Compte pénibilité : face à ce monument de complexité, il faut du temps !

Deux lois, dix décrets, neuf arrêtés, une instruction de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse, une circulaire ministérielle à venir et trois missions successives confiées par les pouvoirs publics à d’éminents chercheurs en simplification ont été nécessaires pour instaurer, ajuster, modifier, tenter de faire fonctionner un dispositif compliqué, prévu pour entrer en vigueur au 1er juillet prochain.

 

 

La suppression de la fiche individuelle de prévention de la pénibilité a incontestablement constitué une première étape de retour à la raison en vue de sécuriser les entreprises.

 

Mais les artisans et entrepreneurs du Bâtiment restent très inquiets quant à l’appréciation pratique des seuils d’exposition associés à chacun des facteurs de pénibilité ainsi qu’au coût du dispositif, dans un contexte économique à peine convalescent et toujours marqué par la concurrence sociale déloyale du détachement frauduleux.

 

Dans le Bâtiment où chaque chantier et atelier est unique et les métiers très nombreux, le référentiel de branche n’appréhendera qu’en partie les multiples situations de travail existantes. Face au risque réel d’incompréhension et de contestation par les salariés, la FFB lance un nouvel appel à la raison et demande le report d’un an du dispositif.

 

Pour Jacques CHANUT, Président de la FFB, « Le compte Pénibilité reste un monument de complexité, un véritable nœud gordien, inapplicable pour beaucoup d’entreprises, surtout dans un secteur comme le Bâtiment composé essentiellement de TPE-PME. Pour résoudre ce problème inextricable et faire un travail utile, il faut du temps. C’est pourquoi la FFB demande le report d’un an de la mesure, au risque de rallumer le feu qui couve sous les braises ».

 

 

La FFB représente 50.000 adhérents dont 35.000 entreprises de taille artisanale. Ils réalisent les 2/3 des 124 milliards d’euros HT de la production annuelle du Bâtiment et emploient les 2/3 des 1.090.000 salariés du Bâtiment. La FFB a pour vocation de rassembler les entreprises de Bâtiment de toutes tailles, afin de défendre efficacement les intérêts collectifs de la Profession. www.ffbatiment.fr ou @FFBatiment

 

 

 

 

 

La FFB représente 50.000 adhérents dont 35.000 entreprises de taille artisanale. Ils réalisent les 2/3 des 124 milliards d’euros HT de la production annuelle du Bâtiment et emploient les 2/3 des 1.090.000 salariés du Bâtiment. La FFB a pour vocation de rassembler les entreprises de Bâtiment de toutes tailles, afin de défendre efficacement les intérêts collectifs de la Profession.www.ffbatiment.fr ou @FFBatiment

 

 

Fédération Française du Bâtiment Côte d’OrFédération Française du Bâtiment Côte d’Or
13 Rue Jeannin – BP 82563 – 21025 DIJON CEDEX

Tél. : 03.80.48.13.15 – Fax : 03.80.67.59.57

 

 

 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

500 emplois en Côte-d'Or, le bâtiment recrute
Avec une offre de plus de 500 postes à pourvoir les entreprises du...
Signature de la 3ème version de la Charte PME
François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de...
TVA à taux réduit: la FFB écarte les menaces
La FFB a obtenu, de la part du ministre de l’Économie dès...
Le chantier du "Jardin Secret" révélé à 1250 collégiens par la FFB de Côte-d'Or
Les Coulisses du Bâtiment permettent aux jeunes élèves...
La CCI Côte-d'Or va signer, à Montbard, une convention de partenariat économique avec la Communauté de Communes du Montbardois.
Objectif : renforcer les missions de l’antenne Haute...
Rouler propre en faisant des économies et même gagner de l'argent en produisant soi-même son électricité ?
C'est possible, grâce à des solutions innovantes proposées...
Le bilan d'EDF 2013 en Bourgogne.
La performance industrielle du groupe EDF pour l'année 2013, a...
BIFI : L'exemple d'une entreprise locale
L'entreprise BIFI est née de l'idée de son actuel...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *