Les PEP CBFC, l'ARS et la Ville de Dijon pour une solidarité en mouvement au Clos Chauveau !

Les PEP CBFC, l'ARS et la Ville de Dijon pour une solidarité en mouvement au Clos Chauveau !

Contact :

École de Plein Air du Clos Chauveau
9 Chemin du Fort de la Motte Giron
21000 Dijon

Why Note
29 boulevard Voltaire
21000 Dijon
03 80 73 31 59
contact@whynote.com


10 juillet 2018

Grenouillettes, pious-pious qui cuicuitent, glou-glou aquatiques et voix de promenade champêtre, non vous n’êtes pas en randonnée forestière mais à l’inauguration de la nouvelle fresque de l’Ecole de Plein air du Clos Chauveau, un joli soir de vent. Un paysage sonore poétique et lumineux qui transcrit bien l’esprit du lieu… L’ouverture bienveillante sur le monde du handicap et inversement. Très émue, madame la directrice a parlé du soutien des institutions que sont la Ville de Dijon, l’ARS et les PEP CBFC. Une fresque qui ouvre ses fenêtres sur les arbres du parc, haute en couleurs et tout en douceur et dont les cartons de préparation s’exposaient sur le fenêtre de la salle d’activité !

Un peu d’histoire pour commencer sur cette école atypique !

L’Ecole de Plein Air est une école de la Ville de Dijon qui comporte 8 classes avec un effectif réduit dont une classe externalisée. Les enseignants sont spécialisés (option E). L’Ecole de Plein Air (EPA) voit le jour en décembre 1946. Cette réalisation est d’emblée placée sous le signe du partenariat entre la Ville de Dijon et la délégation de Côte-d'Or. Elle est créée après-guerre pour permettre la scolarisation d’enfants malades ou convalescents en associant l’école à un milieu naturel sain et à des soins possibles. Au fil des années, la population accueillie à l’EPA a changé pour répondre aux besoins de la société. Aujourd’hui, les enfants scolarisés à l’EPA sont tous en difficulté scolaire. Ils sont admis après un échec dans leur école de quartier et les aides apportées de type RASED, Réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté, suivi en libéral, CAMSP ou CMPP engagées ou non par la famille, n’ont pas permis une amélioration de la situation.

Les orientations sur l’EPA se font à partir des écoles via les RASED et les enseignants référents. Toutes les candidatures sont ensuite examinées lors d’une commission d’admission qui réunit les enseignants référents, le médecin scolaire, la directrice de l’EPA. Elle est présidée par l'Inspecteur de la circonscription Adaptation et Scolarisation des élèves Handicapés (ASH). Des bilans complémentaires peuvent être organisés avec l'enfant et sa famille au CMPP de la délégation de Côte-d'Or.

L'Ecole accueille des enfants âgés de 6 à 12 ans (cursus élémentaire) présentant des difficultés scolaires associées ou non à des problématiques médicales, des difficultés sociales, des troubles du langage. Les objectifs de l'Ecole de Plein Air sont de poursuivre les apprentissages scolaires en vue d'un retour dans l'école de secteur, de favoriser la communication et la socialisation, d’apporter des aides spécifiques en lien avec le CMPP.

Le projet de la fresque et le savoir-faire des enfants !

C’est pour relooker, en quelques sortes, non pas le fond mais la forme du vieux préau, que le projet du renouvellement de la vielle fresque a pris corps. Ceci répond à un appel à projets Culture-Santé de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) sur le développement culturel en milieu hospitalier et médico-social en région, dans un but de démocratisation culturelle à l’égard des publics éloignés. Le Centre Médico-Psycho-Pédagogique (CMPP) Paul Picardet est un lieu d’accueil et d’écoute, de prévention et de soins, pour enfants et adolescents en difficulté et pour leurs parents. Il assure le dépistage des troubles, le soutien éducatif, la rééducation ou la prise en charge thérapeutique des jeunes de 6 à 18 ans.

L’atelier a pour point de départ la réalisation d’une fresque murale au sein de l’École de Plein Air du Clos Chauveau de Dijon, où sont scolarisés les enfants accueillis au CMPP. Au cours de l’année, chaque classe travaille à la création plastique de cette fresque sur un des murs de l’école.

À partir du thème de la fresque, il est proposé aux enfants d’une classe d’imaginer et de composer un paysage sonore en 8 séances de 3 heures de mai à juin 2018. Afin de nourrir leur créativité, des temps d’écoute seront proposés lors des premières séances : écoute de bandes sonores de compositeurs utilisant la voix, les percussions corporelles, des objets mais aussi l’enregistrement de séquences sonores extérieures. Les enfants pourront eux aussi apporter et partager leurs propres références. Puis sont proposés deux temps de création sonore. Des jeux sonores pour découvrir sa propre voix et ses possibilités, s’écouter soi-même et les autres, expérimenter des bruitages vocaux et corporels. Une composition et enregistrement du paysage sonore pour associer les prises de sons réalisées à l’extérieur avec les bruitages réalisés par les enfants.

Qui est Marion Boissard ? Une jeune artiste multidisciplinaire originaire de la région dijonnaise. Son parcours allie pratique artistique sous toutes ses formes (musique, chant, photographie…) et pratiques cliniques et médiation. En parallèle à la participation de nombreux projets artistiques tels que la création de bandes sonores ou de spectacles visuels et sonores, elle se forme en psychologie clinique et médiation thérapeutique. C’est ainsi qu’en 2017 elle a créé et animé, au cours d’un stage Art-thérapie au CMPP Paul Picardet, un dispositif d’atelier à médiation plastique et sonore sur le thème de l’animal intérieur. Forts d’un désir commun de proposer aux enfants accueillis, une ouverture à la culture et à la pratique artistique, la poursuite de ce projet d’ateliers s’est imposé avec le projet « Paysage Sonore ».

Et Why Note ? Une association dijonnaise de valorisation des musiques de création et du répertoire contemporain. Elle a pour but l'action artistique et culturelle, la commande d’œuvres nouvelles, la production et diffusion de concerts et spectacles, les actions de promotion auprès du plus large public, la mise en réseau d'acteurs (culturels, sociaux, de l'éducation, etc), l'expertise et le conseil à la mise en place de projets artistiques et culturels. Why Note a notamment été lauréate des Trophées régionaux de l'innovation sociale d'AG2R La Mondiale en 2016 et reçu le Prix académique du Fonds Maif pour l'éducation en 2017, pour deux de ses projets d'éducation artistique et culturelle.

Chorale d’enfants, sympathique petit verre de l’amitié et les portes se sont refermées sur un moment de partage sous les grands arbres buissonnants du parc !

 

Crédit photos Marie Quiquemelle, tous droits réservés

 m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

L'association ARCADE développe le design à la campagne
Fondée autour de deux objectifs, la restauration du château et la...
Le Cèdre : Lever de rideau
Les dates des 13 et 14 septembre 2014 sont à marquer d ’une pierre...
Le Cèdre de Chenôve, centre culturel et de rencontres.
Discours inaugural du Cèdre par Jean Emonin " la responsabilité...
"Croix de nos villages" de Fontaine-Française et de ses environs.
Les croix de village font partie de l'héritage rural de notre...
La compagnie de théâtre le rocher des doms souhaite participer à la vie culturelle des villes et des campagnes.
Malgré son implantation à Talant, la compagnie de...
L'Ecole des Beaux Arts de Beaune à votre porte.
Dans le cadre d’une politique de proximité culturelle, l'Ecole des...
Lancement de l'appel à projet "Jeunes Talents-création contemporaine"
Depuis 2009, le Département remet un « Prix Jeunes Talents...
On ne décline pas une invitation au Château de Pommard...
Pour le vernissage de l’exposition du sculpteur Christian LAPIE et du...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *