Dijon présente son projet d'aménagement urbain, places Jean Macé et des Cordeliers, rues Charrue et Piron.

19 juillet 2015

En 2001,  un programme de piétonnisation des artères commerçantes du coeur de Dijon a commencé avec la rue du Bourg, Alain Millot, Maire de Dijon, président du Grand Dijon a présenté le nouveau projet de piétonnisation des rues Charrue et Piron qui améliorera leur physionomie, leur sécurité ainsi que leur fréquentation. A cette occasion les places Jean Macé et Cordeliers seront réaménagées. L'effort en faveur du secteur sud du centre-ville se poursuivra dans le cadre de l’ouverture de la future Cité internationale de la gastronomie et du vin, prévue en 2018 sur le site de l’hôpital général.

 

 

 

 

Objet : lettre remise individuellement aux commerçants du quartier des rues du Bourg, Charrue et Piron

 

Madame, monsieur,


Depuis plusieurs années, des commerçants et des riverains du centre-ville interpellaient régulièrement la Municipalité dijonnaise afin qu'une attention toute particulière soit portée à l'aménagement des rues Piron et Charrue. En mars 2014, nous nous sommes engagés à présenter un projet afin de répondre à cette attente.


Nous avons tenu parole, et j’ai eu le plaisir de rencontrer un certain nombre d’entre vous lors de la réunion de concertation que j’ai organisée le 8 juillet afin de vous présenter le plan d’aménagement des rues du Bourg, Charrue et Piron. Au cours de cette soirée, avec mes adjoints en compétence et les services techniques de la ville et du Grand Dijon, j’ai pu exposer, dès qu’il a été prêt croyez-le bien, le projet que nous avons étudié et apporter des réponses aux questions légitimes que vous nous avez posées. Je vous ai écoutés, vous rappelant à plusieurs reprises qu’il n’y a de concertation efficace que sur la base d’une idée, ajustable si un dialogue constructif permet d’ouvrir la porte à l’étude d’autres solutions. C’est ainsi que vous avez majoritairement exprimé votre souhait de voir les rues Charrue et Piron devenir piétonnes, mais vous avez également fait part de votre inquiétude quant au calendrier en deux phases que nous vous avons proposé. Le sondage, mené à ma demande les 9 et 10 juillet par le service du commerce de la Ville de Dijon auprès des quelque 250 commerçants du secteur, a confirmé la teneur des propos échangés avec 80 d’entre vous lors de cette présentation orale du projet.

 

Place des Cordeliers

Dijon présente son projet d'aménagement urbain, Place des Cordeliers

 


Aussi, respectueux des choix que vous avez exprimés au cours de cette concertation, suis-je aujourd’hui en mesure de vous annoncer que les travaux de piétonisation des rues Charrue et Piron seront menés entre mars et août 2016. Ils débuteront donc après les soldes d’hiver et s’achèveront avant la rentrée scolaire de septembre 2016. Nous aurons naturellement à nouveau l’occasion de nous rencontrer, avant le début du chantier, afin d’affiner le déroulé des travaux, de parler signalétique et communication et de répondre à de précises interrogations. Le service commerce et son médiateur seront présents pour vous accompagner tout au long de ces opérations. Je réunirai aussi, dans le même temps, les habitants du quartier afin de leur présenter ce grand projet de ville dans ses multiples dimensions.

 

 

Je voudrais, pour ceux qui n’ont pu se déplacer le 8 juillet dernier, vous rappeler les objectifs de cette opération de piétonisation. Depuis 2001, nous avons engagé un programme de piétonisation des artères commerçantes du coeur de ville. La première concernée fut la rue du Bourg où jusqu’alors débouchaient les voitures sortant du parking Dauphine ! Puis nous nous sommes attelés à rendre toute sa beauté à la place de la Libération et aux ruelles qui la desservent : cet espace public apaisé et embelli fait aujourd’hui l’admiration des touristes du monde entier et est devenu un lieu de détente pour les habitants de notre agglomération. Enfin, dans le cadre des travaux du tramway, nous avons entrepris la piétonisation de la rue des Godrans et de la rue de la Liberté, axe majeur enfin libéré des quelque 1000 bus qui l’empruntaient chaque jour, générant des nuisances sonores et une pollution devenues insupportables.


Les rues Charrue et Piron, étroites et commerçantes, se prêtent à l’évidence à une piétonisation, qui est la meilleure solution technique pour en améliorer la physionomie, la sécurité et la fréquentation. Les livraisons n’en seront que facilitées. Et les piétons apprécieront le calme retrouvé : sans avoir besoin de surveiller de près leurs enfants, ils pourront librement déambuler au fil d’un véritable parcours marchand et marquer la pause sur les places des Cordeliers et Jean-Macé, qui seront notoirement embellies.

 

Place Jean Macé

Dijon présente son projet d'aménagement urbain, place Jean Macé

 


Accessibles aux vélos à la vitesse du pas, les rues piétonnes permettent à chacun de flâner et de se livrer au shopping dans des conditions de sécurité et de sérénité optimales. Elles contribuent à changer l’atmosphère du coeur de ville, mais aussi à valoriser le patrimoine exceptionnel de notre secteur sauvegardé désormais classé au patrimoine mondial de l’Unesco, grâce à la détermination de la municipalité et des acteurs économiques qui se sont engagés. Cette inscription au patrimoine mondial ne tardera pas, soyez-en sûrs, à générer des conséquences très positives en termes de fréquentation touristique et d’attractivité.


Par ailleurs, toutes les précautions seront prises pour ne pas amoindrir l’accessibilité de vos commerces puisque, à proximité immédiate de ces rues devenues piétonnes, plus de 3000 places de stationnement souterrain sont proposées aux chalands et aux touristes – en l’occurrence, le parking Dauphine mais surtout le parking Sainte-Anne injustement méconnu garantissent la possibilité de garer son véhicule tous les jours de l’année. J’ajoute que, en complément du tramway et des lianes qui irriguent le centre-ville, la navette DiviaCity continuera d’assurer la desserte fine du coeur de ville.


Je demeure convaincu que le centre-ville de Dijon est notre atout majeur : c’est le plus grand espace commercial à ciel ouvert de Bourgogne, un lieu vivant où, l’actualité le prouve, malgré des loyers parfois élevés dont la municipalité ne saurait être tenue responsable, de nouvelles enseignes s’implantent, des investisseurs prennent des risques, des acteurs de l’hôtellerie et de la restauration font le choix de créer ou de développer des établissements. Les rues Charrue et Piron seront bientôt des espaces de flânerie et de commerce privilégiés. Notre effort en faveur du secteur sud du centre-ville se poursuivra dans le cadre de l’ouverture de la future Cité internationale de la gastronomie et du vin, prévue en 2018 sur le site de l’hôpital général.


Ce projet de piétonisation, permettant la remise à niveau des réseaux enterrés – en particulier ceux, urgents, de la rue du Bourg -, deviendra réalité en 2016, offrant en outre un potentiel pour l’installation de la fibre optique. J’espère vous avoir convaincus de ma volonté de faire preuve, sur ce dossier, d’une grande écoute et d’une transparence maximale.

 

Alain Millot, 

Maire de Dijon, président du Grand Dijon

 

 

 

 

 



 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Hôtel des Postes Grangier : au service de la cité.
Aprés plusieurs années de travaux, l'hôtel des Postes de...
La commune d'Arceau inaugure ses nouveaux aménagements
Bruno Bethenod, maire d'Arceau a présenté aux Arcelois les...
Inauguration de la nouvelle déchetterie de Dijon.
Samedi 14 mars, Alain Millot, maire de Dijon, président du Grand Dijon a...
Travaux de création d'un échangeur Ecopôle Valmy-Zénith
Fermeture de la bretelle d'accès à la rocade-est depuis le centre...
La métamorphose de la piscine publique du Carrousel
La transformation de la piscine du Carrousel est justifiée par le manque...
Dijon VaLmy Zénith : Samedi 3 octobre, le nouvel échangeur a été ouvert à la circulation.
A l'occasion de l'inauguration à laquelle s'étaient donnés...
Dijon, cité internationale de la gastronomie et du vin se dévoile à l'Exposition Universelle de Milan
Vendredi 9 octobre 2015, au coeur du Pavillon France de L'Exposition...
Bellefond investit pour le bien-être de ses habitants.
La crise vous connaissez ? A Bellefond on connait aussi, mais une gestion...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *