SEBASTIEN AUBRY: LE MONSIEUR PROPRE DU PARAMEDICAL

Dans le domaine de l’entreprise, Sébastien Aubry est tout sauf partisan du moindre effort. Cet ancien directeur commercial d’une marque allemande de véhicules de prestige a décidé en 2009 de créer son entreprise de location de matériel médical, notamment du matelas anti-escarres. Mais ce chef d’entreprise de 36 ans n’a pas lésiné sur l’exigence au niveau sanitaire et a créé une entreprise, Medical Planet, pionnière d’une qualité de service unique en France.

 

 

 

 

La devanture affiche « matériel médical et paramédical ». A première vue, rien de très exceptionnel. Tout commence à l’ouverture des portes du bâtiment flambant neuf installé dans la zone industrielle de Beaune.

Ce qui fait la différence de l’entreprise de Sébastien Aubry, fondateur et gérant de Medical Planet, ce n’est pas seulement le matériel qu’il propose à la vente ou à la location ; c’est davantage derrière la multitude de portes automatiques et de sas qui forment un véritable labyrinthe au service de l’hygiène que l’on va la trouver.

 

C'est ici en effet que le matériel loué par l’entreprise subit un traitement de désinfection unique : une exigence de services d’autant plus étonnante que Medical Planet pourrait parfaitement et tout à fait légalement s'en passer. Mais voilà : Sébastien Aubry a une éthique, forgée notamment dans un parcours qui l’a mené de la gendarmerie nationale à la direction commerciale de véhicules de prestige et lorsqu’il a décidé d’ouvrir Medical Planet, cette exigence est demeurée au centre de son activité.

 

Les maladies nosocomiales, un fléau mondial.

 

SEBASTIEN AUBRY: LE MONSIEUR PROPRE DU PARAMEDICALTout commence lorsque le gérant réalise un constat de base sur ce marché : « En France, le matériel en location destiné aux professionnels est fourni par des entreprises privées, explique Sébastien Aubry. Les prestataires installent des matelas anti-escarres à l’arrivée des patients et les retirent lors de leur départ. » Jusqu’ici, rien que du très logique… et pourtant, c’est précisément là que se niche le danger. Ou plus précisément sur une lame de prélèvement, sortie tout droit d’un incubateur que Sébastien Aubry montre aux visiteurs.

 

Sur l’une, des petits points ; sur l’autre un amas noirâtre assez peu engageant : « Ceci, explique le gérant, sont les germes (colonies) qui sont  les vecteurs principaux des maladies nosocomiales ». Si le grand public n’est pas forcément sensible au terme, dire en revanche que ces maladies qui se transmettent dans les hôpitaux sont la cause de 7 000 à 10 000 décès par an, soit trois fois plus que la circulation routière – 5% des personnes hospitalisées – donne déjà une idée de l’importance de la cause.

 

 

 

 

 

 

 

  

L’absence de norme de propreté.

 

Fort de constat, Sébastien Aubry pointe du doigt plusieurs éléments : en premier lieu, le mauvais équipement d’hôpitaux cherchant à réaliser des économies : « Un matelas anti-escarres peut coûter entre 400 et 15 000 euros, mais la qualité est inégale ». Autre constat qui peut surprendre : « Il n’existe aucune norme ou certification concernant la commercialisation, la location des équipements médicaux. N’importe qui peut du jour au lendemain s’installer et se mettre à louer ou à vendre du matériel médical sans réel règle d’hygiène particulière ». A cela une raison : le principal utilisateur de ce matériel est l’Etat : « Il ne va pas se tirer une balle dans le pied. Quand les normes concernent les entreprises privées, cela est beaucoup moins dérangeant que lorsqu’elles concernent les établissements publics ».

 

Et c’est là le cheval de bataille de Sébastien Aubry : la norme. « Comme aucune règle n’existait, nous nous sommes imposés la norme qui nous a semblé la plus proche de notre profession – RABC EN 14065 – qui concerne les blanchisseries hospitalières et qui nous astreint à un contrôle tous les ans. » Cela peut sembler basique mais en France rien n’oblige une entreprise ou une pharmacie louant de matériel médical à le désinfecter : « Cette norme tolère la présence de 12 unités colonies de germes par 25 cm2 sur un équipement. Moi j’ai voulu que nos équipements ressortent avec 0 germe. Dans certains établissements de santé les patients peuvent rester 3 ans sur le même matelas sans qu’il ne soit changé. Parfois ce sont plusieurs patients qui se succèdent sur un même matelas, augmentant les risques de transmission. Nous, nous les changeons systématiquement selon la formule « un patient = un matelas » avec un remplacement tous les 90 jours obligatoire. Vous imaginez avec le nombre de clients que nous avons, si nous ne faisions pas la désinfection convenablement. Nous serions l’autobus des maladies nosocomiales».

 

SEBASTIEN AUBRY: LE MONSIEUR PROPRE DU PARAMEDICAL

 

 

Un objectif : Une norme pour tous !

 

Bien entendu, cela à un coût : 1,5 millions d’euros. La somme investie par Sébastien Aubry pour une prestation facultative : la désinfection de tous les éléments au travers d’un processus réfléchi qu’il a pour ainsi dire inventé de toutes pièces. « Tout est fait pour que le matériel désinfecté ressorte complètement sain ». Sas de désinfection, équipements de protection pour les salariés de l’entreprise, prélèvements avant et après la désinfection pour une incubation et une vérification de chaque matelas… Ici des machines à laver – au prix unitaire de 50 000 euros - une automatisation des portes qui empêche quiconque de pouvoir ressortir des différents sas en contresens ou de sortir tant que le sas précédent n’est pas isolé… Medical Planet ressemble plus à un laboratoire de l’institut Pasteur qu’à une entreprise de location.

 

L’autre coût est celui de la qualité à la française : « Nous louons uniquement des matelas fabriqués en France  par la société DTF, située en région Rhône-Alpes. Mais les hôpitaux, en recherche d’économies font de plus en plus appel à des entreprises louant du matériel fabriqué dans les pays asiatiques, non adapté aux patients et qui peuvent même se révéler dangereux. ».

 

Sébastien Aubry peut néanmoins déjà fêter un premier succès : « De plus en plus de marchés publics demandent désormais cette norme que nous avons été les premiers à mettre en place ! ». Une norme imposée à soi-même qui ne fait pas forcément le bonheur des concurrents. « Nous sommes une petite entreprise par rapport à des groupes puissants. Notre principal concurrent a équipé un de ses magasins pour désinfecter, sur la soixantaine qu’il possède et peut s’afficher donc comme normé ».

 

Mais la résignation n’est pas inscrite dans les gènes de ce gérant qui a donc décidé de se battre sur tous les fronts, en pointant les carences : sait-on par exemple que l’UGAP, centrale d’achat française des établissements hospitaliers, vient de faciliter, sans appel d’offre, la possession des équipements médicaux en proposant des produits bas de gamme fabriqués à l’étranger ? Sébastien Aubry l’avoue : «  Vus les tarifs proposés – trois fois moins cher – je ne sais pas si je vais pouvoir tenir ». Un non-sens, selon lui, dans une période où le ministre bourguignon Arnaud Montebourg – qui avait dénoncé l’accord de l’UGAP – prône pour le Made in France.

 

Entrepreneur et philanthrope.

Bien décidé à préserver la santé de ses contemporains, le jeune chef d’entreprise a donc décidé de partir en croisade. « Je veux faire imposer une norme au niveau national, voire européen et je veux m’appuyer sur les pouvoirs publics, les élus qui se sentent concernés par ce véritable sujet de santé publique ». Un sujet primordial quand on sait que les maladies nosocomiales coûtent plus de 6 milliards d’euros par an à la France.

 

 

Autre atout de Medical Planet : l’entreprise est la seule en France à proposer du matériel adapté aux personnes obèses à la location : lits, matelas anti escarres et fauteuils roulants larges, etc…adaptés jusqu’à 350 kg. Un domaine où l’entreprise tourne à perte : « L’investissement dans ce matériel adapté n’est pas rentable parce que nous refusons de faire payer plus les personnes concernées ».

 

 

Un magasin de matériel médical ouvert à tous.

 

Medical PlanèteMEDICAL PLANET : L’EXCELLENCE SANITAIRE AU SERVICE DES PATIENTSMEDICAL PLANET : L’EXCELLENCE SANITAIRE AU SERVICE DES PATIENTS

 

 

 

Outre son activité de location aux professionnels, Medical Planet propose également dans ses locaux une large offre de matériel médical destiné à la vente ou à la location aux particuliers. Singularité des lieux : cela se passe à l’étage, ce qui permet aux personnes à mobilité réduite de tester le monte-escalier ! Le magasin propose à la fois des articles pour la vie quotidienne  dans des domaines variés, qu’ils relèvent de la santé (incontinence, problème de circulation sanguine avec un choix de bas de contention…), pour l’équipement de la maison (du téléphone à grosses touches pour les personnes malvoyantes aux différents dispositifs pour les salles de bains), de la mobilité (cannes, déambulateurs…), mais aussi du mobilier adapté, tels des fauteuils releveurs, des chaises percées, des sièges de douche...Une collaboratrice est spécialement chargée de l'accueil et des renseignements pour les clients.

 

Medical Planet : 03.80.20.05.05 – 31, rue Buffon, ZA de Beaune. www.medical-planet.com

Médical Planet - Sebastien Aubry - sebastien.aubry@medical-planet.com - tél : (06) 32 24 13 54

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Quand une élue rencontre un chef d'entreprise...
C’est une rencontre originale à laquelle vous convie cette...
Medical Planet joue la carte du made in France
Le made in France, Arnaud Montebourg en rêvait, Sébastien Aubry...
Les Services de Soins et d'Accompagnement Mutualistes
Premier réseau social, médico-social et sanitaire bourguignon,...
MEDICAL PLANET ou un chef d'entreprise qui a fait de l'humain son coeur de métier !
MEDICAL PLANET bien sur c’est une entreprise ultra moderne, des produits...
Lutte contre la dénutrition des seniors
Désormais disponible sur un site de commande dédié, le...
Présence verte : Vieillir en toute sécurité
Maintenir les seniors à domicile en toute sécurité...
Mutualité française : Apporter du service aux communes et aux habitants
De la petite enfance au grand âge en passant par le handicap ou la...
Le Signe de l'Environnement, un service urbain innovant, écologique et économique !
Continuer d’INNOVER dans le domaine de la Propreté Urbaine telle...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *