Voeux 2016, le Medef réaliste mais optimiste.

A l’initiative du MEDEF Côte-d’Or, 26 organisations patronales, professionnelles et entrepreneuriales ont invité les chefs d’entreprise et acteurs du monde économique à se réunir pour une soirée de vœux. A cette occasion Pierre-Antoine KERN, Président du MEDEF Côte-d'Or et Bourgogne a rappelé que "l'absence d’action du pouvoir politique mine aujourd’hui le moral des Français... qui attendent des vraies réformes qui produiront des vrais effets". Mais cette soirée est résolument placée sous le thème de l'optimisme ainsi Pierre Antoine KERN, répondant à sa définition "Attitude positive et active" souhaite que les difficultés rencontrées permettent aux optimistes de rebondir et d'entreprendre car "seuls les enthousiastes font bouger le monde", thème de la soirée animée par Yves de Montbron, de la Ligue des Optimistes de France.

 

Vœux de Pierre-Antoine KERN, Président du MEDEF Côte-d'Or et Bourgogne

 

"2015 vient de s’achever dans le contexte dramatique que vous connaissez. Plus globalement notre pays vit depuis plusieurs années dans une forme de dépression qui s’aggrave, et ceux qui voyagent dans le monde observent cette différence incroyable qui s’accroit entre de nombreux pays ou l’état d’esprit est positif et notre vieux pays qui ronchonne, s’accroche à de vielles illusions et refuse de voir la réalité en face.

Nous le voyons sur le terrain économique ou tout le monde sait désormais ce qu’il faut faire, réduire la dépense publique, la dépense de fonctionnement et pas l’investissement, afin de diminuer les prélèvements obligatoires pour redonner de la compétitivité à nos entreprises et c’est bien cette compétitivité retrouvée qui produira un accroissement des investissements et enfin la création d’emplois.

Mais cela suppose de donner un coup de pied dans la fourmilière des avantages catégoriels, des régimes spéciaux de retraites aux statuts de la fonction publique ou assimilés, or, rien n’est entrepris dans ce domaine sur un plan structurel.

C’est bien cette absence d’action du pouvoir politique qui mine aujourd’hui le moral des Français.

Les Français attendent des vraies réformes qui produiront des vrais effets.

Les chefs d’entreprises attendent des décisions cohérentes du pouvoir politique qui instaureront une vraie confiance. Au lieu de cela, le gouvernement vient de publier les décrets d’application de la loi sur la pénibilité qui reste une verrue et qui va polluer le peu de confiance retrouvée avec le pacte de responsabilité. Quel gâchis !

L’exaspération manifestée par les Français lors des dernières élections régionales est à la fois une menace et une opportunité. Menace car elle favorise les discours faciles de ceux qui n’ont jamais exercé les responsabilités et dont les recettes nous emmèneraient du côté obscur de la force, sur un plan économique il s’entend, fermeture des frontières, retour au franc, taxes sur les importations…

Nous ne voulons pas de ces Dark Vador de l’économie qui mèneraient notre pays à la ruine!

Opportunité aussi car elle peut favoriser l’émergence de femmes et d’hommes politiques nouveaux, audacieux, aptes à comprendre les enjeux d’une mondialisation ou la France a beaucoup à gagner et prêts à entreprendre des actions de réformes structurelles courageuses. Il nous faudra observer cela et l’encourager.

Il faut rendre à ce pays le goût des conquêtes, le plaisir de travailler qui font que l’on se lève le matin en pensant à tout ce qui va et à tout ce que l’on peut améliorer plutôt qu’à tout ce qui ne va pas et à tout ce qui va nous tomber sur la tête !

C’est pourquoi il faut encourager le travail et l’ascenseur social. C’est pour cela que j’ai tenu à partager mon temps de paroles avec Stephan Bourcieux DG du groupe ESC Dijon. En effet, Stephan m’a parlé il y a quelques temps de la fondation de l’ESC Dijon et j’ai appris alors que 34% des étudiants de l’ESC Dijon étaient boursiers, c’est presque 50% de plus qu’à l’université !

Il y a donc des étudiants de milieu modeste qui veulent devenir cadre, dirigeants d’entreprise et sans doute pour beaucoup d’entre eux chefs d’entreprises.

Je pense que notre devoir est de les aider et en faisant cela nous accomplissons une œuvre utile pour notre économie en encourageant l’entreprenariat, et une œuvre utile pour notre société en favorisant le mérite républicain. J’ajoute que pour le diplômé de l’ESC Dijon que je suis, il y a également une dimension affective à encourager ceux qui prennent ce chemin.

Voilà Chers Amis en quelques mots ce que je voulais vous dire, et avant de passer la parole à Stephan Bourcieux, je vous souhaite une excellente année 2016, optimiste car nous avons tellement à faire, tant de combats à mener et de projets à accomplir, je vous souhaite également santé, bonheur et prospérité. Bonne soirée."

 

Voeux

 

 

 

 

Sur le thème de La Force de l’Optimisme, quand les enthousiastes font bouger le monde, la soirée s'est poursuivie avec l'intervention de Yves de Montbron, consultant, professeur de management à ESCP-Europe, animateur de clubs de managers Germe. Il est également le secrétaire et le webmestre de la Ligue des Optimistes de France. 

 

Voici un résumé de l'intervention proposé par son auteur

 

AIDE-MÉMOIRE OPTIMISTE

 

« Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité,
un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté. »
Winston Churchill



L’optimisme, c’est avant tout un mode de pensée, une démarche à mettre en oeuvre face aux difficultés, qu’il s’agisse des siennes ou celles des autres.
Sur le terrain, l’état d’esprit optimiste consiste donc à affronter les difficultés, les revers, les tensions, les échecs éventuels, etc. sous l’angle de 4 paris, chacun pouvant être travaillé à partir de quelques questions-clés :

 

 

 

 


Voeux1er pari : Face à toute difficulté, il y a une issue, une SOLUTION quelque part.
- Comment la situation devrait-elle évoluer pour qu’elle me donne le sentiment de s’améliorer, même partiellement ?
- Quelqu’un de mon entourage ou de ma connaissance a-t-il déjà affronté avec succès ce genre de difficulté ? Comment ?
- Qu’est-ce qui devrait changer dans le contexte de cette situation pour la faire évoluer à mon avantage ?


2ème pari : Ce sont mes FORCES qui m’aident à construire les solutions, pas mes faiblesses.
- Dans cette situation, quels sont aujourd’hui mes principaux points forts, mes qualités, les ressources de toutes natures sur lesquelles je peux m’appuyer pour explorer des solutions ?
- Où puis-je trouver de la ressource supplémentaire : de l’information, du soutien, etc.
- Qu’y a-t-il de positif dans la situation actuelle, soit pour moi, soit pour d’autres ?
- Certains de mes points faibles pourraient-ils m’être utiles si l’environnement change ? Comment ?


3ème pari : Mes forces sont d’autant plus puissantes qu’elles s’appliquent sur les bons LEVIERS, c’est-à-dire ceux sur lesquels j’ai une influence.
- Quels sont les points sur lesquels je n’ai aucune marge de manoeuvre (afin d’éviter de gaspiller mon énergie sur eux) ?
- Quels sont les points, les domaines sur lesquels j’ai le plus d’influence ?
- Quels sont les choix que je peux faire et qui seraient le plus susceptibles de faire bouger la situation actuelle ?


4ème pari : Mon futur est rempli de POSSIBILITÉS POSITIVES, d’opportunités à venir que je ne perçois peut-être pas encore aujourd’hui.
- Que puis-je apprendre de cette situation qui pourrait m’être utile ?
- Que puis-je faire dans l’immédiat pour tenter de retourner la situation à mon avantage ?
- Qu’est-ce qui devrait changer dans la situation pour qu’elle me redevienne favorable ?
Il existe beaucoup d’autres questions permettant de vous « optimiser » en sit

 

 

 

 Les représentants des 26 organisations patronales, professionnelles et entrepreneuriales co-organisateurs de la soirée.

Voeux

  • Allizé Plasturgie Bourgogne
  • ANDRH
  • ARIA Bourgogne
  • BGE Perspectives
  • Bourgogne Angels
  • Chambre de Commerce et d’Industrie de Bourgogne
  • Centre des Jeunes Dirigeants
  • CPC Bourgogne (Chambre Professionnelle des Consultants)
  • CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile)
  • Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Dijon
  • Entreprendre pour Apprendre Bourgogne
  • Fédération Bancaire Française
  • FFB Bourgogne (Fédération Française du Bâtiment)
  • FFP Bourgogne Franche-Comté (Fédération de la Formation Professionnelle)
  • FNEB (Fédération des Négociants Eleveurs de Grande Bourgogne)
  • FNTR (Fédération Nationale des Transports Routiers)
  • FNTV (Fédération Nationale des Transports de Voyageurs)
  • IFORE Bourgogne Franche-Comté
  • MEDEF Côte-d’Or
  • Ordre des Experts comptables Bourgogne Franche-Comté
  • Prism’emploi
  • Syntec Numérique de Bourgogne Franche-Comté
  • UIC Bourgogne Franche-Comté (Union des Industries Chimiques)
  • UIMM Côte-d’Or (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie)
  • UMIH Côte-d’Or (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie)
  • UNICEM (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction)

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

"Réconcilier" : 5ème Université d'été du MEDEF en Bourgogne
Le coup d'envoi est lancé : la 5e Université...
Alexandre SAUBOT, Président de l'UIMM, à Dijon le 10 septembre 2015
Pour la première fois depuis son élection en mars dernier, le...
Université d'été du MEDEF en Bourgogne : Le bilan
La 5e Université d'été du MEDEF en Bourgogne s’est...
75eme RDV Business chez AIRBORNE CONCEPT à l'Aéroport Dijon-Longvic
A cette occasion, une quarantaine d'entreprises se sont déplacées...
Le MEDEF organise le 1er Forum 3D
L'objectif est double, montrer aux entreprises de Bourgogne...
6e Université d'été du MEDEF en Bourgogne Franche-Comté
La 6e Université d'été du MEDEF en Bourgogne...
Au MEDEF, c'est Retour vers le futur
Pour la 7e édition de son Université...
BIFI : L'exemple d'une entreprise locale
L'entreprise BIFI est née de l'idée de son actuel...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *