Pont-et-Massène... quand le maire fait barrage contre vent et tourmente !!

Pont-et-Massène... quand le maire fait barrage contre vent et tourmente !!

Contact :

Mairie de Pont-et-Massène

4 bis, rue du Lac

21140 Pont-et-Massène

03 80 97 25 72

commune-pont-et-massene@orange.fr


06 dcembre 2016

Après avoir vu passer 4 maires en 4 ans, les masséni-pontois ne sont pas avares de petits mots gentils pour leur maire, Patrick Roux. Bien sûr il y aura bien les 3 ou 4 grincheux qui font que les choses tournent parfois moins rond, mais le maire de Pont et Massène est tenace pour sauver d’un naufrage, annoncé par les récalcitrants au développement et au renouveau, cette commune de 219 habitants. Un genre de Dallas en Auxois qui éprouve monsieur le maire sans jamais lui faire lâcher prise !

Alors pour comprendre il va falloir suivre les tribulations de Patrick Roux et de son conseil. Car si vous connaissez l’Homme de Rio ou la Dame de Fer, vous ne connaissez pas l’Homme du Lac qui, je vous rassure n’arbore pas en Auxois le tartan bleu et vert ceint d’un sabre et assorti de seyantes chaussettes à revers et pompons à l’instar des vaillants guerriers des loch écossais, mais c’est un peu tout comme malgré tout, tellement la volonté de défendre son village et le bien-être de masséni-pontois contre toutes adversités est chevillée au corps de ce maire qui l’est devenu par hasard ou presque.

Un peu d’histoire tout de même !!

Avant la révolution de 1789, les hameaux de Pont et de Massène dépendaient de la paroisse de Saint Euphrone. C’est en 1791 que ces deux hameaux formèrent la commune de Pont et Massène. A cette époque la contribution foncière était acquittée par 46 propriétaires dont 13 seulement habitaient la commune. On y trouvait un marchant, un meunier, un tissier en toile, quatre laboureurs, les autres étant des manouvriers. C’est à 1850 que remonte un avant-projet de l’établissement d’un barrage-réservoir sur l’Armançon, au village de Pont. Imaginé à l’origine par Monsieur Colin, alors ingénieur en chef du Canal de Bourgogne, il devait servir à la fois à l’alimentation du Canal de Bourgogne et aux irrigations. Ce petit village, sans église et sans école, niché dans les vallonnements des prairies de l’Auxois, voit ainsi sa chance tourner lorsqu’en 1878 on dressa enfin un avant-projet dudit barrage-réservoir de Pont.

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communesEn 1880 commencèrent les travaux de maçonnerie confiés à Joseph Prevost de Vassy les Avallon. Messieurs Bazin, ingénieur en chef, et Mauris, ingénieur, dirigèrent ces travaux après en avoir établi les plans. L’ouvrage est construit en moellons de granit rose accrochés aux rochers escarpés qui bordent la vallée. La digue-barrage est en forme de voûte soutenue à l’aval par huit contreforts. Longue de 150 mètres, large de 5 mètres au sommet et de 18 mètres à la base elle est accessible aux piétons, domine la vallée d’un côté à plus 22 mètres alors que de l’autre côté s’étale le plan d’eau sur près de 74 hectares dans un site boisé ravissant. Sa contenance est d’environ 6 000 000 m3. Et on ne peut pas parler du lac de Pont sans évoquer l'abbé Simon qui, bien qu'âgé, sautait depuis le plongeoir afin de récolter de l'argent pour sauver son église, celle de Saint Euphrone !

Pont-et-Massène c’est donc le lac de Pont, son barrage du milieu du 19ème siècle, ses villas et chalets privilégiés que vous ne verrez pas, dissimulés par les jardins luxuriants des contreforts du lac avec accès direct sur ses rives, un moulin privé, fermé au public mais que l’on peut entrevoir depuis le hameau de Massène. C’est un lieu de villégiature, de pêche, de jeux et de sports nautiques depuis le début du 20ème siècle. Un village viscéralement attaché à son barrage, à son lac et ses 13km de chemin pour en faire le tour entre élévations de granit rose aux profils pittoresques, où chaque méandre de la vallée sinueuse de l’Armançon fait découvrir un nouveau décor, des vues imprenables, une faune aquatique et une flore abondante. Si le site ne fait pas l'objet d'une protection environnementale particulière, il jouit toutefois de plusieurs labels de qualité. En effet, le lac de Pont fait partie des sentiers pédestres inscrits au Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée (PDIPR), bénéficie des labels Station Verte de Vacances et Tourisme et Handicap ce qui signifie des embarcations, pontons, et commodités adaptées. C’est un des 52 sites identifiés en Côte d’Or par la DIREN, constitué par le lac (site inscrit) et La Roches des Fées (site classé).

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

Jusqu’en 2013, Pont-et-Massène offrait une plage très fréquentée aménagée de plongeoirs et de jeux divers. Sur le lac on pratiquait du canotage, de la planche à voile, de la voile, du pédalo, des acticités très encadrées par des Maîtres-Nageurs. Il y avait un jardin d’enfants et les personnes en quête de calme pouvaient s’y reposer sous les frais ombrages d’un jardin anglais dessiné au pied de la digue, face aux cascades.

Le terrain de camping y était alors ouvert du 1ermai au 30 septembre et comptait 150 emplacements avec bornes de branchements électrique. Son équipement comprenait deux blocs sanitaires, une plaine de jeux, une épicerie-journaux, un terrain de pétanque et un terrain de volley. Des animations y étaient organisées en nocturne plusieurs fois durant la saison estivale. Les amateurs de pêche à la ligne y faisaient de belles prises car ablettes, gardons, tanches carpes, brochets, perches, silures y étaient nombreux, la Société de Pêche (S.A.P.S) y assurant alors chaque année un alevinage important.

Mais avant tout et pour comprendre les moments traversés par Pont et Massène et son maire il faut savoir qu’en quatre ans, Pont-et-Massène voit passer 4 maires entre 2011 et 2014, Éric Chamoy qui assura 3 ans de mandat de 2008 à 2011, André Sokol qui fit un passage de 3 ans de 2011 à mars 2014, Jean-Luc Michel quant à lui passa comme un éclair de mars à novembre 2014.

En Décembre 2014 il fallut donc procéder à une nouvelle élection et c’est le 11ème homme de la liste, puisque si vous suivez bien il ne restait plus que 10 membres au conseil municipal, qu’on est venu chercher pour combler ce petit creux qui est élu. Patrick Roux devient donc maire le 8 décembre 2014 avec des idées, des projets et… des caisses municipales complètement vides. Commence alors un parcours du combattant pour le maire de Pont-et-Massène qui ne recule devant rien pour assurer le renouveau d’une commune frappée, qui plus est, par plus de deux années travaux pharaoniques entre lac et barrage et l’obstination de certains administrés à rester entre soi, refusant en bloc le tourisme qui a fait les beaux jours de ce village de l’Auxois à un vol de corbeau de Semur, de Précy sous Thill ou de Vitteaux.

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communesD'une capacité de 6,1 millions de mètres cubes, le lac, directement alimenté par la rivière Armançon et les ruisseaux du Peut Crot, des Pralats, du Larrey et de Pisserotte, sert initialement de soutien à l'étiage du Canal de Bourgogne et à la régulation des crues, puis à l'alimentation partielle en eau de la commune de Semur-en-Auxois ainsi qu'aux sports et loisirs.

Dans un premier temps, le lac a conservé son rôle initial d'alimentation en eau du Canal de Bourgogne en eau, notamment durant la période estivale, et de contenance du surplus d'eau de l'Armançon, lors des crues printanières. Il permet à une soixantaine de communes d'être alimentée par jusqu'à 6 000 m3 d'eau potable par jour, via la station de pompage de Pont-et-Massène, construite en 1981, et trois lignes de filtration membranaire, construites en 2002 et 2007, par le Syndicat Intercommunal d'Adduction d'Eau Potable et de l'Assainissement (SIAEPA) de Semur-en-Auxois.

Plongeons dans le vif du sujet… ! Début mai 2013, l'eau monte, monte... les vannes de sécurité du barrage sont ouvertes au maximum. Par le barrage il va passer trois fois le volume de la retenue soit 15 millions de m3, 90m3/s au pire de la crue. Les pluies sont diluviennes et survint une crue terrible. Le barrage menace. Semur et Pont sont inondés. 250 personnes sont évacuées en urgence. VNF est sur le pont et sur tous les fronts. Mais impuissantes, VNF ne peuvent que constater que le barrage a vieilli, est fragilisé et qu’il en va de la sécurité de la population. Il faut agir et vite !

En 2014, le lac de Pont est fermé à la baignade durant tout l'été par arrêté municipal du maire de Pont-et-Massène, Jean-Luc Michel, du fait de l'abaissement du niveau du lac à un niveau de 16m40 fin juillet 2014, très inférieur à la cote permettant d'utiliser en toute sécurité les installations de baignade pourtant récemment refaites. Les bords du lac étant abrupts, une fois l'eau s'étant retirée, elle a révélé des parois glissantes et pentues. Cette mesure avait déjà été prise en 2012 quand le niveau était descendu à 18m85. Jean Luc Michel démissionnera peu après et après seulement huit mois d’exercice !

Commence alors un chantier de plus de deux ans qui coûtera plus de 15 millions € piloté par VNF. Le lac est intégralement vidé dès 2015, puis remis progressivement en eau en 2016. L’activité nautique est arrêtée jusqu’en 2017, le camping fermé, les plages interdites. Mais il résulte pour VNF, à l’issue de ce chantier, une réussite technologique unique en matière d’ouvrage d’art qu’est le barrage de Pont-et Massène qui sera un modèle pour les pays du monde entier dont certains sont déjà venus en délégation il y a peu de temps.

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

Pour Patrick Roux c’est le temps de tous les rebondissements, de toutes les oppositions mais aussi de tous les dialogues qui vont créer un profond respect entre la direction de VNF, ses agents, le Sous-Préfet de Montbard et le maire de Pont-et-Massène.

C’est le début …ou la révélation ?... d’un Dallas en Auxois. Car cela avait déjà commencé par la pose de piquets le long de la rue du Lac, qui me permettait plus aux estivants de stationner pour se rendre sur la plage ou le plan d’eau… et cela sonnait comme un « Vacanciers, plaisanciers, nous sommes chez nous, vous n’approcherez pas nos belles demeures auxquelles personne ne peut accéder ! » Comme il n’y en avait pas assez, il en fut rajouté sans l’avis du conseil municipal (ce qui se découvrit après) allant jusqu’à gêner les résidents pour entrer dans leurs propres maisons… Une sorte de couvre-feu est instauré par le maire, alors en place, pour éteindre les feux dès 22h en été au plus fort de la saison estivale !

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communesSonne l’heure des travaux avec l’arrivée des cordistes, ces hommes araignées qui s’accrochent à tous les endroits les plus insolites, travaillant à grande hauteur, encordés plusieurs heures par jour. Alors les ennuis commencent par l’accueil de ces cordistes arrivant sur site avec leur matériel et leurs maisons roulantes. Un jour pas fait comme un autre, monsieur le maire va à leur rencontre pour savoir si tout va bien. Installés sur le parking sous les arbres avec leurs camping-cars ou leurs voitures, les cordistes se plaignent de voir tous les jours sur leurs parebrises des petits mots leur demandant de partir et soupçonne le maire d’en être l’auteur comme cela est sous-entendu. Ebahi, Patrick Roux ne se laisse pas pour autant démonter. Il ouvre illico le terrain de camping, offre les emplacements et met à disposition des cordistes tous les équipements de cet établissement municipal ainsi que l’eau et l’électricité. Des cordistes enchantés qui participeront avec les masséni-pontois aux journées bénévoles de nettoyage et ne partiront pas sans offrir un chouette cadeau à monsieur le maire.

Mais ce n’est que le début et s’en suivent de nombreux déboires que Patrick Roux affronte avec calme, détermination et une belle dose d’humour, car comme il le dit C’EST DU LOURD !

Les caisses de Pont-et-Massène sont vides, un très gros emprunt hérité des prédécesseurs, plus aucun revenu, monsieur le maire doit trouver des idées, fédérer les habitants et réunir tout le monde autour de la table de Joël Bourgeot, sous-préfet de l’arrondissement de Montbard, qui n’est pas sans saluer la pugnacité de Patrick Roux n’ayant pas peur d’ajouter que finalement il se passe toujours quelque chose à Pont-et-Massène.

Il existe sur la fameuse rue du Lac, des terrains à bâtir, du moins tout le monde le croyait-il en toute bonne foi au conseil municipal. Des terrains qui avaient été mis en vente par les prédécesseurs d’une superficie de 2000m2 à 45€ le m2… autant dire invendable mais pour sûr « on ne verrait pas débouler le neuf trois » si si si !!! Monsieur le maire, Patrick Roux soumet donc à son conseil l’idée de diviser les lots pas deux pour les rendre financièrement accessibles aux habitants du cru et puisqu’ils sont couverts de bois, de s’attacher les services de l’ONF et de la DDT pour savoir s’il est possible de couper, quoi, comment, quand et combien. Expertise et conseils des instances en poche l’idée est donc acquise et le projet fait de nettoyer les parcelles avec l’aides des habitants et de soumettre en affouage, toujours avec l’accord de l’ONF. Et voici, voilà des fonds à récolter pour rénover le terrain de camping dont la commune exsangue ne peut assumer la charge. Tout le monde s’y met et la coupe à peine commencée, surgit un « voisin » armé d’un terrible arrêté préfectoral et d’un avis de l’ARS datant de 1979 interdisant toutes constructions sur ce versant du lac pour cause de captage d’eau. STUPPEUR GENERALE !

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

Monsieur le maire saisit séance tenante, au printemps 2015, Olivier Huisman, alors sous-préfet à Montbard qui va se renseigner, voir, réfléchir ! Le SIAEPA tombe de sa chaise puisqu’il n’y a aucun captage à l’endroit concerné et pire … depuis 1979 six maisons ont été construites sur le site !

En avril 2015, une polémique autour de l’abattage massif d’arbres avait été lancée par la présidente de l’association Autour du Lac de Pont qui parle « de coupes pratiquement à blanc, d’abattage massif d’arbres décidé par la commune qui montre un paysage ravagé sur le côté ouest de la rue du lac en lien avec un projet de multi constructions sur ce site forestier… les services de l’État ont été saisis et qu’en particulier aux motifs « que la coupe à blanc sur une zone en site inscrit est interdite et susceptible d’action judiciaire »

Patrick Roux répondra officiellement et par voie de presse exposant qu’il n’y a été procédé à aucune coupe à blanc, l’ONF ayant supervisé l’expertise du site… Les arbres sont d’ailleurs toujours debout. Concernant la mise en vente de six terrains de la commune (plus deux en suspens) de 1 000 à 1 200 m², Patrick Roux tient à préciser : « Aujourd’hui, nous avons un budget 2015 voté qui est catastrophique. J’invite d’ailleurs les administrés à venir le consulter en mairie. Notre ambition, c’est de réhabiliter le camping. Et comme nous n’avons plus d’argent dans les caisses, il faut aller le chercher ailleurs, c’est-à-dire dans la vente de terrains appartenant à la commune. »

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

Le maire est donc assigné en justice, en janvier 2017, défendu par un as du barreau en termes de droits des collectivités territoriales. Il conviendra de définir le QUID de cet arrêté de 1979 ? De l’avenir des six demeures construites qui seraient alors à détruire ? François Sauvadet, président du Conseil Départemental étant de son côté intervenu auprès de l’ARS sans plus de succès. En cas d’issu défavorable pour sa commune et ses administrés Patrick Roux aurait pour seul recours celui de se retourner contre l’Etat… Ce qu’il fera si besoin était !

En juillet 2015, sans réponse du sous-préfet, Patrick Roux met en place un plan B. C’est le moment du renouvellement des droits de circulation et de passage des engins de VNF et des entreprises sur la commune et les abords du barrage… dont la rue du Lac. Il prend alors une décision qui lui coûte et qu’il a mal vécu, celle de ne pas signer le renouvellement. Il convoque la gendarmerie pour s’assurer que l’arrêté d’interdiction est bel et bien respecté. Il faut préciser qu’en 2015 une journée de travaux coûte 45 000€ à VNF. Le sous-préfet réagit, sous la pression de VNF et ON ECOUTE ENFIN monsieur le maire et c’est tout ce qu’il souhaitait. Il débloque la situation et entretient des rapports de confiance avec VNF qui comprend bien sa position.

Pour terminer, arrive un jour dans son bureau, une dame qui a acheté 97 000€ un des fameux terrains, il y a 6 ans, et entend bien y construire sa maison. Le maire indique un avis favorable à son permis de construire, la DDT renvoie un avis défavorable. L’affaire est toujours en cours.

Septembre 2015, Joël Bourgeot arrive à la sous-préfecture de Montbard et s’empare du dossier Pont-et-Massène à bras le corps. Réunions mensuelles avec tous les acteurs du territoire, médiation, concertation et raison vont venir à bout de bien des méandres que Patrick Roux a vu s’ouvrir devant lui.

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

Mais l’ARS n’avait pas fini de taquiner le maire de Pont-et-Massène lorsqu’il lui vint l’idée d’installer POUR TOUS une laverie automatique sur le parking du terrain de camping … bien utile aux vacanciers, aux habitants et aux ouvriers du barrage. Et puis c’est en allant chercher des entreprises pour s’installer sur sa commune que monsieur le maire peut engendrer un peu de trésorerie pour la commune, comme il l’a fait pour le restaurant, pour le chalet et comme il continue à le faire.

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communesSeulement voilà, le dossier coince… et prend du plomb dans l’aile. Le permis de construire de cette laverie automatique a fait l’objet d’un premier avis défavorable (DDT) de la Côte-d’Or, dans le cadre de l’instruction du permis de construire et émanant de l’ARS selon laquelle, le projet est « situé dans le périmètre de protection rapproché de la prise d’eau du lac de Pont », qui alimente en eau potable les cinquante-six communes (16 000 personnes) du Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau Potable et d’Assainissement (SIAEPA) de Semur-en-Auxois. C’était un coup de massue assené sur la tête de Patrick Roux, qui essaye, dans la mesure du possible, de faire avancer la commune en se rendant compte que personne ne facilite la tâche. Il en fallait toutefois d’avantage pour abattre notre Homme du Lac, bien sonné pourtant ! Le permis de construire de la laverie est finalement validé par les services de la préfecture. La commune de Pont-et-Massène a payé l’installation des compteurs d’eau et d’électricité. La surveillance de la laverie est assurée par une caméra posée à l’intérieur. Les travaux de terrassement, le bâtiment préfabriqué et l’installation de la laverie (environ 50 000 € déjà investis) reviennent à la charge du propriétaire beaunois de la laverie. Ce dernier s’acquitte d’un loyer fixé à 150 € par mois, un prix volontairement avantageux, car il rend service à la commune et la commune lui permet de développer son activité. Et cet échange de bons procédés est payant.

Question échange de bons procédés, Patrick Roux a soumis l’idée de mettre gratuitement la salle des fêtes à disposition des habitants, mais aussi des communes voisines, comme Saint Euphrone « Cela ne nous coûte rien et permet d’entretenir un bon voisinage quand nous ne savons pas ce que nous deviendrons, perdus dans des grandes intercommunalités, si nous ne nous aidons pas déjà entre communes voisines ». Très engagé pour son territoire, il souhaiterait que Pont-et-Massène soit un des fers de lance du tourisme en Auxois, ce qui se conçoit sans peine à l’aune du Contrat Canal et du PETR Auxois Morvan.

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

Depuis son élection Patrick Roux martèle son désir de faire table rase du passé et de refaire battre le cœur de cette petite commune touchée par le virus de l’instabilité politique (quatre maires en quatre ans). L’un des gros enjeux de sa mandature concerne, bien sûr, le camping municipal, principale ressource de la commune.

Mais la première réussite de monsieur le maire est celle de rouvrir le Chalet du Lac, celui qui faisait les beaux jours de Pont-et-Massène et c’est un coup de théâtre né d’une rencontre sur un parking ! Gérard et Florence, traiteurs dans l’événementiel, ont un petit chalet à crêpes devant le magasin Villa Verde ou notre maire fait ses emplettes de décorations de Noel. Il discute, papote et lui vient une idée… c’est ce qu’il faut dans sa commune ! Mais Gérard et Florence aimeraient bien se lancer dans un restaurant, un vrai. Un premier rendez-vous est rapidement convenu mais avant cette entrevue, il était juste question d’ouvrir un petit chalet. Finalement le couple repart avec un second projet de taille… l’ouverture d’un restaurant au camping, le Chalet du Lac renaît de ses cendres avec deux salles de 50 couverts et bientôt une formule buffet le midi. Puis cet automne le retour du Chalet des Crêpes qui fait dire à une petite dame « Notre maire s’occupe bien de nous ». Cela réchauffe le petit cœur de notre édile masséni-pontois qui évoque avec nostalgie le petit snack-épicerie fermé depuis quelques temps… Mais affaire à suivre !!

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

Et c’est du soutien de ses administrés qu’il tient sa force et son incroyable détermination. Car monsieur le maire communique, parle, échange sur les réseaux sociaux. Très vite la page Facebook de Pont-et-Massène atteint les 500 like pour être suivie aujourd’hui par plus de 1300 personnes qui se passionnent pour le village, le barrage, le lac et le combat d’un maire pour faire revivre sa commune en résistant à toutes les tempêtes et autres eaux troubles, attaché aux vertus du dialogue !

Un maire en résistance, un atavisme familial, sans doute tenu de sa maman qui ravitaillait les maquisards pendnant la seconde guerre mondiale... Je suis au service des mes concitoyens, au service de mon pays comme l'était déjà ma mère... annonce-t-il ému entre une gorgée de café et une crme au caramel...

Le maire de Pont-et-Massène déconcerte souvent ses adjoints et conseillers par ses idées et sa combativité, mais s’ils ont parfois un peu peur, ils sont tous sur le pont dès qu’il s’agit de mettre la main à la pâte des journées bénévoles, du nettoyage du camping, du terrain de pétanque, de l’embellissement de la commune au moment de la fin d’année où les masséni-pontois sont de la partie pour illuminer le village d’une multitude des sapins qui sont tous photographiés et figurent dans l’album photos de la page Facebook. « Suite au succès de l'année dernière, nous reconduisons la décoration de nos rues avec de petits sapins. Un plus gros sera installé devant le lac dans les jours qui viennent. Nous gardons également le même thème couleur afin de pouvoir réutiliser vos décorations de Noel dernier. Vous l'avez compris, nous comptons sur vous pour les parer d'or de rouge et de blanc. »

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

Valoriser les initiatives, recréer du lien entre les gens, les générations c’est un peu le credo de l’Homme du Lac qui tient son pari pas à pas. Ce sont des grands repas au Chalet du Lac, des jeux, de fêtes, des casses croutes sur le pouce, une chasse aux œufs, des moules-frites, des balades en poneys pour les enfants… C’est une fête de la musique sur la plage où plusieurs DJ se sont succédés dans une ambiance psychédélique grâce aux lasers argon, la retransmission de l’Euro 2016 sur écran géant au terrain de camping. Ce sont des gens qui ne se parlaient pas ou plus, ne s’était seulement jamais rencontrés et c’est toute une vie qui reprend, qui redonne une vraie vie de village, un esprit auquel est attaché le maire celui du partage et de la convivialité. Côté jeunes, c’est une bière partagée sur un coin de banc et personne ne traîne ou ne fait des âneries, on discute, on écoute sans jugement, on tend l’oreille bienveillante. Côté grand âge, finis les colis impersonnels. C’est un repas en habits du dimanche au restaurant et un petit présent. Et pour ceux qui sont malades ou ne peuvent pas sortir, c’est monsieur le maire qui se déplace en personne et qui amène le panier dont chacun a dressé la liste en fonction de ses goûts, de son régime, de sa gourmandise. Et une petite mamie de dire « Depuis 40 ans que j’habite ici, jamais un maire n’était venu me voir chez moi ».

Deux ans de mandats, deux ans de tracasseries administratives et juridiques mais aussi deux ans de joies diverses et la dernière bonne nouvelle en date sera pour les pêcheurs !

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communesLe comité de suivi des travaux du barrage, réuni le 10 février 2016, avait décidé de repousser cette opération à l’automne pour deux raisons, les obligations réglementaires n’ont pas permis de garantir la cote de 8 mètres pendant le mois de janvier, cote minimale permettant le rempoissonnement, l’absence de période de froid l’hiver dernier ne permettant plus d’assurer la fourniture de poissons depuis les piscicultures de la région. Pour pallier à l'attente de l'autorisation de pêcher dans le lac de Pont, prévue pour mai 2018, monsieur le maire a demandé au Président de la Fédération de Pêche de Côte d'Or s'il était possible de faire un rempoissonnement dans l'Armançon. Monsieur Sonvico président de la Fédération de Pêche de Côte d'Or et les nouveaux membres du bureau ont entendu sa demande. A la suite de la vidange du lac de Marcenay, dans le châtillonnais, qui a eu lieu entre le 14 et le 18 novembre 2016, une tonne et demi de poissons ont été remis à l'aval du barrage du lac de Pont. La seconde phase de rempoissonnement devrait se dérouler le 15 ou le 16 décembre. 1,670 tonne de poissons sera déversée. Ces deux opérations ont été intégralement financées par VNF.

Monsieur le maire espère une réhabilitation rapide des plages, et pas au dernier moment, ainsi que de l’espace aquatique qui permettra au Club Nautique du Sinémurien, qui anime le lac de Pont depuis 80 ans, de reprendre ses activités après deux saisons perdues.

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communesPar ailleurs, pour faire suite aux désagréments engendrés par la première crue, le jour de l’inauguration (A RELIRE ICI avec à revoir le mangnifique Timelaps VNF) monsieur le maire a fait part aux riverains que la réunion publique avec VNF, ouverte aux habitants de Pont et Massène et à tous ceux qui habitent en bord d'Armançon, sera fixée pour début 2017. « Je convierai également tous les élus des communes bordées par l'Armançon. Pourquoi cette date si tardive ? Pour qu'on puisse vous apporter le maximum d'informations précises concernant la crue que VNF est en train d'analyser. En ce qui concerne la personne sinistrée et les deux autres plus légèrement touchées par cette crue, une rencontre aura lieu prochainement avec les responsables de VNF. Les dégâts subis seront évalués et ils chercheront une solution pour améliorer cette situation. La 1ère crue de mon mandat m'a permis de constater qu'il y avait un problème dans le protocole d'alerte à la crue. J'ai été prévenu trop tardivement. Il est urgent de revoir ce protocole afin d'avertir la population très rapidement et de mettre en sécurité mes administrés. »

Gageons que Patrick Roux, son conseil et les masseni-pontois sauront faire revivre le camping devant lequel la pancarte indique... Installez-vous et appelez ensuite ce numéro... Une idée amusante et efficace qui permet de s’installer où on veut dans les jolis carrés arborés…. Et qu'ils redonneront tonus et couleurs à la plage et forcément au village grâce à une énergie commune et une vraie volonté de retrouver les beaux jours du lac de Pont !

Merci à monsieur le maire pour ces beaux moments sur le barrage, l'accueil de Florence au Chalet du Lac... en souhaitant que le fan club des masseni-pontois gratifie ce récit d'un BRAVO MONSIEUR LE MAIRE, comme à chaque nouvelles publications partagées sur la page de la commune !

Je reviendrai... pour sûr !

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communespont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

 

 

Crédit photos

Frederic Cheviet

Julien Recouvreux

Noémie Prost

Patrick Roux

Marie Quiquemelle

Et un très beau livre à commander aux Editions de l'Armançon en cliquant sur la couverture

 pont et massene 2016 marie quiquemelle echo des communes

Le savez-vous ?

La mairie de Pont-et-Massène est la 2ème plus petite mairie de France !

 

   m.quiquemelle@echodescommunes.com

mariequiquemelle@gmail.com

 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Visite au coeur de la Vingeanne
L’Echo des communes vous emmène...
Echannay raconté par son maire, Laurent Streibig.
Réélu maire de sa commune et nouveau Président de la...
Flavigny... anis au pays des merveilles ou un village raconté par ses habitants.
Planté à 421 mètres d’altitude, sur un promontoire...
Nicola Urbano, maire de Fontaine Française raconte son village
Nicolas Urbano, maire de Fontaine Française ou l’art de vivre...
Saint-Jean-de-Losne, le réveil de la belle endormie ?
Saint-Jean-de-Losne, "La perle d'eau" ou comment un maire se débat dans...
En passant par Gissey sous Flavigny...
Gissey a été pendant longtemps partagé entre un grand...
En passant par Châteauneuf
La forteresse de Châteauneuf est un modèle d’architecture...
En passant par Poncey sur l'Ignon... j'ai rencontré Eliane et son village !
Poncey-sur-l'Ignon est l'écrin de deux sources. La Seine qui s'ouvre...

Envoyez un commentaire

Quiquemelle
a publié le 22/12/2016 15:25
Merci beaucoup ! Ce furent beaucoup de beaux et bons moments ... et ce n'est pas fini. Passez une bonne fin d'année. Marie Quiquemelle... qui a vraiment la passion des barrages !
Quiquemelle
a publié le 22/12/2016 15:23
Merci beaucoup ! Ce furent beaucoup de beaux et bons moments ... et ce n'est pas fini. Passez une bonne fin d'année. Marie Quiquemelle... qui a vraiment la passion des barrages !
Henri de FONTENAY
a publié le 16/12/2016 12:22
Un grand MERCI pour votre article passionnant sur Pont-et-Massène. JOYEUSES F�?TES