CAP 100 % Côte d'Or pour la commune de Sombernon... 100% engagement pour le territoire de Remy Garrot et de son équipe

CAP 100 % Côte d'Or pour la commune de Sombernon... 100% engagement pour le territoire de Remy Garrot et de son équipe

Contact :

Hotel de ville de Sombernon
Rue Ferdinand Mercusot

21540 Sombernon

Téléphone : 03 80 33 40 01


Heures d'ouverture du secrétariat de mairie, lundi à vendredi de 08h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00. Fermé le jeudi après-midi

Passeport biométrique, les horaires pour CNI et passeports se font sur RDV au 03 80 33 40 01 du lundi au vendredi 08h-12h et 13h30-17h

Possibilité d’acheter les timbres fiscaux en ligne  www.timbres.impots.gouv.fr

Permanence des élus le samedi de 10h30 à 11h30



Ils ont vécu ici

Jacques Mercusot (1915 - 2000), homme politique, ancien maire de Sombernon, Chevalier de la Légion d'honneur

Eugène Spuller (1835 - 1896), ministre de l'Éducation nationale du 30 mai au 12 décembre 1887 et du 3 décembre 1893 au 29 mai 1894

Henri Vincenot (1912 - 1985), écrivain


13 septembre 2018

La signature du Contrat Cap 100 % Côte-d'Or entre la commune de Sombernon et le Conseil Départemental concerne deux chantiers d'envergure que sont l'extension et la réfection de la salle polyvalente et la construction d'une maison de santé. L'occasion pour le maire, Rémy Garrot, son équipe municipale, l'architecte, leprincipal du collège et le médecin généraliste entre autres  de présenter l'avancée des travaux à François Sauvadet, président du Conseil Départemental accompagnés des conseillers départementaux Christine Renaudin Jacques et Paul Robinat. Pour ces deux chantiers, dont le coût s'élève à plus de 2,3 millions euros, le Conseil Départemental, un des financeurs, participe à hauteur de 733 066 euros.

Ces deux projets sont deux réalisations importantes pour la commune de Sombernon qui demandent un investissement colossal tant humain que financier, de constitution de dossiers administratifs génératrice de soucis. En effet une commune de moins de 1000 habitants n’a pas de service dédié à chaque sujet, financier, juridique etc. Remy Garrot souligne le savoir faire de la secrétaire de mairie qui doit tout savoir-faire. Mais une virgule déplacée, un point pas au bon endroit et c’est l’engrenage chronophage et énergivore qui s’engage avec les services divers et variés.


Deux projets portés à bout de bras, structurants pour la commune, stratégiquement située à 20 mn de Dijon, à l’entrée de la vallée de l’Ouche et de l’Auxois Morvan, surplombant le canal de Bourgogne. Deux projets structurants pour le territoire que monsieur le maire et son équipe se sont fait un devoir de mener à bien, comme le souligne Remy Garrot. La loi NOTRé est passée par là, changeant le paysage des territoires et des communes, enlevant le titre de chef-lieu de canton à la commune de Sombernon.

Si la salle polyvalente n’avait pas été existante, Remy Garrot doute qu’il eût été possible d’en construire une de cette superficie soit 900 m2. La salle sera donc agrandie et le sol refait pour permettre aux sportifs, aux collégiens, aux écoliers une pratique plus confortable avec un vrai gymnase. Le soir et les weekends elle continuera de servir aux associations entre autres. Cet agrandissement permettra aussi une meilleure gestion du temps d’occupation des locaux et un meilleur accueil du public lors des grandes manifestations dont la commune de Sombernon a le secret.

La commune a souhaité que les travaux se déroulent pendant la période estivale afin d’éviter de bousculer le fonctionnement des associations locales. Travaux qui devaient initialement voir leur aboutissement fin septembre. Il a cependant fallu un peu plus de temps pour obtenir les accords de subventions émanants des différents partenaires ­financiers, Département, Région, et le calendrier a légèrement évolué. Le chantier, qui a démarré début août, devrait se terminer durant la première quinzaine de novembre. 681 000 € HT, c’est le coût des travaux de la salle polyvalente. La Ville de Sombernon va participer à auteur d'environ 30 %. Le reliquat  proviendra du Département, de la Région ainsi que de l’État via la Dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR). 

Au sujet de la MSP, dont le dossier a été lancé en 2016, monsieur le maire évoque les échanges constructifs avec les professionnels de santé, une réflexion commune qui permet d’envisager la présence de 14 praticiens parmi lesquels trois médecins généralistes, deux kinésithérapeutes, quatre infirmiers, un podologue, une hypnothérapeute, une psychologue, une sophrologue, un ostéopathe et le service Atome. La municipalité espère, par ailleurs, l’arrivée d’un dentiste. Une commune dotée de tels équipements, de places de stationnement, d’accessibilité aisée par la refonte des aménagements routiers, de commerces, d’écoles et d’un collège à l’effectif ascendant dirigé par Bernard Terraz, est un des gages de bien vivre sur le territoire tout entier, d’en éviter l’éloignement des habitants et de maintenir l’emploi et l’économie locale.

Architecte Simon Buri

La future maison de santé se situera rue Sainte-Barbe avec un bâtiment de 700 m² en forme de L Le coût du chantier avoisine 1,6 M€, cofinancés par l’État, la Région, le Département et la commune. Son ouverture est prévue pour avril 2019 et le docteur Roy en est une des chevilles ouvrières. Le chantier est suffisamment avancé pour que l'ensemble du cantier soit en situation hors d’eau pour l’hiver, si le calendrier est respecté. De nombreuses entreprises locales travaillent sur ces deux chantiers. En effet, Remy Garrot plaide pour une commune actrice de la vie économique locale.

Le président du Conseil Départemental souligne l’importance de ces deux chantiers, des réalisations structurantes pour la commune et le territoire, portées par le choix stratégique du maire et du conseil municipal de Sombernon. Des projets qui nécessitent de lourds investissements, certes, mais nécessaires au développement du territoire et à l’épanouissement des habitants qui ont choisi d’y vivre. En effet, la loi a éloigné les habitants et les petites communes des centres de décisions qu’étaient les chefs-lieux de cantons. Et c’est la raison d’être des Contrats 100% Côte d’Or, pour soutenir et rendre possible les volontés locales et préserver les lieux de vies des communes.

C’est ainsi que le Conseil Départemental affiche depuis plusieurs années une volonté d’accompagner les territoires pour un avenir durable. Après le contrat AmbitionS Côte-d’Or, c’est avec le dispositif Cap 100 % Côte-d’Or, dont le montant total de l’enveloppe s’élève à 40 millions d’euros sur six ans, que le Département aide les territoires. La particularité étant que seuls les anciens et nouveaux chefs-lieux de canton de moins de 14 000 habitants (hors Grand Dijon) et les communautés de communes peuvent en bénéficier, à hauteur de 20 à 50 % du montant total du projet en fonction de divers critères (population desservie, intérêt intercommunal, ressources mobilisables…) qui sont respectés à la lettre.

À noter que les communautés de communes pourront présenter jusqu’à trois projets différents – contre deux pour les communes – dont le montant s’établira à au moins 150 000 €. Des projets qui doivent concerner le bâti, les équipements sportifs, l’aménagement de l’espace public… La participation Départementale peut varier de 30 000 à 500 000 € en fonction du coût du projet et de son intérêt pour les Côte-d'Oriens.

A l’occasion de ce rendez-vous de chantier et de la signature du Cap 100 % Côte-d’Or de Sombernon, François Sauvadet, s’insurge sur les méthodes de gestion qui vont être désormais imposées par les préfets, une sorte de mise sous tutelle des Départements ! Du jamais vu dans l’histoire de la République… un jamais vu qui a incité le président du CD 21 à ne pas signer le contrat empoissonné proposé par monsieur le Préfet de Région.

Il rappelle que le Département continuera d’aider les communes à la préservation de la belle image de la Côte d’Or avec un patrimoine bâti, vernaculaire, naturel, le bien vivre sur un territoire riche et attractif.

En travaillant ensemble, nous sommes capables d’élargir nos compétences et nos possibilités !

 

Crédit photos tous droits réservés Marie Quiquemelle

 

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

L'ARS élargit les zones éligibles aux aides à l'installation de médecins
Le nouveau zonage des territoires en tension dans l’accès aux...
Assemblée des maires de la Côte-d'Or : Le département aux côtés des collectivités
Défendre les communes, c'est l'ADN du Conseil Départemental de la...
Arceau fête l'arrivée du Très Haut Débit
Investir dans le numérique, c’est tout simplement investir dans...
Très Haut Débit en Côte-d'Or, pas de trêve pendant la période estivale
Chaque habitant doit disposer d'une connexion internet de qualité quel...
Le contrat local de santé en Pays Seine-et-Tille
Le pôle d’équilibre territorial et rural (PETR)...
Le THD est arrivé dans neuf communes du canton de Genlis
L'aménagement numérique des territoires est l'une des grandes...
COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
A Soirans, un jardin, même tout petit, c'est la porte du paradis.
Samedi matin, dans la commune de Soirans avait lieu l'inauguration...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *