L'effet papillon stimule la convention de la CPME 21

L'effet papillon stimule la convention de la CPME 21

Contact :

Découvrez CPME 21 à Dijon, 1er réseau de chefs d'entreprises de Côte d'Or.
www.cpme-21.fr

La convention annuelle de la CPME 21 s'est déroulée avec une nouvelle formule au Zénith de Dijon le 11 octobre 2018. La section départementale du syndicat patronal des petites et moyennes entreprises appelait cette année à débattre de l'effet papillon pour avoir une vision plus large des événements extérieurs qui impactent la vie de l'entreprise.

Durant la session plénière, plusieurs intervenants se sont succédés pour un stand-up afin d'apporter un éclairage particulier au monde de l'entreprise en fonction de leur parcours. 

 L'effet papillon stimule la convention de la CPME 21

 

Avec talent et beaucoup de persévérance, Raphaël Perrier, champion du monde ! 

Raphaël Perrier, directeur de l'équipe de France de coiffurePremier à s'exprimer, le coiffeur Raphaël Perrier a détaillé son parcours professionnel qui l'a mené du salon de coiffure familial du Mans jusqu'aux championnats du monde de coiffure. Par la suite, il a officié lors de défilés de mode, de shows, de comédies musicales et de tournage de films. Aujourd'hui, Raphaël Perrier s'oriente dans la transmission et revendique de former « plus de 300 salons de coiffure par semaine en France ». Il a crée des outils multimédias de formation et collabore avec des CFA dont l’École des métiers (ex-CFA La Noue).

 

L'effet papillon vu du ciel

L'effet papillon stimule la convention de la CPME 21

Stan Rougier est un ancien prêtre ouvrier ayant travaillé dans le bâtiment et la métallurgie. Pour lui, l'effet papillon est « la répercussion, impressionnante parfois, de nos gestes les plus infimes, pour le bonheur ou pour le malheur de nos semblables ». Il a adapté son propos à un public d'entrepreneurs : « vous qui êtes ici rassemblés, vous n'existez pas avec pour seul horizon le fric, la production, le profit. Vous existez pour l'augmentation de la créativité, de la fraternité ».

Selon ce messager catholique, « le plus humble balayeur de la plus humble entreprise peut découvrir qu'il est digne d'être fils de Dieu à égalité avec son employeur ». Dans ces entreprises où l'échange avec les salariés est plus direct que dans les grandes structures, il a souligné l'importance de la considération des ressources humaines : « si chacun de ceux qui collaborent à la vie de l'entreprise est considéré avec un grand respect de sa dignité, s'il est valorisé dans son travail, on assiste alors à une diminution spectaculaire des arrêts maladie. Voilà un véritable bénéfice pour l'entreprise ».

 

L'effet papillon stimule la convention de la CPME 21Si Jacques Bothelin regarde lui aussi le ciel, il est plus chevalier que prêtre. Fondateur et leader de la patrouille de voltige aérienne Breitling, basée à Dijon, il a expliqué comment il a transformé sa frustration de ne pouvoir devenir pilote de chasse de l'Armée de l'air, du fait d'une hypermétropie, en un chemin qui l'a conduit de l'aéro-club aux meetings aériens sponsorisés. Il est aujourd'hui entrepreneur et emploie d'anciens pilotes de chasse. Il lance à présent des programmes de formation complémentaire pour les pilotes de compagnies aériennes afin d'améliorer la sécurité.

 

« Favoriser le développement des énergies renouvelables »

L'effet papillon stimule la convention de la CPME 21

Après le ciel, l'atmosphère. Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, est arrivé face au public avec de bonnes et de mauvaises nouvelles. Aujourd'hui, en France, les émissions de gaz à effet de serre continuent d'augmenter avec deux contributeurs principaux : le transport routier et l'agriculture intensive. Face à cela, la principale bonne nouvelle, selon les experts du GIEC, est que les solutions à cette crise climatique existent ! Moindre dépendance aux énergies fossiles, sobriété énergétique, arrête de la déforestation, arrêt des pesticides, réduire la consommation de viande, développer les transports en commun et les transports doux...

S'adressant aux chefs d'entreprise, Jean-François Julliard a rappelé que leur nombre faisait leur force : les PME peuvent grandement contribuer à lutter contre la crise environnementale en démultipliant leurs initiatives. Notamment, les choix de consommation énergétique sont essentiels. Par leur fournisseur, les PME peuvent « favoriser le développement des énergies renouvelables » avec le gaz comme énergie de transition.

 

« Rien ne justifie de devancer la catastrophe »

L'effet papillon stimule la convention de la CPME 21Avec force exemples issus de la mythologie grecque, de fables de la Fontaine ou bien encore de productions cinématographiques ou télévisées américaines, Raphaël Enthoven, enseignant en philosophie, a pris les accents d'un conteur à l'élocution acérée pour disserter sur l'effet papillon. Il s'est référé à la théorie du chaos et a évoqué les « perturbations considérables à partir d'une cause qui est dérisoire ». Il a dit percevoir dans la demande d'un débat à ce sujet la crainte d'un auditoire ayant l'impression de ne plus maîtriser grand chose. À ses yeux, l'effet papillon permet de rassurer ou de déculpabiliser les individus : « ce n'est pas ma faute, j'ai été vaincu par le battement d'un insecte ». Néanmoins, « aucun homme, aucune femme, personne, n'est responsable de ce qui lui arrive mais, en revanche, nous sommes tous, collectivement et individuellement responsables de ce que nous en faisons et c'est en cela que l'on a une prise sur le monde ».

Rebondissant sur l'intervention de Jean-François Julliard à propos du changement climatique, Raphaël Enthoven a invoqué Hans Jonas, philosophe allemand du XXème siècle, et son éthique : « In dubio, pro malo, dans le doute, on choisit la pire des hypothèses. Le bon sens impose que, quand on est confronté à une alternative – l'homme est-il ou non responsable du réchauffement climatique ? – de faire comme si l'homme était responsable du réchauffement climatique que ce soit avéré ou pas encore ». Autrement dit, « rien ne justifie de devancer la catastrophe en pratiquant le désespoir en amont » et la confiance en soi pourrait se révéler être un atout puissant pour conjurer les aléas de l'effet papillon.

 

L'effet papillon stimule la convention de la CPME 21« Quand une entreprise réussit, ses salariés doivent en toucher les fruits »

Face aux interpellations et aux messages des intervenants de la convention, Benoît Willot a rappelé que les patrons indépendants étaient à même de « faire bouger les choses rapidement » car « la décision ne dépend pas d'actionnaires ou d'une décision parisienne ». Il a lancé quelques adresses au législateur en visant du regard Fadila Khattabi, députée de la Côte-d'Or, seule parlementaire présente. Passant en revue le contexte législatif, le volet social de la loi PACTE a été qualifié d'encourageant et notamment « la participation aux bénéfices possibles dans les entreprises de moins de cinquante salariés sans forfait social est une opportunité d'abonder dans la rémunération des salariés, quand l'entreprise crée de la richesse, en totale exonération des charges ». Car « quand une entreprise réussit, ses salariés doivent en toucher les fruits » selon le patron de la CPME 21.

Revenant au thème de la convention, le président du syndicat patronal a exprimé son regret que le prélèvement de l'impôt à la source n'ait pas été abandonné par Emmanuel Macron. « L'effet papillon n'est pas mesuré » selon Benoît Willot et il n'a pas caché sa crainte d'une « dégradation du dialogue social » car cela pourrait devenir « une arme prud’homale supplémentaire ». Un autre effet papillon potentiel pourrait être issu de la remise en cause de l'exonération des taxes appliquées au gasoil non routier (GNR), ce que Benoît Willot a traduit en chiffres : 70% d'augmentation du produit et 2% de charges supplémentaires pour les entreprises. Les entreprises de travaux publics ayant une marge nette d'environ 2%, Benoît Willot a prédit que cela allait « mettre un secteur d'activité à feu et à sang ».

Les patrons des PME attendent d'autres réformes comme celle de la formation professionnelle et celle de l'assurance-chômage et surtout des baisses de charges, impôts et taxes ce qui était « une promesse du gouvernement Macron ». Benoît Willot a voulu donner une leçon d'économie aux élus dans la salle – Nathalie Koenders et Océane Charret-Godard étant au premier rang pour représenter la métropole et la ville de Dijon – en incitant les collectivités à s'inspirer de la fixation des prix :  « vaut mieux prendre en impôts sur les sociétés un pourcentage qui diminue d'une valeur absolue qui augmente que de prendre un pourcentage qui augmente d'une valeur absolue qui diminue ». En conclusion, le président de la CPME 21 a lancé un appel aux entrepreneurs en rappelant l'importance des adhésions puisque le syndicat vit sans subvention.

 

L'effet papillon stimule la convention de la CPME 21

Signature d'une convention entre Catherine Minaux (directrice régionale d'Engie) et Benoît Willot (président de la CPME 21)

En amont de la plénière, la CPME 21 avait signé une convention avec Engie (ex-GDF Suez) qui est un partenaire historique du syndicat patronal. Engie conseille évidemment les entreprises pour réduire leur consommation énergétique mais l'énergéticien explore aussi le secteur du facility management. Il propose des contrats globaux dont il conservera la part énergie et gestion des fluides et gérera pour le compte de l'entreprise les sous-traitants intervenant dans la sécurité ou pour les espaces verts. Catherine Minaux, directrice régional d'Engie, revendique la contractualisation avec 1057 TPE/PME en Bourgogne-Franche-Comté en 2017.

 

En aval de la plénière, après les copieuses interventions, l'assistance a pu apprécier un cocktail préparé et servi par les élèves de l’École des métiers. Pour le dîner final, le syndicat patronal a pu constater une hausse de la participation avec près de 500 personnes qui ont applaudi la remise des trophées de la CPME21.

 

Texte et photographies Jean-Christophe Tardivon

 

 Atelier BPCE : comment sécuriser la valeur des actifs circulant dans l'entreprise
Atelier BPCE : comment sécuriser la valeur des actifs circulant dans l'entreprise

 Le coiffeur Raphaël Perrier sur le stand de l’École des métiers avec le directeur Alain Tomczak et la députée Fadila Khattabi 
Le coiffeur Raphaël Perrier sur le stand de l’École des métiers avec le directeur Alain Tomczak et la députée Fadila Khattabi

 Jean-Pierre Deramecourt, Océane Charret-Godard, Nathalie Koenders, Xavier Mirepoix et Fadila Khattabi
Jean-Pierre Deramecourt, Océane Charret-Godard, Nathalie Koenders, Xavier Mirepoix et Fadila Khattabi

 Les administrateurs de la CPME 21
Benoït Willot et les administrateurs de la CPME 21

 Cocktail préparé et servi par les élèves de l’École des métiers
Cocktail préparé et servi par les élèves de l’École des métiers

 

Les stands de la convention CPME
Les stands de la convention CPMELes stands de la convention CPMELes stands de la convention CPMELes stands de la convention CPMELes stands de la convention CPMELes stands de la convention CPMEL'effet papillon stimule la convention de la CPME 21

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Suramortissement des investissements : une vraie bonne mesure !
Le Premier Ministre a annoncé ce matin un plan visant à stimuler...
Les propositions de la CGPME pour créer de l'emploi
La CGPME formule un éventail de propositions pour favoriser...
Les mesures pour l'emploi dans les TPE-PME
Tenant compte du constat que les TPE/PME s’inscrivent au cœur de...
CGPME Côte-d'Or, une convention sous le signe d'un optimisme raisonné.
Sous le thème RASSEMBLONS NOUS, la CGPME Côte-d'Or a...
Marchés publics : la CGPME 21 et la FRTP Bourgogne veulent dialoguer avec les élus locaux.
Suite à certaines critiques parues dans la presse sur la qualité...
Pourquoi une CGPME Bourgogne Franche-Comté ?
Benoît Wilot, président de la CGPME Côte-d'Or, nouveau...
CPME 2017 : le futur est dans le numérique !
C’est le 26 octobre que la CPME 21 a tenu sa grand messe annuelle au...
Suppression du forfait social dans les PME
Le Président de la République a annoncé la suppression du...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *