Voeux de François-Xavier Dugourd : Accentuer l'offre de logements en Côte-d'Or

16 janvier 2018

En 2017, Orvitis a mis en service 360 nouveaux logements. Le record de production de logements familiaux des trente dernières années, pour le bailleur social qui consolide sa position de 1er opérateur de Côte-d’Or. En 2018, les livraisons attendues ne sont que de 160, un rythme qui s’inscrit davantage dans la stratégie des plans d’habitat. D’autant que la Loi de Finances a imposé aux bailleurs sociaux deux contraintes financières, importantes de conséquences. La baisse des APL, avec la réduction des loyers de solidarité, devraient se traduire pour Orvitis par une diminution de l’ordre de 4 M€ de ses « uniques » ressources, les loyers. Et l’augmentation du taux de TVA, non récupérée, de 5,5 % à 10 %. Aussi, Orvitis devra réfléchir à une optimisation de ses ressources, à toujours plus de diversification de ses activités. Malgré ce contexte un peu morose, le Président d’Orvitis a annoncé qu’en 2018, l’investissement serait toujours aussi soutenu, avec 56 Millions d’euros injectés dans l’économie locale.

François-Xavier Dugourd ORVITISDiscours de François-Xavier Dugourd, Président d'Orvitis

En ces premiers jours de l'année, j’adresse à chacune et à chacun d’entre vous, en mon nom, au nom des membres du Conseil d’Administration, avec Christophe BERION, mes vœux les plus chaleureux et les plus sincères pour cette année 2018.

Des vœux de santé, de sérénité. Des vœux pour vous, pour votre famille et ceux qui vous sont proches. Que tous soyez préservés des douleurs et des difficultés de la vie !
Des souhaits de réussite pour vous-mêmes, dans les missions professionnelles qui sont les vôtres ou pour vos projets plus personnels.

Une nouvelle année s’ouvre, une autre se referme.
2017 a été une année de changement, avec l’ambition de positionner Orvitis comme le premier bailleur en Côte-d’Or et d’afficher cette promesse : « proposer plus qu’un logement, susciter la vie qui va avec, et favoriser le mieux-vivre ensemble. »
Des changements visuels : le logo est résolument plus moderne, une déclinaison pour notre activité d’opérateur immobilier Odifis, 
Des nouveaux positionnements. 
Sur la toile : une page facebook - près de 300 fans-,
L’installation en juin de l’Agence commerciale Place de la République. Plus visible et plus accessible, au pied du tram, elle accueille le public en recherche d’une solution logement, en location ou en accession à la propriété.

Pour ce qui concerne notre activité première. Avec un total de 360 nouveaux logements familiaux mis en service, 2017 sera bien l’année record de la décennie, et même depuis les trente dernières années.
285 logements familiaux à Dijon, Bressey-sur-Tille, Crimolois, Fontaine-lès-Dijon, Selongey, ou encore à Saint-Apollinaire, avec l’ensemble Atout‘âge et les 2 maisons partagées de 12 appartements pour les personnes handicapées. A Asnières-lès-Dijon, la première résidence Sérénitis a accueilli ses premiers locataires en avril.
Sur le secteur Sud Côte-d’Or : 70 logements dans 2 résidences intergénérationnelles labellisées «Sérénitis » ont été livrés en juin. 50 appartements à Beaune et 12 à Arnay-le-Duc
En Haute Côte-d’Or, seulement 2 logements mis en service à Semur-en-Auxois. Toutefois, de multiples travaux ont été menés pour adapter le patrimoine existant aux besoins.
Ces opérations prouvent que le développement de l’offre nouvelle est adaptée aux besoins des territoires, là où les attentes sont les plus fortes et les plus pérennes, tout en prenant en compte les situations, les évolutions des structures familiales. Avec 13 600 équivalents-logements en gestion Orvitis est bien le premier bailleur de Côte-d’Or. 
"Etre propriétaire", Orvitis s’est attaché également à répondre à cette aspiration forte des familles, avec la construction de 11 pavillons en location-accession : 5 à Bressey-sur-Tille, 2 à Saint-Julien et 4 à Semur-en-Auxois ; la vente d’une vingtaine de logements existants : pavillons ou appartements ; 40 parcelles à bâtir.

Accentuer l’offre de logements est l’une de nos priorités. 
Nous devons également assumer notre responsabilité de propriétaire. A travers notre plan stratégique de patrimoine, les travaux réalisés permettent d’améliorer la sécurité du bâti, la performance thermique des bâtiments, le confort dans les logements. 
En 2017, trois chantiers ont été menés à Montbard, Saulieu et Nuits-Saint-Georges, sur un total de 83 logements. Le coût par logement varie de 13 000 € à 52 000 €. 
Ce dernier montant concerne le bâtiment de 12 appartements rue Jean-Moulin à Nuits-Saint-Georges qui a vu en plus un réaménagement complet du rez-de-chaussée et une nouvelle esthétique de la façade avec l’ajout de balcons.
Ces opérations éco-rénovation participent du confort et du bien-être, et contribuent à la maîtrise du budget des familles pour le logement, en favorisant la réduction des charges et notamment des postes énergie.

Dans le même esprit, 2 actions majeures ont été menées : 
La première : l’individualisation du chauffage collectif par l’installation d’un répartiteur ou compteur de chaleur sur chacun des radiateurs de 5 300 appartements. En anticipant l’installation de cet équipement, Orvitis était le premier bailleur au plan national à satisfaire à la règlementation. Le comptage individuel des frais de chauffage au logement est opérationnel depuis un an.
La deuxième : la remise aux 12000 familles locataires, d’un coffret de 20 ampoules basse consommation, d’une valeur de 102 euros, pour une économie annuelle attendue d’environ 40 euros par foyer
Nous réaffirmons sans cesse notre volonté à contenir le budget logement des familles pour au final leur redonner un peu de pouvoir d’achat.
Ces travaux, ces actions, Orvitis n’aurait pu les réaliser sans vous. C’est le fruit d’un travail collectif. Soyez en remerciés.

En 2018, Orvitis poursuivra les actions engagées, avec la même force, les mêmes convictions, les mêmes ambitions.
Bien sûr, nous avons intégré dans notre budget les contraintes rigoureuses imposées aux bailleurs sociaux par la loi de Finances :
La baisse des APL et son corollaire, la réduction des loyers de solidarité, devraient se traduire pour Orvitis par une baisse des loyers d’environ 4 millions d’euros progressivement jusqu’en 2020, soit une ponction de 10 % de nos produits
L’augmentation du taux de TVA pour les constructions et la rénovation de logements sociaux de 5,5 % à 10 %.
D’un côté, baisse des uniques ressources, à savoir les loyers, et de l’autre côté augmentation de la TVA, non récupérée, ces nouvelles mesures de la Loi de Finances conduisent à un appauvrissement des organismes. 
La remise en question de notre projet stratégique d’entreprise pour les prochaines années est inéluctable. 
Sans attendre la Loi sur le Logement, prévue au printemps, et ses précisions, qu’il nous réfléchir à :
La recherche d’une optimisation de nos ressources,
Une meilleure efficacité de nos missions, avec davantage de diversification de nos activités et d’élargissement de nos appuis auprès des collectivités.
En la matière, Orvitis n’a pas attendu ! Et quelques pistes sont déjà exploitées. Quelques exemples :
Le mandat de gestion des logements communaux,
L’assistance à maitrise d’ouvrage des lotissements pour des projets communaux,
La construction de crèches, structures médicales, maisons de santé, de lieux de vie pour les séniors, de locaux professionnels (services, Poste, petits commerces…)
La réalisation d’opérations d’aménagement : lotissements, ou Zac

Ensemble, il nous faudra réfléchir très en amont sur les nouveaux projets de construction à conduire, en étroite collaboration avec vous tous. Nous devons installer sur le long terme une véritable démarche partenariale à l’échelle des territoires. Les dispositions prévues dans le projet de Loi sur le Logement, nous y encouragent fortement. 
Si cette loi pourrait modifier en profondeur les organismes, elle ne doit pas occulter notre mission première, et satisfaire nos clients locataires, en matière de service rendu.
C’est la raison qui nous a conduits à débuter la certification Qualité dès 2018. Cette démarche modifiera considérablement notre approche du client, avec la mise en place de nombreux engagements.
Cette nouvelle approche ne pourra pas se faire sans vous, entreprises, prestataires, partenaires et sans un changement ou une évolution de nos pratiques, de vos pratiques.
Evaluation, contrôle, responsabilité… feront partie de notre nouvel ADN pour une relation gagnant/gagnant.
L’analyse de la qualité sera récompensée, l’achat du mieux-disant privilégié. 
Mesdames et Messieurs les Dirigeants d’entreprises, nous vous donnons rendez-vous dans les mois prochains, au printemps, pour partager ces avancées souhaitables.

Malgré ce contexte un peu sombre qui entoure le logement social, notre budget investissement 2018 sera toujours aussi soutenu. 
Une gestion rigoureuse, des dépenses structurelles maitrisées, un budget sain et consolidé… soulignés par les commissaires aux comptes et par l’Ancols, organisme de contrôle des offices.
En 2017, 37 millions d’euros ont été dépensés pour des constructions neuves, l’acquisition d’immeubles en VEFA, des opérations d’aménagement, mais aussi pour les réhabilitations importantes du patrimoine. Je vous en ai cité quelques-unes précédemment. 
En 2018, compte tenu des constructions démarrées, nous ouvrirons près de 160 logements, pour une douzaine d’opérations de 4 à 28 logements :
Sur Dijon pour la moitié, à Fontaine-lès-Dijon, Ahuy, Asnières-lès-Dijon, Saint-Julien.
A Longvic, 17 appartements labellisés Sérénitis dans l’ensemble immobilier sur le site d’Intermarché.
Montagny-lès-Beaune, avec les 10 logements qui seront mis en service, est une nouvelle commune dans laquelle Orvitis compte du patrimoine. 
A Auxonne : la nouvelle caserne de gendarmerie qui compte 14 logements.
Sur le patrimoine existant, nos interventions porteront sur des travaux classiques d’entretien, des mises aux normes, de sécurité ou de remplacements de composants et selon deux axes de progrès : 
améliorer l’attractivité des logements et leurs performances thermiques.
rendre des logements accessibles. 
Des travaux d’éco-rénovation démarreront :
A Genlis : 4 bâtiments pour 64 appartements.
A Longvic : 3 bâtiments pour 49 logements dans le quartier Guynemer, dont le projet de requalification urbaine prévoit la déconstruction de 4 immeubles (179 appartements).
Au titre des mises en accessibilité des logements aux personnes à mobilité réduite, des ascenseurs seront installés sur 7 bâtiments à Chevigny-Saint-Sauveur, Genlis, Fontaine-Française, Châtillon-sur-Seine, Saulieu, Saint-Jean-de-Losne et Seurre, soit 200 logements environ.

Au final, en 2018, pour les constructions de logements, les rénovations et améliorations de patrimoine, l’entretien courant et la maintenance des équipements, les dépenses prévisionnelles sont évaluées à 56 millions d’euros.
Une participation significative à l’activité des entreprises, notamment dans le domaine du bâtiment, en Côte-d'Or, et en particulier en direction des PME.
Un soutien à l’emploi, car rappelons que la construction d’un logement, c’est l’emploi de 2 salariés à l’année.
J’espère, que tous, ici présents, êtes sensibles à ces chiffres. Pour qu’ils se réalisent, nous comptons sur vous. Collectivement, en une équipe soudée, nous devons transformer et concrétiser les projets.
Pour conclure, je remercie tout particulièrement Christophe BERION, qui manage avec efficacité une équipe de 230 personnes, présentes sur toute la Côte-d’Or, au plus proche de nos résidants et de notre patrimoine. Je compte sur lui pour leur transmettre mes remerciements. 
Merci à vous tous : mes collègues du Conseil Départemental, mesdames et messieurs les maires, présidents de communauté de communes, les représentants de l’Etat, les Présidents et directeurs d’Organismes ou d’Associations, architectes, chefs d’entreprises, notaires, nos partenaires financiers, et tous les prestataires. 
Votre présence nombreuse témoigne de votre fidélité à Orvitis et de votre engagement à nos côtés pour le logement.

Le dernier mot sera pour vous renouveler mes meilleurs vœux. Que cette année 2018, soit donc pour nous tous une année riche d’échanges, de partenariats et de projets communs ! 
Du fond du cœur, bonne, très bonne année 2018 à vous tous.

 

François-Xavier Dugourd ORVITISFrançois-Xavier Dugourd, Président d'orvitisFrançois-Xavier Dugourd ORVITISFrançois-Xavier Dugourd ORVITISFrançois-Xavier Dugourd ORVITISFrançois-Xavier Dugourd ORVITISFrançois-Xavier Dugourd ORVITIS

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Orvitis pose la 1ère pierre pour 20 logements familiaux et une résidence Sérenitis à Sennecey-lès-Dijon
Pour répondre à une demande croissante de logements locatifs sur...
Orvitis : des travaux d'éco-rénovation sur 450 logements
Joël ABBEY, Président, et les membres du Conseil d'administration...
ORVITIS présente ses opérations réalisées en sud Côte-d'Or.
Bailleur social ce n’est pas, loin s’en faut, qu’encaisser...
Orvitis inaugure 15 logements à Chenôve
Le programme de renouvellement urbain de la ville de Chenôve et...
L'habitat solidaire en Côte-d'Or, 1ère mission d'Orvitis
François Xavier Dugourd, président d'Orvitis a confirmé...
Résidence sociale de Semur, Orvitis renforce son implantation locale
En rachetant au CCAS de la Ville de Semur-en-Auxois, la Résidence...
Orvitis : des valeurs fortes au service des hommes et des territoires
Avec environ 13 000 logements répartis sur 130 communes du...
A Beaune, Orvitis pose la 1ère pierre d'une résidence intergénérationnelle
Le 25 avril 2016, Alain SUGUENOT, Député-Maire de BEAUNE et...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *