Nouvelle programmation du MuseoParc Alesia ... ça ravigote l'Auxois Morvan et ça dépoussière l'archéologie

Nouvelle programmation du MuseoParc Alesia ... ça ravigote l'Auxois Morvan et ça dépoussière l'archéologie

Contact :

Le MuséoFab

Le MuséoParc Alésia innove et vous propose d’être acteur de votre histoire. Son nouveau MuséoFab est un lieu unique d’initiation et de formation aux techniques artisanales antiques ! Médiateurs culturels et artisans mettent à votre disposition des compétences, des outils et des matières premières. Avec eux, explorez votre goût d’apprendre, fabriquez, échangez savoirs et savoir-faire.

Vous êtes libres de rejoindre l’atelier quand vous le voulez et de rester le temps que vous le souhaitez, de tester simplement quelques gestes ou de créer un objet en quelques heures.

De 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h

Vannerie : Les objets en vannerie sont utilisés au quotidien pendant l’Antiquité : panier, nasse à poisson, fauteuil…  Initiez-vous  à cet  artisanat ancestral avec Laurence Aigon et fabriquez  des objets  en osier brut. Du 15 au 25 février, 31 mars, 1er et 2 avril, 26 et 27 mai, 22 et 23 septembre

Céramique : De nombreuses découvertes archéologiques témoignent de la diversité des poteries et du savoir-faire des artisans de l’Antiquité. Pierre-Alain Capt vous accompagne pour fabriquer des récipients selon des techniques utili- séesàl’époque (montage au colombin ou à la plaque) et mouler des lampes à huile. Les 3 et 4 mars, du 7 au 22 avril, 2 et 3 juin, 29 et 30 septembre

Tissage : Le tissage est un artisanat bien documenté pour la période antique. Avec  l’aide  de  Joanne  Millet-Brasquer,  apprenez  à  transformer le fil en tissu en expérimentant les métiers verticaux, aux plaquettes ou à grille. C’est parti pour la création d’une ceinture ou d’un galon ! Les 10 et 11 mars, 5, 6, 8 et 10 mai, 9 et 10 juin, 6 et 7 octobre

Cuir : Les vestiges archéologiques en cuir sont rares, mais les découvertes d’outils permettent de reconstituer les gestes et techniques antiques. Thibaut Collet et Joanne Millet-Brasquer vous initient aux bases du travail du cuir et vous proposent de fabriquer, au fur et à mesure de votre progression, une petite pochette ou un sac. Les 17 et 18 mars, 12 et 13 mai, 23 et 24 juin, 10 et 11 novembre

Tabletterie : Des découvertes archéologiques réalisées au cours du XXe siècle dans la ville gallo-romaine d’Alésia prouvent l’existence d’ateliers de tablette- rie. Profitez des conseils de Jean Ladjadj pour expérimenter le travail de l’os et fabriquer épingles, stylets ou broches à tisser ! Les 24 et 25 mars, du 19 au 21 mai, 8 et 9 septembre

Origami : L’origami est un art ancestral japonais qui consiste à réaliser des su- jets par pliage de papier sans colle, ni ciseau. Avec Elsa Rambour, donnez vie à une drôle de basse-cour. À vos papiers, prêts, pliez ! Le 29 avril, 1er mai, 30 juin, 1er juillet, 13 et 14 octobre, 17 et 18 novembre

Panoplies : Les médiateurs culturels et Laurence Aigon proposent aux enfants de fabriquer, avec l’aide de leurs parents, quelques accessoires pour un costume archéo-compatible : bouclier en osier, brassard en cuir… Les enfants deviendront de véritables petits Gaulois ou des Romains plus vrais que nature. C’est l’occasion rêvée de se préparer au prochain carnaval ! Tous les jours pendant les vacances scolaires d’automne

 

MuséoParc Alésia

1 route des Trois Ormeaux
21150 Alise-Sainte-Reine

Tél. 03.80.96.96.23

contact@alesia.com

 

Groupes et entreprises
Service Réservations
03.80.89.95.20

reservation@alesia.com

 

 

 

 


18 février 2018

Un amphithéâtre comble, il n’en fallait pas moins pour l’équipe de Michel Rouger qui présentait aux partenaires, élus locaux et aux locaux tout court, la programmation 2018 du MuseoParc version nouvelle vague, tendance et un rien décalé. C’est un pari qui se prend pour un avenir moins nian-nian, plus ouvert sur la vraie vie des visiteurs, sur la collaboration entre musées qui animent le vaste territoire de Haute Côte d’Or. Une vision plus élargie d’un site phare, bref le MuseoParc se dope à l’adrénaline de la nouveauté et nous fait partager ses envies avec humour et efficacité.

Equipe museoparquienne au Top, public un peu surpris… Le MuseoParc a fait son show, monter le son dans l’atrium … oui là, par contre, c’est pas terrible… Nous aurons donc, lors de cette présentation, retenu la sensualité de la soft touch du dossier de presse vanté par Marc Frot et le buz attendu sur les réseaux sociaux par un président du MuseoParc qui n’aime toujours pas les discours mais qui s’est disons…un peu lâché… ce qui lui va bien, il faut le dire !!!

La très sage Stéphanie Focé, transformée en lanceuse de cadeaux ne fit aucun dommage après le quizz et ses cruelles questions destinées à un public quelque peu dissipé. Le ton est donné, la saison 2018 ce sera du sérieux, mais ce sera en se faisant plaisir, en changeant les codes qui vieillissaient mal et en ravigotant les activités qui commençaient à prendre du plomb dans l’aile. Et ce ne seront ni l’aile ni la cuisse mais le coq tout entier qui fera l’exposition 2018… Oui, bon ça vient je développe… grâce au super dossier de presse soft touch…  

Pourquoi le coq, je vous le demande, lecteur avisé ? La réponse à cette question qui immanquablement vous taraude est que ceci vient en fait d’un jeu de mots ! Dans l’Antiquité, le coq est notamment associé aux Gaulois, en raison du jeu de mots sur le terme latin gallus désignant à la fois l’animal et l’habitant de la Gaule. L’idée de l’exposition est de faire la lumière sur la symbolique de cet animal, emblème non officiel de la France, intimement lié aux Gaulois mais aussi souvent confondu avec la race du coq gaulois doré.

D’où vient le symbole du coq gaulois ? L’animal était- il sacré à l’époque gauloise ? Comment a-t-il pu être aussi bien un attribut des rois de France puis des révolutionnaires et des républicains ? Pourquoi est-il très représenté aujourd’hui sur les clochers et dans les stades ? Le coq est-il toujours un symbole de la France au-delà de nos frontières L’exposition tentera d’apporter un éclairage nouveau sur ces questions grâce à la collaboration de spécialistes dans différents domaines (histoire, archéologie, histoire des arts…) et à la présentation de pièces archéologiques, œuvres et objets d’art ainsi que des objets du quotidien.

Une collaboration avec le avec le Musée Buffon de Montbard situé à 15 minutes, où les fans du gallinacé pourront approfondir leurs connaissances sur les aspects scientifiques et naturalistes du coq au Musée et Parc Buffon et les aspects symboliques de l’Antiquité jusqu’à nos jours au MuséoParc Alésia.

Le Musée Buffon (musée de France, maison des illustres et monument historique) est constitué d’une collection permanente évoquant l’évolution de l’histoire des sciences, des cabinets de curiosités aux Muséums d’Histoire Naturelle. Le partenariat prévoit d’éditer un catalogue afin de sceller cette première collaboration et de garder une trace pérenne du projet.

Cet ouvrage sera l’occasion de rassembler des œuvres d’art, des objets exposés et les discours scientifiques abordés sur les deux sites. Des articles rédigés par des chercheurs et des spécialistes dans des domaines variés (sciences naturelles, histoire, archéologie, sociologie…) viendront compléter les thématiques abordées dans l’exposition.

Question objets, une bonne nouvelle pour les archéologues avertis ou beaucoup moins, de nombreuses pièces qui s’ennuyaient au musée d’Alise Ste Reine, feront leur apparition au MuseoParc. Le site des vestiges va s’animer et de nombreuses manifestations occuperont les primo-visiteurs et seront là pour fidéliser le visiteur local, celui du cru qui méconnait le site et son histoire. Alors on a pensé aux enfants, aux visites spécifiques « grands-parents », au cœur de cible mais avec un petit bémol… notre Haute Côte d’Or attire un public senior, touristes fluvial et randonneurs, gageons alors que l’inventivité de Michel Rouger et de son équipe sauront jouer « les passerelles et fers de lance » pour faire du MuseoParc un site incontournable.

Des idées, des envies ? Il a aura pour tous les goûts, il suffit de demander le programme et de visiter le tout nouveau site internet d’une institution qui se met à la page… celle de Facebook, de Twitter ou Instagram ! C’est responsif, donc tous à vos tablettes et smartphones.

Pour les marmots, il y aura entre autres, Légionnaires en herbe, les enfants (à partir de 8 ans) découvrent l’équipement militaire romain, manipulent et essayent différents matériels (casque, bouclier...), puis s’entraînent comme des légionnaires. L’occasion de fabriquer des boucliers et des toges archéo-compatibles pour le défilé de Mardi Gras… Avec Guerriers gaulois en herbe (nouveau) les enfants (à partir de 8 ans) plongent au cœur des combats pour découvrir l’équipement et le fonctionnement des troupes gauloises.

Pour les vacances, histoire de ne pas rester coller à sa console, il  y a les  Ateliers de vacances autour de la basse-cour (nouveaux thèmes) Avec la complicité d’un médiateur culturel, les enfants explorent l’exposition coq et fabriquent un objet en lien avec cet animal présent depuis l’époque gauloise. Tout un programme d’animations pour les 4-6 ans et 7-12 ans, autour du «Coq !», de la poule et des poussins : basse-cour en papier plié, coq en papier selon l’art de l’origami et décor de plumes.

Et puis en famille ce sera la Viisite guidée théâtralisée (nouveau) avec Les Psychopathes Associés, comédiens échappés de la Compagnie La Gargouille, sont heureux d’accueillir et de surprendre le public. Avec les médiateurs culturels, la troupe propose une visite originale. Les Psychopathes Associés aiment s’amuser avec l’Histoire et bousculer les idées reçues. Ils sont là pour ça !

Le Soundpainting ou spectacle musical et chorégraphique unique autour du soundpainting. Créé par l’américain Walter Thompson, ce langage de composition original s’inscrit dans la mouvance des musiques improvisées et puise ses origines dans les courants musicaux et artistiques des années 60 et 70. Il permet, grâce à un répertoire de signes, d’inventer en temps réel des compositions artistiques de grande ampleur. Émotions garanties  à 19 h le samedi 24 mars.

Un intermède musical par le Concert de l’Hostel Dieu sera offert par les Musicales en Auxois ou le génie musical aux siècles baroques, autour des compositrices françaises et italiennes… soprano, violoncelle et clavecin à 20 h le jeudi 29 mars.

Et le reste ? Il vous suffira de suivre l’actu du MuseoParc dans la rubrique Rendez-Vous de Côte d’Or, la petite rubrique où on trouve tout, tout ,tout ce qui se fait ou va se faire pour se changer l’air et les idées.

Et s’il est bien un petit rendez-vous estival à ne point manquer c’est l’Expo’Apéro…À l’heure de la cervoise, la visite de l’exposition temporaire «Coq !» se termine sur la terrasse panoramique pour découvrir et déguster les produits “Auxois naturellement”. Une manière agréable et conviviale de terminer votre journée au MuséoParc Alésia, tout en goûtant aux saveurs du terroir. Durée : 1 h 30 - À 18 h 30 tous les samedis du 7 juillet au 2 septembre

C’est tout pour aujourd’hui, mais seulement pour aujourd’hui !

 En cliquant sur les icônes

 

 

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Commission Permanente du Conseil Départemental, 6 millions d'euros pour la Côte-d'Or !
Les Conseillers départementaux de la Côte-d’Or se sont...
Vercingetorix ce héros !
A défaut d’un siège contre les Romains, c’est un...
La Fondation AGIR en Champagne-Bourgogne soutient les projets collectifs
Créée en février 2013, la Fondation d’entreprise a...
Le Conseil Départemental de la Côte-d'Or vote son Budget 2017
Malgré un contexte financier incertain… La mise en oeuvre de la...
Les apéros du museo... pour un petit samedi soir qui va bien !
A première vue je me suis demandé si l’invitation à...
Il est à Alise un Mystère soigneusement gardé !
Un de ces Mystères qui se jouaient au parvis des cathédrales, il...
Un village, Thorey sous Charny, une église St Martin et un Ruban du Patrimoine !
Le village de Thorey-sous-Charny, dans les Terres d’Auxois et son Pays...
Un Ruban du Patrimoine pour une île de pierre au milieu des vignes
L’église Saint Nicolas du 15ème, le Château de la...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *