Les résultats de l'enquête Pôle emploi sur les besoins en main d'oeuvre.

Joël Picard, Directeur Territorial Côte-d’Or a présenté les résultats de l’enquête Pôle emploi sur les besoins en main d’oeuvre en région Bourgogne Franche-Comté avec un zoom sur le département de la Côte d’Or. Il en résulte une très légere baisse de besoins par rapport à l'enquête 2015, mais fait positif, il y a une augmentation des projets industriels et "ça arrête de baisser dans la construction". Le département de la Côte-d'Or est le 1er département en nombre de projets dans la région Bourgogne Franche-Comté. Mais comme le dit Joël Picard, il faut maintenant que les besoins d'embauche exprimés par les employeurs se transforment, "il faut transformer les promesses de dons en dons".

 

 

 

 

 

 

 Les besoins en main d’œuvre 2016 en région Bourgogne Franche-Comté

 

Les besoins en main d’œuvre 2016 d’œuvre 2016 en région Bourgogne Franche-Comté

Méthodologie de l'enquête

Chaque année Pôle emploi adresse un questionnaire à plus de 1, 6 million d’établissements afin de connaître leurs besoins en recrutement par secteur d’activité et par bassin d’emploi.

 

Que permet-elle ?

- D’anticiper les difficultés de recrutement
- D’améliorer l’orientation des demandeurs d’emploi vers des formations ou des métiers en adéquation avec les besoins du marché du travail
- D’informer les demandeurs d’emploi sur l’évolution de leur marché du travail et les métiers porteurs

 

Le champ de cette enquête (la dixième) est le même que celui de l’enquête 2015, aussi porte t-elle d'une part :

• sur les établissements relevant du secteur privé

  

et, d’autre part sur :

• les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d'embauche au cours des 12 derniers mois,
• les établissements du secteur agricole,
• les établissements du secteur public relevant des collectivités territoriales (communes, régions…) et les établissements publics administratifs (syndicats intercommunaux, hôpitaux, écoles…).


L’enquête porte donc sur l'ensemble des employeurs hors administrations de l’État (Ministères, Police, Justice…) et entreprises publiques (Banque de France…). Cette définition correspond au total à 97 500 établissements pour la région Bourgogne – Franche-Comté (extraits du répertoire SIRENE), dont 72 500 ont été interrogés cette année.
Plus de 20 000 établissements ont répondu au questionnaire. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de l'ensemble des employeurs de la région.

 

Les résultats clés de l'enquête BMO 2016


On assiste en région Bourgogne Franche-Comté à une baisse de la propension à recruter et quasi-stagnation des projets de recrutement


- 17,6 % des établissements de la région prévoient au moins un recrutement cette année, contre 18,3% l’an passé
- La proportion d'établissements déclarant des projets de recrutement baisse dans tous les secteurs, à l’exception de la construction (stagnation) et de l’industrie manufacturière (augmentation de 1,3 points)
- Le nombre de projets de recrutement stagne quasiment, avec 61 563 unités (soit une hausse de 0,3%) Les services en pôle position, l’industrie en forte hausse
- Les services représentent 58% des intentions d’embauche de la région ; celles-ci progressent (+1%) en 2016
- L’ensemble IAA-agriculture est le deuxième contributeur (17% des projets de la région), et voit ses intentions d’embauche progresser de 2% en 2016
- L’industrie manufacturière arrive en 3ème position (10% des intentions de la région), et rebondit nettement (+16% de projets) La proportion de projets de recrutement jugés difficiles baisse, la part des projets saisonniers progresse
- 32,4 % des projets de recrutement sont jugés difficiles par les employeurs, soit une baisse de 3,9 points
- L’ensemble des secteurs d’activité sont concernés par cette baisse
- La part des projets de recrutement à caractère saisonnier progresse pour atteindre 41% (+1,5 points) ; elle progresse particulièrement dans le commerce (+6,6 points) et les services (+2,9 points)

 

Les résultats de l'enquête Pôle emploi sur les besoins en main d'oeuvre.

 

Sommaire de l'enquête en région Bourgogne Franche-Comté
Les principaux résultats en 2016
I - Les établissements qui envisagent de recruter
II - Les projets de recrutement
III - Les métiers faisant l'objet de projets de recrutement
IV - Les projets de recrutement détaillés par bassin d’emploi Annexe technique : base de sondage, retours et redressement

 

 

Téléchargez le dossier Bourgogne Franche-Comté

 Les résultats de l'enquête Pôle emploi sur les besoins en main d'oeuvre.

 

 

 

 Les résultats de l'enquête Pôle emploi sur les besoins en main d'oeuvre en Côte-d'Or

 

18,3% des établissements de Côted’Or proj ettent de recruter en 2016 (contre 17,6% en Bourgogne-Franche-Co mté). Les établissements recruteurs et les projets de recrutement sont légèrement inférieurs par rapport à 2015. 13 500 embauches sont envisagées en 2016, soit plus d’un projet sur cinq recensé dans la région. Le secteur des services est le plus recruteur, avec 54% des embauches annoncées dans le département. Les fonctions liées à la vente, au tourisme et aux services représentent 32% des projets de la Côte d’Or mais ce sont les métiers quisont liés principalement à l’agriculture qui concentrent la plus forte part (34%). 10% des projets concernent les fonctions sociales et médico-sociales, 7% les ouvriers des secteurs de l’industrie et 6% les fonctions d’encadrement. Avec près de 2 900 projets, le métier de viticulteur, arboriculteur salarié, cueilleur est le plus recherché dans le département. Viennent ensuite les métiers d’agents d’entretien des locaux (820 projets), aide, apprentis, employés polyvalents de cuisine (460) et agriculteurs salariés, ouvriers agricoles (440). Les recrutements sont jugés difficiles par les employeurs pour 30% des projets (contre 32% dans la région). Le métier d’autres professionnelsparamédicaux concentre la part de projets difficiles la plus importante (95% des projets dans ce métier sont jugés difficiles). 46% des intentions d’embauche sont liées à une activité saisonnière (contre 41% dans la région). Le métier de viticulteur, arboriculteur salarié, cueilleur concentre un taux important de projets de recrutement saisonnier (94% des projets dans ce métier sont liés à une activité saisonnière). A l’inverse, le métier de commercial est l’un des ceux pour lequel l’ensemble des projets concerne des recrutements permanents.18,3% des établissements de Côte-d’Or projettent de recruter en 2016 (contre 17,6% en Bourgogne-Franche-Co mté).


Les établissements recruteurs et les projets de recrutement sont légèrement inférieurs par rapport à 2015. 13 500 embauches sont envisagées en 2016, soit plus d’un projet sur cinq recensé dans la région.


Le secteur des services est le plus recruteur, avec 54% des embauches annoncées dans le département.


Les fonctions liées à la vente, au tourisme et aux services représentent 32% des projets de la Côte d’Or mais ce sont les métiers quisont liés principalement à l’agriculture qui concentrent la plus forte part (34%). 10% des projets concernent les fonctions sociales et médico-sociales, 7% les ouvriers des secteurs de l’industrie et 6% les fonctions d’encadrement.

 


Les résultats de l'enquête Pôle emploi sur les besoins en main d'oeuvre.Avec près de 2 900 projets, le métier de viticulteur, arboriculteur salarié, cueilleur est le plus recherché dans le département. Viennent ensuite les métiers d’agents d’entretien des locaux (820 projets), aide, apprentis, employés polyvalents de cuisine (460) et agriculteurs salariés, ouvriers agricoles (440).


Les recrutements sont jugés difficiles par les employeurs pour 30% des projets (contre 32% dans la région). Le métier d’autres professionnelsparamédicaux concentre la part de projets difficiles la plus importante (95% des projets dans ce métier sont jugés difficiles).


46% des intentions d’embauche sont liées à une activité saisonnière (contre 41% dans la région). Le métier de viticulteur, arboriculteur salarié, cueilleur concentre un taux important de projets de recrutement saisonnier (94% des projets dans ce métier sont liés à une activité saisonnière).


A l’inverse, le métier de commercial est l’un des ceux pour lequel l’ensemble des projets concerne des recrutements permanents.

 

Pôle emploi, enquête sur les besoins en main d’oeuvre en Côte-d’Or et en BFC

 

Découvrez les résultats de l'enquête sur les besoins en main d'œuvre dans les trois bassins de la Côte-d'Or

 

BASSIN DE BEAUNE : Des nombreux projets saisonniers en lien avec l’activité viticole et le tourisme

 

BASSIN DE DIJON : Le premier bassin de la région pour le nombre de projets de recrutement

 


BASSIN DE MONTBARD : Une forte saisonnalité des projets de recrutement

 

 

 

 

 

 

 

Téléchargez le dossier sur la Côte-d'Or

Les résultats de l'enquête Pôle emploi sur les besoins en main d'oeuvre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

La bataille pour l'emploi : lancement du service public régional de la formation professionnelle et renforcement de la coopération entre la région et Pôle emploi
Pour relever le défi de l’emploi, la région active...
Emploi : reprise annoncée pour 2017 ?
Pôle emploi vient de publier les résultats de...
Marchés publics : la CGPME 21 et la FRTP Bourgogne veulent dialoguer avec les élus locaux.
Suite à certaines critiques parues dans la presse sur la qualité...
La CCI Côte-d'Or travaille pour le bien-être des dirigeants et le soutien des territoires
Xavier Mirepoix, Président de la CCI Côte-d’Or, et...
Pourquoi une CGPME Bourgogne Franche-Comté ?
Benoît Wilot, président de la CGPME Côte-d'Or, nouveau...
bourseauxstages21.fr
La Bourse aux stages de Côte-d'Or, portée par la Chambre de...
Osez d'autres métiers !
Jeudi 10 mars 2016, une journée dédiée à la...
Pôle emploi évolue et se mobilise en Bourgogne Franche-Comté
Ce lundi 25 avril, Frédéric Danel, Directeur régional...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *