MEDICAL PLANET ou un chef d'entreprise qui a fait de l'humain son coeur de métier !

MEDICAL PLANET bien sur c’est une entreprise ultra moderne, des produits uniques, un savoir faire français au service des patients, c’est aussi une équipe dynamique, disponible en vert et blanc au sourire qui s’entend au téléphone. C’est avant tout un créateur d’entreprise, Sébastien Aubry, ancien gendarme, ancien directeur commercial d’une société de voitures de prestige qui a souhaité un jour se tourner vers l’essentiel pour lui, l’Humain.

 

 

 

En 2009, Sébastien Aubry crée MEDICAL PLANET, dont il raconte la genèse…une entreprise partie de presque rien et qui génère en 2015, 2 000 000 €de chiffre d’affaire qui dispose d'un bâtiment spécifiquement conçu pour accueillir une chaine de désinfection unique et parmi les plus modernes d'Europe, avec un circuit « sale propre » automatisé répondant à la norme de blanchisserie hospitalière R.A.B.C * et centre son activité tant vers les structures hospitalières que vers les particuliers.

 

« En 2009, j’ai pris mon bâton de pèlerin pour démarcher les hôpitaux, les cliniques et les maisons de retraite avec comme porte d’entrée les plaies et cicatrisations et donc l’escarre. L’escarre était alors la spécialité de Sébastien Aubry. Très rapidement, d’un matelas à pulsothérapie la demande des professionnels est passée à une demande plus large de lits médicalisés, de fauteuils etc… Le jeune chef d’entreprise a commencé à élargir son activité.

 

MEDICAL PLANET MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES« Au début, je m’étais formellement défendu de travailler avec les particuliers, mon portail était fermé et je ne voulais avoir à travailler directement avec la sécurité sociale, c’était alors un autre métier et pas le mien. Mon outil c’était une chaine de désinfection… »

 

Mais les particuliers, le bouche à oreille aidant, ont commencé à chercher MEDICAL PLANET dans la zone industrielle de Beaune, venant frapper à la porte. « C’est presque contraint et forcé que j’ai commencé à ouvrir nos portes aux particuliers ».

 

Une jeune femme est alors arrivée, tout droit d’un magasin de ventre de matériel médical, CV en poche et motivation en bandoulière. Embauchée sur le champ ou presque il lui aura fallu un an pour convaincre Sébastien Aubry d’ouvrir, sans regret, une vraie boutique dédiée au matériel médical amenant ainsi une nouvelle vision de son métier et permettant aux particuliers de bénéficier des mêmes avantages qu’un hôpital, tant sur le plan technique du matériel que sur la désinfection des appareils dédiés à la location à domicile.

 

Ce sont les services d’HAD (hospitalisation à domicile) de différentes villes qui propulse l’activité de l’entreprise et celle de l’homme et de son équipe en se retrouvant au cœur du dispositif de soins, chez le patient, en contact avec tous les professionnels de santé et l’environnement de la personne hospitalisée à domicile. Nous entrons alors dans le vif du sujet : Suivre le patient de son hospitalisation à son retour au domicile, accompagner l’équipe de soignant hospitaliers formée sur le matériel par MEDICAL PLANET

 

Et la différence se fait là « avant on voyait des noms sur des formulaires sans mettre de visage, de famille, de lieux de vie et sans aucun lien…à domicile il y a une personne, un patient avec lequel se tissent des liens, car nous les voyons évoluer dans leur vie, leur quotidien, la proximité fait de nous les confidents et s’instaure une grosse partie d’affectif …pas de social…je déteste ce mot…

 

Nous sommes là pour palier souvent à la fin de vie, pour que les personnes malades aillent au bout du chemin et meurent en paix au milieu des leurs. C’est difficile, ce sont des émotions fortes, des contacts très privilégiés que raconte Sébastien Aubry quand il faut gérer l’urgence d’une demande destinée à l’HAD, un samedi pour ramener à son domicile un jeune père de famille qui souhaite voir ses enfants chez lui une dernière fois…en sachant que le lundi il sera trop tard pour toute une  famille.

 

    MEDICAL PLANET MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES MEDICAL PLANET MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES

 

Sébastien Aubry, évoque les disparités de prise en charge en « maison de retraite quand on sait qu’un mois de séjour revient à environ 2500€ et que ce n’est pas en adéquation avec le niveau de vie de la plus part des personnes … sachant qu’en cas de nécessité et selon les départements la charge de pension peut aller à jusqu’à solliciter la première et la deuxième génération (enfants et petits enfants).  Sébastien Aubry vient alors sur le sujet MAD.

 

Le MAD (maintien à domicile) la sécurité sociale se substitue alors à l’hôpital où les infirmières et tous les professionnels souvent changent. Tout comme la prise en charge financière des soins à domicile et bien sur celle du matériel où on raisonne alors en cotation.

 

Le bas se met alors à blesser pour MEDICAL PLANET qui vend et loue des dispositifs médicaux très performants, plus chers … certes … de fabrication française, qui garantissent aux patients non pas qu’un dispositif de confort, mais bien sûr un dispositif médical utile à la récupération physique et psychologique de la personne alitée pour de longues périodes ainsi qu’à l’amélioration du traitements des plaies parfois profondes (atteignent la structure osseuse).

 

MEDICAL PLANET MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESUn matelas à air (pulsothérapie) dernière génération conçu par la Diffusion Technique Française établie à Saint-Etienne et développé en collaboration avec les équipes médicales de pointe dans ce domaine très spécifique  telles que P.E.R.S.E (Prévention, Education, Recherche, Soins, Escarres) qui se mobilise pour partager les connaissances, améliorer les pratiques de soins et réduire l’incidence et la prévalence des escarres en France.

 

La Diffusion Technique Française est ainsi devenue un centre d’expertise et un groupe de référence, au fait des dernières recherches et innovations sur l’escarre, pathologie multifactorielle nécessitant une intervention pluridisciplinaire et une prise en charge globale du patient et de sa plaie.

 

Elle est suivie par le groupe « Plaies et Cicatrisation », créé il y a quelques années, suite aux travaux de la cellule qualité avec l’élaboration en commun des documents pour tous les services des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). En effet de nombreux secteurs industriels ou de la santé expriment un besoin croissant de prévention contre la contamination microbiologique des produits, des matériels, de l'environnement ou des individus.

 

 

Pour Sébastien Aubry et son équipe arrive alors la frustration de voir fondre les résultats obtenus sur le traitement des plaies, faute de moyen qui met à mal toute la prise en charge Hospitalière en moins de 48h. Les escarres se reformant, les plaies redevenant douloureuses le patient et l’équipe qui l’entoure connaissent alors l’échec de la thérapie pour retourner à l’hôpital où il faudra reprendre tout ou partie des soins. L’amertume touche alors ce dirigeant de 37 ans, attaché à la personne, à son équipe et qui œuvre dans le sens d’un accompagnement des soins et de la personne à l’hôpital ou à son domicile dans une vision qu’il souhaite globale de la prise en charge des malades.

 

MEDICAL PLANET MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESC’est avec une pirouette d’humour que Sébastien Aubry évoque les autres activités développées au sein de MEDICAL PLANET. « Bien sur on vend, on loue du matériel médical pas toujours glamour, on s’occupe des jeunes mamans, des personnes qui ont besoin de luminothérapie ou d’une paire de chaussures, d’un rollator qui leur permettent de retrouver le plaisir de bouger et de sortir…

 

On aménage des maisons adaptées avec le Conseil Général, un travail long et passionnant car nous le faisons avec les techniciens de la mobilité, les ergothérapeutes, etc… Nous avons en France la chance de pouvoir faire cela, grâce à notre système d’assurance maladie, ne nous plaignons pas la bouche pleine, nous sommes des privilégiés ».

 

« C’est l’humain qui fait tout » raconte un Sébastien Aubry athlétique, en tee shirt blanc offrant le café dans des tasses multicolores dans une salle de réunion aux couleurs cinglantes de bonne humeur. Car ici le maître mot est l’accueil en couleurs, en gentillesse et attention quel que soit la problématique.

 

« Toutes mes collaborateurs …je les aime et je ne conçois pas l’entreprise autrement. « Quand je me suis mis à mon compte c’était pour créer une entreprise ou moi même j’aurais aimé y travailler… Dans une autre vie professionnelle j’ai apprécié un patron, pour qui j’aurais décroché la lune parce que c’était quelqu’un de droit, honnête à qui on avait envie de faire plaisir et je ne vois pas comment je pourrais être moi-même différent de cela tout en donnant la valeur des choses et la reconnaissance de mes collaborateurs ».

 

C’est aussi cette dimension qui fait de MEDICAL PLANET un univers à l’image de son créateur, un lieu où l’équipe, les clients  et les partenaires viennent travailler, mais aussi passer un bon moment en poussant une porte.   Depuis 6 ans la société est retenue régulièrement sur les appels d’offre et se développe en continu de presque 30% par an. La qualité de l’accueil fait la différence tout comme la réflexion partagée et la volonté intacte de faire valoir un savoir faire précieux malgré  une concurrence exacerbée.

 

     MEDICAL PLANET MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES MEDICAL PLANET MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES

 

 

*La méthode RABC (Risk Analysis and Biocontamination Control) est une démarche qualité. Elle propose un système de management qui limite les contaminations microbiennes à travers l’analyse et la maîtrise des risques relatifs au traitement de textiles. Les principes de la démarche ont été formalisés par la norme NF EN 14065, éditée en 2003. Véritable démarche de progrès, elle répond à des exigences françaises et européennes.

 

 

*HAD : Elle permet d’assurer des soins non réalisables en ville car trop complexes, trop intenses ou trop techniques, pour des personnes qui ont besoin de continuité des soins et d’une équipe de coordination pluridisciplinaire (infirmières, rééducateurs, assistante sociale, psychologue, diététicienne…) et médicalisée (rôle du médecin coordonnateur). Sans l’HAD, les personnes qu’elle accueille seraient maintenues en établissement hospitalier ; elle permet donc de raccourcir une hospitalisation en établissement, voire parfois de l’éviter complètement. L'admission dans un établissement d'HAD est obligatoirement soumise à prescription médicaleet doit recueillir l'accord explicite du patient ou/et de sa famille et de son médecin traitant.

 

 

 

MEDICAL PLANET MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESMEDICAL PLANET

 

Sebastien Aubry

 

31 rue Buffon, ZA de Beaune

 

Téléphone : 03.80.20.05.05

 

www.medical-planet.com

 

contact@medical-planet.com

 

 

Crédit photos Valery Choplain

 

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Medical Planet joue la carte du made in France
Le made in France, Arnaud Montebourg en rêvait, Sébastien Aubry...
SEBASTIEN AUBRY: LE MONSIEUR PROPRE DU PARAMEDICAL
Dans le domaine de l’entreprise, Sébastien Aubry est tout sauf...
BIFI : L'exemple d'une entreprise locale
L'entreprise BIFI est née de l'idée de son actuel...
17ème édition du concours TALENTS BGE de la création d'entreprise : c'est parti !
Les porteurs de projet et nouveaux entrepreneurs ont jusqu’au 30 avril...
Suramortissement des investissements : une vraie bonne mesure !
Le Premier Ministre a annoncé ce matin un plan visant à stimuler...
La CCI de Côte d'Or délocalise ses réunions de bureau
La Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’or se...
VENTE-PRIVEE MIAM MIAM.
VENTE-PRIVEE crée près de 100 emplois en Bourgogne, dans le cadre...
Sensibilisation aux escroqueries bancaires
La CCI Côte-d’Or s’associe au Groupement de gendarmerie...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *