Pellerey


CRB Service Patrimoine et inventaire


© André Beuchot


© André Beuchot


© André Beuchot


© André Beuchot


© André Beuchot

Maire BOUCHEROT Nicolas
Secrétaire de Mairie ANGEBAULT Lucille
Adresse Rue Haute - 21440 Pellerey
Tél. 03 80 35 13 09 Fax 03 80 35 13 09
Email commune.pellerey@orange.fr
Horaires d'ouverture Jeudi 10h30-12h
Population 97 habitants. les Pélerins
Altitude 510 mètres Superficie 12 ha
Situation géographique Latitude: 47° 30' 19'' Nord - Longitude: 4° 46' 56'' Est
Communauté de Communes Forêts Seine et Suzon
Canton IS-SUR-TILLE

Je suis fan de ma commune

Présentation

La commune de Pellerey est un village calme situé sur des plateaux boisés de part et d'autre de la vallée de l'Ignon.

Plus d'infos

www.cc-forets-seine-suzon.fr

Tourisme & Patrimoine

Pellerey vient du nom gallo romain "Pilius". La commune a connu un essor important au XIXè siècle avec les forges et la cartonnerie.
Les amoureux d'architecture pourront apprécier les ruines d'un moulin à eau et une église rurale remaniée au XIXè siecle.

© André Beuchot

© André Beuchot

© André Beuchot

Elégante et discrète, la Côte-d’Or séduit par son charme plutôt que par l'exubérance. La richesse de son patrimoine naturel et architectural réserve aux visiteurs des découvertes souvent surprenantes. S'évader en Côte d'Or, c'est la promesse d'une autre perception de notre département ; c'est vouloir partir ailleurs au cœur de son propre territoire...  C'est vouloir l'explorer de mille et une façons pour mieux le connaître. Nous avons donc souhaité rester au plus près de cet immense potentiel environnemental, patrimonial, touristique qui, tout au long des chemins, fera appel à tous vos sens : voir, écouter, sentir, toucher et parfois même goûter. Inépuisable Côte-d’Or, nos coups de cœur ne sont pas tous révélés ici ...  Nous nous évaderons à nouveau vers d'autres territoires dans une prochaine édition. Chaleureux remerciements aux élus et partenaires publics et privés pour la confiance qu’ils nous ont accordée et leur engagement dans la valorisation de leur territoire. 
Valéry Choplain
Découvrir le magazine 


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… PELLEREY.
Première trace d'occupation du territoire, le camp d'Aleuse, enceinte préhistorique importante, se niche sur un éperon dans le Bois de Chaumont.
En montant en direction de l'église érigée sur le coteau, on croise d'abord la mairie-école XIXe, une fontaine et un Christ aux Liens XVIIIe abrité dans un édicule en pierre, puis on repère en face, le presbytère, identifiable grâce à la petite croix pattée qui surmonte la porte d'entrée. Voici enfin l'église gothique, remaniée au XIXe. On la dota d'un imposant porche paré de quatre colonnes en demi-œuvre. L'intérieur reçoit une voûte en bois en coque de bateau inversé.
Le lavoir coule à l'écart, dans le haut du bourg, tandis que de nombreuses vieilles maisons couvertes en laves attirent les regards. On remarque également plusieurs croix en pierre portant un cœur.
L'Ignon traverse le territoire de la commune passant d'abord, entre Poncey et Pellerey, par les ruines d'un moulin à "huile de navette" (Plante oléagineuse voisine du colza) équipé d'un bel aqueduc souterrain d'évacuation, accessible par un petit pont de pierre à deux arches. Il gagne ensuite l'ancienne cartonnerie "Piques Ainé" qui produisait toutes sortes de cartons : cartes de Lyon, cartons pour apprêts et satinage, carton brut pour métiers à tisser, carton cuir, cartons lustrés… L'ensemble, réhabilité de nos jours, a gardé la cascade de la roue du moulin. La jolie maison de maître d'un des propriétaires se niche dans le parc voisin. Glissant ensuite sous le pont de pierre après s'être dédoublé, l'Ignon se faufile sous un troisième moulin à eau et alimente un minuscule lavoir avant de s'éloigner du village.
Au nord-est, en suivant le cours d'eau, on arrive aux installations d'un ancien martinet dont subsistent une série de constructions. Après sa fermeture, il accueillit la cartonnerie Pique. Le petit étang a hélas disparu, effaçant une partie du patrimoine local. Plus loin en aval, s'activaient une forge et un haut fourneau. En 1687, on trouvait autour de ce haut-fourneau, deux feux d'affinerie et de batterie. Le site fut reprit en 1764 par M. Bernard-Prospert Gilet-de-Thorey puis par Paul Thoureau au XIXe. Malheureusement, le manque d'eau ne lui permettait de fonctionner pleinement que trois mois de l'année, ce qui entraina le transfert du haut fourneau à Val-Suzon en 1836. En 1841, il ne restait que 8 ouvriers. Il ne subsiste plus à présent que quelques corps de bâtiments, le canal de dérivation des eaux et la chute d'eau qui entrainait deux roues. Toutes ces installations contribuèrent à l'essor du village aux XVIII-XIXe. Le commis régisseur des forges fit également construire le château de Frénois au milieu du XIXe.
Au nord, la rente des Combes était autrefois une ferme fortifiée.
Au nord-ouest, on déniche une ancienne borne abbatiale imposante au milieu des champs, complétée par une série de bornes dans le bois au nord-est, le long de la limite de commune avec Chanceaux. Au sud, on dénichera la borne de l'Étoile.
Ouvert en 1982 sur un coup de charrue, le gouffre de la combe Lurosse, situé au sud dans le fond du vallon, s'enfonçait d'une vingtaine de mètres dans la roche. Il est maintenant rebouché.
Les environs du village peuvent réserver des surprises aux promeneurs. Ainsi, selon une légende locale, dans un coin du bois, il fait toujours nuit, même en plein jour ! Quant aux ruines d'un mystérieux château, elles cacheraient un rosier qui garde ses fleurs tout au long de l'année. À vous de découvrir ces deux lieux merveilleux !
André Beuchot

© André Beuchot

© André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Économie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Alentours boisés : promenades/randonnées.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire