El Prometeo, Antonio Draghi

El Prometeo, Antonio Draghi

OPÉRA
Auditorium
21000 Dijon
www.opera-dijon.fr
A 20 heures

Du 14 juin au 15 juin 2018 à Dijon

Un rendez-vous découverte à ne pas manquer ! El Prometeo d’Antonio Draghi n’a jamais été représenté depuis le 22 décembre 1669 ! Il ne fut représenté que deux fois cette même année, à la Cour impériale de Vienne, pour les fêtes d’anniversaire de Marie-Anne d’Autriche, reine d’Espagne. C’est dans cette ville que subsiste aujourd’hui le seul exemplaire manuscrit de la partition.

Et c’est ce manuscrit que Leonardo García Alarcón, nouvel artiste en résidence de l’Opéra de Dijon, qui s’est fait une spécialité et un devoir de rendre à la lumière les chef d’oeuvre oubliés, est allé chercher pour le faire revivre, mettant ainsi à jour une sorte de chaînon manquant de l’Histoire de l’opéra entre la tradition lyrique vénitienne et celle qui régnera sur Vienne dans les siècles suivants.

« Ce projet est d’abord celui de Gustavo Tambascio qui nous a quitté prématurément et qui avait depuis de longs mois, avec les équipes de l’Opéra de Dijon, avec ses collaborateurs artistiques et en très étroite collaboration avec Leonardo García Alarcón, dessiné les contours de cette production. Tous ont imaginé remettre sur le théâtre cette pièce oubliée et dont la partition parcellaire attendait patiemment à la bibliothèque Léopoldine de Vienne son exhumation. Faire revivre un ouvrage non écouté et représenté depuis 1669, préparer cet opéra baroque à la manière d’une écriture contemporaine, sans enregistrement préalable et avec des parties totalement réécrites musicalement : tout ceci est exceptionnel ! » Laurent Delvert, metteur en scène.

« Cette production était (…) pour moi l’occasion de travailler avec Gustavo Tambascio, un metteur en scène aux idées absolument uniques pour mettre en relation la mythologie, la musique baroque et l’actualité. Il avait ainsi immédiatement vu le rapprochement qui pouvait être fait entre la figure de Prométhée et celle de Frankenstein (…). Aujourd’hui, suite à la disparition subite de Gustavo Tambascio, je remercie vivement Laurent Delvert d’avoir accepté le défi de continuer le projet dans l’esprit qui nous a animé ces derniers mois avec Gustavo, tout en y apportant aussi sa vision propre. » Leonardo García Alarcón, directeur musical

(Cette production fera l’objet d’une captation par France Télévisions et France Musique)


MUSIQUE Antonio Draghi | Leonardo García Alarcón
ACTES 1 & 2 Antonio Draghi
ACTE 3 Leonardo García Alarcón
LIVRET Antonio Draghi d’après Calderón
CAPPELLA MEDITERRANEA
CHOEUR DE CHAMBRE DE NAMUR
DIRECTION MUSICALE Leonardo García Alarcón
MISE EN SCÈNE Laurent Delvert (d’après les esquisses de travail de Gustavo Tambascio)
DÉCORS Ricardo Sánchez Cuerda
COSTUMES Jesús Ruiz
CRÉATION LUMIÈRES Felipe Ramos
CHEF DE CHOEUR Thibaut Lenaerts
CHORÉGRAPHIE Anna Romaní
PROMETEO Fabio Trümpy
PELEO Scott Conner
TETIS | LA ESTATUA Mariana Flores
NISSEA Giuseppina Bridelli
SATYRO Borja Quiza
MERCURIO Zachary Wilder
MINERVA Ana Quintans
HERCULES Kamil Ben Hsaïn Lachiri
NEREO Victor Torres
PANDORA Anna Reinhold
JUPITER Alejandro Meerapfel
ARACNE Lucia Martin Carton
DANSEURS Daniel Alarcon, Rosabel Huguet, Anna Romaní, Vladimir Hugot

Plus d'infos  ICI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *