L'HISTOIRE D'UNE FUSION

19 mars 2014

Depuis le 1er janvier 2014 les Communautés de communes du Sombernonais (CCS) et de la Vallée-de-l'Ouche (CCVO) ont fusionné, la nouvelle entité s'appellera désormais la CCOM (Communauté de communes Ouche et Montagne) : le résultat d'une volonté commune de deux présidents , Jacky Dupaquier et Rémi Garrot , et de six années de travail et de détermination pour atteindre cet objectif.

 

 

 

L'histoire n'a pas commencé en 2008 puisque déjà dans les années 70, Jacques Mercusot, alors maire de Sombernon et conseiller général, présidait le SIVOM de Sombernon qui regroupait les 28 communes du canton. Il avait alors invité les communes de Velars sur Ouche, Fleurey sur Ouche, Pasques et Lantenay à rejoindre le SIVOM pour mettre en commun l'exercice des compétences de la gestion du collège et des déchets ménagers. Exactement le périmètre actuel de la nouvelle communauté de communes. C'est dire que les relations et habitudes de travail existaient déjà depuis plusieurs décennies.

Tout a basculé au début des années 2000 avec le développement des communautés de communes et la création des Pays (le Pays de l'auxois -Morvan pour cette région ) : des vues différentes sur l'aménagement et le positionnement des territoires, des considérations politiques sans doute, et les incitations fiscales à la création des nouvelles communautés  ont fait le reste : en 2003 le SIVOM est remplacé par deux communautés de communes : la CCVO et la CCS. Un découpage qui n' est pas apprécié par tous tant les habitudes de travail et les dossiers  communs ont créé des liens.

En 2008, les deux présidents élus affichent d'emblée leur volonté de travailler ensemble et de retrouver la cohérence d'un territoire irrigué d'un côté par l'autoroute A 38 et de l'autre par la ligne TER Dijon-Les Laumes. La plupart des élus communautaires et maires des communes vont suivre le projet. Dès lors un énorme travail de commissions se met en place, favorisé par la réforme territoriale de 2010 qui prône le regroupement des Communautés de communes pour parvenir à plus d'efficacité. Malgré quelques dissidences le résultat est entériné et officialisé fin 2012 par la CDCI (Commission départementale de coopération intercommunale présidée par le Préfet). Un objectif atteint pour les deux présidents qui ont le sentiment  d'une « mission accomplie « et de parrainer une entité reconnue et respectée , un territoire qui s'étend de Sombernon à Velars-sur-ouche avec 32 communes et près de 11000 habitants.

Le Président est Jacky DUPAQUIER 
5, place de la poste - Pont de Pany -

21410 - Sainte-Marie-sur-Ouche
Tél. 03 80 49 77 43

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.