Inauguration de la 1ere phase des travaux du pont de SAINT-JEAN-LOSNE.

05 novembre 2014

Le pont situé sur la RD 968 relie Saint-Jean de Losne à Losne, il est l'un des ouvrages d'art les plus importants de Côte-d'Or. Long de 168 mètres et reconstruit en 1951, il supporte un trafic de l'ordre de 8 000 véhicules par jour avec une fonction de transit avérée. Son état s'est dégradé au fil du temps et différentes solutions avaient été envisagées. L’objectif principal des travaux du pont était de remettre en état la structure de l’ouvrage et de sécuriser la traversée des piétons. En ces temps de difficultés économiques, un projet d’une telle importance ( Un investissement de plus de 1 M€ dont 630 000 € pour la seule 1ère phase) témoigne de l’engagement du Conseil Général aux côtés des territoires, ce qui fait de lui leur premier partenaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Inauguration de la 1ere phase des travaux du pont de SAINT-JEAN-LOSNE.

 

Extrait des discours de Marie-Line Duparc maire de Saint-Jean de Losne et de Louis Lhuissier, maire de Losne 

 

"Merci à vous madame et monsieur les conseillers, merci aux élus, merci aux entreprises et surtout merci a vous M le président.
Merci de nous permettre a nouveau, nous habitants du pays losnais, de pouvoir aujourd’hui franchir cette saône qui nous est chère et de pouvoir nous arrêter ici, en tout sécurité pour contempler ce point de vue unique sur l’histoire de nos communes.
Ce pont est une union, un lien essentiel pour notre développement et notre communication. En attendant la 2eme phase, nous pouvons nous remettre en marche vers l’avenir
Merci aussi aux riverains, aux commerçants, à nos actifs et nos touristes pour leur patience et leur comprehension."

 

Marie-Line Duparc maire de Saint-Jean de Losne

 

"En tant que maire de la commune de Losne, je tenais à remercier vivement monsieur le Président du Conseil Général d’avoir porté ce projet de réfection du pont qui est pour Losne et Saint Jean de Losne, une des vitrines de nos 2 communes ; la particularité de ce pont est qu’il n’appartient ni à la commune de saint Jean de Losne, ni à celle de Losne mais les rassemble et les unit dans l’histoire.
Quelle belle réalisation que cette réfection de dessus de pont.
La perspective dessinée par les rambardes semble lui conférer une limite infinie ; la continuité d’un territoire situé de chaque côté des rives de la Saône. Le symbole de l’union et de la réunion."

 

Louis Lhuissier, maire de LOsne 





 

Discours de François Sauvadet, Président du Conseil Général de la Côte-d'Or

 

"Pour le Conseil Général, l’une des priorités est d’assurer de bonnes conditions de circulation sur les 6 000 km du réseau routier départemental, c’est un facteur essentiel de mobilité et de sécurité pour les Côte-d’Oriens ... C’est le témoignage de l’engagement du Conseil Général aux côtés des territoires, ce qui fait de lui leur premier partenaire."

 

Je suis très heureux d’être présent avec vous pour l’inauguration de la 1ère phase des travaux du pont de SAINT-JEAN-DE-LOSNE sur la RD 968.

 

De fait les travaux étaient devenus urgents car ce pont est un des ouvrages d'art les plus importants de Côte-d'Or.

 

Long de 168 mètres et reconstruit en 1951, il supporte un trafic significatif de l'ordre de 8 000 véhicules par jour avec une fonction de transit avérée.

 

Périodiquement visité, son état s'est dégradé au fil du temps et différentes solutions avaient été envisagées.

 

L’objectif principal des travaux du pont était de remettre en état la structure de l’ouvrage et de sécuriser la traversée des piétons.

 

Ces travaux étaient attendus de longue date et je sais qu’ils ont engendrés, ponctuellement quelques nuisances du fait de la mise en place de la circulation alternée.

Ceci était nécessaire afin de maintenir et faciliter les déplacements durant le chantier, c’est aujourd’hui du passé.

 

C’est donc une première phase importante que nous inaugurons aujourd’hui.

 

Cette phase 1 qui a débuté en avril 2014 et s’est achevée en octobre 2014, a permis de sécuriser l’ouvrage et de redonner toute leur place aux piétons.

 

Aujourd’hui les trottoirs ont été élargis, des nouveaux garde-corps ont été installés et l’ensemble de l’éclairage public à été remplacé.

 

Ces nouvelles installations donnent un nouveau visage au pont de SAINT-JEAN-DE-LOSNE.

 

Elle permet aux usagers de se réapproprier le pont dans les meilleures conditions.

Cette phase concernait la réparation des superstructures, la réfection de l’étanchéité du tablier et des joints de l’ouvrage ainsi que l’élargissement des trottoirs et la pose d’enrobés.

 

Ce chantier à également permis de réhabiliter les réseaux électriques, de gaz, d’eau, d’éclairage public, de télécom et de faire passer la fibre optique à l’avenir.

Ceci est aujourd’hui terminé et la 2ème phase n’impactera pas le trafic routier car les travaux seront effectués sous le pont.

 

Elle se déroulera d’avril à juillet 2015.

 

Pour le Conseil Général, l’une des priorités est d’assurer de bonnes conditions de circulation sur les 6 000 km du réseau routier départemental, c’est un facteur essentiel de mobilité et de sécurité pour les Côte-d’Oriens.

 

Ces travaux s’inscrivent dans cette priorité et c’est la raison pour laquelle nous sommes en train d’investir plus de 1 M€ dans ce chantier dont 630 000 € pour la seule 1ère phase.

 

Cette année encore, malgré un contexte économique difficile, nous avons choisi aux côtés des communes, de poursuivre nos travaux d’aménagement.

 

Financement 100% CG 21

 

L’appel d’offre prévoyait un coût prévisionnel de 1 496 000 € et devrait être inférieur au final.

 

La 1ère phase, aujourd’hui réalisée était estimée à 550 000 € à coûté 630 000 €

La 2ème phase est estimée à 450 000 €

 

Les travaux ont été réalisés sous maîtrise d’ouvrage du Conseil Général par DL Equipement (entreprise locale).

 

En ces temps de difficultés économiques, un projet d’une telle importance ce n’est pas rien, il faut le souligner.

 

C’est le témoignage de l’engagement du Conseil Général aux côtés des territoires, ce qui fait de lui leur premier partenaire.

Le Contrat que nous venons de signer avec la Communauté de Communes des Rives de Saône et qui porte sur plus de 1,8 M€ d’engagement du Conseil général en est un autre.

 

A l’heure on l’on estime qu’il est inutile et qu’il vaudrait mieux le supprimer purement et simplement, ou en tout cas restreindre ses compétences, c’est un démenti cinglant que nous apportons.

 

En effet qui assumera ensuite, dans cette relation de proximité, la volonté de soutenir l’investissement des communes et nos entreprises locales.

Cela participe de l’entretien de notre patrimoine routier et du soutien à l’activité économique.

 

Nous continuons à investir de manière importante sur la voirie départementale, à hauteur de 38M€ compte tenu du plan de relance de 5 M€ qui a été adopté à l’occasion du vote budget supplémentaire en juin (abstention gauche).

 

C’est un engagement que nous avons pris afin de soutenir l’activité et l’emploi dans nos territoires.

 

A titre d'exemple, nous avons consacré l’année dernière 5 M€ à soutenir l'investissement dans la voirie communale (FCDT), ce qui a généré plus de 20 M€ de travaux dans près de 350 communes du département.

 

Peu de Départements continuent à soutenir la voirie communale, C’est pourtant ce que nous avons souhaité faire au travers du Fonds Cantonal de Développement Territorial (4,5 M€ au BP 2014).

 

De même avec notre programme Village Côte-d’Or  (1 M€ au BP 2014) qui a été pérennisé afin de permettre à chaque commune d’envisager la réalisation de travaux, que ce soit en matière de rénovation de bâtiment ou de voirie, et ce avec une aide du Conseil Général de 50 %, pour 10 000 € de travaux.

 

C’est un effort considérable pour répondre notamment à l’appel des entreprises de travaux public.

 

Rares sont les départements qui ont fait un choix aussi important dans un contexte où la crise affecte également les ressources de nos collectivités locales.

 

Or nous avons gardé un haut niveau d’investissement avec 75 M€ pour cette année dont 24 M€ pour l’aide aux communes.

 

En six ans, nous avons investi au total 620 millions d’euros dont 28 % consacrés à soutenir l'investissement des communes et des intercommunalités, afin de bénéficier d'un effet-levier multiplicateur.

 

Dans le même temps il faut dire que l’Etat en est actuellement réduit à diminuer fortement les dotations aux collectivités locales, pour nous, cela représente au total 3,6 M€ en moins (et de 8,2 M€ pour l’an prochain).

 

Parallèlement, il nous faut faire face, aux conséquences de la crise, à une hausse de nos dépenses imposées par le Gouvernement : suppression du jour de carence, réforme des rythmes scolaires, hausse du RSA, hausse de la TVA…

 

Pour autant nous n’avons pas fait le choix de la facilité qui aurait été de tailler dans l’investissement.

 

C’est une politique que nous assumons pleinement, vous l’aurez compris, le Conseil Général restera le garant de l’équilibre territorial.

Soyez certains que ma volonté est de rester à vos côtés pour défendre l’idée que je me fais d’un département véritable bouclier territorial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.