Saulieu garde le CAP et c'est 100% Côte d'Or avec le Conseil Départemental qui signe ainsi son 20ème contrat !

Saulieu garde le CAP et c'est 100% Côte d'Or avec le Conseil Départemental qui signe ainsi son 20ème contrat  !

Contact :

Saulieu est une ville d’un peu moins de 3000 habitants, où l’hôtellerie et la gastronomie sont deux activités qui perdurent. Trois maîtres firent de Saulieu un haut lieu de la gastronomie mondiale.

 

Victor Burtin à l’Hôtel de la Poste jusqu’en 1930, puis Alexandre Dumaine à l’Hôtel de la Côte d’Or de 1931 à 1963 et puis plus récemment feu Bernard Loiseau encore à l’Hôtel de la Côte d’Or de 1982 à 2003. Depuis sa mort, Patrick Bertron, jeune chef aux trois étoiles, s’y impose à son tour.

 

Saulieu est aussi capitale du sapin de Noël, et lors du réveillon, on retrouve des sapins du Morvan de Saulieu dans de nombreuses chaumières françaises et même du monde. Aujourd’hui, Saulieu est une ville jumelée avec Philippeville, en Belgique depuis 1961, Gau-Algesheim en Allemagne depuis 1964, Caprino-Véronèse en Italie depuis 2003.

 

Office du tourisme Saulieu morvan

24 Rue d'Argentine

21210 Saulieu

Téléphone : 03 80 64 00 21


26 septembre 2018

Saulieu, capitale morvandelle, c'est la ville au patrimoine gastronomique, culturel et architectural très préservé. Une commune en pleine mouvance qui parie sur le renouveau et la réhabilitation de ses bâtiments communaux au service des sédélociens. Premiers servis au titre CAP 100% Côte d’Or, les enfants de l’école Laurent Courtépée et les futurs utilisateurs de l’ancienne école Monge où l’on pourra pratiquer, sur un très beau site, de multiples activités sportives et culturelles. Visite guidée avec Jean-Philippe Meslinmaire de Saulieu, Martine Eap conseillère départementale du canton et François Sauvadet, président du Conseil Départemental...

Depuis 2009, Saulieu a vu se réaliser des travaux d’envergure, la réhabilitation de la rue des Fours, celle de la rue du Marché qui a transformé le visage du centre-ville. En effet c’est une toute nouvelle rue, avec un stationnement d’un seul côté, des trottoirs élargis qui permettent aux personnes à mobilité réduite de circuler sans problème, avec des mobiliers urbains tels bancs et bacs à fleurs, des places de stationnements enlevées rue du Marché et déplacées sur la place Monge où environ une cinquantaine de stationnements ont été créés. C’est encore les travaux de la place des terreaux ou de la rue de la foire.

« Nous avons fait le choix de nous focaliser sur l’attraction de notre ville et, plus particulièrement, du centre-ville… Ce programme, qui a duré huit ans, est terminé… depuis deux années, nous nous penchons donc sur le patrimoine bâti. Ce nouveau programme a débuté avec un premier chantier important, et non des moindres : la rénovation et la réhabilitation nécessaires des écoles » explique Jean-Philippe Meslin. François Sauvadet a rappelé, quant à lui, que tout a commencé par la rénovation du collège, qui a permis la libération des locaux où a pu être installé le groupe scolaire Courtépée.

Aujourd’hui, et depuis plusieurs mois ce sont les travaux d’amélioration de l’école Laurent Courtépée où le Conseil Départemental a accompagné la commune dans la construction d’un préau ouvert sur l’extérieur. De bois et de verre, l’ensemble respire quelle que soit la saison et protège les enfants, même en hiver, tout en gardant le regard porté sur l’environnement. Au sol des marelles, des jeux de sauts pour une école située sur un site dont la rue a été sécurisé par un système astucieux de feux qui passent au rouge dès que la vitesse d’un véhicule est inadaptée. « Nous avions besoin d’une école moderne, sécurisée et ce fut beaucoup de stress, car nous n’avions que trois mois pour faire les travaux » … Une inquiétude désormais effacée pour monsieur le maire et son équipe municipale ! La réalisation s’élève à coût total 326.401 €

Conseil départemental : 91.527 €, soit 28 %

DETR : 161.867 € soit 50 %

Autofinancement : 73.007 € soit 22 %

Direction l’ancienne école Monge, le deuxième gros chantier faisant l’objet de ce 20ème Contrat Cap 100% Côte d’Or ! L’ancienne école deviendra, dès cet hiver, l’espace culturel Sallier ! A partir du XVIIème siècle, une ère de grande prospérité s’ouvrit à Saulieu. Un couvent des Ursulines recevant des filles de la bourgeoisie provinciale fut construit sur les ruines de l’ancien château fort en 1624. La chapelle et les arcades du cloitre subsistent toujours de nos jours. Pour ceux qui ont connu le bâtiment avant les travaux c’est une métamorphose totale. L’ancien chapelle a été rouverte au ré de chaussée, les ouvertures hautes ont été découvertes et seront remplacées par des fenêtres vitrail. La salle ainsi créée pourra accueillir des concerts pour une cinquantaine de spectateurs.

Ce bâtiment, qui a abrité successivement, un couvent, église, salle de danse, de bal et école, accueillera bientôt la bibliothèque, une médiathèque, un espace d’accueil et d’échanges et un espace numérique. Au premier étage, il y aura également une salle de danse et des salles de musique à l’étage. Une médiathèque avec de nombreux rangements pour faciliter le travail des bibliothécaires et l’accueil des usagers. La salle destinée au cours de danse sera en parquet de chêne, un parquet souple sur lambourdes espacées, un futur bonheur pour les danseurs. 3 salles de musique pourront accueillir les nombreux élèves de tous âges de l’école de musique de l’Auxois Morvan.

L’espace numérique répond à une volonté défendue par le président du Conseil Départemental, lutter contre la E.exclusion des parents, des personnes en situations délicates ou des personnes qui ont tout simplement une appréhension par absence de connaissance de l’outil informatique et/ou web. La dématérialisation est perçue comme un mouvement inexorable où chacun doit s’adapter. Il y a donc tout un travail de repérage à effectuer grâce à la collaboration des personnels éducatifs, des travailleurs sociaux. En effet, actuellement les domaines impactant le plus les besoins en formation au numérique des usagers sont le champ de l’insertion et des parents qui en connaissent moins que leurs enfants, entre autres ».

À l’occasion de cette visite, François Sauvadet a redit sa volonté que la Côte-d’Or vive dans tout le département et, surtout, celle de faire vivre chaque ancien chef-lieu de canton. À ses yeux, l’espace Sallier est, dans ce sens, un formidable atout de développement, l’édifice qui se révèle par le biais de sa restauration, une formidable mise en valeur du patrimoine architectural et historique de la ville de Saulieu. 

Le montant des travaux s’élève à un coût total de 992.000 €

Conseil départemental : 150.000 € (CP du 2 juillet 2018), soit 15 %      

DETR : 49.657 €, soit 5 %

DRAC : 148.733 € , soit 14 %       

Conseil régional : 150.000 €, soit 15 %       

FONDS LEADER :  50.000 € soit 5 %         

TEP-CV : 120.051 € soit 12 % 

Autofinancement : 222.987 €, soit 22 %

C’est donc un chèque global de 326.401 € qui a été remis par le Département au maire de Saulieu, François Sauvadet précisant que le Département serait plus que jamais aux côtés des territoires et notamment des territoires ruraux.

TPECV c’est quoi ?

Les conventions financières TEPCV financent des actions concrètes dans les 6 domaines de la Transition Ecologique et Energétique et soutiennent des actions qui ne disposent pas déjà d’un mécanisme de financement Etat (ADEME, tarifs de rachat énergies renouvelables…). Cela concerne la réduction de la consommation, la diminution des pollutions et le développement des transports propres, le développement des énergies renouvelables, la préservation de la biodiversité, la lutte contre le gaspillage et la réduction des déchets et l’éducation à l’environnement.

 

Crédit photos Marie Quiquemelle

 

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Signature des contrats CAP 100% Côte-d'Or avec la commune d'Arnay-le-Duc et la CC du Pays d'Arnay
François Sauvadet, président du Conseil Départemental de...
En 2017, le bailleur social Orvitis diversifie ses activités et offre désormais plus qu'un logement.
Avec un total de 257 logements mis en service, 2016 pouvait se placer comme...
L'état et la région investissent dans le MuséoParc Alésia.
En signant un avenant au Contrat de Plan Etat-Région (CPER)...
Commission permanente du 13 mars ; 30 rapports adoptés pour un montant global de 6,9 millions d'euros
La Commission permanente du Conseil départemental de la Côte-d'Or...
Très haut débit en Côte-d'Or, 10 nouvelles communes concernées.
Hubert Poullot, Président de la commission Infrastructures, Transports...
Très haut débit en Côte-d'Or, 11 nouvelles communes concernées.
Lancement du chantier de la fibre optique au cœur du bourg à...
Haut débit, le Conseil départemental accélère
Mardi 5 septembre, le Conseil départemental a...
La Commission permanente du Conseil départemental de la Côte-d'Or attribue 600.000 euros.
La Commission permanente du Conseil départemental de la Côte-d'Or...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *