Réforme du permis de conduire : priorité jeunesse

Réforme du permis de conduire : priorité jeunesse

Contact :

Préfecture de la Côte d'Or
53 rue de la préfecture
21041 DIJON CEDEX


15 septembre 2014

Le permis de conduire est un élément essentiel de l’insertion sociale et professionnelle, en particulier pour  les  jeunes.  Pour  beaucoup  d’entre  eux,  un  permis  de  conduire  est  aussi  un  passeport indispensable pour l’emploi. Pourtant, des délais d’attente trop longs, pour ceux qui échouent à la première tentative, entraînent des surcoûts et des inégalités territoriales qui ne sont plus acceptables. C’est pourquoi Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a lancé le 13 juin dernier la réforme du permis de conduire qui est destinée à ramener d’ici à deux ans le délai moyen d’attente d’une place d’examen après un échec au permis B de 98 jours (111 en Côte-d’Or) en 2013 à 45 jours. Chaque mois de délai gagné fera économiser environ 200 € au candidat concerné.

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis le 1er août, la durée de l’épreuve pratique du permis B est raccourcie, passant de 35 à 32 minutes. Ainsi, l’arrêt dit « de précision », qui consiste pour un candidat à marquer l’arrêt complet de son véhicule devant un stop ou un feu rouge, est évalué à la place d’une des deux manoeuvres prévues jusqu’alors. Cet assouplissement permet un gain de temps sans remettre en cause le niveau d’exigence pour l’obtention de l’examen.

 

L’examinateur peut donc faire passer 13 examens par jour au lieu de 12 aujourd’hui, ce qui représente potentiellement sur une année 117 500 places d’examen B supplémentaires au niveau national.

Toujours dans le but de réduire les délais d’attente en concentrant le travail des inspecteurs là où ils sont les plus demandés, le passage des épreuves du code de la route peut, depuis le 1er juillet, être confié à d’autres agents publics que les inspecteurs.

 

C’est le cas en Côte-d’Or où deux réservistes de la police et de la gendarmerie font passer des séances d'épreuve théorique générale au centre d'examens du permis de conduire de Longvic.

Ces deux réservistes ont été formés au début du mois d'août, et font passer les examens théoriques (communément appelés "le code") depuis début septembre. Cela libère du temps pour les inspecteurs qui font passer des examens B pratiques.

 

Ce recentrage des inspecteurs sur le coeur de leur mission de service public permet de répondre au principal besoin des candidats, et notamment des jeunes, qui doivent pouvoir, après un premier échec, repasser le permis dans des délais raisonnables, sans multiplier les heures de conduite supplémentaires qui représentent un surcoût important.

 

Réforme du permis de conduire : priorité jeunesse 

 

Des effets dans la durée : les mesures effectives à partir de 2015

La  surveillance  de  l’examen  du  code  sera  confiée  à  un  prestataire  agréé  par  l’État.

Les  frais d’inscription qui seront dus par les candidats se substitueront aux frais de présentation aujourd’hui facturés par les auto-écoles pour la préparation du dossier et la recherche d’une place d’examen.

Cet  engagement  des  auto-écoles  permet  de  garantir  un  coût  nul  de  cette  évolution  pour l’usager. Il bénéficiera d’un service modernisé (passage de l’examen sur ordinateur individuel) à un prix uniforme.

Ces  nouveaux  dispositifs  nécessitent  une  année  de  transition  de  façon  à  rédiger  un  cahier  des charges très précis, conforme aux normes européennes de la directive sur le permis de conduire et conditionnant l’agrément de ces nouveaux intervenants.

 

 

Point sur la grève des inspecteurs du permis de conduire en Côte-d’Or,

en ce premier jour de grève illimitée des inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière
=> sur 10 inspecteurs, 5 sont absents pour des raisons diverses,  5 sont grévistes.
Cette grève a conduit à l'annulation de 52 examens du permis de conduire en" pratique B", c'est à dire en "conduite de véhicule de tourisme".
Les auto-écoles ont été prévenues dès 8H, lorsque la Direction départementale des Territoires a eu connaissance du nombre d’agents grévistes. Elles ont également été informées de la date de remplacement programmée pour l’épreuve.

Par ailleurs des mesures sont prises pour informer les candidats sans délai.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *