HOPE : Des parcours pour l'intégration des réfugiés en Bourgogne-Franche-Comté

HOPE : Des parcours pour l'intégration des réfugiés en Bourgogne-Franche-Comté

Contact :

Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS)
10, boulevard Carnot – CS 13430 – 21034 Dijon Cedex
03.80.68.39.00
DRDJSCS-BFC@drjscs.gouv.fr


15 novembre 2017

Une soixantaine de jeunes réfugiés de la région bénéficie depuis le mois d’octobre 2017 de parcours d’insertion professionnelle clé en main associant un hébergement, une formation linguistique et professionnelle, et un accompagnement global (administratif, social, citoyen et professionnel). 

La force de cette expérimentation nationale repose sur l’association d’acteurs publics et privés et
la complémentarité de leurs actions : 

- l’État, qui coordonne le dispositif général,
- l’AFPA(1) qui accueille et accompagne les bénéficiaires sur 3 centres de formation :Chevigny-Saint-Sauveur (21), Vesoul (70) et Belfort (90),
- les OPCA(2) porteurs de projet (financement, accompagnement et animation du projet en lien avec l’emploi) : le FAF.TT, Constructys et OPCALIA,
- les entreprises de travail temporaire spécialisées dans l’insertion : EUREKA, ID’EES, INéO,
- et bien sûr Pôle Emploi et l’OFII(3) en ce qui concerne l’identification des publics.

Les parcours se déclinent de la manière suivante :
- apprentissage du français adapté à un secteur professionnel (3 mois) avec stage de découverte en entreprise ;
- formation métier à visée qualifiante (entre 3 et 6 mois).
Durant toute la durée de ce parcours, les stagiaires sont hébergés en centre AFPA et bénéficient d’un accompagnement global.
En Bourgogne-Franche-Comté, les parcours proposés concernent principalement des métiers du second oeuvre du bâtiment (carreleur, maçon, peintre etc.) et les métiers de base de l’industrie (production, maintenance, soudure). Âgés de 18 à 36 ans, les jeunes bénéficiaires sont issus de l’ensemble des départements de la région et pour la plupart originaires du Soudan, d’Afghanistan ou d’Erythrée. À l’issue de ce parcours, l’objectif visé est l’autonomie, l’emploi et le logement, facteurs clés de l’intégration dans la société. L’accompagnement des personnes après la sortie du parcours se poursuivra à l’échelle du département pour s’assurer de leur intégration effective. D’autres parcours seront initiés à partir d’avril 2018.
__________________________
1 Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes
2 Organismes paritaires collecteurs agréés : organismes chargés de collecter les fonds de la formation professionnelle
continue et de financer la formation des salariés
3 Office français de l’immigration et de l’intégration

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

On se la jouait sous haute sécurité avec la préfecture de Côte-d'Or !
En Côte d’Or et partout en France, se tenait la cinquième...
Bourgogne et Franche-Comté mobilisées pour l'accueil des réfugiés
Le Président de la République a annoncé, le 7 septembre...
Anticiper au mieux l'arrivée de demandeurs d'asile.
Dans la continuité de la réunion que le ministre de...
Cérémonie des voeux du Conseil Départemental
François SAUVADET, Député de la...
La 5ème édition de "Rêves d'Enfants Malades" bat tous les records.
Depuis 5 ans, la manifestation "RÊVE D'ENFANTS MALADES" a lieu au...
Coup d'envoi du réseau PAPOT'AGES à Gevrey-Chambertin
En présence de Christophe Lucand, président de la...
16ème Journée des Assistants Familiaux
Jeudi 19 mai, le Conseil Départemental a organisé pour la...
Drame de Saint-Etienne-du-Rouvray.
Communiqué de Monseigneur Roland Minnerath, archevêque de Dijon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *