La Caisse des dépôts inaugure la Banque des Territoires Bourgogne-Franche-Comté

La Caisse des dépôts inaugure la Banque des Territoires Bourgogne-Franche-Comté

Contact :

www.banquedesterritoires.fr
@BanqueDesTerr

Siège de Dijon
Direction régionale Bourgogne-Franche-Comté
2 E, avenue Marbotte
BP 71368
21013 Dijon Cedex

Directeur régional : Antoine Bréhard
Tél. : 03.80.40.09.50
bourgogne-franche-comte@caissedesdepots.fr
Nous suivre et échanger avec nous : Twitter


24 septembre 2018

Pour des territoires plus attractifs, inclusifs, durables et connectés, telles sont les ambitions de la Caisse des dépôts en créant la Banque des Territoires dont l'objectif sera de financer 45 millions d'euros de projets sur 3 ans en Bourgogne Franche-Comté. Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires et directeur général adjoint de la Caisse des Dépôts, Antoine Bréhard, Directeur régional Bourgogne-Franche-Comté ont lancé en présence de nombreux clients et de représentants de l’Etat en Bourgogne-Franche-Comté la Banque des Territoires.

Inauguration à Dijon de la Banque des Territoires Bourgogne-Franche-Comté

Projet de territoire pour tous, inaugurée en février 2018, La Vapeur accueillait la présentation de la Banque des Territoires, le jeudi 20 septembre 2018. Elle avait pu bénéficier d'un prêt à taux zéro de 210 000 € auprés de la Caisse des dépôts et consignations.

 


Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires et directeur général adjoint de la Caisse des DépôtsLa Banque des Territoires au coeur du développement territorial
Cette inauguration a été l’occasion pour Olivier Sichel de revenir sur la volonté de la Banque des Territoires d’être toujours plus impliquée dans l’élaboration et le déploiement de projets d’avenir innovants, audacieux et ambitieux. La Banque des Territoires apporte des solutions sur-mesure à tous ses clients, avec une attention particulière aux petites et moyennes collectivités, pour accompagner la transformation territoriale.
Partenaire de tous les territoires, la Banque des Territoires manifeste sa proximité envers ses clients, à travers ses implantations territoriales, afin de leur proposer en fonction de leurs besoins et de leurs spécificités, la plus large palette d’offres et de services.
Lors de cet événement, Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires a déclaré : « Un patrimoine riche, des espaces industrialisés, des projets de développements territoriaux… font de la région Bourgogne-Franche-Comté un territoire d’avenir. De la métropole dijonnaise aux zones rurales plus fragiles, la Banque des Territoires répond aux besoins innovants et audacieux de nos clients pour apporter des solutions sur mesure en étant plus proche, plus lisible, plus inclusive et plus rapide. »


Antoine Bréhard, Directeur régional Bourgogne-Franche-ComtéLa Banque des Territoires en Bourgogne-Franche-Comté
Avec ses 44 collaborateurs, la direction régionale Bourgogne-Franche-Comté de la Banque des Territoires a octroyé en 2017 près de 426 M€ de prêts, dont plus de 40 M€ aux collectivités locales et 320 M€ au secteur de l’habitat, permettant la construction de plus de 2 000 logements sociaux et la réhabilitation de près de 7 700 logements sociaux et places d’hébergements. La Banque des Territoires a aussi investi 35 M€ de fonds propres sur trois ans dans des projets structurants, générant par effet de levier de 250 à 300 M€
d’investissements sur l’ensemble du territoire régional.

- Focus Actions
La Banque des Territoires Bourgogne-Franche-Comté met d’ores et déjà en oeuvre deux plans
d’actions opérationnels et préfigurant les nouvelles offres :

Avec le plan « Action Coeur de Ville », ce sont 15 villes de Bourgogne-Franche-Comté qui bénéficient de ce dispositif pour répondre aux besoins de redynamisation de leurs centres-villes dont : Cosne-Cours-sur-Loire et Nevers dans la Nièvre ; Autun, Chalonsur-
Saône, le Creusot, Mâcon, Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire ; Auxerre et Sens dans l’Yonne.

Avec le « Plan Logement », ce sont 11 bailleurs sociaux de Bourgogne-Franche-Comté qui ont bénéficié d’un allongement de leur dette, pour un montant global de 390 M€.
Ce dispositif doit leur permettre de poursuivre leur dynamique d’investissement en logement social. D’autres dispositifs ont également été engagés pendant l’été 2018, notamment le véhicule d’investissement « Tonus », lancé la semaine dernière, ou la nouvelle campagne de Prêt de haut de Bilan Bonifié (PHB2.0) en vue de soutenir l’investissement des bailleurs sociaux. Ce prêt permet d’apporter aux organismes des quasi-fonds propres à taux zéro pendant 20 ans pour accélérer la construction neuve
et la réhabilitation de logements : 13 bailleurs ont souscrit à ce nouveau prêt en Bourgogne-Franche-Comté.
La délégation dijonnaise de la Banque des Territoires
En 2017, la délégation dijonnaise de la Banque des Territoires, couvrant les départements de Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire et Yonne, a apporté :
- 256 M€ de prêts aux collectivités locales, organismes de logements sociaux et du secteur médico-social, clients de la Banque des Territoires. Ces prêts permettent par exemple à 106 familles de bénéficier de logements réhabilités à Tonnerre ou la
rénovation de lieux emblématiques pour la métropole dijonnaise (la Vapeur, la piscine du Carrousel ou encore le Musée des Beaux-Arts).
- 11 M€ d’investissements en fonds propres sur trois ans. Ces investissements soutiennent le tourisme avec la réouverture des thermes et la construction d’une résidence thermale à Santenay en Côte-d’Or. Elle permettra d’accueillir 3 000 curistes et de créer 25 emplois directs. La Banque des Territoires accompagne aussi la transformation de territoires plus durables avec la centrale solaire de Saint-Eusèbe en Saône-et-Loire qui alimentera l’équivalent de 2 700 foyers. La Banque des Territoires facilite également l’attractivité des territoires en accompagnant la reconversion de sites industriels tels que Mecateamcluster® qui développe un écosystème sur le thème de l’industrie ferroviaire de maintenance.

Marie Guite Dufay, Présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté

Marie Guite Dufay, Présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté
La région est un partenaire historique de la Caisse des Dépots, de grandes opérations effectuées ensemble contribuent déja au développent des territoires comme TIGA (Territoires d'Innovation de Grande Ambition.
Il faut de l’ingénierie et des moyens, nous trouvons avec vous les moyens nécessaires... Vive la Banque des Territoires au service des territoires de la Bourgogne-Franche-Comté, au service de notre région très rurale qui a besoin de vos financements !

 

Pierre Pribetich, 1er vice-président de Dijon métropolePierre Pribetich, 1er vice-président de Dijon métropole

La Banque des Territoires doit soutenir les politiques publiques et apporter des solutions concrètes.  Il y a beaucoup d’attente des collectivités locales et des élus... Nous attendons des preuves d’amour, comme le soutient de notre projet emblématique, La Cité de la Gastronomie.

 

 

Bernard Schmeltz, Préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, Préfet de la Côte-d'Or Bernard Schmeltz, Préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, Préfet de la Côte-d'Or 

La Banque des territoires est un outil supplémentaire au service de l'objectif de réduction de la fracture territoriale et sociale. Elle a pour objectif de faciliter réellement le développement de projets innovants et nécessaires à l’attractivité économique de nos territoires.

- Elle s’adresse en priorité aux territoires en difficulté, là où les acteurs privés sont moins présents ;
- Dans ces territoires, très souvent, où les démarches pour créer de nouveaux projets sont complexes, et la pluralité d’interlocuteurs pour le conseil, l’accompagnement des projets, leur financement, est un frein à leur développement ;
- La Banque des Territoires est un outil efficace, de proximité, qui réunit sous une même bannière l’ensemble des solutions d’accompagnement et de financement dont le territoire a besoin ;

Cette préoccupation pour une action de proximité est partagée par l’Etat, en particulier à l’aune des transformations qu’il est amené à connaître :

- La circulaire du 24 juillet 2018 du ministre de l’Intérieur demande aux préfets de région de proposer des pistes d’amélioration et de réorganisation des services de l’Etat sur le territoire ;
- Cette circulaire précise que l’importance du niveau départemental doit être clairement réaffirmée. La régionalisation ne peut être l’unique solution pour les services de l’Etat, en même temps que de nouvelles formes d’organisation des services et des compétences, par exemple interdépartementales, doivent être développées ;
- La notion de proximité est donc tout aussi essentielle pour l’Etat, qui doit rester un interlocuteur sur le terrain pour tous ses partenaires et pour nos concitoyens.

La Banque des territoires en Bourgogne-Franche-Comté devra faire face à deux défis majeurs

 Le premier défi est celui d’un territoire contrasté :
- Ce défi, en Bourgogne-Franche-Comté, c’est de rester capable d’accompagner à la fois les projets des métropoles - les Territoires d’innovation de grande ambition (TIGA) par exemple - tout en restant attentive aux projets des centre-bourgs et villes moyennes, parfois en difficulté, et enfin de la Région et de l’Etat ;
- Cette exigence suppose de faire preuve d’écoute, de dialogue, d’adaptabilité, et d’ancrer les solutions de financement proposées dans la diversité des enjeux et des difficultés rencontrés ;
- Le rôle qu’a déjà la Caisse des Dépôts dans la politique de cohésion des territoires doit être salué, et il revient d’encourager la Banque des Territoires à continuer en s’adaptant aux spécificités de la région ;

Le second défi est celui de l’innovation au service du développement des territoires :
- La Caisse des dépôts joue de très longue date un rôle offensif dans le développement économique de nos territoires, un rôle que va poursuivre la Banque des Territoires ;
- Sa création annonce une accélération du développement de projets innovants. Leur aide est notamment attendue dans les secteurs du tourisme et des énergies renouvelables : c’est au total 500 millions d’euros par an qui seront apportés en moyenne par la Banque des Territoires dans la région ;
- Face aux transformations que connaissent nos territoires, seuls des projets de développement innovants pourront apporter un regain de vitalité, que ce soit par le développement des tiers-lieux, des mobilités nouvelles ou encore des énergies renouvelables ;

 


A propos de la Banque des Territoires

Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts. Elle rassemble dans une même structure les expertises internes à destination des territoires. Porte d’entrée client unique, elle propose des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social, des entreprises publiques locales et des professions juridiques. Elle s’adresse à tous les territoires, depuis les zones rurales jusqu’aux métropoles, avec l’ambition de lutter contre les inégalités sociales et les fractures territoriales. La Banque des Territoires est déployée dans les 16 directions régionales et les 35 implantations territoriales de la Caisse des Dépôts afin d’être mieux identifiée auprès
de ses clients et au plus près d’eux.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Bellefond investit pour le bien-être de ses habitants.
La crise vous connaissez ? A Bellefond on connait aussi, mais une gestion...
Vincent Martin, élu président de nouvelle FRTP BOURGOGNE FRANCHE-COMTE
A l’occasion de l’Assemblée Générale...
La Caisse des Dépôts : discrétion et efficacité
La Caisse des Dépôts, késako ? Vénérable...
Lancement du Prix PEPITE - Tremplin pour l'Entrepreneuriat Etudiant 2017
Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement...
Caisse des Dépôts : cap sur le tourisme et la transition territoriale
Suite aux bouleversements induits par la loi NOTRé, la Caisse des...
Coopérer pour accélérer la transition énergétique et écologique en BFC
12 octobre 2017, les directeurs régionaux de l’Agence de...
Dijon métropole s'engage pour le projet « Système alimentaire durable de 2030 »
François Rebsamen, président de Dijon métropole, et...
Hôtel des Postes Grangier : au service de la cité.
Aprés plusieurs années de travaux, l'hôtel des Postes de...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *