Le chef étoilé Thierry MARX choisit Dijon pour implanter « Cuisine Mode d'Emploi(s) »

Le chef étoilé Thierry MARX choisit Dijon pour implanter « Cuisine Mode d'Emploi(s) »

Contact :

Thierry MARX choisit Dijon pour implanter « Cuisine Mode d'Emploi(s) »

Depuis la mi-décembre, il est possible de candidater via Pôle emploi ou directement sur le site : http://www.cuisinemodemplois.com/.


20 décembre 2017

« Cuisine Mode d’Emploi(s) », centre de formation dédié aux métiers de la restauration, créé par le chef étoilé Thierry MARX, la 6ème en France après Paris, Grigny, Villeneuve-Loubet, Besançon et Marseille, ouvrira ses portes dans le centre commercial du quartier Fontaine d’Ouche et sera consacrée aux métiers de la boulangerie et du petit snacking.

 

« Cuisine Mode d’Emploi(s) » choisit Fontaine d’Ouche

Cette école, la 6ème en France après Paris, Grigny, Villeneuve-Loubet, Besançon et Marseille, ouvrira ses portes dans le centre commercial du quartier Fontaine d’Ouche et sera consacrée aux métiers de la boulangerie et du petit snacking. D’une superficie d’environ 500 m², les locaux, visités ce jour par François REBSAMEN, maire de Dijon, président de Dijon métropole et le chef étoilé Thierry MARX, sont en cours d’aménagement et ils accueilleront les 10 premiers stagiaires en janvier 2018.

Après un cursus court de huit semaines de formation et de quatre semaines de stage pendant lesquelles ils apprendront la boulangerie, la viennoiserie, la pâtisserie boulangère et le snacking, les élèves obtiendront un diplôme et pourront profiter du réseau de l’école pour s’insérer dans le monde professionnel. 50 personnes seront formées par an à raison de 10 par session. Cette approche innovante de la formation professionnelle permet aux personnes les plus éloignées de l’emploi et en situation de précarité économique et sociale de bénéficier d’une formation gratuite.

Depuis la mi-décembre, il est possible de candidater via Pôle emploi ou directement sur le site : http://www.cuisinemodemplois.com/.

Les partenaires financiers du projet

Investissement pour l’aménagement du local :

  • Auto-financement : 150 000 €
  • Région Bourgogne-Franche-Comté : 120 000 €
  • Mécénat dont GrDF : 75 700 €
  • Dijon métropole : 60 000 €
  • Réserve ministérielle : 15 000 €

Fonctionnement pour 2018 :

  • Organismes de formation professionnelle : 48 000 €
  • État (crédits politique de la ville et prévention de la délinquance) : 15 000 €
  • Ville de Dijon (crédits politique de la ville) : 10 000 €

Avec la création de l’école FERRANDI Paris et d’une école des vins de Bourgogne au sein de la Cité internationale de la gastronomie et du vin qui ouvrira ses portes en 2019, l’arrivée de « Cuisine Mode d’Emploi(s) » conforte le positionnement de Dijon, ville bénéficiant d’une double reconnaissance Unesco au titre du Repas gastronomique des Français et des Climats du vignoble de Bourgogne, dans le domaine du goût, de l’alimentation et de la formation aux métiers de la gastronomie.

Cette implantation, que le porteur de projet a souhaitée dans un quartier politique de la ville, valorise Fontaine d’Ouche, un quartier redynamisé et vivant dont la métamorphose a été engagée il y a maintenant plus d’une décennie, à travers un programme volontariste de renouvellement urbain porté par le Grand Dijon, aujourd’hui Dijon métropole, la ville de Dijon et leurs partenaires. Elle traduit également l’investissement de François REBSAMEN et de l’équipe municipale pour l’égalité, la solidarité et la justice sociale.

Le concept « Cuisine Mode d’Emploi(s) »

Créé en 2012 par Thierry MARX, « Cuisine Mode d’Emploi (s)» est un dispositif de formation aux métiers de la restauration qui propose des parcours d’insertion professionnelle de courte durée, mettant l’accent sur la pratique et l’opérationnel. Gratuit grâce au soutien de nombreux partenaires publics et privés, il est destiné aux personnes les plus éloignées de l’emploi et en situation de précarité économique et sociale : demandeurs d’emploi de longue durée, bénéficiaires du RSA, jeunes demandeurs d’emploi sans qualification, personnes placées sous-main de justice. Les élèves suivent une formation de 12 semaines, une durée approuvée par l’expérience, pour apprendre le métier dans les conditions du réel. Après obtention d’un diplôme, ils bénéficient du réseau de l’école pour s’insérer dans le monde professionnel. Depuis 2012, plus de 90 % des stagiaires ont trouvé un emploi à l’issue de la formation.

Pour intégrer l’école « Cuisine Mode d’Emploi(s) », les candidats doivent être majeurs, français ou ayant un titre de séjour avec autorisation de travail, être impérativement inscrits à Pôle emploi, avoir un projet professionnel et manifester une profonde motivation.

Thierry MARX choisit Dijon pour implanter « Cuisine Mode d’Emploi(s) »

Thierry MARX, cuisiner et transmettre

Avant de devenir l’un des chefs les plus médiatiques de France, grâce à l’émission Top Chef, Thierry Marx a passé son enfance dans un quartier populaire de Paris. Aux compagnons du devoir, il se forme à la pâtisserie et à la boulangerie et poursuit en cuisine. Formé par de grands noms comme Joël Robuchon, il décroche une première étoile Michelin en 1988 pour son premier restaurant, installé à Montlouis sur Loire, puis une autre en 1991, pour sa table nîmoise. En 2006, il est élu cuisinier de l’année par Gault & Millau. Son actuel restaurant parisien, Sur-mesure by Thierry Marx, arbore deux étoiles Michelin et quatre toques Gault & Millau. Thierry Marx, tout autant inspiré par la gastronomie française que par les cuisines du monde qu’il découvre lors de ses voyages, défend une approche créative et innovante de la cuisine. Sa carrière l’a notamment conduit en Australie, à Hong Kong, en Thaïlande et au Japon. Avant-gardiste, Thierry Marx, adepte par exemple de la technique moléculaire, défend une cuisine qui ne connaît pas de conflit entre la tradition et l’innovation.

Désireux de transmettre ses connaissances, il s’investit hors de son fief parisien en créant, en 2009, une école délivrant des formations courtes à des personnes en difficulté sociale. En 2012, il ouvre une seconde école, à Paris, « Cuisine Mode d’emploi(s) », destinée à la formation rapide au métier de cuisinier.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Dijon sur le podium de L'Express des villes où il fait bon vivre et travailler
Soucieux de guider les Parisiens désireux de quitter la capitale vers...
Grand Dijon Habitat inaugure de nouveaux logements
Hamid El Hassouni, Président de Grand Dijon Habitat et Pierre Pribetich,...
Pose de la 1ère pierre de la résidence EKLO
François Rebsamen, maire de Dijon, Président de Dijon...
Devenez co-constructeur de votre ville
Vous souhaitez participer à la vie de votre quartier, prendre part aux...
La cité du soleil : Une résidence de 40 logements au coeur du futur éco-quartier Via Romana.
Grand Dijon Habitat, 1er bailleur social de Dijon-métropole, construit...
Voeux de François Rebsamen : Dijon, Just do it !
A l’occasion de ses vœux, le maire de Dijon François...
Travaux de création d'un échangeur Ecopôle Valmy-Zénith
Fermeture de la bretelle d'accès à la rocade-est depuis le centre...
"Seniors en contact", le dispositif de lutte contre l'isolement des personnes âgées dijonnaises
Dans le cadre du mouvement de MObilisation NAtionale de Lutte contre...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *