Comment faciliter la vie des personnes âgées dans les communes de Côte-d'Or ?

05 avril 2013

En 2035, plus de 30% de la population française aura plus de 60 ans.Trois rapports d’étude ont été remis au Premier Ministre le 11 mars dernier sur ce sujet. Tous les trois privilégient le maintien à domicile des personnes âgées comme une option prioritaire qui s’inscrit dans une logique plus globale d’adaptation de la société au vieillissement.

 

Personnes âgées : des logements intermédiaires, des services, une accessibilité renforcée

 

 

Les chiffres clés en Côte d’Or
En 2011 : 47 578 personnes de plus de 75 ans, soit 9% de la population totale
Projection 2015 : 50 411 personnes de plus de 75 ans (source INSEE)
97 établissements pour personnes âgées proposant 6 685 places au total
89% des 75 ans et plus vivent à leur domicile et 39% des personnes âgées vivent seules (chiffres 2006)
Un guichet unique pour les personnes âgées dépendantes : la Maison de l’Autonomie 03 80 63 69 70 (numéro Azur)



En 2035, plus de 30% de la population française aura plus de 60 ans. Le gouvernement prévoit pour la fin de cette année une réforme sur la question de l’autonomie. Trois rapports d’étude ont été remis au Premier Ministre le 11 mars dernier sur ce sujet. Tous les trois privilégient le maintien à domicile des personnes âgées comme une option prioritaire qui s’inscrit dans une logique plus globale d’adaptation de la société au vieillissement.

 

  • Première condition au maintien à domicile : bénéficier d’un logement adapté. 

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) conduit dans ce sens une politique d’aides en vue de l’adaptation des logements privés. En 2013, elle prévoit une hausse de 17% de ces aides pour amplifier son action. Autre initiative : nombre de promoteurs privés ou de communes projettent la création de logements intermédiaires, entre le domicile et l’EHPAD (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). De petites structures locatives telles que les MARPA, PUV et autres logements-foyers font la part belle à un mode de vie proche du domicile, dans un environnement sécurisé, avec la possibilité de partager des temps collectifs. Ainsi en 2011 la commune de Flavigny-sur-Ozerain en Côte d’Or souhaite pallier à l’inadéquation des maisons, toutes pourvues d’escaliers, conséquence de la configuration du village, et réfléchit à la création d’un immeuble locatif adapté pour les personnes âgées. L’étude de besoins réalisée auprès des personnes âgées de la commune et des environs par MSA Services Bourgogne Franche-Comté a permis de confirmer l’intérêt du projet, qui répondrait aussi au risque d’isolement des personnes à domicile dans les villages alentours. La commune souhaite conduire le projet immobilier avec un bailleur social ; aucun ne s’est engagé jusqu’à aujourd’hui, le projet est en suspens.

  • Deuxième condition au maintien à domicile : éviter l'isolement.

Pour que maintien à domicile ne rime pas avec isolement, l’habitat adapté doit également s’intégrer dans un environnement lui-même pensé pour faciliter les déplacements des personnes vieillissantes. Le Centre d’Analyse stratégique dans sa note de février 2013 évoque notamment l’aménagement de la voirie dans les villes et villages ou bien encore l’accessibilité aux lieux publics. Cela renvoie à l’importance de la planification urbaine et la prise en compte du vieillissement de la population dans les outils que sont le PLU, le PLUI ou le SCoT. D’ici 2017, de nombreux SCoT vont voir le jour, d’autres entrer en révision, créant une fenêtre d’opportunité pour les élus locaux afin de mieux intégrer et anticiper les enjeux liés au vieillissement. L’aménagement de l’espace public permet en outre de promouvoir l’activité physique pour tous en rendant plus faciles et plus agréables les déplacements à pied. Dans son rapport remis au Premier Ministre, Luc Broussy propose aussi de réaliser un diagnostic « Habitat-mobilité » pour les personnes atteignant 75 ans, dans l’objectif d’adapter leur lieu de vie.

  • Troisième condition au maintien à domicile : services de proximité. 

Le maintien à domicile des personnes âgées est possible et bénéfique dès lors que des services de proximité répondent à leurs besoins quotidiens : services à domicile, services de santé ou médico-sociaux, commerces, loisirs. En milieu rural, cette question des services sera cruciale dans les prochaines décennies. Aux besoins accrus des personnes âgées en matière de santé s’additionne une autre problématique : celle de la désertification médicale. Aujourd’hui pour y remédier de nombreuses communes anticipent et prévoient entre autres des regroupements de professionnels de santé, notamment en milieu rural.

 

 

Au-delà de toutes ces actions visant à l’adaptation de l’environnement, Mme Pinville dans son étude de cas internationale démontre enfin l’intérêt de la prévention à tous les âges. L’activité physique, la prévention des comportements à risques liés au vieillissement et l’information de tous représentent une base solide pour favoriser l’autonomie des personnes âgées de demain.

 

 

En Bourgogne, le programme de prévention Santé Senior est un outil adapté pour préserver l’autonomie dès 60 ans 

 

Donner aux plus de 60 ans les clés pour bien vieillir, c’est le but premier du Programme prévention santé seniors Bourgogne. Il a pour finalité de préserver leur qualité de vie et leur autonomie en leur proposant un programme de prévention global articulé autour de quatre modules initiaux :
-Le module PEP’S Eurêka proposé par la MSA de Bourgogne, vise à entretenir et à accroître les facultés cérébrales et à exercer la mémoire ;
- les ateliers « L’équilibre où en êtes-vous ? », porté par la Carsat Bourgogne et Franche-Comté, ont pour objectifs de réassurer la stabilisation posturale et de diminuer le risque de chutes ;
- le module « Alimentation » permet aux personnes d’adapter leurs comportements alimentaires à leur âge, au sein d’ateliers présentés par les CPAM ;
- enfin « Les médicaments, mieux les comprendre pour mieux les prendre », un module présenté par la Mutualité française, vise à aider les seniors à mieux gérer la prise de médicaments.

L’ensemble de ces modules sont organisés sous formes de séances collectives qui favorisent en plus le maintien du lien social.

En Côte d’Or, la coordination du programme est assurée par FAPA 
(Fédération départementale des retraités et personnes âgées)

Plus de 700 acteurs de terrain (collectivités, professionnels de santé, associations, bénévoles, etc.) s’impliquent dans sa mise en œuvre sur la région Bourgogne.

Vous souhaitez proposer des ateliers sur votre commune en Côte d’Or :
pour plus de renseignements contactez la FAPA au 03 80 30 07 81.

 

 

Pour en savoir plus, les rapports à consulter :
BROUSSY L., « L’adaptation de la société au vieillissement de sa population : FRANCE : ANNEE ZERO ! », janvier 2013
AQUINO J. P., « Anticiper pour une autonomie préservée : un enjeu de société », février 2013
PINVILLE « Relever le défi politique de l’avancée en âge : perspectives internationales », 2013
Centre d’analyse stratégique, « Vieillissement et espace urbain. Comment la ville peut-elle accompagner le vieillissement en bonne santé des aînés ? », La note d’analyse Questions sociales n°323, février 2013

 

 

MSA  Services BFCArticle rédigé par : MSA Services BFC
Accompagne collectivités et associations au cœur des territoires.
Etudes. Diagnostics. Formation

 

Florence GUAIS-LERAT Chargée d'études 
MSA SERVICES Bourgogne Franche-Comté 
14 rue Félix Trutat - 21046 DIJON Cedex 
Tél. : 03 80 63 23 59 / Port. : 07 61 32 21 71 
fguais.msasb@gmail.com
             >> Suivez l'actualité de @MSAServicesBFC sur Twitter

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
Les médecins libéraux de bourgogne se font entendre...
Demain, la Côte d’Or, la Bourgogne sans médecins...
Une Maison Universitaire de Santé et de Soins Primaires A Chenôve, au coeur du quartier du Mail
Véritable innovation sociale, la Ville de Chenôve inaugure...
Journée Séniors de la COPAS, un succès confirmé pour l'édition 2015 !
C’est la 8ème édition de la journée Séniors...
Les habitants de Marsannay-le-Bois inaugurent leur maison médicale
Christophe Monot, maire de Marsannay-le-Bois a invité les habitants de...
Stop à l'hémorragie des services médicaux dans les territoires ruraux
Suite à la fermeture des urgences de nuit de l’hôpital...
Installez-vous en Bourgogne ! De jeunes médecins répondent à l'appel
Collectivités territoriales, représentants des professionnels et...
Territoire de Soins Numérique : La Bourgogne-Franche-Comté sélectionne le consortium CSC-Orion Health
Le projet eTICSS, eTerritoire Innovant Coordonné Santé Social,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *