300 nouveaux logements pour les Dijonnais

30 novembre 2017

Le protocole d’accord pour la réalisation par Constructa d’un programme de logements quai des Carrières blanches a été signé officiellement ce jeudi 30 novembre 2017 par François REBSAMEN, maire de Dijon, président de Dijon métropole, Pierre PRIBETICH, adjoint au maire de Dijon, président de la Splaad, et Marc PIETRI, président directeur général du groupe Constructa. Cette opération pilotée par la Splaad s’inscrit dans le cadre du processus de renouvellement urbain du quartier Fontaine d’Ouche et la requalification des berges.

D’une durée de 5 ans reconductible, le protocole foncier signé avec la SPLAAD, Société Publique Locale d’Aménagement de l’Agglomération de Dijon, organise l’intervention de Constructa sur la ZAC Quai des Carrières Blanches située en zone ANRU. Au total, ce sont 300 logements sur 4 à 5 tranches qui devraient être développés.

 

 

François REBSAMEN, Maire de Dijon, Président de Dijon métropole,

François REBSAMEN, Maire de Dijon, Président de Dijon métropole

"Le logement est, avec l’emploi, la préoccupation numéro un des Français. 
Construction de logements neufs, rénovation du parc existant, effort important en faveur du logement à loyer modéré, Dijon et Dijon Métropole ont depuis de nombreuses années mis en oeuvre des solutions avec des opérateurs habilités pour répondre aux attentes des Dijonnais... Un récent sondage classe Dijon dans le top 3 des villes où il fait bon habiter. C’est là le résultat d’une politique volontariste du logement : 15 000 logements construits depuis 2001, 2 044 l’année passée. Et pour chaque m2 de construction, la Ville s’engage à développer l’équivalent en espaces verts. Un aménagement du territoire au service des habitants, pour une meilleure qualité de vie. Référence écologique, la ville de Dijon s’investit aussi dans la construction d’écoquartiers. Conçus en tenant compte des enjeux environnementaux, ils font de Dijon une ville plus douce à vivre. De plus en plus de bâtiments « verts » sortent de terre ou sont rénovés. Publiques ou privées, ces constructions contribuent à faire de la capitale régionale une référence en matière d’urbanisme et d’écologie urbaine."

 


Un large processus de renouvellement urbain de l’ensemble du quartier Fontaine d’Ouche a été engagé dès 2006. Cette démarche a été approuvée par le Conseil Municipal le 6 novembre 2006.

La Convention ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) du Grand Dijon, aujourd’hui Dijon métropole, a été signée le 21 mars 2007. Cette dernière concrétise les projets envisagés pour le quartier Fontaine d'Ouche dont l’aménagement du quai des Carrières Blanches.

quartier Fontaine d'Ouche dont l’aménagement du quai des Carrières Blanches.

Ce projet consiste à créer le quartier des Carrières Blanches afin de valoriser les berges du canal de Bourgogne, favoriser les modes de déplacements doux et créer de nouveaux logements. La Ville de Dijon a décidé par délibération en date du 28 septembre 2009 de mettre en œuvre ce projet d’aménagement et de désigner la Société Publique Locale « Aménagement de l’Agglomération Dijonnaise » (SPLAAD) présidée par Pierre PRIBETICH, adjoint au maire, en qualité d’aménageur. Les travaux d’aménagement ont été lancés en août 2013 et la livraison des premiers espaces publics assurée en avril 2014.

L’un des premiers objectifs poursuivis sur cette opération a été de minimiser la place de la voiture pour permettre une réappropriation des berges du Canal de Bourgogne par les circulations douces, offrir des lieux de vie apaisés, valoriser l’image du secteur et le connecter aux espaces alentours. Le traitement qualitatif des espaces publics ainsi créés, conjugué à la valorisation paysagère des berges du canal, donne la possibilité d’une nouvelle mobilité et d’une large utilisation des lieux par les habitants actuels, les habitants futurs et les promeneurs en direction du Lac Kir.

renouvellement urbain du quartier Fontaine d’Ouche

Cette reconquête des berges a aussi offert les conditions urbaines, paysagères et environnementales permettant d’envisager la création de nouveaux logements afin de contribuer au dynamisme du quartier.

Une nouvelle offre de logements sous la forme de petits collectifs ou de logements intermédiaires, doit ainsi être développée dans l’objectif de favoriser la mixité au sein du quartier Fontaine d’Ouche qui dispose d’un parc de petites unités d’habitation.

C’est dans ce cadre que la ville de Dijon par l’intermédiaire de la SPLAAD, dans le protocole signé officiellement aujourd’hui, confie au groupe Constructa la réalisation de 300 nouveaux logements au Quai des Carrières blanches. Les coûts de production seront réduits et les charges directes et indirectes des logements (remboursement d’emprunt, charges de copropriété, impôts…) maitrisées pour permettre au plus grand nombre l’accession à ces nouveaux logements de qualité.

Se loger est une des préoccupations prioritaires des Français. Par ce nouveau projet, le Maire répond aux attentes des Dijonnais et réaffirme sa volonté de faire de Dijon une ville attractive et solidaire.


Constructa, promoteur citoyen, un groupe indépendant de services immobiliers

Créé en 1964, le Groupe Constructa est une société de services immobiliers regroupant les métiers de la commercialisation de logements (Constructa Vente), de la promotion (Constructa Promotion), de l’asset management (Constructa Asset Management), du montage et développement de grands projets (Constructa Urban Systems) et de la création de services sur mesure adaptés aux problématiques immobilières particulières d’investisseurs privés fortunés (Constructa Private Services). Le Groupe met l’ensemble de son savoir-faire à la disposition de clients privés, institutionnels et publics, ainsi que des plus grands organismes financiers internationaux. Comptant un effectif de plus de 200 personnes, le Groupe Constructa a généré, en 2016 un chiffre d’affaires global de 350 millions d’euros.

Depuis sa création, le Groupe Constructa développe et apporte son savoir-faire pour construire pour les autres, promouvoir des cadre de vies, de travail, de divertissement, des lieux de rencontres, fabriquer des liens, participer à créer la ville.
Car créer et construire la ville de demain, c’est aussi s’impliquer dans son territoire, s’engager pour ceux qui y vivent, et s’investir à leurs côtés.

La Société Publique Locale «Aménagement de l’Agglomération Dijonnaise» (SPLAAD)

Sous l’impulsion du Maire de Dijon, François Rebsamen, Dijon métropole et la ville de Dijon ont adapté les outils d’aménagement urbain mis à leur disposition, de sorte que soient accrues la capacité et la rapidité d’aménagement de quartiers nouveaux et de production de logements d’habitation et d’immeubles de bureaux ou d’activités économiques.
Indépendamment des réformes de compétences et d’organisation des deux collectivités, qui incluent un transfert de certaines compétences de la ville de Dijon à Dijon métropole et une mutualisation croissante et économe de leurs moyens, les collectivités ont reconfiguré le dispositif entrepreneurial public local placé à leur service pour satisfaire cette ambition.

(SPLAAD) ainsi crée est une société publique locale régie par la loi n°2010-559 du 25 mai 2010 pour le développement des sociétés publiques locales. La SPLAAD est donc une société anonyme de droit privé dont le capital est exclusivement détenu par des collectivités territoriales. Créée le 4 août 2009 par la Communauté d’Agglomération du Grand Dijon, la SPLAAD est vouée à l’aménagement des quartiers d’habitat et des parcs d’activités économiques structurant de l’agglomération dijonnaise, exclusivement pour le compte et sur le territoire des collectivités territoriales qui composent son actionnariat. Depuis le 24 novembre 2014, le Conseil Régional de Bourgogne puis Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté intègre le capital de la SPLAAD, élargissant de fait le territoire d’intervention de la société.
Le conseil d’administration de la SPLAAD est présidé par Pierre PRIBETICH, 1er Viceprésident de la Communauté Urbaine du Grand Dijon, Adjoint au Maire de Dijon. La SPLAAD est dirigée par Marion JOYEUX.
Afin de respecter le droit communautaire, seul les collectivités territoriales actionnaires de la SPLAAD peuvent recourir à celle-ci et sans procédure de mise en concurrence préalable. Ainsi, sous la forme d’une société commerciale, la SPLAAD représente une régie externalisée des collectivités.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Le quartier Stalingrad devient l'éco-quartier via-romana.
Les bâtiments de la cité du soleil, construis entre 1955 et 1959...
Travaux de création d'un échangeur Ecopôle Valmy-Zénith
Fermeture de la bretelle d'accès à la rocade-est depuis le centre...
Coup d'envoi pour la Cité internationale de la gastronomie et du vin à Dijon !
Le projet de la Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon...
Arc-sur-Tille inaugure 7 nouveaux logements ORVITIS
Patrick Morelière, maire d'Arc-sur-Tille, François Sauvadet,...
Les premières zones d'activité économique (ZAE) dijonnaises raccordées à la fibre optique
François Rebsamen, Maire de Dijon et Président du Grand Dijon,...
Saint-Apollinaire, une future résidence intergénérationnelle « Atout Age »
Au cœur du nouveau quartier du Pré-Thomas, la construction de...
En 2017, François Rebsamen veut accroître le rayonnement de Dijon.
Devant un public venu nombreux, François Rebsamen a formulé le...
Dijon sur le podium de L'Express des villes où il fait bon vivre et travailler
Soucieux de guider les Parisiens désireux de quitter la capitale vers...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *