Monde associatif, hôpital et intercommunalité... 3 grands fils conducteurs pour les voeux d'une commune ultra dynamique !

Monde associatif, hôpital et intercommunalité... 3 grands fils conducteurs pour les voeux d'une commune ultra dynamique !

Contact :

 

 

AGENDA d'ALISE SAINTE REINE

 

16 JANVIER, Après-midi jeux et galette des Rois partagés entre les enfants et les membres du Cercle Gaulois (salle F. Kir)

 

20 JANVIER, Les lumières de l’hiver : brasero et goûter (Mont Auxois)

 

26 JANVIER , Soirée «moules-frites» organisée par les Gauloises Vives (salle Félix Kir)

 

22 FÉVRIER, Conférence de Claude GRAPIN : Au nom de sainte Reine : le "service eucharistique" d'Alésia et ses graffitis

 

9 MARS, Carnaval et spectacle «Sacré Silence» par la Compagnie «Par ici la Compagnie» (salle Félix Kir)

 

22 MARS, Conférence de Claude Grapin: L'artisanat de l'os et des matières dures animales à Alésia (Muséoparc)

 

7 AVRIL, Trailde la Voie romaine accueillant le Championnat de France universitaire de Trail (Mont Auxois)

 

14 AVRIL, Randonnée Alésia avec l’USCVL

 

19 et 20 AVRIL, Théâtre au village: deux représentations (salle Félix Kir)

 

8 MAI, Commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale (Cimetière du Mont Auxois)

 

18 MAI, Nuit européenne des musées (Muséoparc)

 

26 MAI, Elections européennes

 

 

16 JUIN, 2eme Jeux Inter-villages Téléthon (Mont Auxois)

 

13 JUILLET -25 AOUT, Visites du patrimoine historique de l'hôpital proposées par l’association Desnoyers-Blondel

 

14 JUILLET, Fête Nationale : concert et feu d’artifice (Mont Auxois)

 

27 juillet, Concert "Les Tempéraments baroques" proposée par l’association Desnoyers-Blondel

 

3 AOÛT, Diner d’été des alisiens (dans les rues du village)

 

24 et 25 AOÛT, Représentations du Mystère de Ste Reine (Théâtre des Roches)

 

7 SEPTEMBRE, Vêpres chantées pour la fête de Sainte Reine (Chapelle sainte Reyne)

 

21 et 22 SEPTEMBRE, Journées du Patrimoine : camp des Mandubii (Mont Auxois)

 

22 SEPTEMBRE, TrailAlésia (Mont Auxois)

 

13 OCTOBRE, Repas des ainés (salle Félix Kir)

 

11 NOVEMBRE, Commémoration de la fin de la Première guerre mondiale (Cimetière du Mont Auxois)

 

17 NOVEMBRE, Marché de Noël du Cercle Gaulois (salle Félix Kir)

 

22 NOVEMBRE, Conférence de Claude Grapin: Agriculture ou jardinage ? L'outillage agropastoral d'Alésia (Muséoparc)


16 janvier 2019

Comme chaque année, les traditionnels vœux d’Amandine Monard, maire d’Alise Sainte Reine ont rassemblé, toujours aussi nombreux, les alisiens pour un moment de convivialité, de bilan, de projets, de souhaits, de désirs, parfois de regrets, mais surtout d’échange. « Les évènements récents nous le prouvent : les français ont besoin de se réapproprier la chose publique. Depuis trop d'années, le modèle de société qui nous est vendue est construit autour de statistiques et de mesure de performance. Cela a conduit à l'essor incontrôlable d'une culture du résultat où la poursuite d'un indicateur roi devient l'objectif. »

 

Toujours lucide et à portée de ses administrés, Amandine Monard poursuit « Cela a abouti à la construction d'une société où les procédures et les règles administratives ont remplacé, voire découragé, la responsabilité et l'initiative.  Ce modèle a laissé au bord de la route un certain nombre de nos compatriotes, les invisibles, ceux qui n'entrent pas dans les statistiques ou qui entrent seulement dans la colonne "charges" d'une société globalisée pour laquelle seul le résultat financier importe.  Le mouvement des gilets jaunes nous offre une formidable opportunité, au-delà des revendications des uns et des autres. Oui, Nous avons le devoir, ensemble, d'inventer un monde où l'importance de chacun ne se mesurera plus à ce qu'il gagne et à ce qu'il rapporte. Un monde qui devra garantir la participation de chacun à la vie publique, peu importe sa position sociale. Oui, Nous devons sortir de cette logique de gestion, qui déshumanise et ne fait plus rêver.

 

En disant ces mots, je pense à nos retraités, aux hommes et femmes aux foyers, à tous ceux qui mettent à profit leur temps libre pour s'investir dans des associations, pour veiller les uns sur les autres.Je pense à nos agriculteurs, trop souvent oubliés. Nous mêmes, qui les côtoyons, n'avons pas toujours conscience de leur importance économique dans nos villages ruraux. Nous ne mesurons pas l'importance qu'ils ont pour nos paysages, l'entretien qu'ils apportent, à leur façon, à notre environnement naturel. Je pense surtout aux soignants dans nos hôpitaux comme celui d'Alise Sainte Reine. Ceux qui travaillent sous la pression d'un chronomètre désormais seul moyen, pense-t-on, de juger si un travail est bien fait. Jamais personne ne mesure le réconfort qu'ils et elles apportent aux résidents de l’hôpital. De fusion en fusion, de réforme bureaucratique en réforme bureaucratique, l'indicateur est devenu chef dans nos hôpitaux et l'objectif initial de santé publique a été oublié pour faire, il parait, un peu d’économies. Finalement, ni l'un ni l'autre n'a été réalisé. Ce n'est pas moi qui le dis mais la chambre régionale de comptes. La situation n'est aujourd'hui pas bonne mais nous comptons sur le nouveau directeur, Monsieur Le Clanche, pour remettre le soin au cœur du centre hospitalier et pour rétablir la confiance entre l'hôpital et les élus locaux.

A l'aune d'un dérèglement climatique qui aura des conséquences majeures sur le fonctionnement de nos sociétés, nous ne pouvons plus continuer de mesurer la richesse d'un territoire en ne prenant en compte que son produit intérieur brut. Notre Pays est un Pays rural, avec une densité de population bien inférieur à celle des autres pays européens. Nous ne ferons pas de toutes nos campagnes des starts up bien insérées dans les échanges mondiaux.  La France doit être fière de sa ruralité, une ruralité où il fait bon vivre, où l'on cultive une certaine simplicité, où nous sommes riches de la solidarité qui s'y exprime. Nous devons être fiers d'habiter un village où l'échange, les services entre voisins et l'entraide sont monnaie courante. Un village ou les relations entre les habitants ne sont pas uberisées. Un village où les habitants s'investissent en nombre et bénévolement pour leurs associations, donnant de leur temps et de leur argent, pour être ensemble. Cette année encore, plus de 100 bénévoles ont œuvré, parfois pendant des mois, pour continuer à renouveler le mystère de Ste Reine et offrir, comme chaque année, à tout le village, un moment de convivialité et de tradition. Près de 500 personnes ont assisté aux représentations, confirmant la tendance positive observée l'année passée.

 

Pour le cinquantenaire de la mort du Chanoine Kir, 40 bénévoles de l'association DEUZA ont travaillé, là encore plusieurs mois, pour offrir une belle fête. Fête qui se renouvellera puisque Thorey ouvre sa cave le 28 avril 2019 ! Cette belle mise en valeur des viticulteurs, le choix de travailler avec des entreprises locales pour fournir la buvette ou la restauration qui était assurée par l’auberge du cheval blanc sont des marqueurs forts ! C'est une initiative que je salue. Avec mon équipe municipale, nous avons toujours fait le choix de la qualité des produits locaux afin de soutenir, à notre échelle, l’emploi sur le territoire. Dans la liste des bénévoles je n’oublie pas ceux qui s’investissent au quotidien par de petit geste, de petite attention tel que les membres du Cercle Gaulois ainsi que l’ensemble des associations, parfois éloignés qui ont animés notre commune en 2018 : USCVL Athlétisme avec le marathon trail relais, le téléthon Pouillenay avec les Jeux Intervillage, l’amicale du personnel du département pour Alésia trail, les Ducs de Sombernon pour les trails de la voie romaine, la Team Montbard avec le prix des celliers, la société des sciences et d’histoire naturel de Semur et théâtre au village qui reviendra cette année pour deux dates ! L'ensemble de ces associations contribuent à faire de la commune un endroit où il fait bon vivre, où le lien social est fort.

2018 a également été l'année de la fin des commémorations du centenaire de la 1ere guerre mondiale.  L'association Desnoyers Blondel a fourni un travail remarquable de recherche dans le but d'ériger une stèle en mémoire des soldats décédés à l'Hôpital. Ce projet a été labélisé évènement national par le ministère de la défense, ce qui est, je le sais, une preuve de la qualité du travail entrepris. Il a également permis de rappeler à tous, s'il en est besoin, l'ancrage local de l'hôpital Ste Reyne au sein de la vie communale. Vous étiez nombreux également le 11 novembre autour du monument aux morts pour ne pas oublier cette page de notre histoire. Merci à l’amicale des anciens combattants d’Alise, aux porte-drapeaux et l’amicale des anciens pompiers volontaires d’Alise d’être toujours présents et de m’accompagner dans les commémorations officielles.  Enfin, avant de terminer cette rétrospective de l'année 2018, je veux féliciter les membres du MuséoParc Alésia qui contribuent à l'animation culturelle de la commune. Le MuséoParc a retourné la situation, après quelques années de baisse, en matière de fréquentation. Les innovations apportées à la programmation rencontrent leur public et offrent des moments à la fois culturels et conviviaux. La participation, notamment, de nos valeureux Mandubii dans la programmation 2019 démontre un ancrage territorial enfin réussi.

 

Je terminerai ce bilan de l'année 2018 par une pensée pour celles et ceux qui nous ont quitté trop nombreux. En ma qualité de maire, je pense tout particulièrement à Jacques Beauger, maire honoraire. Alise lui doit une bonne part de son visage actuel grâce à son engagement passionné. Elu maire en 1965 il le restera durant 24 ans.  Dans ces moments difficiles, qui nous ont tous affectés, j’ai vu beaucoup de compassion, de sollicitude, d’empathie, d'attention et de partage. Passer au-delà des différends, des gênes et des timidités qui parfois nous limitent, c’est aussi ça la vie de village qui caractérise encore nos territoires ruraux.   Pour l'année 2019, la municipalité continuera le travail entrepris depuis 2017. Vous le savez, nous menons des projets avec de multiples partenaires, des projets qui doivent respecter les prescriptions propres au site classé d'Alésia, rénovation du musée Napoléon III, réaménagement du cimetière du Mont Auxois ou la mise en valeur paysagère de la statue de Vercingétorix… nous travaillons depuis plusieurs années déjà et nous comptons faire aboutir ses projets en 2019. 

Mais d'autres projets sont à construire : l'actualité récente a un peu éclipsé la question de l'environnement dans les médias. Pourtant, nous ne pouvons plus nous permettre de regarder ailleurs pendant que notre maison brûle. Beaucoup peut être fait au niveau communal, même par les petites communes en termes de réduction de la consommation énergétique des bâtiments, de lutte contre l'étalement urbain, de plantation d'arbres et d'espaces verts.  Sur ce sujet particulièrement, les communes ne peuvent plus attendre de l'état un énième plan de subvention car il y a urgence à agir vite. La commune d'Alise Sainte Reine prendra sa part et chaque nouveau projet, chaque nouvelle action sera examinée de manière à améliorer la protection de l'environnement. Dans cette logique, nous allons lancer prochainement le renouvellement d'une partie du réseau d'eau de la commune. Il s'agit d'éviter le gaspillage d'une ressource qui devient précieuse mais également de mettre à niveau, en termes de performance, l'ensemble de notre réseau avant le transfert de cette compétence à la COPAS. Je l'ai dit l'année passée, je crois fermement à l'échelon intercommunale et je suis partisante du transfert de compétences si et seulement si agir ensemble permet d'agir mieux. Aujourd'hui, personne n'imaginerait une petite commune gérer elle-même son ramassage et son traitement des déchets. Ce regard sur le passé doit éclairer notre action intercommunale future.

2019 sera encore une fois, pleine d'animation. Evidemment, la commune continuera à soutenir toutes les manifestations et associations communales parfois par de simple petit geste comme le prêt de matériel ou d’une salle tel que nous le faisons tout au long de l’année pour les gauloises vives, club de gym toujours très actif sur la commune. J’ai la ferme volonté de soutenir toutes celles et tous ceux qui font, qui entreprennent et qui travaillent pour le bien commun. J'en profite d'ailleurs pour remercier les conseillers municipaux et mes adjointes pour la disponibilité dont ils font preuve et le travail qu'ils fournissent. De la même manière, je remercie l’implication de nos agents, Laurent Thibeault, Kevin Boaxen, Nathalie Cantin et Catherine Lemoine.

 

C'est une année particulière pour la commune, puisqu’Aleth BOUVOT a pris sa retraite et quitté le secrétariat de mairie après presque 30 ans de service auprès de la population et des élus d’Alise. Ton professionnalisme a été total jusqu'au dernier jour et nous te souhaitons une bonne retraite, bien méritée.  C'est l'occasion pour moi de vous présenter Jessica Jolivet, qui remplace Aleth depuis quelques semaines déjà. Jessica habite Bussy et a effectué la majeure partie de sa carrière à la mairie de Venarey les Laumes et à la COPAS.

Avec son engagement, celles de tous les conseillers municipaux, de toutes les associations et de tous ceux qui veulent faire de notre commune et de notre territoire un espace de bonheur et de réussite, avec ceux qui veulent agir, l'année 2019 comblera, j'en suis sure, toutes nos attentes.

 

 

Crédit photos Patrick Bouré et Marie Quiquemelle

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
Un nouveau Centre Social et Relais des Services Publics, à Arnay-le-Duc
Le CSRSP  rassemble dans un bâtiment unique une...
Une première fête des voisins très réussie à Recey-sur-Ource !
Musiques, bal folk, jeux d’extérieurs, maquillage pour enfants,...
Varois et Chaignot investit pour le bonheur de ses enfants... Et parents!
Vincent Delatte, maire de Varois et Chaignot, a inauguré en...
Les habitants de Marsannay-le-Bois inaugurent leur maison médicale
Christophe Monot, maire de Marsannay-le-Bois a invité les habitants de...
A l'inauguration d'une fresque, en traînant les pieds j'y suis allé !!! Mais ! Mais !
MAIS … J’AI EU LE PLAISIR de rencontrer, de découvrir,...
Catherine Louis et Charles Barrière, Conseillers Départementaux du Canton d'Is-sur-Tille présentent leurs voeux
Prés de 300 personnes, élus, responsables d'associations, chefs...
Quelle journée pour la commune de Saint-Marc-sur-Seine !
Vincent Chauvot, maire de Saint-Marc-sur-Seine, les adjoints, les élus,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *