Dijon Métropole et la Région Bourgogne-Franche-Comté unies pour le développement du territoire

21 mars 2018

Entre 2018 et 2020, dans le cadre d’un « contrat de Métropole », la Région Bourgogne-Franche-Comté accompagnera 38 projets sur le territoire de la Métropole de Dijon pour un montant de 50 millions d’euros. Ce contrat donne ainsi corps à la construction des nouvelles collaborations entre Régions et Métropoles souhaitées par le législateur.


Après une visite de l’École supérieure d'ingénieurs de recherche en matériaux et en infotronique (ESIREM), Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et François Rebsamen, maire de Dijon, président de Dijon Métropole, ont présenté ensemble, mercredi 21 mars, à l’antenne de SciencesPo Paris à Dijon, les principaux projets financés dans le cadre du contrat métropolitain entre la Région Bourgogne-Franche-Comté et Dijon Métropole. Ce contrat métropolitain sera soumis au vote de leurs assemblées respectives le même jour, vendredi 30 mars.
A cette occasion, lors d’une table ronde, la Région Bourgogne-Franche-Comté, Dijon Métropole et des acteurs de l’enseignement supérieur ont échangé sur les enjeux majeurs de la coopération régionale en matière universitaire ainsi que sur la recherche-innovation.


UNE NOUVELLE ALLIANCE DES TERRITOIRES ENTRE LES RÉGIONS ET LES MÉTROPOLES
Les lois Alur, Maptam et NOTRe ont donné au couple formé par les Métropoles et les Régions une responsabilité particulière et partagée dans le développement équilibré de leurs territoires.
Ces lois ont renforcé le rôle des Régions, en particulier en matière de développement économique et territorial. Le législateur a aussi donné aux plus grandes villes de notre pays un statut, celui de métropole, à la hauteur des défis qu’elles rencontrent. Dijon Métropole bénéficie ainsi de très larges compétences et d’un cadre institutionnel renouvelé. Ces lois ont également donné aux moteurs de la croissance que sont les métropoles une responsabilité particulière, dans une logique de réciprocité, non seulement à l’échelle des territoires qui leur sont proches, mais également à l’échelle de la région dans son ensemble.
Dans le cadre de ses compétences et de sa politique, la Région souhaite soutenir la Métropole grâce à un contrat intégrant sa politique de cohésion territoriale, qui prévoit des contrats territoriaux régionaux pour la période 2018-2020. Dans le cadre des orientations proposées par le SRADDET « Ici 2050 », la Région Bourgogne-Franche-Comté favorise ainsi la mise en réseau et la coopération au sein de l’arc métropolitain reliant le Creusot-Montceau à l’aire urbaine Nord Franche-Comté, en passant par Dijon et Besançon.

UN CONTRAT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RÉGION BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ ET L’ATTRACTIVITÉ DE LA CAPITALE RÉGIONALE
En soutenant les projets ambitieux portés par la Métropole de Dijon, capitale régionale, la Région Bourgogne-Franche-Comté apporte une contribution majeure à la dynamique et au développement de notre territoire.
Entre 2018 et 2020, dans le cadre d’un « contrat de Métropole », la Région Bourgogne-Franche-Comté accompagnera 38 projets sur le territoire de la Métropole de Dijon pour un montant de 50 millions d’euros. Ce contrat donne ainsi corps à la construction des nouvelles collaborations entre Régions et Métropoles souhaitées par le législateur.
Les projets soutenus et retenus dans ce contrat sont issus du Projet métropolitain, initié par Dijon Métropole, approuvé par son conseil le 30 novembre 2017, comprenant près de 70 propositions et structuré autour de cinq orientations :
- renforcer les identités urbaines pour dynamiser l’attractivité de la capitale régionale ;
- assumer son rôle de chef de file en matière de développement économique ;
- être moteur des alliances territoriales ;
- imaginer la ville de demain par l’innovation ;
- renouveler le système de gouvernance pour fédérer.
Ces projets s’inscrivent naturellement dans la stratégie de mandat de la Région définie en 2016 après une large concertation. La Région s’est fixé trois priorités :
- renforcer l’économie régionale et favoriser la création d’emploi, en aidant les entreprises à trouver les compétences dont elles ont besoin et à innover, grâce au soutien accordé à l’enseignement supérieur et à la recherche, les aider à exporter et à monter en gamme, en accompagnant nos filières stratégiques ;
- accélérer la transition écologique et énergétique et lutter contre le changement climatique grâce au développement des énergies renouvelables, à la protection de la biodiversité, à la promotion des moyens de transports décarbonés et des mobilités douces, à la rénovation énergétique des logements, à la promotion d’une alimentation durable, locale, et saine ;
- oeuvrer pour la construction d’une société plus fraternelle grâce au soutien accordé aux entreprises de l’économie sociale et solidaire, à la mise en place d’une tarification responsable dans les transports, au soutien accordé au sport et au mouvement sportif, à la place accordée à la culture et aux arts, à un aménagement équilibré du territoire, aux actions menées pour faciliter l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.
L’ambition de ce contrat est donc triple. Il vise à soutenir la Métropole de Dijon dans des projets innovants pour l’ensemble du territoire régional, renforçant ainsi l’attractivité et le rayonnement de l’unique Métropole de la Région Bourgogne-Franche-Comté. Il donne la priorité à des investissements structurants pour construire la région de demain. Enfin, il illustre la volonté de la Région et de la Métropole de développer les coopérations entre territoires pour favoriser le développement et la cohésion du territoire régional.
La Région confirme ainsi sa place de premier investisseur public local en Bourgogne-Franche-Comté.

LES PROJETS RETENUS PAR LA RÉGION BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ PARMIS LES 70 PROPOSITIONS DU PROJET MÉTROPOLITAIN

S’engager pour l’enseignement supérieur
. Agrandissement de l’ESIREM (École supérieure d'ingénieurs de recherche en matériaux et en infotronique) ;
. Extension du campus de Sciences Politique.
. Soutien à la création d’une école d’architecture ; Aide à la création du campus ESTP (École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie) et de l’école d’ingénieurs ESEO (Ecole supérieure d'électronique de l'Ouest) ;
. Soutien à l’ouverture d’une filière d’odontologie.


Soutenir les grandes filières du territoire
. Agro-alimentaire (projet TIGA, développement du réseau Foodtech) ;
. Santé (soutien à la création d’une plateforme de rééducation du futur« Réadaptic » - CHU François Mitterrand) ;
. Tourisme (développement de l’e-tourisme) ;
. Numérique (Soutien du projet ON Dijon) ;
. Ecologie (engagement en faveur de la transition énergétique dans l’habitat, renforcement des modes de déplacement doux sur le territoire de la Métropole, soutien au programme Prioribus).

Renforcer l’attractivité de Dijon Métropole
. Soutien à la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin avec la réalisation d’une ballade piétonne entre la gare et la Cité et la création d’un parcours « autour de la vigne » dans le Jardin des sciences ;
. Amélioration de l’accessibilité de la métropole depuis les rocades ;
. Réhabilitation du Grand Théâtre ;
. Soutien à la filière sportive avec la rénovation du site des poussots, centre de formation du DFCO, club de Ligue 1.


LE CONTRAT DE MÉTROPOLE EN CHIFFRES

38 – Le nombre de projets retenus et soutenus par la Région Bourgogne-Franche-Comté. Ils sont issus du projet métropolitain qui comprenait près de 70 propositions, initié par Dijon Métropole et approuvé par son conseil le 30 novembre 2017.
50 – La contribution (en million d’euros) de la Région Bourgogne-Franche-Comté à Dijon Métropole dans le cadre du contrat de Métropole.
150 – Le financement (en million d’euros) apporté par Dijon Métropole sur l’ensemble des projets retenus.
3 – La durée en années du contrat de Métropole entre la Région Bourgogne-Franche-Comté et Dijon Métropole. Son terme est fixé au 31 décembre 2020.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Travaux de création d'un échangeur Ecopôle Valmy-Zénith
Fermeture de la bretelle d'accès à la rocade-est depuis le centre...
Les premières zones d'activité économique (ZAE) dijonnaises raccordées à la fibre optique
François Rebsamen, Maire de Dijon et Président du Grand Dijon,...
Une métropole au coeur d'un réseau : une chance pour la Bourgogne-Franche-Comté.
Alors que la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté finalise son...
Le quartier Stalingrad devient l'éco-quartier via-romana.
Les bâtiments de la cité du soleil, construis entre 1955 et 1959...
François Rebsamen : « La Métropole est une chance ! »
Avant la très probable adoption par le conseil communautaire du Grand...
L'état et la région investissent dans le MuséoParc Alésia.
En signant un avenant au Contrat de Plan Etat-Région (CPER)...
Grand Dijon Habitat inaugure de nouveaux logements
Hamid El Hassouni, Président de Grand Dijon Habitat et Pierre Pribetich,...
La Cité internationale de la gastronomie et du vin aura son complexe cinématographique
La commission nationale d’aménagement cinématographique...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *