La métamorphose de la piscine publique du Carrousel

28 juin 2015

La transformation de la piscine du Carrousel est justifiée par le manque de surface d’eau dans l’agglomération dijonnaise, que l’ouverture de la piscine olympique n’avait pas permis de résorber entièrement, et par la vétusté de la piscine actuelle, qui date de 1965. Situé à proximité du centre-ville, le long des verdoyantes allées du Parc, le centre aquatique est desservi par trois lignes de bus Divia, dont la ligne à niveau élevé de service (lianes) n°6, et est facilement accessible en vélo – piste cyclable le long des allées, station Vélodi implantée devant l’établissement.

 

 

 

 

C’est un spécialiste de la conception des piscines et des centres aquatiques que le Grand Dijon a retenu pour la métamorphose de la piscine du Carrousel. L’agence Coste Architectures, dirigée par Emmanuel Coste, a déjà réalisé de nombreux équipements aquatiques, à Rennes, à Laval, à Bayonne, à Nouméa, à Dunkerque ou en région lyonnaise. La piscine de Saint-Nazaire a valu à l’agence, en 2014, un « BIM d’or » (Building Information Model), qui récompense l’utilisation du numérique pour concevoir et visualiser le projet. Quant à la piscine des Hauts de Montreuil, en cours de construction, elle est d’ores et déjà considérée comme une référence écologique de premier plan. Auteur de grands équipements (le World Trade Center de Casablanca, l’hôtel Tower Greenisland à Meishan en Chine…), le cabinet Coste, fondé en 1984, s’est forgé une solide réputation pour sa créativité et l’attention qu’il porte à l’environnement et au développement durable. Sa « Bonne Maison », réalisée à la demande du photographe Yann Arthus-Bertrand, dès 2007, puis son « Natural Positive Building », bâtiment à énergie positive qui abrite le siège parisien de l’agence, puis la « Maison Canopée », domicile personnel d’Emmanuel Coste dans les Yvelines, ont positionné l’agence comme un spécialiste reconnu de l’éco-conception.

 

La proposition du lauréat répond aux attentes du Grand Dijon en matière d’insertion paysagère dans le quartier des allées du Parc, notamment grâce à des toitures végétalisées, et de qualité environnementale : bâtiment à l’ambiance « cocooning » qui entoure le bassin extérieur et le protège du vent, traitement de l’eau à l’ozone, couverture thermique pour maintenir la température de l’eau du bassin extérieur la nuit, niveau optimisé de consommation des fluides, récupération des eaux de pluie avec zéro rejet dans le réseau public d’assainissement… La « nouvelle » piscine du Carrousel, équipement à haute qualité environnementale, s’intégrera donc parfaitement dans la stratégie de la communauté urbaine visant à faire du Grand Dijon une référence écologique en Europe.

 

La procédure d’appel d’offres avait été engagée le 27 novembre 2014. Retenu par le jury, à l’unanimité de ses membres, face à quatre propositions finalistes concurrentes, le projet de l’agence Coste doit être adopté en conseil communautaire ce jeudi 25 juin 2015. Le chantier, dont le coût total est estimé à 20 millions d’euros, débutera fin 2016 pour s’achever à l’automne 2018 (les espaces extérieurs seront livrés en 2019). Il s’appuiera largement sur les compétences d’entreprises locales, parmi lesquelles figure le bureau d’études dijonnais Archimen. Sans perturber le fonctionnement de la piscine actuelle, qui sera peu voire pas du tout impacté par les travaux, l’opération permettra de construire un nouveau bâtiment abritant un bassin de 25 mètres et un bassin « polyvalent », qui sera implanté au nord du site actuel, avec un parvis ouvert sur le rond-point Edmond-Michelet. Le bassin extérieur de 50 mètres sera rénové et ouvert toute l’année, à la manière des bains que l’on trouve en Europe de l’Est ou en Scandinavie. Le coût de fonctionnement d’un tel équipement est inférieur à celui d’un bassin couvert de même dimension car, dans ce dernier cas, 70 % du coût est en réalité consacré au chauffage de l’air ambiant. Le projet intègre également un « pentagliss » (zone de glisse extérieure), un espace bien-être et un snack-bar. L’emplacement actuel du bâtiment sera transformé en un espace vert pour la détente des nageurs.

 

Ouverte 7 jours sur 7 avec une large amplitude horaire, la piscine du Carrousel, qui deviendra un équipement communautaire, constituera le second pôle majeur dédié à la natation dans l’agglomération, après la piscine olympique inaugurée en 2010 et qui accueille 400.000 nageurs par an. Elle restera une piscine publique, et ne deviendra en aucun cas un « aqualud » comme en proposent certains opérateurs privés. Toutefois, elle aura une vocation davantage familiale et ludique que la piscine olympique, tournée vers la pratique du sport de haut niveau.

 

Pour financer ce projet, le Grand Dijon sollicitera l’aide de l’État, à travers le centre national de développement du sport (CNDS), le conseil régional de Bourgogne, le conseil départemental de Côte-d’Or et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

 

 

Visuels du futur centre aquatique du Carrousel : hypothèses d’aménagement, crédit Agence Coste Architectures

 

 

la piscine publique du Carrousel

la piscine publique du Carrousel

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Travaux de création d'un échangeur Ecopôle Valmy-Zénith
Fermeture de la bretelle d'accès à la rocade-est depuis le centre...
Dijon présente son projet d'aménagement urbain, places Jean Macé et des Cordeliers, rues Charrue et Piron.
En 2001,  un programme de piétonnisation des artères...
Dijon VaLmy Zénith : Samedi 3 octobre, le nouvel échangeur a été ouvert à la circulation.
A l'occasion de l'inauguration à laquelle s'étaient donnés...
Dijon, cité internationale de la gastronomie et du vin se dévoile à l'Exposition Universelle de Milan
Vendredi 9 octobre 2015, au coeur du Pavillon France de L'Exposition...
Les premières zones d'activité économique (ZAE) dijonnaises raccordées à la fibre optique
François Rebsamen, Maire de Dijon et Président du Grand Dijon,...
Le quartier Stalingrad devient l'éco-quartier via-romana.
Les bâtiments de la cité du soleil, construis entre 1955 et 1959...
François Rebsamen : « La Métropole est une chance ! »
Avant la très probable adoption par le conseil communautaire du Grand...
Grand Dijon Habitat inaugure de nouveaux logements
Hamid El Hassouni, Président de Grand Dijon Habitat et Pierre Pribetich,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *