Chenôve fête la République #2

Chenôve fête la République #2

Contact :

Votez pour votre Marianne préférée
Du 21 septembre au 11 novembre 2018
La « Marianne » qui aura obtenu le plus de voix sera reproduite en 2019 sur l’une des façades de la mairie, au cœur de la ville, pour devenir la Marianne de Chenôve !

https://www.dragnsurvey.com/survey/r/2573eb7


03 octobre 2018

Liberté, Egalité, Fraternité, mais aussi Laïcité, Solidarité, Humanité et Tolérance constituent le socle de la République ; Thierry Falconnet, maire de Chenôve, rappelle avec obstination son attachement à cette construction précieuse mais fragile qu’est la République. Ainsi, pour la deuxième année consécutive, Chenôve a fêté la République. Et pour ce faire, quelle image plus symbolique que Marianne ? Ainsi c'est décidé, tous les habitants de Chenôve ont été conviés à se retrouver sur l’esplanade pour découvrir les 3 projets de la Marianne Chenevelière pour lesquels ils pourront voter. La Marianne qui aura remporté le plus de suffrages sera reproduite sur l’un des murs de l’Hôtel de Ville en 2019.

Thierry Falconnet, maire de ChenôveDiscours de Thierry Falconnet, maire de Chenôve – Fête de la République #2 – A Chenôve, Choisissons notre Marianne - Vendredi 21 septembre 19h

"21 septembre 1792 : début de l’an I de la République, mettant fin à des siècles de monarchie absolue de droit divin, de féodalité, de règne sans partage et de privilèges révoltants de la noblesse et du haut-clergé, d’humiliations et d’exploitation du Tiers-Etat. Le peuple jusqu’alors considéré comme mineur, comme indigne d’exercer le pouvoir, prenait son destin en main à travers la voix de sa représentation nationale.

21 septembre 2018 : deuxième édition de la Fête de la République à Chenôve. Je suis ravi de vous accueillir si nombreuses et si nombreux, sur cette esplanade inaugurée l’an dernier, dans l’enthousiasme et la bonne humeur. Nous avons encore, toutes et tous, les images en tête de cette belle soirée. Gageons ensemble que celle qui s’ouvre sera tout autant réussie et agréable à partager, de la présentation dans quelques minutes des trois esquisses de NOTRE Marianne jusqu’au concert gratuit de lancement de la saison culturelle avec la Amazones d’Afrique, à 21 heures au Cèdre.

Je voudrais tout d’abord remercier celles et ceux qui, depuis plusieurs mois, préparent cet événement, sont présents à nos côtés, à vos côtés pour veiller à son bon déroulement :
- La direction des affaires culturelles, toute l’équipe réunie autour d’Eddy GAILLOT, qui en a assuré le pilotage ;
- La direction de l’éducation, plus particulièrement le service périscolaire, avec Dominique DERANGERE et les coordonnateurs des Z’ateliers du mercredi ;
- La direction de la Communication, merci à Emilie BILLOT ;
- La direction de la tranquillité publique, la police municipale et notre service médiation ; merci à François CHAPUIS ;
- La direction des services techniques, Frédéric BARON ;
- Enfin, le cabinet du maire, Justine LAGRANGE, Eric KRAGBE, Annick CORDON et Marie-Claude BARBEY.
Avec l’équipe municipale, nous avons souhaité fixer dans notre calendrier municipal ce rassemblement du 21 septembre comme un moment convivial et fraternel. Chenôve, ville mosaïque, ville passionnante et passionnée, réunie autour des valeurs et des symboles qui font sens pour chacune et pour chacun d’entre nous. Chenôve, enracinée profondément par son Histoire dans la communauté de destins que nous formons tous ensemble.

Ces valeurs et ces symboles placent la Femme et l’Homme, leurs aspirations et leur émancipation, au coeur d’une société plus juste, plus égalitaire, plus généreuse : c’est NOTRE ligne d’un horizon commun, au-delà de nos divergences philosophiques ou politiques, de nos croyances ou de nos convictions individuelles.
Liberté, Egalité, Fraternité, mais aussi Laïcité, Solidarité, Humanité et Tolérance constituent le socle de notre République. Ce sont elles que nous devons toujours avoir à l’esprit, particulièrement aujourd’hui, à notre époque où renaissent en France, en Europe et dans le monde, les vieux démons du repli sur soi, du rejet et de la haine de l’Autre, où s’expriment ouvertement et sans retenue des idées nauséabondes de la préférence nationale et de la xénophobie, véhiculées par tous les Eric ZEMMOUR, Viktor ORBAN, Mattéo SALVINI et autres Donald TRUMP (pour ne prendre des exemples que dans une actualité proche et brûlante).

A contrario, nous devons rappeler régulièrement, sans cesse et avec obstination notre attachement à cette construction précieuse mais fragile qu’est la République. La République, riche de son Histoire, de son projet à visée universelle, de ses symboles atemporels.
Sa devise, NOTRE devise inscrite aux frontons de nos mairies, de nos écoles et de nos édifices publics, « Liberté - Égalité - Fraternité », triptyque républicain, expression généreuse de notre conception française de la démocratie.

La cocarde tricolore, devenue par la suite NOTRE drapeau « bleu, blanc, rouge », étendard né sous la Révolution française, que voudraient s’accaparer quelques-uns en le dénaturant lorsqu’il appartient à tous.

La Marseillaise, NOTRE hymne national, reprise en choeur lors de nos cérémonies commémoratives, sur les terrains de sport, mais aussi - et surtout - dans tous les rassemblements, pour nous souder collectivement, dans les bons comme dans les pires moments.

Chenôve fête la République
Les enfants chenevilliers présentent le tryptique Liberté, Egalité, Fraternité.



Et puis… Marianne. Ce personnage féminin, allégorie de la Nation et de la République, n’a cessé d’être réinventé et revisité au fil des siècles. Tantôt joyeuse et triomphante, tantôt grave et inquiète, Marianne a mille visages, mille attitudes, mile expressions tout en faisant partie de notre identité commune, donc de l’identité de notre Ville.

Marianne a une histoire. Femme de son époque, inscrite dans son temps, elle porte un prénom composé, « Marie » et « Anne », très répandus dans les milieux populaires au XVIIIème siècle. Si ce personnage était apparu de nos jours, Marianne se serait peut-être appelée Camille, Inès, Léa, Sarah ou Hapsatou.

Marianne est Liberté. Toujours coiffée du bonnet phrygien, elle est la « Liberté guidant le peuple » fidèlement représentée par Eugène DELACROIX dans son tableau. Libre, Marianne est chez elle partout où l’on a combattu pour l’émancipation des peuples, à l’instar de cette statue en bronze vue à Santiago de Cuba, une Marianne brisant les chaînes de l’esclavage et de la servitude. Libre, elle l’est bien sûr partout sur notre territoire, parce femme à qui personne ne peut interdire l’accès à l’espace public, quel que soit la rue, le quartier ou la ville où elle se trouve. Libre de ne pas croire ou de croire en ce qu’elle veut, sans contrainte ou inquiétude, dans le strict respect du principe intangible de laïcité.

Marianne est Egalité. Elle est de tous les combats pour que chacune et chacun naissent égaux en droit et en devoirs. Elle lutte également à nos côtés pour faire reconnaitre, tolérer et accepter toutes les différences et toutes les particularités qui ont leur place dans le récit national. Marianne aime chacun de ses enfants qu’elle traite comme son égal. Au nom de, Marianne combat toutes les intolérances et toutes les discriminations, au nom de cette égalité.

Marianne est Fraternité. Avec dévouement, abnégation, bienveillance, indulgence et solidarité, elle assure un lien des plus puissants entre des individus qui se reconnaissent réciproquement comme membres de la même communauté humaine. En ce sens, contre les fauteurs de division et de fracturation, les tenants de toutes les théories de tous les complots, elle veille précautionneusement à l’harmonie et à la concorde de notre société républicaine.

Marianne est Solidarité. Jamais Marianne n’abandonnera quelqu’un au bord du chemin. Elle est une combattante de tous les instants, une militante qui, la main tendue vers l’Autre, agit pour lui permettre de s’émanciper par l’éducation, de s’élever intellectuellement et socialement et de devenir une citoyenne ou un citoyen libre et éclairé(e) ouvert au monde et à ses semblables. Permettre l’émancipation de tous à travers la mise en oeuvre du projet de vie de chacune et de chacun est la première des solidarités.

Marianne est donc chenevelière. Elle est en chacune et en chacun de nous, femmes ou hommes, jeunes ou moins jeunes, habitante ou habitant de chacun de nos quartiers. Parce qu’elle nous ressemble, j’ai souhaité avec l’équipe municipale, que nous choisissions ensemble NOTRE Marianne. Dans quelques mois, ici, en face de nous, au sein de ce nouveau coeur de Ville, nous aurons sous nos yeux l’image de notre volonté d’unité, par-delà les vaines tentatives de ternir cette belle initiative dont vous pourrez vous saisir dès ce soir.

Thierry Falconnet, maire de ChenôveDans quelques instants je vous présenterai 3 esquisses de Marianne retenues dans le cadre d’un appel à projet et nous nous prononcerons collectivement par la suite.
J’espère que vous serez nombreuses et nombreux à participer à ce projet labellisé par l’Etat - un des rares en France - au titre des 40 ans de la politique de la Ville parce que porteur des valeurs républicaines.
Je voudrais terminer mon propos, en vous rappelant que malgré les difficultés du quotidien, malgré tout, la République, Marianne, vous aime. Elle compte sur nous, elle compte sur vous pour l’aider à tenir sa promesse envers ses enfants.
Vive la République,
Vive Marianne, NOTRE Marianne,
Vive Chenôve !"
Thierry FALCONNET
Maire de Chenôve

La « Marianne » qui aura obtenu le plus de voix sera reproduite en 2019 sur l’une des
façades de la mairie au coeur de la ville pour devenir la Marianne de Chenôve.
Comment voter pour ma Marianne préférée ?
• aux accueils de l’Hôtel de Ville et du Cèdre en remplissant le bulletin de vote
• dans le magazine municipal d’octobre 2018 en détachant le bulletin de vote
• depuis l’application Vooter, téléchargeable gratuitement sur smartphone et tablette
• Depuis le sondage en ligne : https://lc.cx/marianne
Les trois projets de Mariannes sont exposés dans le hall du Cèdre pendant la durée du vote.
Où déposer son bulletin de vote ?
Dans les urnes prévues à cet effet à l’accueil de l’Hôtel de Ville et du Cèdre.
Quand voter ?
À partir du 21 septembre et jusqu’au 11 novembre 2018.
Conditions du vote
Chaque habitant de Chenôve peut voter pour sa « Marianne » préférée parmi les différentes Mariannes proposées.
Seront considérés invalides :
• les bulletins réceptionnés après la date du 11 novembre 2018
• les bulletins raturés ou comportant des mentions manuscrites autres que celles demandées
• les bulletins comportant plusieurs réponses
Si vous êtes intéressé par ce projet et que vous souhaitez être davantage informé, vous pouvez nous laisser vos coordonnées :
Nom :
Prénom :
Adresse mail :

 

Les trois mariannes en lice pour le concours

Chenôve fête la République Chenôve fête la République Chenôve fête la République

 

Chenôve fête la République, c'était aussi des temps d'échange

Chenôve fête la RépubliqueChenôve fête la RépubliqueChenôve fête la RépubliqueChenôve fête la RépubliqueChenôve fête la RépubliqueChenôve fête la RépubliqueChenôve fête la RépubliqueChenôve fête la République

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Chenôve développe sa politique de développement durable avec Pirouette Cacahuète
En signant avec Cécile Artale, directrice de l'association...
Oui à une "Chenôve" rayonnante, jeune, mobilisée et engagée !
Une population nombreuse était venue écouter Thierry Falconnet...
Rythmes scolaires, Chenôve dit oui à la semaine de 4 jours
Après consultation, les parents et les équipes enseignantes de...
Chenôve inaugure sa Maison de la Vie Associative
Ils étaient venus nombreux les cheneveliers, plus de 500, pour inaugurer...
COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
Un nouveau Centre Social et Relais des Services Publics, à Arnay-le-Duc
Le CSRSP  rassemble dans un bâtiment unique une...
Une première fête des voisins très réussie à Recey-sur-Ource !
Musiques, bal folk, jeux d’extérieurs, maquillage pour enfants,...
Varois et Chaignot investit pour le bonheur de ses enfants... Et parents!
Vincent Delatte, maire de Varois et Chaignot, a inauguré en...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *