Fermetures de trésoreries : l'AMF21 n'apprécie guère la méthode

Fermetures de trésoreries :  l’AMF21 n’apprécie guère la méthode

Après l’annonce des réorganisations de six trésoreries de Côte-d’Or (Saint-Jean-de-Losne/Seurre, Mirebeau-sur-Bèze/Fontaine-Française, Sombernon/Pouilly-en-Auxois), le conseil d’administration de l’association des maires de la Côte-d’Or et des présidents d’intercommunalité réuni le 23 juin 2018 exprime son vif mécontentement, non seulement de voir s’éloigner toujours plus les services des habitants avec ces nouvelles fermetures qui succèdent à tant d’autres , mais également quant à la méthode utilisée :

 - la mise des élus devant le fait accompli, l’annonce de leur consultation étant prévue une fois la décision prise,

- l’impact de ces décisions sur le risque d’opposer entre eux les territoires concernés,

- la nouvelle répartition des missions transférées des structures vers les trésoreries fusionnées mais aussi vers Dijon et Beaune, ce qui fait craindre une fragilité à terme des trésoreries aujourd’hui apparemment sauvées.

Si l’évolution des outils et des moyens de communication, ainsi que le souci de réaliser des économies, peut expliquer de tels choix, on peut néanmoins déplorer l’oubli des personnes âgées ou des personnes qui n’ont pas accès à internet et, plus généralement, les effets humains et sociaux d’une concentration de population et de services devenue trop forte sur les territoires urbains, au détriment d’une meilleure répartition territoriale.

L’AMF21 apporte donc son soutien unanime aux maires des communes lésées par ces décisions.

Pour l’AMF21, le Président, Ludovic ROCHETTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.