Smart Citizen : Quand une commune devient laboratoire innovant

09 janvier 2019

Genlis se projette dans un futur où les citoyens s’appuieront sur les  technologies pour construire la ville qui leur correspond. En phase de finalisation, le projet Smart Citizen devrait être une réalité d’ici quelques mois et permettre à chacun de faire des économies.

 

« Plutôt que de subir le futur et ses changements, nous voulons le forger et le rendre désirable pour nous et les futures générations.  Nous avons inventé quelque chose d’ambitieux, fou pour certains mais pourtant qui demain sera une réalité. » Vincent Dancourt, maire de Genlis, s’est appuyé sur le dispositif Futur 21 du conseil départemental pour se lancer dans un projet d’envergure : Smart Citizen. Bien décidé à utiliser les outils technologiques à sa disposition, le maire mise sur le facteur humain pour imaginer la ville de demain. L’objectif affiché de Smart Citizen est de faire évoluer les comportements de ses administrés pour leur permettre d’en tirer un gain financier tout en contribuant à préserver l’environnement. De façon plus concrète, c’est à travers une plateforme numérique que les Genlisiens pourront choisir le domaine dans lequel ils veulent agir, à leur échelle. Ils pourront ainsi décider de prêter une attention particulière à leur consommation d’énergie, gaz ou électricité, mais aussi d’eau. D’autres pourront préférer s’impliquer en matière de transport en privilégiant le train, le co-voiturage ou le vélo pour rester dans la commune. Le tri sélectif et les produits locaux seront également au rendez-vous des domaines permettant d’agir sur son environnement et son porte-monnaie. « Nous estimons à 200 euros l’économie annuelle qui peut être réalisée. Nous nous adressons aux habitants, volontaires pour participer au changement de leur vie et de leur ville en tirant un avantage. » Pour encourager les habitants à s’inscrire dans la démarche, Vincent Dancourt imagine un système de point pour chaque action menée, en fonction de sa complexité et de son engagement. Les points pourraient ensuite être transformés puis valorisés au profit des habitants concernés. Ainsi, à côté des économies réalisées en gardant un œil sur sa consommation d’électricité et en l’améliorant par une meilleure connaissance de ses usages, les Genlisiens volontaires pourront en tirer des avantages qui restent encore à définir. « Nous travaillons sur des propositions avec les fournisseurs d’énergie mais aussi avec les commerçants locaux, indépendants ou de la grande distribution, pour imaginer ce que nous pourrions mettre en place. Nous voulons valoriser les habitants qui privilégient les commerces locaux ou les produits de saison dans leurs courses par exemple. »

Ensemble, c’est mieux

La plateforme Smart Citizen, dont l’étude de faisabilité est proche de son terme, devrait voir le jour en début d’année 2019 et s’inscrire sur plusieurs années. Indépendante de la municipalité afin de protéger les données des participants, elle permettra également aux habitants volontaires de créer une communauté et ainsi de ne pas être isolés dans la démarche. « Ils pourront communiquer, échanger des conseils et de bonnes pratiques. C’est ensemble que nous pourrons faire évoluer les choses. » A plus d’un titre Vincent Dancourt mise sur le collaboratif. A côté de la communauté du réseau social de citoyens qu’il espère voir naitre, le maire de Genlis s’appuie également sur les compétences des acteurs du territoire, référents dans leur domaine pour soutenir la démarche des habitants. Désireux de voir les économies réalisées être réinjectées dans l’économie locale, il se tourne également vers les artisans locaux. Pour mesurer les impacts du projet Smart Citizen, le maire s’est adressé à l’université de Bourgogne afin d’avoir un regard extérieur et objectif sur son action. Enfin, Vincent Dancourt ne souhaite pas faire peser le coût de Smart Citizen, environ 800 000 euros, sur ses administrés et cherche à mutualiser certaines dépenses et à trouver des partenaires. « Certains acteurs économiques sont intéressés par notre projet et veulent y prendre part. La démarche vertueuse que nous souhaitons engager permettra de faire des économies à tous les niveaux dans l’avenir. » Transformée en laboratoire, la commune de Genlis et ses 5500 habitants pourraient élaborer un système duplicable sur le territoire.

Innover autrement

Si les actions envisagées ne relèvent plus toutes aujourd’hui de l’innovation, la démarche globale proposée par la mairie de Genlis l’est. « Prendre l’individu dans sa globalité, selon ses aspirations, ses besoins et ses capacités pour que sa démarche devienne le maillon d’un tout, elle est là l’innovation. » Vincent Dancourt compare ainsi sa collectivité, Genlis, a une fourmilière. « Individuellement, chacun va avoir un intérêt majeur pour construire la ville avec les autres. »  Pour toucher les 2400 foyers de la commune et essayer de convaincre le quart d’entre eux de participer, soit 600 foyers environ, le maire va faire appel à des jeunes en service civique, ambassadeurs de Smart Citizen. « Nous ne serons pas là pour juger les engagements de chacun mais pour améliorer ensemble notre environnement tout en faisant des économies individuelles et pour la collectivité. » Préparé à affronter les difficultés qui pourront éclore du projet dans sa mise en place, Vincent Dancourt n’en reste pas moins passionné par l’idée et garde l’ambition d’un succès tant auprès des habitants de sa commune que dans les économies qu’ils pourront réaliser pour eux et pour la planète.

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

A Soirans, un jardin, même tout petit, c'est la porte du paradis.
Samedi matin, dans la commune de Soirans avait lieu l'inauguration...
GEMEAUX INAUGURE SON TERRAIN MULTISPORTS.
Gemeaux, village de 850 habitants a inauguré son nouveau terrain...
Gemeaux a retrouvé son commerce de proximité.
Comme de nombreux villages ruraux, Gemeaux a vu fermer ses commerces petit...
Fontaine Française fait le plein d'énergie.
Fontaine Française, le groupe Dijon Céréales, et la...
Travaux de création d'un échangeur Ecopôle Valmy-Zénith
Fermeture de la bretelle d'accès à la rocade-est depuis le centre...
Varois et Chaignot investit pour le bonheur de ses enfants... Et parents!
Vincent Delatte, maire de Varois et Chaignot, a inauguré en...
L'Ecluse de la Charme ... c'est simple, c'est sympa, c'est au bord de l'eau !
Tel  a été  le slogan de l'écluse de la Charme...
Dijon, cité internationale de la gastronomie et du vin se dévoile à l'Exposition Universelle de Milan
Vendredi 9 octobre 2015, au coeur du Pavillon France de L'Exposition...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.