A deux on est plus fort ou l'histoire de Val-Mont commune nouvelle !

17 fvrier 2016

Christian Bressoulaly et Noël Belin ont fait un constat commun. La vie des toutes petites communes devient de plus en plus difficile sur le plan budgétaire même si des projets ou initiatives sont déjà mutualisés mais l’éparpillement des moyens communaux se constate dans plusieurs domaines. Ivry-en-Montagne et Jours-en-Vaux ne font donc plus qu’une seule et même commune depuis le 1er janvier 2016. Bonjour Val-Mont !

Si ces communes vivaient bien il y a un siècle ou étaient des places importantes, elles ont perdu les 2/3 de leur population. Elles ont déjà regroupé les écoles en RPI pour ne pas perdre de classes et faire de l’enseignement un enjeu de proximité. Pour Christian Bressoulaly et Noël Belin, un cadre plus étendu devrait garantir, sans nuire à la spécificité de chacun, une vie sociale plus solide.

Tout d’abord un peu d’histoire !

Le 17 septembre 2015, les trois conseils municipaux des communes de Molinot, Jours en Vaux et Ivry en Montagne délibéraient sur le projet de réunir ces 3 communes après que 3 débats publics aient permis de préciser tous les points de la fusion en une commune nouvelle. Finalement, la commune de Molinot n’a pas suivi et ce sont Jours-en-Vaux et Ivry-en-Montagne qui se sont unies pour le meilleur et le bien-être des administrés. Ainsi naquit la commune nouvelle de Val-Mont.

Oui mais pourquoi aller aussi vite ?

La loi du 16 mars 2015 gratifie les communes qui se sont unies avant le 1er janvier 2016 de l’exonération de la baisse de la DGF pendant 3 ans. Soit un montant annuel de 2960€ pour Ivry-en-Montagne et 1221€ pour Jours-en-Vaux. Soit un global de plus ou moins 12 000€… de quoi procéder à la réfection d’un enrobé sur une bonne longueur ! « Nous savons qu’aller de l’avant c’est  décider sans trop attendre… alors qu’étudier la bonne solution trop longtemps ne fait pas forcément avancer les choses ».

LE MOT… DES MAIRES !

« Nos deux communes ont délibéré sur le nom et l’orthographe de notre future Commune Nouvelle. Les bulletins communaux de décembre 2015 sont donc les derniers bulletins que nous signons comme MAIRE de chacune des deux communes d’Ivry-en-Montagne et de Jours-en-Vaux. Les vœux en janvier 2016 ont donc été ceux de l’équipe municipale de Val-Mont regroupant l’ensemble  des anciens conseillers.

Depuis le premier janvier nous n’avons plus qu’une Commune au sens juridique et la seule chose qui va réellement changer, c’est le budget qui sera commun. Seuls les pouvoirs de police du Maire et de l’Etat Civil, restent de la compétence des Maires élus jusqu’en 2020, date des prochaines élections.

 VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

   Christian Bressoulaly et  Noël Belin

Deux entités appelées "communes déléguées" reprennent par ailleurs les périmètres des anciennes communes, pour assurer une transition paisible jusqu’en 2020. Ces quatre années vous permettront de procéder aux changements d’adresse utiles à vos correspondants. Rien n’est à modifier sur les documents officiels, seuls les nouveaux documents comporteront en plus le nouveau nom de la commune «Val-Mont» qui s’ajoutera au code postal 21340.

Le village d’Ivry-en-Montagne et les hameaux de Jours-en-Vaux conserveront bien entendu indéfiniment leur nom. La taille de nos communes, l’avenir de leurs habitants nécessitent une nouvelle dynamique par l’union face à une désertification que nous ne pouvons ignorer, ainsi que devant une situation économique de plus en plus précaire pour nos campagnes. Ces  villages que les touristes admirent tant comme des havres de paix doivent devenir encore plus attractifs pour que ceux qui nous envient viennent y séjourner, et nous ne serons pas trop de nos presque 300 habitants pour relever les défis à venir qui se posent aux futures générations. En attendant, notre souci de proximité qui demeure !

La grandeur d'un métier est peut-être, avant tout, d'unir des hommes : il n'est qu'un luxe véritable, et c'est celui des relations humaines». (Terre des hommes, De Saint-Exupéry) ».

Et tout d’abord… Pourquoi Val-Mont ?  Christian Bressoulaly et Noël Belin nous expliquent…

Depuis plusieurs mois, les conseils municipaux se sont réunis pour choisir un nom parmi 32 propositions faites par les habitants des deux communes. Pas facile, mais assez rapidement, deux  noms se sont dégagés. «Ivry-les-Jours» et l’autre «Valmont». C’est le grand gagnant. Il a fallu ensuite regarder  les conséquences collatérales, comme on dit. Valmont, en un seul mot avait trois inconvénients. Deux Villages portent déjà ce nom en Normandie et en Moselle, des confusions d’adresses étaient prévisibles. Par ailleurs, 16 marques déposées existent dont trois internationales, plus un film, ceci prouve que ce nom est plutôt porteur ! Mais il y avait un vrai risque juridique à le choisir. Et bien entendu, les adresses mail étaient déjà prises.

    VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

  Jours-en-Vaux                                                                     Ivry-en-Montagne

 Un nouveau un nom a été proposé respectant le vote des 20 conseillers et faisant disparaître ces risques. Val-Mont ce qui uni le Val (singulier de Vaux ) et le Mont  (masculin de Montagne) - et enlève toute confusion avec un nom déjà pris - est donc le nom de cette nouvelle commune ou commune nouvelle si vous préférez ! « Finalement un nom avec un trait d’union et deux majuscules, cela fait plus distingué... Non ? »

Du changement pour les habitants, les postiers, les services publics !

En effet changer de nom amène pour chacun quelques modifications pour les uns et de nouveaux repères pour les autres… Allez donc chercher Val-Mont sur votre GPS ! A partir du 1er janvier, il y a donc une nouvelle adresse, mais pas de panique, les anciennes adresses seront valables pendant plusieurs années, le temps que tout le monde s’habitue. Tout ne sera pas changé en un jour, seuls les nouveaux documents officiels seront à faire avec la nouvelle adresse.

Petit MeMo sans MeLi MeLo …

Ligne 1 Votre Identité

Ligne 2 N° et nom de la voie

Ligne 3 : Le hameau ou le lieu dit

Ligne 4 : code postal et le nom de la commune nouvelle

      VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

Pour les habitants des autres hameaux  Rouvray, Corcelles, La Chapelle, le Moulin de Rouvray, il est conseillé une ligne supplémentaire. Cette ligne 4 est facultative, mais fortement conseillée, le temps que le nom de Val-Mont soit connu de toutes les banques de données.

Il est donc nécessaire d’informer sa banque, son assureur, ses services de télécom, électricité, eau et tout autre organisme auquel sont adressées habituellement des correspondances. A noter que le siège de la commune nouvelle de Val-Mont sera au hameau de La chapelle, la Mairie refaite à neuf pouvant accepter des réunions de 21 conseillers plus les secrétaires sans problème.

Comment ça 21 conseillers, alors que les deux communes réunies totalisent moins de 300 habitants ?

C’est tout simple ! Si la loi prévoit la fusion des communes déjà établies depuis les élections municipales de 2014, elle ne chamboule pas tout quand même. Ainsi les deux maires et les 21 conseillers continuent de siéger jusqu’aux prochaines élections municipales. Un peu de calcul mental ; Soit 2 maires + 20 conseillers = 22 qui deviennent 1 maire + 21 conseillers = 22, le compte est bon !

Et ce n’est pas si bête partant du principe que tout le monde était d’accord pour fusionner, les deux anciens conseils collaborent tout naturellement. Par contre un seul « vrai » maire ! Ah oui… deux ce serait de la gourmandise ! Christian Bressoulaly a donc été élu maire de Val-Mont. La mairie d’Ivry-en-Montagne reste ouverte au public pour une question de proximité à tous les administrés à des horaires en corrélation avec ceux de La Chapelle (Jours-en-Vaux) qui est donc devenue la mairie de Val-Mont.

 VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

               Ivry-en-Montagne                                               Jours-en-Vaux la Chapelle

Non ce n’est pas compliqué, c’est simple, logique et plein de bon sens, ce dont ne manque pas nos deux élus de choc que sont Christian Bressoulaly, officier supérieur ayant servi pendant plus de 30 ans et engagé dans le domaine humanitaire et Noël Belin, ancien directeur à la SNCF du projet TGV Rhin-Rhône.

Sur le plan juridique et institutionnel, cela donne quoi ?

Val-Mont, commune nouvelle, est substituée pour les deux communes préexistantes pour l’ensemble des biens droits et obligations. Cela veut dire que les budgets sont désormais communs, tout comme les acquis et les dettes (il n’y en a pas, nos deux communes étaient bien gérées). Les deux maires, Christian Bressoulaly et Noël Belin, conservent leur pouvoir de police judiciaire et d’officier de l’état civil jusqu’aux prochaines élections municipales de 2020.

Les actes d’état civil des habitants resteront aussi longtemps que nécessaires dans les anciennes communes, chacune gardant ses archives municipales d’avant le 1er janvier 2016. Cependant, l’évolution en cours fera qua dans quelques années chacun pourra se procurer un acte d’état civil sur internet.

Les taxes communales seront soumises à une intégration fiscale progressive, qui ne saurait toutefois excéder 12 ans, si de forts écarts entre les taux des anciennes communes sont constatés. Mais l’étude préalable semble monter que ces variations sont très faibles entre les deux communes.

Val-Mont appartient au canton d’Arnay le Duc et la Communauté de Communes Beaune Côte et Sud.

Oui mais alors la vie dans tout ça ?...Ce qui ne changera pas !

 VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESLa vie courante des habitants ne sera pas plus bouleversée que cela. Même RPI (Molinot, Ivry-en-Montagne, Santosse, Thury) et mêmes bus scolaires pour les enfants. 

Et la vie continue pour une commune nouvelle qui compte plusieurs associations, des entreprises et des services. Les symboles de la république et du patrimoine local demeurent avec une mairie (La Chapelle Jours en Vaux) et une mairie annexe (Ivry en Montagne), les salles des mariages, les églises, les cimetières, les monuments aux morts, les panneaux de villages et de hameaux et, bien sûr, le nom des rues.

 Une commune nouvelle adossée au riche passé de Jours en Vaux et d‘Ivry en Montagne pour un tout nouveau village tourné vers l’avenir où  Christian Bressoulaly et Noel Belin, leur conseil et les habitants ont 4 ans pour harmoniser et coordonner méthodes et initiatives pour un projet dont nos deux élus sont convaincus qu’il va dans le bons sens. Et il est temps, maintenant de vous emmèner à la découverte d’un peu de patrimoine local… C’est bon pour la mémoire mais aussi pour regarder devant !

Val-Mont ce sont 2 villages et des hameaux typiques de l’arrière Côte de Beaune, sauvages et très préservés. Chacun son château, ses églises, son architecture singulière et robuste adossé à des monts verdoyants que l’on sillonne par des routes accidentées et riches de découvertes.

Arrosé par la Corcelle, le village de Jours-en-Vaux est entouré de trois hameaux, Rouvray, La Chapelle et Corcelles.

L’histoire de la commune est résumée dans un livre d’un ancien maire, monsieur René Moreau (Deux seigneuries, une commune : Jours-en-Vaux). L’histoire prend ses racines très loin puisque l’on a retrouvé des traces de l’époque gallo-romaine sur la commune. Il y avait donc, deux châteaux, deux Seigneuries, à Rouvray dont le château a disparu et à Jours-en-Vaux où le château existe toujours.

    VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

C’est un très beau site avec l'église paroissiale attenante. L’histoire s’est faite autour de ces deux Seigneuries et de la paroisse de Jours-en-Vaux. La Révolution en a fait la commune de Jours-en-Vaux qui a vécu comme tous les villages avec des hauts et des bas.

Il y a eu plus de 400 habitants, ici, avec un exode rural extrêmement important qui commence enfin à s’arrêter. On est sur le retour, car le village dépasse de nouveau la barre des 100 habitants. Au milieu du XIXème siècle, 450 Jersenvaliens peuplaient cette bourgade très vivante. Les archives départementales et les diocèses de Dijon et d’Autun possèdent de nombreux éléments de ce passé assez fabuleux. Deux châteaux dont un a disparu, deux lieux de culte, (toujours visibles) deux écoles hélas fermées, des lieux de justice médiévale encore visibles, quatre lavoirs.

    VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES    VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

Perchée sur une butte, l'église romane de l'Assomption date de la fin du 13ème siècle et fut édifiée à l’initiative de la châtelaine de l’époque afin de vénérer une statue de la vierge découverte et enfouie sur ces terres de chasse. Son plafond à la française, la sobriété des bancs en font un lieu propice à la méditation et c’est un émerveillement à l’extérieur lorsqu’on chemine le long du mur d’enceinte qui domine le village et que l’on découvre le Mont Beuvray. A l’intérieur on remarque plusieurs pièces classées dont une « Vierge au raisin » de grande qualité.

Il y a aussi des calvaires et plusieurs objets qui appartiennent au patrimoine communal parmi lesquels deux toiles récemment restaurées grâce à la ténacité de l’association « Ateliers du Bon Secours », qui avait déjà entrepris la restauration de la statuette de la Vierge de La Chapelle de Rouvray, et à la Fondation du Patrimoine.

  VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

La Dame de Rovroy, Notre-Dame de Bon Secours et, de nos jours, la Vierge de Rouvray est vénérée et fait l’objet d’un pèlerinage annuel proche de la nativité de la Vierge Marie. Ainsi, chaque année, le premier dimanche de septembre (mois astrologique de la Vierge), un pèlerinage conduit les fidèles jusqu'à La Chapelle à un kilomètre de là.

Et à La Chapelle, il y a… une chapelle ! Au dessus de la façade, un clocher en bois supporte un toit en écailles surmonté d'une Vierge. Au dessus d'une jolie porte cloutée a été placée une Vierge à l'enfant en terre cuite. Sur le mur on trouve trace d'un ancien blason.

  VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

 VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

Ivry-en-Montagne se trouve dans le périmètre Natura 2000 "Arrière Côte de Dijon et de Beaune" à plus de 550m d’altitude.

Situé sur le relief bordant la plaine de Saône à l’Ouest, le site Natura 2000 « Arrière Côte de DIJON et de BEAUNE » couvre 87 communes et 60 661 ha de forêts, de pelouses calcaires et de milieux rocheux. La spécificité de ce site est en grande partie due au contexte climatique. Le site se trouve au carrefour d’influences climatiques continentales, océaniques et méditerranéennes. On trouve ainsi, parfois distantes de quelques kilomètres seulement, des espèces caractéristiques des milieux montagnards et d’autres caractéristiques des milieux méditerranéens.

 VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESPlus de 30 espèces d’oiseaux d’intérêt européen y nichent, parmi lesquels l’emblématique Faucon pèlerin, le discret Aigle botté ou encore l’étonnante Pie-grièche écorcheur. Désigné en 2005 comme Zone de Protection Spéciale par arrêté ministériel, le site Natura 2000 de l’Arrière Côte est aujourd’hui animé par la Communauté d’Agglomération de Beaune qui a en charge l’élaboration du Document d’objectifs.

Plusieurs éoliennes « Des Portes de la Côte d’Or » sont situées sur le territoire d’Ivry-en-Montagne, un projet appelé des voeux des élus et des communes à retrouver ici.

Le périmètre de la Zone Est du projet a été réduit de 50%, pour exclure les sites à très forte valeur patrimoniale et touristique, notamment les secteurs emblématiques de la Côte et des Hautes Côtes de Beaune ainsi que les vallées de l'Ouche et du Rhoin...à retrouver ici !

Autrefois traversé par la nationale 6, Ivry-en-Montagne révèle un paysage tout aussi sauvage que celui de Jours-en-Vaux. Là aussi s’élève un château et un parc arboretum, une église avec sa chapelle seigneuriale et son chœur en cul de four. Les maisons y sont caractéristiques des villages de l’arrière côte avec ses toits à 4 pans et les murs couverts de vignes. D’ici, par temps découvert on peut voir le Haut Folin, là bas dans le Morvan nivernais à plus de 900m d’altitude.

Un village, un château !

L'entrée principale s'ouvre dans une tour carrée, composée d'une tour charretière et d'une porte piétonne que surmontent les trois ouvertures destinées au pont-levis. Cette tour d'entrée, comme le mur d'enceinte et les trois tours flanquant ce quadrilatère, parait avoir été bâtie au 14ème siècle. A gauche de la cour est une construction de 1860 formulée dans le style du 15ème siècle. Les deux étages sont ajourés de fenêtres à croisées et de grands louvres bien profilés.

L'extrémité de ce bâtiment est appuyée contre un antique donjon, l'un des plus curieux spécimens de l'architecture féodale des environs de Beaune. Il consiste en une grosse tour carrée de 10m sur 10m, dont le rez-de-chaussée forme une vaste salle voûtée. A l'étage supérieur sont quatre tourelles posées en encorbellement. La ferme structure du donjon, la dimension de ses matériaux et l'épaisseur de ses murailles en font le type le plus parfait de ce que l'on appelait au Moyen-âge, une Maison-Forte.

  VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

    VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

La partie la plus importante de ce château est restée debout après avoir subi les assauts des Écorcheurs, la démolition ordonnée par Louis XI en 1478 et l'incendie huguenot de janvier 1576. Une ancienne pièce d'eau et un petit pavillon complètent cet ensemble. La visite est gratuite et libre. On sent de la part des propriétaires la volonté de faire découvrir et aimer ce patrimoine assez méconnu mais oh combien remarquable. Un endroit délicieusement romantique dans un site verdoyant et serein.

Il y eût une gare, celle d’Ivry-Cussy exploitée pendant près de 100 ans  sur la ligne qui arrivait à Ivry-en-Montagne, venant d'Epinac, par une grande courbe évitant le château de Corabeuf. Avant d'arriver à la gare d'Ivry-Cussy, la ligne passait à niveau sur la route nationale 6 qui est maintenant déviée. Lors de la seconde guerre mondiale, la section Epinac à Ivry a été déposée pendant les hostilités. La gare desservait les villages d'Ivry-en-Montagne sur la nationale 6 et Cussy-la-Colonne de l'autre côté.

    VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

     VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

Au cœur du village est une place qui tient très à cœur de Christian Bressoulaly. C’est la place Chatain située au centre du village, à proximité de la Mairie, entre la place de l’église et les bâtiments de l’école, de l’agence postale et de la bibliothèque. Autrefois, s’y trouvaient un puits avec une fontaine et la « bascule », où s’effectuaient les pesées. Après la disparition de ce « mobilier », elle a évoluée en jardin verdoyant arborisé, autour duquel un mur en béton coulé a été édifié. Monsieur le maire ancien et nouveau) a fait appel lui aussi à la Fondation du Patrimoine… à retrouver ici.

     VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

  VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

Sur le plan pratique, le regroupement qui a été voulu permettra de rationaliser les coûts de fonctionnement, de mutualiser les moyens financiers, immobiliers et humains et enfin d’obtenir des prix plus avantageux sur les marchés publics destinés à l’investissement.

Sur le plan local, une nouvelle commune entre dans l’histoire comme y entrèrent en leur temps les villes nouvelles. Autre temps, autre échelle. Le territoire intercommunal est en mutation bon gré mal gré les réticences et oppositions de nombreux élus locaux. Le territoire communal pour survivre devra-t-il jouer la carte de l’union des communes à petite ou moyenne échelle avant d’être englouti dans les grandes intercommunalités ? Une union choisie, loin des mariages forcés ?

Val-Mont, finalement, cela résonne avec les paysages de ce beau territoire qui monte et qui descend… qui monte beaucoup à bicyclette et qui descend rudement en rollers ! Et quand il neige... et bien cela gliiiisssee pour tout le monde !! Loin des Liaisons Dangereuses d’un Valmont en un seul mot, l’union d’Ivry-en-Montagne et de Jours-en-Vaux semble ouvrir la porte à un mariage fructueux. Des noces villageoises, en quelque sorte, à l’image des peintures flamandes auxquelles furent conviés tous les habitants qui finalement… s’en trouvent bien contents !

    VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

          La Corcelle coule paisible là-bas en bas et d'ici on voit le Haut Folin lorsque le ciel est clément !

      VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

          Un paysage somptueux que n'eût pas renié Bruegel !

      VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

          L'éolien... choisi... c'est dans l'air du temps et du... vent    

  VAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNESVAL-MONT MARIE QUIQUEMELLE 2016 ECHO DES COMMUNES

 Crédit photos... Val-Mont à toutes les saisons... Marie Quiquemelle

 m.quiquemelle@echodescommunes.com

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

En passant par Gissey sous Flavigny...
Gissey a été pendant longtemps partagé entre un grand...
En passant par Poncey sur l'Ignon... j'ai rencontré Eliane et son village !
Poncey-sur-l'Ignon est l'écrin de deux sources. La Seine qui s'ouvre...
Au c?ur des communes, la chronique qui t'emmène au-delà de la Lino, par Guy Pierre Surdon (alias GPS).
La Côte d’Or pour un Dijonnais, c’est ça : Dijon,...
Visite au coeur de la Vingeanne
L’Echo des communes vous emmène...
Echannay raconté par son maire, Laurent Streibig.
Réélu maire de sa commune et nouveau Président de la...
Flavigny... anis au pays des merveilles ou un village raconté par ses habitants.
Planté à 421 mètres d’altitude, sur un promontoire...
Nicola Urbano, maire de Fontaine Française raconte son village
Nicolas Urbano, maire de Fontaine Française ou l’art de vivre...
Saint-Jean-de-Losne, le réveil de la belle endormie ?
Saint-Jean-de-Losne, "La perle d'eau" ou comment un maire se débat dans...

Envoyez un commentaire