Chevigny-Saint-Sauveur


©André Beuchot


Allée du château


Eglise de la Sainte-Trinité


L'Ogive : dojo régional de karaté Le Hetet


Piscine (bassin extérieur)


©André Beuchot


©André Beuchot


L'Hotel de ville


©André Beuchot

Maire Michel ROTGER
Secrétaire de Mairie VOUAUX Christine
Adresse Hôtel de Ville, Place du Général-de-Gaulle - 21800 Chevigny-Saint-Sauveur
Tél. 03 80 48 15 15 Fax 03 80 71 00 98
Email communication@chevigny-saint-sauveur.fr
Site www.chevigny-saint-sauveur.fr - www.vchevigny.blogspot.com
Horaires d'ouverture Lundi 9h-12h et 13h30-18h, Mardi 9h-12h et 13h30-18h, Mercredi 9h-12h et 13h30-18h, Jeudi 9h-12h et 13h30-18h, Vendredi 9h-12h et 13h30-18h
Population 10132 habitants. Les Chevignois
Altitude 212 mètres Superficie 1211 ha
Situation géographique Latitude : 47.302 degré (47.302° nord), Longitude : 5.136 degré (5.136° est)
Communauté de Communes Dijon Métropole
Canton CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR?

Je suis fan de ma commune

Présentation

BIENVENUE A CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR : La Ville à la Campagne !
A Chevigny, vous trouverez tous les plaisirs de la ville à la campagne :
transport en commun, écoles primaires et maternelles, collège, lycée, structures sportives et culturelles, centre-ville et ses commerces, piscine, espaces-verts, forêt, pistes cyclables.
Et pour le reste... venez nous rendre visite !



Plus d'infos

Chevigny accompagne le public sur de belles saisons culturelles.
Une volonté d’asseoir la commune dans le paysage culturel régional. L’envergure des spectacles reçus, la grande fréquentation ont contribué à donner une visibilité culturelle de Chevigny-Saint-Sauveur. Cela permet aussi d’accompagner le public chevignois sur de nouveaux chemins artistiques. www.chevigny-saint-sauveur.fr/saison-culturelle



Tourisme & Patrimoine

Village Fleuri

A Chevigny-Saint-Sauveur, la vie culturelle se développe sous l'action du service municipal culturel, de celui de l'Office Culturel Chevignois (OCC), auquel est en particulier rattachée l'Ecole de musique.
La richesse du monde associatif culturel local vient renforcer ces actions.



Allée du château

Eglise de la Sainte-Trinité

©André Beuchot

Elégante et discrète, la Côte-d’Or séduit par son charme plutôt que par l'exubérance. La richesse de son patrimoine naturel et architectural réserve aux visiteurs des découvertes souvent surprenantes. S'évader en Côte d'Or, c'est la promesse d'une autre perception de notre département ; c'est vouloir partir ailleurs au cœur de son propre territoire...  C'est vouloir l'explorer de mille et une façons pour mieux le connaître. Nous avons donc souhaité rester au plus près de cet immense potentiel environnemental, patrimonial, touristique qui, tout au long des chemins, fera appel à tous vos sens : voir, écouter, sentir, toucher et parfois même goûter. Inépuisable Côte-d’Or, nos coups de cœur ne sont pas tous révélés ici ...  Nous nous évaderons à nouveau vers d'autres territoires dans une prochaine édition. Chaleureux remerciements aux élus et partenaires publics et privés pour la confiance qu’ils nous ont accordée et leur engagement dans la valorisation de leur territoire. 
Valéry Choplain
Découvrir le magazine 


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR. Canton de Chevigny-Saint-Sauveur. (Autrefois canton de Dijon Est).
Les origines du château remontent au XIIIe. Pierre Ier de Rigoley le reconstruisit au XVIIe, puis il ajouta des boiseries dans les appartements et une chapelle au premier étage. Couvert d'ardoises, l'édifice fut remodelé aux XVIII et XIXe, les dépendances importantes remontant aux XIXe. Au XXe, plusieurs propriétaires se succédèrent, le château devenant une colonie de vacance de la compagnie du Gaz de France et enfin le Centre AFPA en 1957. Le domaine possède encore une partie de ses jardins à la française et un parc dans lequel on creusa une glacière. Le puits surmonté jadis d'un petit temple d'Amour en bois est de nos jours rebouché. Un canal creusé au XVIIIe traverse ce parc et à sa sortie, alimente le lavoir. Côté ouest, La perspective se poursuit en direction du Bois du Roy par une belle allée.
Construite par les chanoines de Saint-Étienne, l’église romane XIIe de la Sainte-Trinité fut en partie remaniée aux XVI-XVIIe. Elle a conservé son abside en cul-de-four, un beau portail roman. En pénétrant dans le sanctuaire, la nef désaxée étonne. On admire ensuite la charpente en forme de coque de bateau inversée et les boiseries du XVIIIe, tandis que les cinq bandes noires d'une mystérieuse litre funéraire retiennent l'attention. L’autel et le retable XVIIIe, en bois sculpté, proviennent de la chapelle du château.
En contournant l'église dans le sens des aiguilles d'une montre, on remarque à proximité une imposante maison bourgeoise édifiée dans la seconde partie du XVIIIe, en partie cachée dans un parc. Pendant la dernière guerre, elle fut occupée par les Allemands puis par les Américains, avant d'être vandalisée par des habitants et enfin restaurée.
Plus loin, on découvre avec étonnement une chapelle côtoyant une maison couverte d'ardoises. En 1862, le Baron et la Baronne de Montillet fondèrent ici une école catholique de filles confiée aux religieuses de la Providence de Vitteaux, puis en 1871, aux religieuses de Saint-Joseph-de-Bourg. Outre le bâtiment d'école, cette chapelle fut édifiée pour accueillir les sœurs et les élèves. L'école fonctionnera jusqu’en 1892 avant d'être fermée par le Comte Raymond de Montillet qui liquida le domaine.
De son côté, la première école élémentaire laïque de la ville, située tout près de là, remonte à 1806 et accueillait également la mairie. En face, caché derrière un marronnier, une niche abrite depuis plus de cent ans une statue de saint Éloi. Devenue hôtel, l’ancienne auberge Marc sur laquelle elle est placée, accueillait les voyageurs avec leurs chevaux qui pouvaient y être ferrés, ce qui pourrait expliquer la présence de saint Éloi, saint patron des forgerons et des maréchaux-ferrants. Hypothèse d'autant plus plausible que cette famille arrivait du Limousin, terre natale de saint Éloi.
Au sud, dans l'ancien hameau de Corcelles aujourd'hui intégré à Chevigny, la Maison Froussart, demeure de maître du XVIIIe, accueille à présent l'école de musique. On compte encore à Chevigny-Saint-Sauveur, l’église moderne de la Visitation qui s'ajouta au patrimoine religieux en 1997 et plusieurs œuvres contemporaines décorant les ronds-points.
Ne quittons pas la ville sans citer l'arboretum et le verger conservatoire.
André Beuchot

L'Ogive : dojo régional de karaté Le Hetet

Piscine (bassin extérieur)

©André Beuchot

©André Beuchot

L'Hotel de ville

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Les enfants sont acueillis dès le plus jeune âge au sein de la Maison de l'Enfance et évoluent ensuite dans un cadre épanouissant jalonné de propositions attractives.
De nombreux projets en faveur des jeunes sont proposés dans l'ensemble des structures de loisirs et de culture de la ville afin que tous les enfants et les jeunes puissent bénéficier d'activités sportives et culturelles s'inscrivant dans une démarche éducative.

L'action sociale est au coeur des préoccupations de notre commune.
Elle se décline à travers différentes actions :
- L'action sociale municipale, en direction des aînés.
- Les actions du Centre Communal d'Action Sociale.
- Les propositions du centre Pierre-Perret.

Economie & Développement

La commune de Chevigny-Saint-Sauveur s'engage chaque jour à l'améloriation de l'aménagement et des équipements de la ville.
Voici les projets actuels :
- Construction d'une médiathèque au centre-ville
- Zone d'Aménagement Concerté Les Terres Rousses (SDIS, Colruyt, McDonalds...)

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Faites du sport à Chevigny-Saint-Sauveur !
Chevigny-Saint-Sauveur est une ville sportive.
Elle compte 4 000 licenciés au sein des différents clubs associatifs soit 40 % de la population.
La gestion de cette population touche toutes les générations et s'effectue au sein :
- du Service des Sports.
- de l'Office des Sports.
- des Associations.
- du milieu scolaire.
Cette réputation de ville sportive est encore accentuée par l'implantation du lycée à vocation sportive Jean-Marc-Boivin et du Dojo régional de Karaté Alain Le Hetet.
La municipalité développe une politique en direction de ce monde sportif et s'efforce de mettre en place des équipements de qualité.


Fan de ma Commune

samuel wrobel
16/01/2014
Bonjour, Chevignois d'adoption, je confirme qu'il fait bon vivre à Chevigny. J'ai moi-même pour projet d'y créer une association qui s'adressera prioritairement aux Chevignois.

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus