L'église de Trochères se refait une beauté en s'appuyant sur le financement participatif avec internet

30 avril 2018

Nathalie Gavoilles, maire du village, les trécariennes et trécariens, les conseillers municipaux, Rémy Delatte, député de la circonscription, Laurent Thomas, conseiller départemental, Nicolas Urbano, vice-président de la communauté de communes du Mirebellois Fontenois, ont inauguré les travaux de rénovation des façades de l’église de Trochères. Un événement remarquable de par la qualité du travail effectué par les entreprises en charge du chantier mais aussi par son mode de financement utilisé pour la première fois en Côte-d'Or.  

« Grâce à de généreux donateurs, grâce à un village dynamique et à des ouvriers passionnés,
Grâce à cette restauration de 2017 qui permet ma transmission à des générations futures, je suis libérée de cet enduit ciment qui m’asphyxiait.
Ma nouvelle peau constituée de sable local et de chaux, laisse respirer mes murs, le tout coloré par des terres naturelles qui me redonnent l’éclat d’autrefois. »

Cette signature peinte sur l’une des façades de l’église de Trochères près de Mirebeau-sur-Bèze, remercie les 43 donateurs qui ont participé à la collecte de financement participatif organisée pour compléter le budget des travaux de rénovation des façades, réalisés durant l’été 2017.

restauration des façades de l'église de Trochères

Le coût de cette opération pour la restauration de l'église s'élève à 45 600 euro.

Le montant des subventions sont de 29 300 euro, nous avons obtenu une aide de l'état le DETR de 13 300 euro, du conseil départementale de côte d'or de 13 000 euro et la réserve parlementaire du député Vincent Delatte 3000 euro. La commune a organisé un financement participatif qui a permis de recueillir 5547 euro.
Pour finir, la commune n'a pas fait appel à l'emprunt aillant prévu de réserver depuis quelques année le budget nécessaire.

Ce ne fut pas la première fois que la communauté de ce village de Côte-d’Or, se mobilise pour embellir son église. Déjà en 1858, une souscription publique avait permis d’installer les deux cloches en bronze, l’une baptisée Anne-Jean pesant 226 kg, l’autre, Marguerite-Louis, 201 kg. Et lors de la dernière restauration, en 1979, qui a principalement porté sur l’intérieur de l’édifice, des habitants sont venus prêter main forte à l’entreprise de travaux. Ils avaient notamment restauré les bancs.

Inaugurée ce samedi 28 avril à 15h, les travaux de rénovation des façades de l’église de Trochères ont été réalisés par l’entreprise de maçonnerie et de taille de pierre Guerra à Dijon, spécialisée dans la restauration du patrimoine ancien. Paul Guerra, compagnon du Devoir a proposé au conseil municipal un enduit à la chaux. Le matériau choisi clôt définitivement les problèmes d’infiltration d’eau qui avaient provoqué des fissurations du revêtement en ciment et abîmé les murs en pierre calcaire qui ont été rejointées et parfois partiellement reconstituées. Désormais, le bâtiment respire ! Et il a pris de la couleur : un ocre rose teinté avec des pigments naturels.

église de TrochèresUn peu d'histoire

Bâtie au 13ème siècle, l'église de la nativité de Trochères a été détruite pendant la guerre de Trente ans, au 17ème siècle, par les troupes autrichiennes du général GALLAS, puis fut reconstruite au 18ème siècle
Elle est non inscrite.
L'église est formée de deux parties: une nef longue de 9m sur 3,8m de large avec un avant-chœur qui supporte le clocher recouvert de tuiles en ardoises, et un chœur de 7m sur 4,5m.

Des travaux importants ont été réalisés en 1979, ceci concernait l'intérieur de l'édifice. Les façades faites avec un enduit en ciment gris, étaient en mauvais état: fissures et pierres abîmées à cause de l'humidité, pans d'enduits qui se détachaient et posaient un problème de sécurité, l'esthétique qui laissait à désirer alors que l'église se trouve au centre du village, où se concentrent la mairie, les logements communaux et la salle communale.

église de Trochères
"Ce projet de rénovation avait été imaginé par l'ancienne équipe municipale, je les remercie. Nous avons souhaité reprendre et finaliser ce beau projet, ce que nous avons fait dès notre arrivée. Car pour moi, le patrimoine est un message, c'est notre histoire, notre richesse, une page de notre passé mais aussi notre avenir. Et puis j'aurais envie de dire, que serait un village sans son église? Quelque soit la croyance ou la pratique religieuse de chacun, nous sommes tous concernés... Le patrimoine c'est aussi le cœur de Hommes, qui pour construire certains monuments y ont mis sang et sueur, et pour toutes ces raisons nous devons être les gardiens de notre passé dans l'avenir... "J'en profite également pour remercier les conseiller qui ont travaillé sur le projet et plus particulièrement Christiane PERRUCHOT qui a prit en charge toute la partie communication et qui est à l'initiative du financement participatif, David DOS REIS notre employé communale pour toute la réalisation des travaux annexes avec la collaboration de Vincent DELORME. Je citerai aussi notre secrétaire Nina CARTAUT pour le montage du dossier financier." 

restauration des façades de l'église de Trochères
La restauration a apporté quelques belles surprises sur l’architecture de cette petite église non inscrite aux Monuments historiques mais qui ne manque pas de charme. Un oeil de boeuf borgne, autrefois paré d’un vitrail, a été mis au jour sur le pignon arrière. Mis en valeur par la mise en relief de l’entourage en pierre, il est désormais orné du blason de la commune.

 

église de Trochères
Christiane Perruchot, conseillère municipale, a pu expliquer "Trochères a été la première commune de Côte-d’or à avoir fait appel au financement participatif avec internet pour la restauration de son patrimoine. Elle a profité du décret du 14 décembre 2015 qui évite aux collectivités locales de passer par un intermédiaire (souvent une association) pour lever des fonds et de percevoir directement les recettes de la collecte. 
La campagne réalisée sur la plateforme Ulule a permis de collecter en trois semaines en septembre 2016, la somme de 5.547 euros, soit plus que l’objectif de 5.000 euros fixé au départ. La somme totale collectée s’élève à 5.812 euros en provenance de 43 donateurs (trois personnes ayant fait un don après la clôture de la campagne)."

 

église de Trochères

"Cet édifice rénové illumine déjà le quotidien des habitants de Trochères dont il est le symbole et le repère..." 
"En cette période budgétaire difficile, nous avons besoin de ces soutiens pour la préservation de notre patrimoine. Mais il ne s'agit pas que d'un soutien financier mais d'un besoin de participation forte, un besoin affectif de renforcer cette citoyenneté culturelle. Les particuliers sont de plus en plus nombreux à soutenir par leurs dons le patrimoine et s'engager ainsi activement dans la vie culturelle de leur village ou de leur territoire."

Et comme à Trochères on cultive le lien social et le plaisir, diverses animations avaient été préparées par l'équipe municipale et les associations.

église de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochèreséglise de Trochères

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Arc-sur-Tille : un 1er prix national pour un patrimoine local.
Mardi 27 mai, une délégation municipale,...
PORTRAIT D'ELU ... l'Echo des communes a rencontré Laurent Streibig, Maire d'Echannay, Président de la C.C. Ouche et Montagne.
Réélu maire de sa commune et nouveau Président de la...
Gare de Leuglay, terminus tout le monde s'arrête !
Propriétaire depuis 1995 du site de l’ancienne gare, la commune de...
Histoire des jardins de Fleurey-sur-Ouche aux XVIIe et XVIIIe siècles
À cette époque, Dijon s’urbanise rapidement à...
La Municipalité d'Arc-sur-Tille à l'honneur
Le 6 octobre dernier, le maire d’Arc-sur-Tille Monsieur Patrick...
L'anis a maintenant son joli musée !
Il est petit, il est kiki, il est mimi…Il est tout mignon le petit...
Notre-Dame d'Etang, mais quelle année !
Pour l’association « les Amis de Notre-Dame...
Bellefond, entre passé et avenir, restaure et aménage son centre bourg.
Moment phare de la vie d'une commune, l'inauguration vient couronner des...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *