CGPME Côte-d'Or, une convention sous le signe d'un optimisme raisonné.

Sous le thème RASSEMBLONS NOUS, la CGPME Côte-d'Or a organisé sa convention annuelle jeudi 1er octobre. Devant plus de 600 personnes venues à cette occasion, Benoît Willot, Président, a rappelé dans un discours circonstancié et pédagogique que la CGPME est présente sur tous les fronts pour défendre les PME et se donne mission de prouver que malgré les difficultés il est encore possible d’imaginer s’épanouir dans cette formidable aventure qu’est l’entreprenariat. Geoffroy Sécula et Sylvain Camos ont tour à tour présenté leur section.


 

 

 

 

 

 

La convention a débuté sur une thématique chère à la CGPME et son président l’apprentissage.

Animé par Jean-Pascal COUTOU, Administrateur de la CGPME Côte-d’Or, entouré d’un chef d’entreprise et d’un jeune apprenti témoin, l'atelier a permis aux chefs d'entreprise d’obtenir les réponses qu'ils se posent sur l’apprentissage : contrats, statuts de l’apprenti, aides, obligation de l’entreprise… 

Participaient à cet atelier Guylaine DRUT, Directrice du CFA de la Pharmacie, Apolline GATTI, Coordinatrice du Pôle Apprentissage de la CCI Côte d'Or, Elie de SAINT JORES, Directeur national de l’apprentissage et du réseau national AGEFA PME.

 

En seconde partie, animée par Nicolas DOZE, Journaliste BFM Business TV, une table ronde était organisée autour de la thématique Entreprendre ensemble et savoir se dépasser dans la grande salle du Zénith.

 

CGPME

Etaient invités comme témoins, Adrien AUMONT, Co-Fondateur de Kiskisbankbank, première plateforme de crowfunding d’Europe, Pierre MARTINET, créateur de la société qui porte son nom, Pierre Martinet, connu pour son célèbre slogan « le traiteur intraitable », Jean-François CLERVOY, Spationaute français de l’ESA, PDG de Novespace et enfin, François ASSELIN, Président National de la CGPME et Dirigeant d’une entreprise spécialisée dans la réfection de monuments historiques et la construction de bâtiments haut de gamme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Discours de Sylvain Camos, Président de la section services

 

CGPME Côte-d'Or, une convention sous le signe d'un optimisme pragmatique."La section services de la CGPME CÔTE-D'OR, c’est des actions, des événements et des formations !

Mais si nous devions définir notre section nous nous rangerions à la définition du dictionnaire du mot service : mot masculin et singulier ;  action de servir, de s’acquitter de certains devoirs ou de certaines fonctions ;  devoirs de quelqu’un qui sert une personne ou une entité…

La section services est devenue aujourd’hui la plus grande section de la CGPME CÔTE-D'OR avec environ 490 adhérents soit 11 000 salariés.

Mais le "service" reste depuis toujours la branche la moins reconnue aux yeux des institutions, des investisseurs et des autres car nous sommes considérés comme des invisibles… pourtant bien visibles

Imaginer demain un monde sans services, c’est imaginer un monde sans vie... impossible !!"

Car le service c’est l’imagination, la création, c’est l’aide de l’autre, l’évasion, la culture, l’écologie, la santé, le conseil, l’histoire, c’est nous, chaque jour, chaque heure, chaque seconde autour de vous

 

Pour conclure, je citerais un poète (Sophocle poète grec) « rendre service de tout son pouvoir, de toutes ses forces, il n’est pas de plus noble tâche sur la terre »

 

Alors continuons ! "

 

 

Discours de Geoffroy Sécula, Président de la branche industrie

 

CGPME Côte-d'Or, une convention sous le signe d'un optimisme pragmatique."... j’ai le plaisir de présider la section industrie de la CGPME Côte-d’Or avec à mes côtes 5 administrateurs de cette même branche : Frédérique BEAULIEU, ma vice-présidente, Francis PENNEQUIN, Frédéric BASSET, Pascal DEVROE et Claude ESTIVALET.

La CGPME Côte-d’Or compte 150 entreprises adhérentes rattachées à l’industrie. Elles exercent leurs activités dans le bâtiment, le bois, les équipements industriels, l’imprimerie, l’industrie alimentaire, la métallurgie, l’énergie sans oublier les déchets mais cette liste n’est pas totalement exhaustive.

Par définition, l’industrie est une activité qui consiste à créer des biens en transformant des matières premières par l’utilisation d’énergie. Les commandes sont insuffisantes dans bon nombre de secteur industriel et notre industrie souffre, comme toutes nos entreprises, des coûts du travail dans notre pays et de la lourdeur administrative. Malgré la baisse des matières premières et des coûts d’énergie qui redonnera certainement un peu de souffle à nos industries, la part de nos industries dans le PIB ne cesse de diminuer. Les enjeux sont nombreux afin de réussir notre reconversion industrielle : innovation, diversification, efficacité énergétique, gestion de la transmission du savoir-faire. C’est précisément ce que nous aborderons lors des prochaines rencontres de l’industrie début d’année prochaine toujours sous le thème du rassemblement car quand on est dirigeant ou chef d’entreprise et qu’on se donne la peine de sortir comme ce soir, on se donne à mon sens les moyens de s’en sortir."

 

 

 

Discours de Benoît Willot Président de la CGPME Côte-d'Or

 

CGPME

"Chers amis, c’est sur une note d’optimisme, d’envie et d’espoir que je vais délivrer notre message… un optimisme raisonné au regard des combats menés par notre Syndicat et de certaines victoires, au regard également du courage et de la capacité d’adaptation et de réforme que nous avons, nous les « patrons » de TPE et PME, sus insuffler dans nos Entreprises pour survivre et enfin grâce aux atouts de notre future grande Région, de notre département et de sa capitale Dijon dont il faudra savoir tirer profit.

 

En effet depuis le début de ma mandature certains chantiers mis en œuvre et certains  combats menés par notre organisation patronale ont été couronnés de succès et il faut s’en féliciter. Vous savez que parmi nos grands projets celui de l’apprentissage était une de mes priorités, je souhaitais trouver une solution pour sortir de l’ornière financière  et redorer le blason d’un CFA emblématique de la région Dijonnaise qu’est le CFA de la NOUE, c’est chose faite… Depuis plusieurs années le CFA de la NOUE connaissait des difficultés  qui en 2015 nous laissaient augurer une fin proche… nous ne pouvions à la CGPME laisser cette situation en l’état et voir peut-être un jour ces 1300 apprentis « sur le carreau », … et nous avons trouvé une solution… nous sommes donc ravis pour tous ces jeunes apprentis et heureux d’apporter les moyens financiers à Gérard MORICE et Alain TOMZACK afin qu’ils puissent mener à bien leurs projets de rénovation du site et développer le travail en collaboration avec AGEFA PME  pour retrouver dès l’année prochaine une croissance du nombre d’apprentis au sein du CFA LA NOUE .  L’apprentissage est un formidable vecteur d’emploi et nous nous devons de le soutenir et d’en faire la promotion  car ce sont nos employés de demain, et à ce propos j’invite toutes les Entreprises présentes à verser leur taxe d’apprentissage vers les CFA concernés par leur métiers, ce qui me donne l’occasion de souligner notre lien très fort avec AGEFOS qui deviendra dès 2016 le collecteur des TPE PME pour l’apprentissage représenté ici ce soir par Pascal SAMSON que je salue.

 

Une autre de nos prérogatives était de nous développer dans la Haute Cote d’Or et c’est chose faite avec de nombreux nouveaux adhérents qui peuvent aujourd’hui également bénéficier d’un syndicat patronal présent sur leur territoire avec l’organisation décentralisée de nombreux évènements et l’embauche d’une chargée de développement issue de Chatillon sur Seine. Car le nord de notre département ne doit pas etre oublié, il est riche de nombreuses TPE PME remarquables qui ont besoin d’etre représentées et soutenues par notre organisation.

 

L’actualité nous a également poussé à revoir notre organisation, en effet le projet de loi MACRON qui visait à légiférer de manière abrupte et souvent incompréhensible sur certaines professions dites « réglementées » a fait naitre chez nous un POLE TRANSVERSALE  PROFESSIONS REGLEMENTEES afin de mieux identifier ces métiers aux singulières particularités. Notre combat en faveur des pharmaciens, huissiers, avocats , notaires, experts comptables etc… nous a permis d’infléchir certaines propositions de lois avec l’aide de parlementaires locaux comme Laurent GRANDGUILLAUME qui nous a écouté, parfois entendu et qui a porté notre message au niveau national et je l’en remercie. Ces métiers du droit et de la santé sont des entreprises comme les autres, elles font vivre des salariés et participent au rayonnement économique de notre pays et à ce titre elles peuvent compter sur nous pour faire entendre leur voix.  C’est l’occasion pour moi de saluer le comité de pilotage de ce pôle professions réglementées de la CGPME CÔTE-D’OR   représenté par Eric SEUTET qui au-delà de s’occuper de leurs interêts proposent d’innombrables  services à nos adhérents dans le domaine juridique,  nous allons d’ailleurs bientôt nous doter grâce à ce pôle, d’un service TRANSMISSION-CREATION-REPRISE animé par nos adhérents experts des chiffres et du droit ainsi que notre partenaire bancaire la Caisse d’epargne de Bourgogne Franche Comté dont je salue le Président du Directoire Jean-Pierre DE RAMECOURT  au service de nos TPE PME, des créateurs d’entreprises et des repreneurs.

 

Comme vous le savez le RSI largement décrié par de nombreuses entreprises  les plongent bien souvent dans des difficultés financières non pas liées à son coût mais à l’organisation de son mode de recouvrement. Nous souhaitions un paiement sur la base d’un déclaratif du chef d’entreprise qui concerne l’année en cours et pas sur un estimatif sur des années antérieures qui peuvent lui être fatal dans la période de crise que nous vivons, et c’est le cas aujourd’hui avec un déclaratif possible fait en ligne, car la trésorerie doit être dans les entreprises qui n’ont plus les moyens de payer des sommes qui ne correspondent pas à leur activité du moment ! D’autres réformes sont nécessaires et nous encourageons la volonté du gouvernement qui va dans ce sens, mais en attendant il nous fallait bien agir localement pour sortir de l’ornière certains de nos adhérents confrontés à de graves problèmes financiers vis-à-vis du RSI. Avec l’aide de nos représentants  qui  y siègent  nous avons donc pu signer une convention de partenariat avec le Président du RSI BOURGOGNE Jean-Pierre ROULLET que je remercie,  avec une volonté commune de faire avancer les choses positivement. De cette convention est née une permanence trimestrielle tenue par les représentants du RSI dans les locaux de la CGPME Côte-d’Or qui reçoivent nos adhérents avec une prise de rendez-vous préalable et l’exposé du litige. Ainsi les deux parties se rencontrent et dans la plupart des cas les problèmes se résolvent directement sans les tracasseries administratives habituelles….Une belle avancée dont nous pouvons nous féliciter car c’est notre mission que de simplifier le quotidiens de nos Chefs d’Entreprises !! J’en profite également pour remercier Pierre BORDAT Directeur Régional de l’URSSAF pour notre collaboration  de longue date, son écoute et son aide en faveur des TPE-PME…

 

Le développement à l’international fait aussi partie des services que doit apporter la CGPME Côte-d’Or  à ses adhérents, inciter, faciliter, former nos Chefs d’Entreprises à se tourner vers l’export fait partie de nos projets car c’est  surement par là aussi que nous retrouverons croissance et pérennité. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes rapprochés de la CRCI et de sa branche export en la personne de Pierre Olivier GUINTRAND  que je remercie afin de pouvoir proposer à toutes nos TPE PME la possibilité d’utiliser tous les services de cette dernière, qui vont de la formation théorique indispensable jusqu’ à l’organisation de missions à l’étranger avec des rendez-vous pris pour vous avec des clients potentiels dès que votre projet est défini. La grande qualité et l’expertise de la branche export de la CRCI  va nous amener prochainement à signer un partenariat avec la CGPME Côte-d’Or  pour faciliter l’accès de nos adhérents à leurs différents services. Cette mission est menée pour nous par Frédérique Beaulieu membre de notre Conseil d’administration et dont l’activité professionnelle lui confère une belle expérience en la matière et je la remercie.  Dans le meme registre nous pouvons souligner le partenariat national entre la CGPME et ENGIE qui permet  de bénéficier de l’expertise et de l’hébergement de cette grande Entreprise nationale implantée dans le monde entier à nos adhérents qui auraient des projets, partenariat dupliqué ici en Côte-d’Or avec la Déléguée Régionale d’ENGIE Catherine MINAUX que je remercie de nous accompagner. Mais quelquefois c’est de rencontres que naissent les envies, et le mois dernier à l’initiative de la CCI dont je salue le Président Xavier Mirepoix, de l’EPLAAD dont je salue le Président Pierre PRIBETICH ainsi que son Directeur Thierry COURSIN et de la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche Comté la CGPME a eu le privilège de pouvoir accueillir une délégation d’entreprises allemandes du LAND de la SARRE accompagnée de la Ministre Présidente  Annegret Kramp-Kanrrenbauer, des échanges fructueux ont pu avoir lieu avec nos adhérents qui je l’espère aboutira sur une relation économique entre nos deux régions.

 

Je vous parlais en introduction de note capacité à nous adapter et à nous réformer, ce qui va être le cas dès janvier 2016 pour la CGPME puisque nos deux régions BOURGOGNE et FRANCHE COMTE  vont fusionner pour ne faire plus qu’une à l’instar de nos collectivités afin de nous adapter le plus rapidement possible à cette nouvelle donne qui va dans le bon sens. En parfait miroir avec ce qui va se passer pour nos collectivités le siège de la CGPME BOURGOGNE FRANCHE COMTE sera situé à DIJON qui sera la capitale de cette nouvelle grande région. Notre Objectif impulsé par notre Président national François ASSELIN sera de nous développer, d’harmoniser nos structures pour être encore plus efficients mais nous n’oublions par que cette nouvelle grande région ne sera performante que si ces départements le sont avec à leur tête mes homologues Présidents départementaux présents ici ce soir et que je salue et à qui je rend un hommage appuyé pour leur implication au quotidien.

 

Notre mission est aussi celle de donner envie de devenir Chef d’Entreprise, de prouver que malgré les difficultés il est encore possible d’imaginer s’épanouir dans cette formidable aventure qu’est l’entreprenariat  avec  notre cellule « temps des créateurs » animée par Patrick DUBUC  qui aide, accompagne et conseille ces futurs patrons , c’est la raison pour laquelle ce soir nous avons invité à cette convention les élèves de l’ESC Dijon-Bourgogne que je remercie de leur présence avec à leur tête le Directeur général du groupe  Stéphan BOURCIEU que je salue. Je vais m’arrêter quelque temps sur cette école, en effet le travail effectué par Stéphan et son équipe depuis quelques années a propulsé notre ESC dans une nouvelle dimension,  elle fait partie aujourd’hui des plus dynamiques et parmi les mieux classées en France,  et son Master Management est même reconnu comme étant l’un des meilleurs du monde !! Sous l’impulsion de Stéphan notre Ecole s’est décentralisée avec une présence sur Lyon, les contacts avec le monde de l’Entreprise se sont développés,  son ouverture à l’international n’est plus à prouver  mais aussi son ouverture vers les étudiants boursiers et bientôt elle va bénéficier d’un nouvel écrin avec un nouveau Campus au centre ville de Dijon. Tout ce travail se concrétise par une attractivité accrue et un rayonnement national,  cette année c’est une rentrée record avec pas moins  de 2200 étudiants au sein du campus !! Alors cher Stéphan je voulais te remercier ainsi que ton équipe pour tout ce travail accompli qui ne peut que bénéficier aux dirigeants d’Entreprise que nous sommes ! En effet à nous maintenant de donner envie à ces jeunes diplomés de rester sur notre territoire, afin que leurs compétences profitent au monde de l’entreprise locale, à nous de leur donner envie de  créer leur propre entreprise,  de les aider à se développer et  à embaucher  de nombreux nouveaux salariés ici en BOURGOGNE, car sans dirigeants de haut niveau, pas d’entreprises performantes !!! J’espère donc que cette convention suscitera quelques vocations en faveur de l’Entreprise indépendante, familiale et patrimoniale et que le SYNDICAT PATRONAL que je représente saura les rassurer quant à la défense de leurs futurs interêts de patrons indépendants.

 

Vous pouvez donc constater que nous sommes sur tous les fronts, et que certains de nos combats mènent à la victoire et qu’il est utile de continuer à se battre et y croire , car vous Chefs d’Entreprises vous le méritez, vous méritez cette considération , vous méritez d’être entendus, vous méritez d’etre soutenus, vous méritez d’etre défendus ! Car c’est vous PATRONS de TPE et PME qui participez majoritairement à la richesse de notre pays, c’est vous qui embauchez, c’est vous qui prenez des risques avec VOTRE ARGENT ! Depuis 2008 avec  cette « crise » qui frappe notre pays, inéluctable finalement au vue de l’absence complète de réformes indispensables au bon fonctionnement de notre économie, vous avez su lutter, vous battre, vous réformer pour la pérennité de vos entreprises, pour vos salariés. En effet vous avez du faire des choix bugétaires bien souvent en réduisant « la voilure » sur beaucoup de postes, parfois en diminuant vos rémunérations pourtant déjà faibles en moyenne par rapport à vos investissements et la quantité de travail fourni, vous êtes allés pour certains d’entre vous jusqu’à ne plus vous payer pour préserver votre activité et garder vos salariés, et puis quand c’est devenu impossible vous avez parfois du licencier, la mort dans l’âme, car pour vous l’acte le plus valorisant est d’embaucher, car vous patrons de TPE PME vous incarnez littéralement votre société qui est votre lieu de vie, vous êtes ancrés dans vos territoires auxquels vous etes attachés et bien souvent dans lesquels vous êtes nés,  car ce qui caractérise vos entreprises c’est cette proximité entre VOUS et vos salariés, car pour vous,  licencier quelqu’un,  est bien plus difficile humainement que dans un grand groupe car ce salarié vous allez le retrouver la semaine suivante en ville, à l’école ou au supermarché, car bien souvent c’est un ami ! Vous avez également fait preuve d’ingéniosité en modifiant vos activités, en vous tournant vers d’autres marchés, en optimisant toutes les charges que vous gérez par une rationalisation des dépenses, en allant chercher du boulot de plus en plus loin, en travaillant encore plus pour souvent gagner moins ! Bien souvent vous avez pris des marchés en dessous de votre seuil de rentabilité juste pour maintenir votre activité et donner du travail à vos équipes et je pense particulièrement à l’univers des travaux publics et du bâtiment…Vous avez donc tout mis en œuvre pour continuer à vous battre et exister, pour participer à l’effort collectif obligatoire, donc Messieurs les dirigeants politiques vous pouvez constater que vous pouvez compter sur nous et notre pugnacité pour essayer de sortir de l’impasse, mais pouvons nous compter sur vous ?

 

Nous sommes aujourd’hui en droit de nous poser cette question, pourquoi ces réformes tant attendues ne restent qu’au stade des belles déclarations d’intentions ? Emmanuel MACRON par exemple, dont nous saluons la volonté réformatrice, pourra-t-il  faire aboutir ses belles analyses ou sera-t-il encore une fois remis dans le droit chemin de l’immobilisme au profit d’un dogme  clientéliste digne de la lutte des classes ? Est-ce que les très bonnes idées de notre Ministre du travail, cher François, sur l’allègement des seuils des plus de 50 salariés, la réforme et la simplification du code du travail ou encore le contrôle sur la fraude à l’assurance maladie verront le jour ? Ou est-ce un jeu de dupes pour flatter nos oreilles sans aucune réelle volonté d’aller au bout ?

 

Les maires des communes ont récemment manifesté leur mécontentement sur la baisse des dotations de l’Etat vers leurs collectivités, ce n’est jamais simple de devoir faire plus avec moins en effet, mais découvriraient ils enfin qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses ? Car nous cela fait plus de 7 années que nous devons faire avec moins et nous nous sommes adaptés et certains d’entre nous ont disparu…. Et quand nous avons eu l’outrecuidance de manifester pour la première fois en Décembre 2014 à Paris, nous avons été stigmatisés et montrés du doigt par certains d’entre eux qui trouvaient indécents que des « patrons » manifestent ! Que devrions nous dire dans ce cas ?

 

Nous attendons donc que cette volonté réformatrice du gouvernement se concrétise rapidement par des actes, qu’il y ait ce courage politique de prendre des décisions qui ne seront contestées que par une minorité, certes la moins silencieuse de notre pays, car 70% des  français sont favorables à ce changement ! Nous voulons une baisse de la fiscalité directe et indirecte qui pèse sur nos entreprises et qui malgré ce qui nous est annoncé ne cesse d'augmenter ces dernières années tout juste compensée par le CICE dont nous nous félicitons, nous voulons une harmonisation du taux d’impot sur les sociétés,  parfaitement injuste et honteux entre les grands groupes qui payent 8% en moyenne et les TPE PME qui payent 33% en vous proposant de mettre tout le monde à 20%, nous souhaitons une baisse importante du cout du travail qui profiterait à l’Entreprise mais aussi à améliorer le SMIC qui ne permet plus aujourd’hui de vivre décemment en France,  nous souhaitons une simplification du code du travail qui est un véritable frein à l’embauche car aujourd’hui pour  un patron de PME recruter quelqu’un est anxiogène par un manque de flexibilité et des risques prud’hommaux  trop importants, nous souhaitons aussi une baisse de l’impot sur le revenu pour les classes moyennes qui relanceront la consommation par un pouvoir d’achat accru, nous souhaitons que les Entreprises vertueuses qui paient leur impot en France soient privilégiées dans les appels d’offres des collectivités et dans leur implantation sur notre territoire, nous souhaitons que les TPE et PME locales soient également privilégiées dans les appels d’offres dans le cadre des SBA que nous avons signé avec nos collectivités  ! En parallèle nous attendons de l’état et des collectivités qu’elles fassent comme nous dans nos TPE PME en réduisant les dépenses, en diminuant le nombre de ses fonctionnaires et je ne parle pas forcément « des petits fonctionnaires », mais de ses hauts fonctionnaires inamovibles et qui coûtent une fortune à l’ETAT, que le statut du fonctionnaire soit revu et qu’il ne soit plus un emploi à vie mais un CDI comme dans beaucoup d'autres pays d’Europe. Nous voudrions aussi que sur les listes électorales  des différents partis politiques apparaissent des personnes issues de la société civile et même au plus haut niveau de l’état, des personnes dont la politique n’est pas un métier mais qui s’impliquerait pour faire pragmatiquement changer les choses ! Pour conclure sur ce chapitre il me parait indispensable de favoriser la création de richesses dans nos TPE PME, car gagner de l’argent dans une Entreprise c’est tout simplement normal, il vaut mieux prélever moins en pourcentage d’une richesse qui augmente que de plus en plus  d’une richesse qui diminue ! Avec un tissu de TPE PME en pleine santé, l’emploi repartira et les caisses de l’état se rempliront à nouveau mais il faut accepter ce virage à 180 degrés !

 

Je vais maintenant vous parler des très bonnes nouvelles pour notre économie locale dont il faut souligner l’importance pour l’attractivité de notre Ville de DIJON et de notre département, en premier lieu le projet de le Cité de la gastronomie qui va renforcer l’attrait de notre capitale régionale par un label mettant en avant tous les atouts de notre belle Ville, avec un afflux de visiteurs qui ne fera que renforcer l’économie locale. En effet depuis de de nombreuses années  sous l’impulsion de François REBSAMEN DIJON s’est transformé et s’est doté d’infrastructures qui font de notre ville un atout pour nos Entreprises et cher François nous te remercions pour cela, tout en espérant que tu veilles scrupuleusement à ce que le TPE PME aient toute leur place dans ce très beau projet. Nous pouvons également parler du classement au patrimoine  mondial de l’UNESCO des climats de BOURGOGNE qui est une excellente nouvelle pour notre département par la visibilité mondiale que cela va nous apporter, donc la encore je tiens à remercier tous les artisans de cette belle réussite François REBSAMEN, François PATRIAT, Alain SUGENOT  et l’association des climats du vignoble de BOURGOGNE avec comme ambassadeur Monsieur DE VILLAINE.

 

Je tiens donc à remercier les Dirigeants politiques qui sont là ce soir pour ces belles avancées et d’etre venus nous écouter , et je peux vous dire Messieurs que vous pouvez compter sur les TPE PME de votre département et la CGPME Côte-d’Or  qui continuera à se battre pour l’économie et pour l’emploi mais qui ne pourra le faire que si à l’inverse nous  pouvons compter sur vous pour que votre voix soit celle de la réforme ,tous unis ,sans notion partisane et dans l’interet de tous.

 

Je voudrais  rendre un hommage appuyé à un homme qui pendant de nombreuses années a montré son attachement aux TPE PME de notre Région, en se battant toujours à nos cotés pour les causes que défend la CGPME, un homme politique qui malgré ses fonctions importantes a toujours été présent pour nous dans la plus grande simplicité et humanité qui le caractérise, je veux évidemment parler de François PATRIAT qui va bientôt quitter son fauteuil de Président du CONSEIL REGIONAL DE BOURGOGNE juste après avoir été l’artisan et le précurseur de la fusion de nos deux régions, alors cher Président, cher François, cher Ami nous te remercions de ta fidélité et de tout ce que tu as fait pour nous et nous savons que nous pourrons encore compter sur toi à l’avenir avec ton mandat de Sénateur.

 

Chers adhérents il est temps de conclure, je vous remercie d’etre venus si nombreux pour cette convention qui est pour moi la première en tant que Président, sachez que vous pouvez compter sur mon dévouement et mon acharnement le plus total ainsi que celui de tout le conseil d’administration pour vous représenter et vous défendre au quotidien. Cette convention n’aurait pu avoir lieu sans le soutien financier de nos partenaires et sans l’implication de nos équipes et de notre conseil. Je tiens à remercier en premier lieu Sylvain CAMOS et la société EMA evenements pour l’organisation parfaite et le travail accompli, je remercie le Zénith de DIJON de nous accueillir, merci à nos partenaires majeurs la CAISSE D’EPARGNE DEBOURGOGNE FRANCHE COMTE merci Jean-Pierre, merci Pierre-Yves, AGEFA PME merci Jean-Jacques, le GAN , merci à nos partenaires convention RADIANCE GROUPE HUMANIS,  la CCI COTE D’OR, ENGIE merci chère Catherine , l’EPLAAD merci cher Thierry, AGEFOS PME merci Pascal, EDF, CILGERE PME, le CFA LA NOUE, LA VILLE DE DIJON, LE GRAND DIJON merci cher François, le CONSEIL REGIONAL DE BOURGOGNE merci fanfan, la CCI bourgogne, la SARP centre est, la SIG merci Nino, EIFFAGE, SALAISONS DIJONNAISES, l’IMAGINARIUM, TRANSGOURMET merci Nicolas, RICARD, PERRIER JOUET, SMILE PHOTOGRAPHIE merci David, FROMAGERIE DELIN, ENTREPRISE PENNEQUIN merci Francis, CABINET COMPTABLE CLEON MARTIN BROICHOT merci Pierre, jean yves , GLOBAL HYGIENE, STCE merci pascal, BOURGOGNE RECYCLAGE merci Geoffroy, SETEO merci Hervé, ELITIMAGE merci kiki, ENTREPRISE DUMONT merci Bruno , SILFEO., AGC, C2P merci fred , CABINET EXPERTISE COMPTABLE ANDRE, AILAX merci Gilles, LE CHAT NOIR merci Vanessa et christophe,  AUBERGE DE LA CHARME"

 

 

 CGPME Côte-d'Or, une convention sous le signe d'un optimisme raisonné.CGPME Côte-d'Or, une convention sous le signe d'un optimisme raisonné.

 

Les Permanents CGPME

Didier PRORIOL : Secrétaire Général
didier.proriol@cgpme-cotedor.com

Anne ERSCHENS: Secrétaire Général Adjoint (Juridique, formation, emploi, services aux entreprises)anne.erschens@cgpme-cotedor.com

Florence CAILLOUX : Gestion des adhérents, manifestations,cotisations, annuaire des adhérents, facturation, site internet...
information@cgpme-cotedor.com

Carole EMOURGEON : Chargée de développement Dijon et Beaune
carole.emourgeon@cgpme-cotedor.com

Hélène BARBIER :  Chargée de développement Haute Côte d'Or  helene.barbier@cgpme-cotedor.com

Concettina GENTILHOMME : Comptabilité, Services aux entreprises (Agefa PME, GSC, ACL PME)congette.gentilhomme@cgpme-cotedor.com 

CGPME Côte d'Or - 10 Rue Jean Giono - 21000 Dijon
Tel 03 80 68 49 99  - Fax 03 80 68 25 03 - information@cgpme-cotedor.com

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Suramortissement des investissements : une vraie bonne mesure !
Le Premier Ministre a annoncé ce matin un plan visant à stimuler...
Les propositions de la CGPME pour créer de l'emploi
La CGPME formule un éventail de propositions pour favoriser...
Les mesures pour l'emploi dans les TPE-PME
Tenant compte du constat que les TPE/PME s’inscrivent au cœur de...
Marchés publics : la CGPME 21 et la FRTP Bourgogne veulent dialoguer avec les élus locaux.
Suite à certaines critiques parues dans la presse sur la qualité...
Pourquoi une CGPME Bourgogne Franche-Comté ?
Benoît Wilot, président de la CGPME Côte-d'Or, nouveau...
CPME 2017 : le futur est dans le numérique !
C’est le 26 octobre que la CPME 21 a tenu sa grand messe annuelle au...
BIFI : L'exemple d'une entreprise locale
L'entreprise BIFI est née de l'idée de son actuel...
17ème édition du concours TALENTS BGE de la création d'entreprise : c'est parti !
Les porteurs de projet et nouveaux entrepreneurs ont jusqu’au 30 avril...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *