport, nous ferons de l’égalité entre les femmes et les hommes une priorité » (Laëtitia Martinez, vice-présidente en charge des sports, de l’égalité, de la citoyenneté).
Obligation de mixité des équipements sportifs financés par la Région, promotion des femmes dans les instances dirigeantes du sport, soutien à la pratique sportive des femmes, abonnement de tous les lycées au magazine Les Sportives,… autant de stratégies et d’actions volontaristes qui portent leurs fruits !
PUBLIC / LIEN
Sur invitation : tous partenaires du sport (comités, ligues, bénéficiaires des aides sport de la Région…) et associations oeuvrant à l’égalité femmes-hommes.
Pouvoir Culture Handicap Formation Espace public Économie numérique orientatio Europe Éducation Sport
Bonne réponse : 37,5 %

Conception et réalisation : Région Bourgogne-Franche-Comté, Direction de la communication et des relations avec les citoyens, © photo : Yves Petit, Adobe Stock
4, square Castan
CS 51857
25031 Besançon CEDEX
0 970 289 000
www.bourgognefranchecomte.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.