Vill'âge bleu et résidence mutualiste à Nuits-Saint-Georges.

06 juillet 2015

Répondre aux besoins des personnes âgées à chaque stade du vieillissement ! L’inauguration officielle et interviews d’un locataire et d’une résidente !

 

 



 

 

 

 

 

La Résidence Mutualiste «Jules Sauvageot»

 

Vill’âge bleu et résidence mutualiste à Nuits-Saint-Georges.La reconstruction de l’EHPAD «Jules Sauvageot» fait suite à une réflexion concertée menée dès 2006, afin de permettre une meilleure prise en charge des personnes âgées de plus en plus dépendantes. Ses locaux sont plus adaptés et disposent désormais d’une capacité d’accueil de 80 personnes (contre 68 auparavant), dont 12 places réservées aux personnes souffrant d’une perte d’autonomie liée aux maladies neuro-dégénératives.

 

Conçue sur 2 niveaux, la Résidence Mutualiste «Jules Sauvageot» dispose de 80 appartements, dont 2 chambres doubles pour accueillir les couples, 2 chambres dédiées aux accueils temporaires et 12 chambres dans l’espace sécurisé. Des lieux de vie et espaces communs sont installés à chaque étage : salon, salle d’activités climatisée, terrasses nord et sud, et une salle de bain à chaque niveau donnant accès à des bains bouillonnants et ultra-sons. Les résidents ont rejoint leur nouveau logement en février 2013.

 

 

Le Vill’âge Bleu©

Vill’âge bleu et résidence mutualiste à Nuits-Saint-Georges.Alternative entre le domicile et la maison de retraite, le concept de Vill’âge Bleu© a été imaginé par la Mutualité Française Bourguignonne - SSAM pour que les personnes âgées autonomes puissent vivre chez elles, en sécurité, en bonne santé, sans s’ennuyer. Le principe est simple : des maisons ou des appartements individuels, à loyer modéré, sont regroupés au coeur de villes ou de villages, à proximité des commerces et des services collectifs.

 

Composé de 15 maisons individuelles en T2 et T3 et d’une salle d’animation, le Vill’âge Bleu© de Nuits St Georges a accueilli ses premiers locataires en février 2013. Une accompagnatrice à la vie sociale vit sur place et veille sur les locataires en les accompagnant dans leur quotidien (soutien aux démarches administratives, petit bricolage…) et en proposant des animations collectives et des actions de préservation de l’autonomie : loisirs adaptés, sorties culturelles, activités créatives, gymnastique douce...

 

Vendredi dernier en présence de Alain Suguenot, Député Maire de Beaune, Alain Cartron, Maire de Nuits St Georges, François-Xavier Dugourd, Président d’Orvitis, Fanny Pelissier, Responsable du Département personnes âgées à la Direction de l’Autonomie de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Bourgogne. Tous accueillis par Blandine Cressier, Directrice  de la résidence EPAD de Nuits Saint Georges.

 

L’écho des communes a rencontré un locataire du Vill’âge bleu et une résidente ;

 

 


Vill'âge bleu et résidence mutualiste à Nuits-Saint-Georges.Jean-jacques JUAREZ. Locataire, avec sa femme (54 ans de mariage !) de l’une des 15 maisons individuelles du Vill’âge. Accueillant, dynamique, sympathique et maniant l’humour et l’ironie. S’occupe lui-même de son jardin. Tout simplement heureux.

 

 « Je suis Français, Espagnol de souche né à Oran en 1941. En 1951, nous arrivons à Marseille. Mes parents ne s’entendant plus nous allons vivre chez mon frère dans les Vosges. A 14 ans, je tente un apprentissage en miroiterie, puis une formation de chauffagiste à Epinal. Mon meilleur ami me conseille Dijon. Où je me marie en 1961. Pour, enfin, arriver à Nuits Saint Georges. Et là je deviens chauffeur routier international. Nous construisons en 1975 à Nuits et après de sérieux problèmes de santé, nous vendons en 2013… pour venir au Vill’âge. Nous y sommes très très bien. C’est très calme ce qui est normal compte tenu de la moyenne d’âge… Il y a des activités l’après-midi pour les femmes qui font, par exemple, des gâteaux.  Elles sont donc occupées et moi j’y vais vers 17 heures pour jouer à la belote.

 

 

Pourquoi riez-vous en me demandant si je ne suis pas un peu macho ? Oui, je suis macho… comme un homme… comme vous !!! Ma femme est très heureuse, elle n’a plus rien à faire donc tout va très bien. En plus il y a une personne qui s’occupe de nous et régulièrement elle organise des repas entre nous et règle les petits problèmes des uns et des autres. Enfin j’ai deux filles et un garçon que nous voyons très régulièrement sans dépendre d’eux. Notre loyer est de l’ordre de 700 € par mois avec les charges. Nous sommes très heureux et indépendants ! »

 

 

 

 

 

 

 

Vill’âge bleu et résidence mutualiste à Nuits-Saint-Georges. Echo des communesMicheline CUNAULT, résidente et 87 ans il y a quelques jours. Droite, élégante, raffinée sans ostentation, naturellement charmante. L’œil pétillant et la répartie ironique. 87 ans de jeunesse. Et les pieds sur terre.

 

« Je suis ici depuis le 5 mars 2015. Après le décès de mon fils ainé j’ai un peu perdu mes marques.  Je fus alors prise en charge par mon second fils Patrick qui habite près d’ici. J’ai vu construire cette résidence et dès le départ je me suis dit que c’est là que j’irai vivre. J’ai décidé seule. Veuve depuis 15 ans j’ai toujours fait en sorte d’être autonome. Epoisses, Châtillon… puis aujourd’hui Nuits Saint Georges. Ici je suis bien, je suis heureuse. Je serais aux anges s’il n’y avait cette blessure profonde du décès de mon fils. Mais il faut veiller sur les vivants. Le personnel est aux petits soins. La nourriture est excellente, diététique… c’est un trois étoiles !

 

Toute ma vie professionnelle j’ai été entourée d’hommes. Avec eux je suis plus à l’aise. Oui je tiens à être élégante même si aujourd’hui il fait très chaud. Mais c’est une marque de respect pour les autres et pour soi. Je vais bientôt dans les Vosges pour les vacances chez un autre de mes fils. Mon souhait ? J’aimerais « faire centenaire »… jusqu’à la fin de mes jours !! ».

 

 

Un très agréable moment plein de vie et de sourires. Lorsque vous avez le privilège de rencontrer des personnes tout simplement heureuses, ne vous parlant d’hier que pour mieux préparer demain. Ne se plaignant pas du temps qui passe et qui pour nous tous passera aussi. Une très belle leçon de réalisme et une vision optimiste de l’âge qui avance. Dans une structure financée par la Mutualité, la CAF et les institutionnels au service du bien vivre de nos aînés.

 

 

Xavier MULLER

Correspondant de l'Echo des communes
pour le Pays Beaunois

06 09 72 56 9

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Comment faciliter la vie des personnes âgées dans les communes de Côte-d'Or ?
En 2035, plus de 30% de la population française aura plus de 60...
COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
Quel avenir pour la ruralité ?
Lutte contre la désertification des campagnes, dynamisation...
Un Vill'âge Bleu à Dijon pour les personnes âgées.
Alternative entre le domicile et la maison de retraite, le concept de...
Un nouveau Centre Social et Relais des Services Publics, à Arnay-le-Duc
Le CSRSP  rassemble dans un bâtiment unique une...
Orvitis : des travaux d'éco-rénovation sur 450 logements
Joël ABBEY, Président, et les membres du Conseil d'administration...
Bilan 2014 de la Fondation " AGIR en Champagne-Bourgogne "
En aidant financièrement 54 projets pour un montant de 141 361...
Mal-logement, quelle responsabilité pour le maire ?
La lutte contre le mal-logement demeure une priorité depuis 2006 sur le...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *