L'Association des Maires Ruraux propose à ses adhérents d'ouvrir leurs mairies pour favoriser la parole de" nos concitoyens "

L'Association des Maires Ruraux propose à ses adhérents d'ouvrir leurs mairies pour favoriser la parole de

Contact :


 Bruno Bethenod AMRF

Courrier de Bruno Bethenod, Président de l'Association des Maires Ruraux de Côte-d'Or, à ses adhérents.

Cher(es) collègues

Depuis bien longtemps, les Maires Ruraux de France tirent la sonnette d’alarme… cela nous donne une légitimité pour recueillir aujourd’hui les doléances de nos concitoyens parce que nous comprenons leurs attentes, leurs espoirs aussi, nous vivons au milieu d’eux et sommes « la » proximité…

Je vous propose de mettre le cahier de doléances à la disposition de vos habitants pendant quinze jours à compter du samedi 8 décembre. Ouvrons nos mairies, écoutons les doléances de nos concitoyens, enregistrons-les sans prendre parti, faisons-les remonter, soyons l’interlocuteur proche d’eux, faisons vivre la démocratie locale...

Ci-après le message du bureau national de l’AMRF.

Merci à chacun d’entre vous, piliers de notre belle République.

Restant à votre disposition.

Bien cordialement.

40 Grande Rue - 21310 Arceau
Tél. 06 08 24 42 13
Mail : bbc21@bethenod.com
www.amrf.fr

 


06 décembre 2018

Interlocuteurs de confiance des français dont certains expriment actuellement leur colère, les élus municipaux et communes adhérentes à l'Association des Maires Ruraux sont invités à ouvrir leurs mairies pour favoriser la parole des concitoyens et reccueillir leurs condoléances et propositions. En Côte-d'Or, les maires ruraux sont invités par leur président, Bruno Bethenod, à laisser le cahier de doléances à la disposition des concitoyens pendant 15 jours à compter du samedi 8 décembre.

 

Cahiers de doléances et de propositions Ouvrons nos mairies pour favoriser la parole de nos concitoyens 

 Cher (e)s collègues, 

La situation de notre pays cristallisée aujourd’hui par le mouvement social en cours nous amène à agir pour permettre à chacun de nos concitoyens d’exprimer verbalement leur colère. L’aggravation de la situation est tangible et nous avons tous suivis les événements. Leurs débordements impose de prendre des initiatives. Aux réseaux sociaux qui excluent et attisent les tensions, nous proposons que le contact humain soit privilégié. Nous devons utiliser notre proximité pour déboucher la surdité de nos gouvernants. 

Les corps intermédiaires que sont les partis politiques, les syndicats, les institutions parlementaires ne sont plus écoutés ni considérés par la population. Dans ce contexte de défiance généralisée, le.la maire et l’institution municipale reste encore un vecteur de transmission, de représentation, d’interface possible entre les citoyens et le Gouvernement et son administration d’Etat, ainsi que le Parlement.Un maire doit être sans arrêt un passeur auprès de ses administrés. Restons dans ce rôle, fermes, déterminés mais avec le bon sens que beaucoup ont définitivement perdus !

Le Bureau de votre association a ainsi décidé unanimement de vous proposer d’ouvrir la mairie samedi 8 décembre 2018.

Nous sommes des interlocuteurs de confiance de nos concitoyens.

Le rôle du maire et du conseil municipal serait d’écouter, d’enregistrer et de faire remonter l’information, sans prendre parti, sans juger, sans contredire… Charge à l’Etat de récolter, de synthétiser les remontées.

La « commune est utile » ; nous le disons avec force dans notre combat ; nous pouvons le prouver une fois de plus dans cette période troublée, fruit des graves dysfonctionnements d’un Etat qui reste sourd à nombre de difficultés des habitants et des élus et une multitude de difficultés et de mécontentements. 

Les causes de ce tumulte ne datent pas d’aujourd’hui, elles sont profondes et le résultats de dizaines d’années d’erreurs d’appréciation qui a conduit à superposer fracture territoriale et fracture sociale.
Sur les thématiques spécifiques qui nous animent, (rôle de la commune et place de la ruralité), nous exposons depuis des années avec obstination nos positions aux gouvernements successifs, aux parlements successifs. De même que nous n’avons jamais manqué d’alerter sur les risques que pouvait induire une telle cécité de la part de nos gouvernants. Cette lucidité consécutive à une connaissance du terrain et mieux, le fait d’en être partie prenante, nous donne une légitimité à parler et à agir.

Concrètement, nous vous invitons à :

Ouvrir votre mairie samedi prochain 8 décembre pour recueillir les « doléances et de propositions  » des citoyens ruraux ;

Donner la possibilité aux citoyens d’exprimer leur opinion, qu’ils se reconnaissent ou non dans la mobilisation des mouvements plus ou moins organisés en facilitant l’expression de celles et ceux qui sont empêchés (exclusion numérique, analphabétisme, etc...) ;

Transmettre les doléances et propositions à votre association départementale de maires ruraux et à l’AMRF pour en faire une synthèse départementale et la diffuser au Gouvernement et au Parlement et aux médias.

Merci d’envoyer durant la journée de samedi des images de ces rencontres en précisant votre commune à l’AMRF via mobile par la ligne directe 06 85 76 94 90 et amrf@amrf.fr .

Comptant sur votre mobilisation et vous en remerciant par avance.

Association des Maires Ruraux de France
52, avenue du Maréchal Foch 69006 Lyon
tél: 04.72.61.77.20    fax: 04.72.61.79.97

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Finances locales, école rurale, l'AMR adopte deux motions
Suite au Congrès national des maires ruraux qui s’est...
Les Maires Ruraux demandent des conditions décentes, adaptées et pérennes pour développer l'école de la république
Le président de l’AMRF a rencontré le ministre de...
Comment faciliter la vie des personnes âgées dans les communes de Côte-d'Or ?
En 2035, plus de 30% de la population française aura plus de 60...
COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
Un urbain vaut deux ruraux ?
Pour une commune entre 1 et 3500 habitants, la Dotation globale de...
Quel avenir pour la ruralité ?
Lutte contre la désertification des campagnes, dynamisation...
Un Vill'âge Bleu à Dijon pour les personnes âgées.
Alternative entre le domicile et la maison de retraite, le concept de...
Trois questions à... Bruno Bethenod, Président de l'association des maires ruraux de Côte-d'Or (AMRF 21)
"C’est la démagogie qui l’emporte". Bruno Bethenod ne...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *