Apprentis d'Auteuil pose la première pierre des futurs locaux du Service d'Accompagnement et d'Insertion à Visée Professionnelle (SAAIVP)

28 juin 2018

Avec le concours du Conseil départemental, Apprentis d’Auteuil transfère le Service d’Accueil, d’Accompagnement et d’Insertion à Visée Professionnelle (SAAIVP) et lance d’importants travaux d’aménagement et d’extension. Conçu pour répondre aux besoins des jeunes de 16 à 18 ans confiés par l’Aide Sociale à l’Enfance, le nouveau bâtiment permettra à ces jeunes en phase de construction active de leur vie d’adulte de se rapprocher des lieux de socialisation et d’emploi.

Apprentis d’Auteuil, Service d’Accueil, Accompagnement et d’Insertion à Visée Professionnelle (SAAIVP)


Discours de Jean-Marc Biehler, directeur Apprentis d’Auteuil Nord Est.

"Aujourd’hui, en France, près d'un million de jeunes est sans emploi, 1 jeune sur 5 vit sous le seuil de pauvreté et près de 100 000 adolescents quittent chaque année le système scolaire sans diplôme. Ces chiffres paraissent démesurés : c’est pourtant la réalité de notre société.

Depuis 150 ans, Apprentis d’Auteuil lutte au quotidien pour l’éducation et l’insertion de cette jeunesse confrontée à des difficultés. Jour après jour, la Fondation accueille, éduque, forme et insère des jeunes de toutes origines confrontés à l’exclusion sociale, économique et culturelle et soutient les parents dans leur rôle d’éducateurs. Nous choisissons d’agir en partenariat avec tous ceux qui partagent cette ambition. Aujourd’hui, ce sont plus de 30 000 jeunes et familles en France et en Outre-Mer qui sont accompagnés au sein de 230 établissements.

Face aux défis de la société et du monde, nous nous engageons à accompagner les jeunes confrontés à des difficultés vers une insertion réussie. Nous voulons leur permettre de s’engager en confiance dans la société et bâtir avec eux un monde plus juste et respectueux de la dignité de chacun. Cette insertion nécessite un accompagnement progressif vers l’autonomie, qui passe par la sécurisation des conditions matérielles bien sûr – avoir un toit et des ressources financières -, mais va bien au-delà. Il s’agit, pour les jeunes confiés dans la cadre de la protection de l’enfance, de leur donner tous les moyens pour devenir des adultes debout, libres et responsables, pleinement acteur de la société, de façon pérenne. Qu’ils soient capables de faire des choix, d’en mesurer les conséquences et de les assumer.

Ce chemin est long et doit se préparer au plus tôt, c’est à dire dès 16 ans. Et ce moment charnière dans la vie d’une personne, que représente le passage à l’âge adulte, nécessite un accompagnement renforcé, attentif.

C’est ce que font les équipes du Service d’accueil, d’accompagnement et d’insertion à visée professionnelle - le SAAIVP -, ici, dans le Grand Dijon, et je tiens à souligner la qualité de leur travail au quotidien auprès des 23 jeunes, de 16 et 18 ans, qui nous sont confiés par le service d’aide sociale à l’enfance du département de la Côte-d’Or. Nous leur proposons un accompagnement global, sur mesure, avec une méthode par pallier progressif qui poursuit, avec ambition, l’objectif d’une autonomie complète. Cette autonomie inclue tous les aspects de la vie : courses, repas, hygiène, vêtement, santé, budget, démarches administratives, activités sportives, engagement associatif et projet professionnel. Nous le faisons avec confiance dans chaque jeune. Une confiance sans jugement sur les personnes et qui respecte le chemin de chacun.

Le développement humain et spirituel des jeunes est au cœur de notre projet, et fait l’objet aujourd’hui d’une réflexion de l’équipe avec notre aumônier en interne. Votre présence, Monseigneur Minnerath, est pour nous un honneur et nous vous en remercions. Nous voulons aujourd’hui nous inscrire davantage dans la vie locale de l’Eglise, en lien avec l’évêché.

L’aménagement ici, dans Dijon, est un projet mûrement réfléchi, travaillé de concert avec le Conseil Départemental. Il nous permet de nous rapprocher des lieux de vie et de socialisation, des axes de transport pour élargir les horizons des jeunes en matière de formation et d’emploi. Il répond au plus près du projet éducatif, notamment dans l’aménagement des chambres et des locaux : la création d’un atelier par exemple, est un investissement fort qui permet aux jeunes de se développer plus loin. Je laisse le soin à Annie Delvaux et à l’architecte Amandine Garreau de vous expliquer l’ensemble du projet et d’en mesurer les enjeux pour les jeunes tout à l’heure.

Je veux ici remercier chaleureusement toutes les personnes acteurs de ce projet ambitieux :

- Le directeur du Pôle Immobilier, M. Marc Dubreuil, et ses équipes parmi lesquels M. Thierry Malarmé, directeur de la commande publique et Valorisation Immobilière, Mme Valérie Baudon, responsable du service gestion immobilière, M. Thierry Leblond, du service logistique, qui nous ont accompagné sur le volet immobilier ;

- M. Jean-Michel Renaud, directeur Parentalité, Enfance, Culture et sports, et Mme Marie-Line Drié, directrice de l’Aide Sociale à l’Enfance ; M. Jean-Yves Buffot, directeur adjoint de l’accompagnement à l’autonomie, et Delphine Thiourt du Service Etablissement, avec qui nous bâtissons le projet d’établissement pour répondre au plus près aux besoins des jeunes.

La présence d'Emmanuelle Coint, Vice-Présidente du Conseil Départemental, représentant François Sauvadet, aujourd’hui est très significative de l’implication et de la qualité de coopération que nous avons ensemble, et je l’en remercie.

J’adresse également mes remerciements à  Mme Christelle André, directrice du groupe AA Group Dijon et Amandine Garreau, l’architecte du projet, qui ont su écouter la spécificité de notre ambition et mettre l’architecture au service de celui-ci ; aux services de la Mairie et de l’Agglomération du Grand Dijon, pour leur efficacité et professionnalisme, et toutes les entreprises et personnes investies sur ce chantier, qui œuvrent jour après jour pour tenir les délais et assurer une grande fluidité dans la mise en œuvre opérationnelle.

Enfin, je remercie les équipes d’Apprentis d’Auteuil mobilisées sur ce projet : Annie Delvaux, directrice du SAAIVP, Robert Courbin, responsable immobilier ; et au quotidien, les équipes du SAAIVP.

Nous le constatons chaque jour : Les jeunes sont volontaires et actifs dans cette démarche d’insertion. Ils ont des projets et veulent réussir. Ils vivent une période charnière, où ils doivent être autonomes à un âge très jeune, avec, souvent, une histoire personnelle à assumer. C’est un défi pour eux, et pour l’équipe éducative, qui doit les amener à l’âge adulte dans un temps très restreint et les sollicite beaucoup. Ces jeunes ont encore besoin, à 18 ans, d’un accompagnement. Il faut des relais efficaces au sein des dispositifs de droits communs.

Témoin de la difficulté de poursuivre seul, parfois trop tôt, dès 18 ans, ce chemin d’adulte, nous avons créé il y a quelques années la Touline, un lieu d’accompagnement, de mise en réseau et de soutien pour les jeunes sortis des dispositifs de protection de l’enfance. Ce dispositif est actuellement financé en grande partie par la générosité privée, et j’en profite pour remercier les donateurs Apprentis d’Auteuil ici présent.

Nous avons également ouvert, à la demande du Conseil Départemental, un service d’accompagnement vers l’autonomie et l’insertion dédiée aux mineurs non accompagnés. Nous voulons développer, là où les besoins existent, des lieux de croissance qui ne laissent personne sur le bord de la route. Nous voulons le faire en partenariat avec les acteurs de l’insertion et de la jeunesse, et avec toute personne de bonne volonté, comme c’est le cas avec l’association du Rotary Club, avec laquelle nous avons mis en place un dispositif de parrainage des jeunes.

Nous avons une responsabilité commune : les jeunes d’aujourd’hui sont les adultes de demain.

Nous croyons que la jeunesse est notre plus grande chance et nous avons la conviction qu’il est possible d’inventer avec elle un monde plus juste et plus respectueux de la dignité de chacun : pour nous, il n’y a rien d’infranchissable entre un jeune et son avenir.

Merci d’être à nos côtés."

 

Apprentis d’Auteuil, Service d’Accueil, Accompagnement et d’Insertion à Visée Professionnelle (SAAIVP)

 

Emmanuelle Coint, Conseillère départementale, Présidente de la commission Actions sociales et intergénérationnelles

"Le département a comme compétence principale la protection et l'accompagnement de l'enfant, de sa naissance jusqu'à l'age adulte. De toutes ses compétences, elle est la plus difficile mais aussi la plus noble. Nous avons envers ces jeunes une obligation morale, politique mais aussi juridique.
En Côte-d'Or nous avons la chance d'avoir des partenaires de qualité dont les Apprentis-d'Auteuil. Votre métier, mesdames et messieurs est très difficile, il exige des compétences professionnelles et humaines élevées, nul doute que ces futurs locaux plus spacieux, plus modernes contribueront au confort et à la qualité de votre mission au service des jeunes." 

 

 

Apprentis d’Auteuil,Apprentis d’Auteuil, acteur engagé de la prévention et de la protection de l’enfance,
Apprentis d’Auteuil développe en France et à l’international des programmes d’accueil, d’éducation, de formation et d’insertion pour redonner aux jeunes et aux familles fragilisés ce qui leur manque le plus : la confiance. Opérateur direct en France, Apprentis d’Auteuil accompagne 27 000 jeunes et 6 000 familles dans 230 établissements en France et en Outre-Mer. Ces jeunes lui sont confiés par leur famille ou par l’Aide sociale à l’enfance. La fondation accompagne chaque année à Dijon plus de 90 jeunes au sein du Service d’accueil, d’accompagnement et d’insertion vers l’autonomie (SAAIVP), les Fils de Noé et la Touline. 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Mal-logement, quelle responsabilité pour le maire ?
La lutte contre le mal-logement demeure une priorité depuis 2006 sur le...
Commission Permanente du Conseil Départemental de la Côte d'Or.
Les Conseillers départementaux de la Côte-d’Or se sont...
Inscriptions aux transports scolaires 2015-2016
Les inscriptions aux transports scolaires c'est en ce moment, du 25 mai au 13...
Associations, Subvention : Campagne annuelle d'aide au fonctionnement
La campagne 2016 d'aide au fonctionnement annuel des associations par le...
Commission Permanente du Conseil Départemental, 6 millions d'euros pour la Côte-d'Or !
Les Conseillers départementaux de la Côte-d’Or se sont...
Cérémonie de signature des contrats d'apprentissage du Conseil Départemental
Afin d’encourager l’apprentissage, le Conseil Départemental...
Commission permanente du Conseil Départemental de la Côte-d'Or.
Le Conseil Départemental agit concrètement sur le terrain pour le...
3ème forum des Etablissements et Service d'Aide par le Travail.
Sur le thème « Bientôt adulte : c’est...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *