FFB - Face aux communes, l'équité de traitement dans le bâtiment

FFB - Face aux communes, l'équité de traitement dans le bâtiment

Contact :

Fédération Française du Bâtiment de Côte-d'Or

Maison du Bâtiment
13 rue Jeannin
21000 DIJON
www.d21.ffbatiment.fr


Fédérer, informer, conseiller et accompagner, telles sont les missions que remplit la Fédération Française du Bâtiment Côte-d’Or auprès de ses entreprises adhérentes. La FFB se positionne également en défenseur des professionnels du secteur et vise leur traitement équitable dans les marchés passés par les collectivités. Indissociables de l’économie locale, dépendant à 20% de la commande des communes et à 60% de la commande publique, les entreprises du BTP ne sont pas délocalisables et restent garantes d’une activité de proximité.

Près de 300 entreprises de Côte-d’Or profitent du soutien de la FFB départementale et de ses connaissances réglementaires, juridiques, sociales ou encore financières. Un accompagnement dont Frédéric Demongeot, président de la FFB Côte-d’Or souligne la pertinence. « Les adhérents de la fédération sont informés et donc qualifiés pour conseiller et guider les donneurs d’ordre dans leurs projets. » De Dijon à Beaune, de Chatillon/ Montbard à la Plaine de Saône, les acteurs du bâtiment peuvent profiter de réunions de la FFB pour être mieux armés face aux évolutions de la profession et aux attentes des collectivités. Indissociables de l’économie locale, les entreprises du secteur ne sont pas délocalisables et restent garantes d’une activité de proximité. « Elles emploient du personnel localement. Grâce à leur maillage territorial, les entreprises du bâtiment contribuent à éviter la désertification du territoire et maintiennent une économie de proximité qui passe aussi par leurs salariés et leurs familles. » Frédéric Demongeot complète en mettant l’accent sur l’implication de ses adhérents quand il faut agir pour l’insertion. « Le bâtiment a une capacité à former les jeunes pour les emmener vers les compétences requises et donc vers l’emploi. Dans nos métiers, tous les profils peuvent trouver leur place, développer un savoir-faire, trouver une existence sociale et évoluer jusqu’à devenir entrepreneur. » Autant d’atouts qui invitent les communes et les collectivités à soutenir le secteur.

Voir loin pour les territoires

Les communes représentent 20% des carnets de commande du bâtiment mais l’ensemble des marchés publics atteint 60% de l’activité du secteur. Une place de choix qui engage à certaines responsabilités vis-à-vis d’un secteur sensible aux décisions politiques. « Les incertitudes fiscales pèsent sur nos activités. Nos entreprises ont besoin d’un investissement constant des communes. Entretenir les biens permet d’éviter des surcoûts quand il faut refaire totalement. D’autre part, avec une vision à long terme, les dirigeants peuvent créer de l’emploi, investir à leur tour et contribuer au développement économique local. » Frédéric Demongeot rappelle également qu’en pensant ses travaux en amont, une commune limite ses frais d’entretien, sa gestion technique tout en se rendant plus attractive et en maintenant sa population dans un cadre de vie plaisant. « Une salle des fêtes dont on ne craint pas que le plafond nous tombe sur la tête ou un groupe scolaire attrayant et rassurant donnent envie d’utiliser les équipements ou de s’installer. » En complément, le président de la FFB Côte-d’Or encourage les donneurs d’ordre à avoir une vision pertinente des entreprises retenues par rapport aux marchés confiés. « Il faut adapter la taille de l’entreprise au chantier pour permettre à chacun, major ou PME, de se côtoyer et de travailler sur un même territoire. » Pour permettre aux PME d’accéder aux marchés publics, la FFB leur prodigue l’assistance nécessaire à la constitution d’un dossier de candidature. La fédération souhaite que de l’autre côté du dossier, les donneurs d’ordre reconnaissent les compétences et le travail réalisé par les entreprises du bâtiment. « Nous visons une relation équitable entre l’entreprise, le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage. Nous avons des efforts à faire de chaque côté. » Dans cette dynamique, Frédéric Demongeot invite les collectivités et autres donneurs d’ordre à privilégier les allotissements des marchés pour permettre à toutes les compétences de s’exprimer. Pour aller en ce sens, la FFB Côte-d’Or a édité un répertoire des entreprises adhérentes, organisé par corps de métier, pour que chacun puisse prendre attache auprès des actrices de son territoire en fonction de ses qualifications. Une autre façon d’encourager les parties prenantes à bâtir le monde de demain de façon équitable.

 

TVA à taux réduit: la FFB écarte les menaces
La FFB a obtenu, de la part du ministre de l’Économie dès la mi-juin, puis du Premier ministre, des engagements très clairs en faveur du maintien des taux réduits de TVA pour le bâtiment... lire+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

BVS, le courant faible sous haute tension
Autant dire que quand on parle de courants faibles, BVS domine le sujet....
Veolia : La gestion de l'eau coule de source
L’eau et Veolia, c’est une histoire qui ne date pas d’hier....
Groupe ELABOR : La gestion de l'espace public à portée de clic
La gestion de l’espace public, par tout ce qu’il recouvre, peut...
Bourgogne Recyclage : Le recyclage 4.0
Depuis quatre générations, la famille Sécula est à...
AJ3M : L'amuseur public
Ce qui lui reste de son âme d’enfant, Jean-Bernard Aubry le...
Copiafax : Le partenaire 2.0 des communes
Spécialiste des solutions d’impression et de la conception de...
Mutualité française : Apporter du service aux communes et aux habitants
De la petite enfance au grand âge en passant par le handicap ou la...
Sonofep : Quand les communes se mettent au vert
Aux côtés des collectivités, des entreprises et des...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *