TPE-PME, le baromètre semestriel de conjoncture économique.

La CGPME de Côte-d’Or et l’Ordre des Experts-Comptables de Bourgogne Franche-Comté présentent le 10ème Baromètre des TPE/PME de Côte-d’Or : évolution des principaux indicateurs, emploi, financements sur les 6 premiers mois de 2015. Les chefs d’entreprises ont répondu à de nombreuses questions précises, permettant, par branche d’activité, de dresser un tableau de la situation économique des entreprises locales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’enquête porte sur le 1er semestre 2015 et a été réalisée au mois de septembre 2015 auprès de cabinets d’expertise comptable et de chefs d’entreprises de différentes branches (Services, Commerce et Industrie). 128 structures ont répondu à cette enquête, ce qui montre l’intérêt des professionnels pour ce baromètre. Le panel des répondants est à la fois significatif et représentatif.

 

TPE-PME, le baromètre semestriel de conjoncture économique. 

De gauche à droite : Benoît Willot, président CGPME Côte-d'Or, Eric Corret, vice-président de l'Ordre des Experts-Comptables BFC, Eric Lambert-Muyard, secrétaire général de l'Ordre des Experts-Comptables BFC

 

« Inversement de tendance : regain de moral dans les entreprises »


Cette 10ème édition du baromètre de conjoncture économique fait ressortir une véritable évolution des appréciations par rapport aux éditions précédentes. Depuis le 1er semestre 2011, semestre après semestre, nous relevions une dégradation toujours très sensible de l’activité économique ainsi qu’un pessimisme important croissant des chefs d’entreprises.
Le premier semestre 2015 marque donc une évolution positive par rapport à cette perception et tend à ouvrir, espérons-le, nouvelle tendance : une activité en moindre dégradation, tendant à la stabilisation voire dans certains cas à l’amélioration.
Il convient néanmoins de rester très mesuré. Ce sentiment d’amélioration doit être largement relativisé car les résultats sont toujours fortement dégradés. Seul 15% des répondants ont vu une amélioration sur le dernier semestre. C’est juste l’aspect tendanciel qui s’avère moins mauvais, mais cela doit être positivement relevé.

 

 TPE/PME, baromètre semestriel de conjoncture économique.

 

 

Il est à noter que, comme souvent par le passé, les chefs d’entreprise et les experts-comptables, pris séparément, ont une perception quasi-identique de la conjoncture.
Autre aspect révélateur, la confiance. Là aussi, un rebond important.
Les optimistes sur les perspectives à un an passent 15 à 41%. C’est significatif. On retrouve le niveau de confiance du 2ème semestre 2011 où les chefs d’entreprise pensaient encore que le futur à un an serait meilleur que le présent ou le passé récent. On retrouve espoir en un futur meilleur. De fait, si les pessimistes sont toujours majoritaires, ils sont beaucoup moins nombreux que lors des semestres précédents.

 

 TPE/PME, baromètre semestriel de conjoncture économique.

 

 

Indépendamment de cette vision tendancielle moins négative, il convient de noter que la trésorerie et les marges des entreprises continuent majoritairement à se dégrader. Pas d’amélioration non plus pour ce qui concerne les délais de paiement.
Les tendances sont très différentes selon les secteurs d’activités. Sans surprise, le pessimisme atteint un niveau particulièrement élevé dans le « commerce » (87% de pessimistes) ; ce pessimisme est plus pondéré dans « l’industrie » (58% - stable par rapport au 2ème semestre 2014) ; en revanche, l’optimisme redevient majoritaire dans le secteur des « services » (52% d’ « assez optimistes »).
On retrouve indirectement ce constat de regain de confiance dans l’analyse des données relatives à l’emploi. En effet, pour la première fois depuis 2éme semestre 2012, les chefs d’entreprises ne citent plus le manque d’activité comme principal frein à l’embauche. Ce motif qui était encore cité par 89% des répondants au 2ème semestre 2014, passe 55%. La rigidité du contrat de travail a désormais un taux de citation supérieur et apparait aujourd’hui comme le principal frein à l’embauche.
Les chefs d’entreprise retrouvent donc leurs préoccupations historiques; ce qui reflètent implicitement qu’ils redeviendraient plus prompts à embaucher si les contraintes étaient moins fortes (niveau des charges sociales, rigidité du contrat de travail). Cela est confirmé par les chiffres. 97% des répondants issus de la CGPME se disent prêts à embaucher en contrepartie de baisse de charges sociales. Il n’était que 59% à le déclarer au 2ème semestre 2014.

L’emploi est un des rares points de divergence de perception entre les experts-comptables et les chefs d’entreprise. Ainsi, les experts-comptables pensent, à l’inverse des chefs d’entreprises, et à hauteur de 58% qu’une baisse des charges sociales n’aurait une incidence directe immédiate sur le niveau des embauches.
Peu ou pas d’évolution pour ce qui concerne les relations avec les établissements financiers et l’accès au crédit. La frilosité des établissements financiers est toujours mise en avant à hauteur de 75%. 50% des répondants sont en attente d’allègements pour ce qui concerne les garanties demandées.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Suramortissement des investissements : une vraie bonne mesure !
Le Premier Ministre a annoncé ce matin un plan visant à stimuler...
Les propositions de la CGPME pour créer de l'emploi
La CGPME formule un éventail de propositions pour favoriser...
Les mesures pour l'emploi dans les TPE-PME
Tenant compte du constat que les TPE/PME s’inscrivent au cœur de...
A chacun son pacte !
Point de vue de Benoît WILLOT, Président de la CGPME Côte...
CGPME Côte-d'Or, convention annuelle
Sous le thème RASSEMBLONS NOUS, la CGPME Côte-d'Or organise...
CGPME Côte-d'Or, une convention sous le signe d'un optimisme raisonné.
Sous le thème RASSEMBLONS NOUS, la CGPME Côte-d'Or a...
Marchés publics : la CGPME 21 et la FRTP Bourgogne veulent dialoguer avec les élus locaux.
Suite à certaines critiques parues dans la presse sur la qualité...
Convention de partenariat entre l'association 100 000 entrepreneurs et la CGPME bourgogne
La CGPME - Confédération Générale des petites et...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *