CPME 2017 : le futur est dans le numérique !

C’est le 26 octobre que la CPME 21 a tenu sa grand messe annuelle au Zénih de Dijon avec une ambition : Faire Grandir la France. Une troisième édition qui a réuni un peu plus d’un millier de chefs d’entreprises avec un mot d’ordre cette année : entrepreneurs, soyez numériques !

CPME 2017 : le futur est dans le numérique !

Surfe ou crève !

Dans le numérique, il y a les big boss comme Guillaume Decître, PDG des librairies qui portent son nom depuis 110 ans et qui dès son arrivée à la tête de la société, en 2007, a su saisir l’opportunité d'un nouveau réseau mondial pour développer son entreprise. Une vision stratégique et  technologique issue de son expérience dans la Silicon-Valley. A la tête de 8 librairies, Guillaume Decître est aussi le concurrent direct d’Amazon, Apple, Google en ayant développé un réseau numérique de vente de livres aujourd’hui utilisé par les plus grandes entreprises du livre : Le Furet du Nord, Cultura, France Loisirs, Système U, Auchan ou encore Eyrolles ou Boulanger. Un virage obligatoire pour cette entreprise familiale pour rester à la pointe de la technologie et se remettre en question.

Surfer ou mourir, c’est le message qu’ont passé les intervenants des deux tables rondes, points forts de la convention. Ainsi, « Numérisation, un virus qui vous veut du bien » animée par la journaliste Emmanuelle Dancourt et Jean-Pascal Coutou, codirecteur d’un cabinet d’assurances :  « Aujourd’hui, 80 % des entreprises qui ne se développeront pas sur la toile fermeront dans les 20 prochaines années » explique Benoît Willot, président de la CPME Bourgogne-Franche Comté. Oui la France doit faire sa révolution numérique ! C’est ce qu’on affirmé en choeur les différents intervenants.

CPME 2017 : le futur est dans le numérique !

 

Le numérique est dans le pré

C’est aussi le cas d’Hervé Pillaud auto-surnommé « l’ageekulteur ». Cet exploitant agricole, Secrétaire Général de la Chambre d'Agriculture et Vice-Président de la FDSEA de Vendée est l’auteur de «Agronumericus internet est dans le pré», un ouvrage dans lequel il explique comment l’agriculture 2.0 peut révolutionner le secteur et l’aider à survivre et se développer ou proposer des solutions dans trois domaines : communication, rentabilité et peinibilité. « Il existe aujourd’hui une multitude d’applications, de drônes, de robots dans notre métier, mais les données collectées ne sont pas exploitées. Aujourd’hui nous devons envisager notrre marché comme un marché « glocal » :  à la fois dans un contexte mondial mais aussi en misant sur le local qui est la grande demande des consommateurs ». Pour Hervé Pillaud, la transformation est urgente : « L’agriculture sera numérique ou ne sera pas ! ». Un constat valable pour l’ensemble des entreprises selon Emily Metais,  auteur de  La transformation digitale des entreprises, les bonnes pratiques ( Éditions Eyrolles), spécialiste de la transformation culturelle des entreprises pour qui il faut « parler de réinvention du monde de l’entreprise ».

Une révolution donc qui n’a pas d’âge, comme l’explique lors d’une interview diffusée le réalisateur Costa-Gavras pour qui « Le numérique a bouleversé la façon de réaliser un film ». Le réalisateur âgé de 84 ans et qui vient d’ailleurs de superviser la restauration numérique de la quasi-intégralité de ses oeuvres, observateur des révolutions, démontre à lui seul que celle du numérique n’est pas une affaire de jeunesse.

CPME 2017 : le futur est dans le numérique !Entrepreneurs, révolutionnez-vous !

Dans son discours de clôture, Benoît Willot a rappelé le rôle de la CPME dans l’aide à la transition numérique pour les entreprises rappelant qu’il était urgent pour les PME de « prendre le train de la numérisation » pour se développer et même survivre. Une transformation dans un contexte politique qu’il juge « favorable aux petites entreprises » même s’il reste prudent et attentiste sur les futures mesures prises par le nouveau gouvernement.

Deux invités de marque

Thierry Rey, champion olympique de judo était l’un des invités. Ancien conseiller technique du Président de la République, il a notamment porté aux côtés d’Anne Hidalgo et des Présidents Hollande et Macron, la candidature de Paris aux JO2024.

Autre personnalité très attendue, le réalisateur et cadreur Claude Lelouch présidait le banquet de clôture et la remise des trophées au cours duquel un hommage lui a été rendu à travers une visite en image de 50 années de cinéma.

 

 

 

Signature de la conventionAGEFOS PME
Signature de la conventionAGEFOS PME

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Suramortissement des investissements : une vraie bonne mesure !
Le Premier Ministre a annoncé ce matin un plan visant à stimuler...
Les propositions de la CGPME pour créer de l'emploi
La CGPME formule un éventail de propositions pour favoriser...
Les mesures pour l'emploi dans les TPE-PME
Tenant compte du constat que les TPE/PME s’inscrivent au cœur de...
CGPME Côte-d'Or, une convention sous le signe d'un optimisme raisonné.
Sous le thème RASSEMBLONS NOUS, la CGPME Côte-d'Or a...
Marchés publics : la CGPME 21 et la FRTP Bourgogne veulent dialoguer avec les élus locaux.
Suite à certaines critiques parues dans la presse sur la qualité...
Pourquoi une CGPME Bourgogne Franche-Comté ?
Benoît Wilot, président de la CGPME Côte-d'Or, nouveau...
BIFI : L'exemple d'une entreprise locale
L'entreprise BIFI est née de l'idée de son actuel...
17ème édition du concours TALENTS BGE de la création d'entreprise : c'est parti !
Les porteurs de projet et nouveaux entrepreneurs ont jusqu’au 30 avril...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *