Les communes et les intercommunalités portent la commande publique

05 février 2019

L’année 2018 se traduit par une poursuite de la reprise de la commande publique constatée en 2017 mais à un rythme beaucoup plus faible : +1,2% en 2018 (environ +1 milliard d’euros) contre + 7,3% en 2017 (+ 5 milliards d’euros).
On observe une baisse particulièrement marquée de la commande publique -7,7% en Bourgogne-Franche-Comté, seule région métropolitaine à être négative.

L’AdCF (intercommunalités de France) et la Banque des territoires (Caisse des Dépôts) communiquent les résultats pour l’année 2018 du baromètre de la commande publique qu’elles ont mis en place avec l’appui de la société Vecteur plus.

Les collectivités du « bloc intercommunal » (communes, intercommunalités à fiscalité propre, syndicats et syndicats mixtes) portent l’essentiel de cette reprise depuis deux ans. Elles représentent également la majeure partie de la commande publique du secteur public local (80%).

En 2018, la commande publique des collectivités territoriales et leurs groupements (intercommunalités à fiscalité propre et syndicats) progresse de + 5 % ce qui permet de compenser la tendance baissière constatée pour les autres donneurs d’ordre, en particulier des organismes de logement social qui voient se prolonger la décrue de leurs marchés.
Avec 78,4 milliards d’euros en 2018, la commande publique nationale atteint en moyenne 1157 euros par habitant. Ces chiffres portent sur la France entière et l’ensemble des acteurs publics (collectivités, Etat, hôpitaux, établissements publics, entreprises publiques locales…).
Ce montant moyen se situe encore à un niveau très inférieur aux volumes des « pics » des années 2012 et 2013.
Après une reprise en 2017, les marchés de travaux renouent en 2018 avec une tendance baissière, la commande publique est essentiellement portée par les marchés de services et d’ingénierie.

 

Téléchargez le BAROMÈTRE DE LA COMMANDE
PUBLIQUE : RESULTATS 2018 dans son intégralité

 

Ce qu’il faut retenir : La reprise de la commande publique se poursuit mais s’atténue nettement en 2018. Elle est portée, uniquement, par les marchés de services. En effet, alors que la chute des marchés de travaux paraissait enrayée en 2017, l’année 2018 renoue avec une situation de décroissance, que la relative dynamique des marchés de travaux portés par les collectivités locales ne suffit pas inverser.

La reprise de la commande publique se poursuit en 2018 mais elle est fortement atténuée (+1,2% contre +7,3% en 2017). Elle atteint plus de 78Md€ et demeure en baisse de -18% depuis 2012.

Les communes et les intercommunalités portent la commande publique

Un focus par catégorie de donneurs d’ordre met en évidence que les collectivités territoriales et leurs groupements (intercommunalités à fiscalité propre et syndicats) demeurent des acteurs majeurs dans la commande publique dont le poids (58%) croissant se place loin devant de l’Etat (14%) et les bailleurs sociaux (12%). Pour ces derniers la commande publique a été réduite d’1/3 depuis 2012, la chute se poursuit (-9%) en 2018.

Les communes et les intercommunalités portent la commande publique

L’analyse par destination révèle que la commande publique du logement et de l’habitat poursuit sa décrue (-9%) mais, en 2018, cette tendance touche également d’autres secteurs : santé-social (-7%), scolaire (-2%) alors que d’autres poursuivent leur croissance : culture,sports et losirs (+11%), l’aménagement (+8%), les bâtiments (+7%), le transport et la voirie (+3%).

Les communes et les intercommunalités portent la commande publique

La nature des marchés, tous donneurs d’ordre confondus, révèle que seuls les marchés de service (+6,5%) tirent la commande publique vers le haut en 2018. Toutes les autres formes de marchés décroissent : travaux (-3%), fournitures (-2,3%) et même ingénierie (-2,6%) qui a pourtant connu trois années de hausse ininterrompue. Toutefois, la commande d’ingénierie des collectivités locales et de l’Etat continue de progresser. Par ailleurs, alors que la chute des marchés de travaux était enrayée en 2017, ces marchés se retrouvent en situation de décroissance en 2018. On observe une baisse nettement plus forte pour les travaux neufs (-5,4%) que pour les marchés de rénovation et de renouvellement (-1,4%).

Les communes et les intercommunalités portent la commande publiqueLes communes et les intercommunalités portent la commande publique

Si l’on analyse plus finement les résultats relatifs aux marchés de travaux, on constate que depuis 2012, les marchés de travaux des bailleurs sociaux ont été divisés par deux, en raison de la forte progression des constructions en vente en l’état d’achèvement (VEFA) observée par ailleurs. En définitive, seuls les marchés de travaux des collectivités locales, et principalement des communes, de leurs groupements intercommunalités à fiscalité propre et des syndicat intercommunaux, progressent en 2018 mais ne suffisent pas, à eux seuls, à compenser la décrue continue des marchés de travaux des autres maîtres d’ouvrage.

Les communes et les intercommunalités portent la commande publique

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Les travaux publics de BFC pour l'économie d'aujourd'hui et les générations futures
Devant les chefs d'entreprise des TP et les élus venus...
Des élus et des souhaits !
Partie à la rencontre de plus de 80 élus  à...
l'INPI alerte les collectivités
Les collectivités territoriales ont parfois la désagréable...
Cité 21, le salon des collectivités Territoriales de la Côte-d'Or, mode d'emploi.
Au service des élus et décideurs territoriaux, le 16e salon...
La Caisse des Dépôts crée une plateforme numérique au service des territoires
Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des...
Le CNER lance « CNER Expertise » avec le soutien de la Caisse des Dépôts.
Face aux contraintes budgétaires qui conditionnent l’action des...
La Caisse des Dépôts : discrétion et efficacité
La Caisse des Dépôts, késako ? Vénérable...
Dijon Métropole : le décret publié au Journal Officiel
Au titre de son nouveau statut, Dijon Métropole...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.