Le développement durable dans les collèges.

10 juin 2015

Restitution générale à l'ensemble des principaux de collège des projets menés dans le cadre du volet Education au Développement Durable du dispositif Agenda 21 scolaire dans la quinzaine d’établissements volontaires. Réalisée dans les locaux du collège de Montchapet à Dijon, cette présentation permet de valoriser les différentes actions mises en place par les équipes des collèges volontaires et de susciter des échanges de pratiques entre les établissements. Les thématiques abordées ont été la Solidarité, la Biodiversité, les Déchets, l’Eau et l’énergie, les Achats, l’Alimentation.

 

 

1 - Thématique Solidarité
Collège Montchapet à Dijon
Collège Emile Lepitre à Laignes

 

2 - Thématique Biodiversité plébiscitée par 7 collèges dont 5 - les suivants - en ont fait un axe de travail exclusif :
Les jardins à thèmes :
Collège Clos de Pouilly à Dijon
Collège François de la Grange à Liernais
Collège Jean Rostand à Quetigny
Les zones refuges
Collège André Malraux à Dijon
Collège Docteur Kuhn à Vitteaux

 

3 - Thématique Déchets :
Collège Henry Dunant à Dijon
Collège Henry Berger à Fontaine-Française
Collège Champ Lumière à Selongey
Collège Paul Fort à Is-sur-Tille

 

4 - Thématique Eau et énergie
Collège Paul Fort à Is-sur-Tille
Collège Jacques Mercusot à Sombernon

 

5 - Thématique Achats
Collège Louis Pasteur à Montbard

 

6 - Thématique Alimentation :
Collège Louis Pasteur à Montbard
Collège Gaspard Monge à Beaune

 

 

Acodège Conseil Départemental Echo des communesExemple de projet
Projet du collège Montchapet
2 classes (6ème et 5ème) et une volonté de généralisation
Organiser un voyage préalable pour souder l'équipe puis établir un diagnostic “éco-citoyen” de l'établissement
Organiser de nombreuses actions de récupération et en faire une démarche éducative globale
Concevoir un concours interne entre classes avec remise de prix
Travailler avec des partenaires : ADEME et association d'handicapés

 

 

 

 

 

 

 

Agenda 21 Conseil Départemental Echo des communesFrançois Xavier Dugourd
1er vice président du Conseil Départemental de la Côte d'Or

 


Chers élèves,


Je suis très heureux d’être parmi vous aujourd’hui, ici au Collège Montchapet, pour cette restitution des différents projets s’inscrivant dans la démarche Agenda 21 scolaire.
Je veux d’abord vous féliciter pour la qualité du travail qui a été mené dans vos établissements, et qui est, j’en ai la conviction, le prélude à de nombreuses autres initiatives.

 

Les XIX et XX siècles ont été les siècles du progrès technologique, de la maîtrise des processus industriels de fabrication, de la maitrise de l’énergie, de la réduction de la pénibilité du travail du développement des réseaux d’informations.
Pour autant chaque médaille à son revers et si le progrès est une chose bénéfique en soi il génère des conséquences qui doivent être prises en compte et notamment les conséquences environnementales.


Les activités humaines et l’exploitation des ressources naturelles ont un impact sur notre environnement, un impact souvent lourd dont les conséquences se font aujourd’hui sentir avec une acuité pressante.

 

Or, lorsque l’on veut transmettre un héritage à ses enfants on souhaite transmettre un patrimoine propre, purgé de toute dette.
Cette conviction ne doit pas uniquement être celle d’une petite élite ou d’un nombre restreint d’individus, elle doit être collective car ce n’est que collectivement que nous pourrons nous approprier et diffuser les bonnes pratiques et les bons gestes.
D’importants jalons ont été posés avec le Grenelle De l’Environnement en 2007 mais qui doivent se traduire pas des actions concrètes sur le terrain.

 

Prendre toute notre part dans ce combat ! 


C’est dans cet esprit que le Conseil Général, devenu aujourd’hui Conseil Départemental, a initié, lors de la rentrée 2009, une démarche expérimentale agenda 21 scolaire.
Il s’agissait de prendre nos responsabilités face à cet enjeu en s’appuyant sur les acteurs de la société civile et les citoyens de demain : les collégiens.


6 collèges publics avaient expérimenté cette démarche innovante et moderne.

Fontaine des Ducs à CHATILLON-SUR-SEINE, Champollion à DIJON, Pasteur à MONTBARD, Félix Tisserand à NUITS-SAINT-GEORGES, Jean Rostand à QUETIGNY, Champ Lumière à SELONGEY.


L’originalité de l’Agenda 21 scolaire est de permettre aux collèges de rentrer dans une démarche globale de développement durable.
Les actions qui sont mises en oeuvre dans ce projet concernent les grandes thématiques essentielles du développement durable : achats, consommation, alimentation, déchets, l’eau, la gestion des énergies…
Comme toute expérimentation, cette démarche a été évaluée et s’est révélée concluante.

 

J’avais donc souhaité que cette démarche soit généralisée, ce qui a été acté par l’Assemblée lors d’une session extraordinaire de septembre 2012 pour une généralisation en 2014.
Je tiens donc à remercier nos partenaires de l’association Alterre Bourgogne et du Rectorat qui ont également accompagné cette démarche dans le cadre de la convention que nous avons signée en mars 2014.


Ce processus de généralisation s’appuie sur deux axes stratégiques distincts :


- un volet technique "éco-gestion" portant sur des actions techniques dans chaque établissement scolaire.

- un volet pédagogique "Education au Développement Durable" (E.D.D.), basé sur une démarche volontaire et participative de l’établissement scolaire dans le cadre d’un appel à projets ouvert aux grandes thématiques du développement durable (eau, énergie, déchets, alimentation, achats, biodiversité, air, bruit, déplacements, solidarité).
Il s’agit donc d’associer l’ensemble de la communauté éducative, les élèves ainsi que les parents d’élèves.

Concernant le volet "E.D.D.", les appels à projets ouverts en 2013 et 2014 aux grandes thématiques du développement durable, ont permis de valoriser 28 projets soutenus financièrement par le Conseil Départemental et accompagnés par le Rectorat de l’Académie de Dijon.


16 500 € dont 8 720 € au titre de l’année scolaire 2013/2014 et 8 444 € au titre de l’année scolaire 2014/215

 

Sur l’année 2014/2015 : 16 projets ont été menés, sur 6 thématiques différentes dans 14 collèges et je veux saluer l’engagement et la persévérance, à la fois des élèves et de la communauté éducative dans leur mise en oeuvre.

 

Une initiative qui s’inscrit dans une démarche globale entreprise par le CG21.
La sensibilisation de nos jeunes aux problématiques environnementales dès le plus jeune âge et notamment à l’école est la condition essentielle d’une prise de conscience collective.


Or ce mois de mai 2015 est l’occasion de plusieurs rendez - vous nationaux et internationaux d’envergure en faveur de l’environnement :


• La Fête de la nature organisée du 20 au 24 mai.
• La Semaine Européenne du développement durable décalée du 30 mai au 5 juin 2015.
• La Journée mondiale de l’environnement traditionnellement ancrée le 5 juin,


A ces « événements » s’ajoutent des manifestations purement côte-d’oriennes, inscrites opportunément sur la même période, en lien avec nos politiques environnementales et permettant d’y associer nos politiques agricoles et de protection des ressources en eau :


- La Ferme de JAnne organisée par les Jeunes Agriculteurs à Dijon les 6 et 7 juin
- Les Assises nationales de la biodiversité qui font étape 2015 à Dijon du 10 au 12 juin.

 

C’est précisément la raison pour laquelle la restitution de ces agendas 21 se fait à cette période.
La Côte-d'Or bénéficie d'un environnement naturel remarquable qu’il est indispensable de préserver.
C’est le sens d’ailleurs de la politique que nous déployons pour la protection des « Espace Naturels Sensibles ».
Le Conseil Départemental de la Côte-d'Or, aux côtés des associations et des collectivités, s'emploie tout particulièrement à la protection de l'environnement à travers de grands enjeux tels que : l'eau, les déchets, le tri sélectif, les espaces naturels, les énergies, et les forêts…

Je pense par exemple, plus spécifiquement, à l’énergie et à la maitrise et la gestion de la ressource en bois et notre programme « boisénergie » qui a été à l’honneur ce matin à IS-Sur-TILLE.


Je pense également au label Ecotidiens21 « En Côte-d’Or, agissons autrement, jetons moins » que nous avons lancé en novembre 2012 et qui s’appuie sur le site, www.ecotidiens21.fr, que je vous recommande de consulter pour les bonnes pratiques qu’il offre.
Tout cela ne sera vain, se traduit pas par des gestes concrets et c’est ce que nous encourageons...

 

 

Agenda 21 Conseil Départemental Echo des communesNadège Austin
Directrice Alterre bourgogne

" nous avons la chance d'avoir en Bourgogne des collectivités impliquées et moteurs sur les question d'environnement et de développement durable, et un rectorat très attentif à ces questions.
C'est également un signe de la pertinence de la démarche que les collèges s'impliquent concrètement chaque année grâce à l'appel à projet du CD21 et au-delà, et cela marque la réponse à un besoin et la motivation des établissements.
Aux côtés des collectivités, pour "faire le boulot", ce sont bien sûr les enseignants, les élèves, et le personnel du collège qui font preuve de créativité et de bon sens dans leurs projets.
Je pense personnellement qu'il très important pour la sphère éducative de s'intéresser aux questions de développement durable. L'éducation doit nous permettre, jeunes et moins jeunes, d'agir ensemble dès maintenant en comprenant les enjeux techniques, la complexité des questions, et en acquérant la capacité d'agir, de prendre des décisions et de faire des choix.
A ce proposer je voudrais insister sur la force et le potentiel du participatif, et le cercle vertueux engendré dès que les différentes parties prenantes d'un projet, et je pense spécifiquement aux élèves, sont activement associés au projet. Dans ce contexte les élèves deviennent porteurs de la démarche collectivité et apprennent à peser leurs propositions et leurs idées. Le participatif devient alors une clé pour apprendre le débat et la démocratie, éléments fondateurs d'un objectif de développement soutenable.
A Alterre Bourgogne, nous continuons d'accompagner les acteurs mobilisés sur les questions d'EEDD à travers nos missions d'accompagnement (Christine Coudurier, chargée de mission EEDD est dans la salle, je la remercie pour son travail) et notre centre de ressources : le Planisffere, plan de formation à l'attention des formateurs en EEDD, continue d'être édité chaque année, et la plateforme de l'EEDD est en ligne pour vous aider à identifier des ressources pédagogiques pour vous aider à monter vos projets.
Enfin, dans un contexte de restriction budgétaire connu de tous, je voulais remercier nos partenaires : Région, ADEME, Etat, Rectorat, et les conseils départementaux, de continuer à nous permettre de mener notre mission EEDD à bien,mission souvent difficile à défendre puisqu'elle n'apporte pas de résultats immédiats, et pourtant mission absolument essentielle pour notre société."


- SFFERE et Planisffere: http://www.alterre-bourgogne.org/article.php?larub=34&titre=sffere
- PfEEDD : http://www.eedd-bourgogne.fr/

 

03 80 68 44 30 - 07 86 10 25 20
Alterre bourgogne - 9 bd Rembrandt, 21000 Dijon
www.alterre-bourgogne.org

 

 

 

Agenda 21 Conseil Départemental Echo des communesJean-Christophe DUFLANC
Référent développement durable au Rectorat de l'Académie de
Dijon, représentant M. le Recteur.

 

Dans la continuité des textes relatifs à l’éducation au développement durable (quatre circulaires entre 2004 et 2013), le gouvernement s’est fixé pour objectif que toutes les écoles, tous les collèges et tous les lycées intègrent, d’ici 2020, le développement durable dans leur projet d’école ou d’établissement. Aujourd'hui, plus de la moitié des collèges de Côte d'Or sont d'ores et déjà en démarche.


Fort de cet élan, et dans une volonté de généralisation du processus, l'académie de Dijon œuvre actuellement à développer le label E3D (Etablissement en démarche de développement durable), une reconnaissance officielle pour les établissements engagés dans cette démarche vertueuse. Il s'agit de penser le pilotage des écoles et établissements dans une logique d'amélioration continue proposant, selon les préceptes du développement durable (économiques, sociaux, environnementaux et culturels), une continuité entre les enseignements, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire et une ouverture sur l'extérieur par le partenariat.


Avec l'appui d'un réseau structuré d'acteurs (des correspondants départementaux, des partenaires associatifs ou institutionnels et les collectivités territoriales), les co-référents durable de l'académie Pascale Goutagny et Jean-Christophe Duflanc accompagnent les établissements dans la définition de leurs projets et leur mise en oeuvre.

 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

L'Agenda 21 scolaire, une initiative en or.
Depuis plusieurs années, le Conseil Départemental de la...
Le Conseil départemental encourage et développe les circuits locaux
La Commission permanente du Conseil départemental de la Côte-d'Or...
Visite des installations bois énergie du Pays Seine-et-Tilles.
Dans le cadre du Printemps de l'environnement, François Sauvadet,...
Le département de la côte-d'or Prix territoria d'or 2015 du développement durable
A 5 jours de la COP 21, le Conseil Départemental de la Côte...
Le Conseil Départemental sécurise les accès des établissements scolaires.
Communiqué de François Sauvadet, Président du Conseil...
Collèges de Côte-d'Or, une rentrée 2016 bien préparée par le Conseil Départemental
Des collèges durables adaptés à tous où la...
En Côte-d'Or, "petit collège" ne rime pas avec "petits moyens"
François Sauvadet, président du Conseil Départemental de...
"Habiter Mieux" : Rendre les logements moins énergivores
Le Conseil départemental de la Côte-d'Or s'associe...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *