La ferme Côte-d'Or a fêté ses dix ans

08 novembre 2017

Véritable vitrine de l’agriculture du département, la Ferme Côte-d’Or  permet une meilleure compréhension de la ruralité par les consommateurs urbains et participe à l’éducation des plus jeunes. Aussi, située au sein de la Foire Gastronomique de Dijon, elle présente toute la diversité de l'agriculture départementale aux visiteurs. Ce dixième anniversaire est l’occasion de constater le chemin parcouru, d’évoquer les difficultés traversées, mais aussi, de construire le futur de l’agriculture.

La diversité des productions agricoles et des producteurs est une formidable chance pour le territoire et l'économie, l’agriculture fait vivre 11 500 actifs permanents (5% des emplois du département) et valorise 53 % de l’espace départemental soit 467 000 hectares de Surface Agricole Utile. Depuis 10 ans, la Ferme Côte-d’Or, est tout l’esprit du « concentré de Côte-d’Or » sur un espace de 1400 mètres carrés !

La Ferme Côte-d’Or en quelques chiffres
10 années de présence sur la foire

4 jours d’animation
50 animaux
40 races représentées
1 thème : les productions végétales annuelles
1 400 m2 d’exposition

 

 La Ferme Côte-d’Or


Discours de François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de la Côte-d'Or

"Je veux tout d’abord saluer toutes les équipes qui ont contribué à la mise en place de cette édition pas comme les autres de la Ferme Côte-d’Or. Les professionnels, d’abord, répondent présent et restent ici pendant 4 jours. C’est pour eux que nous avons voulu que cette Ferme Côte-d’Or se tienne au sein même de la Foire Gastronomique. Avec eux, tout est devenu possible.

Je veux les remercier de leur fidélité, car certains d’entre eux sont des habitués de la Ferme Côte-d’Or depuis dix ans : je pense par exemple à Christelle POTIER, exploitante agricole de l’Auxois, à qui Dijon-Beaune Mag a consacré un portrait dans son dernier numéro.

 

Participants depuis la première édition

Abel Bizoire

Eleveur Traits Auxois

 

Jean Marc Bidoire

Syndicat d'élevage Ovin

Dijon

Jean-François Dessolin

Contrôle laitier

Bligny-le-Sec

Christelle Potier et Joel Monot

Animation chiens de troupeau

Blaisy-Bas

Christian Lhernaud

Eleveur bovins lait

Baume-la-Roche

Sylvie Renon

GAEC RENON (charolais)

Lacour-d’Arcenay

 

Par cette fidélité à nos côtés, elle illustre à elle seule le lien sincère, authentique et durable entre le Conseil Départemental et ses agriculteurs.

La Ferme Côte-d’Or

L’idée, c’est de rappeler que c’est bien l’agriculture et nos agriculteurs qui nous nourrissent. Ils sont à la source même des produits que nous consommons et de la gastronomie que nous célébrons à l’occasion de cette Foire.

Et ce sont notamment les agriculteurs qui façonnent et entretiennent les paysages de la  Côte-d’Or. Cette Ferme Côte-d’Or est à l’image de tout ce que notre département est capable de produire de meilleur.

L’agriculture côte-d’orienne, c’est une petite France et cette diversité de producteurs est une formidable chance pour notre territoire et notre économie. Chez nous, l’agriculture fait vivre 11 500 actifs permanents (5% des emplois du département) et valorise 53 % de l’espace départemental soit 467 000 hectares de Surface Agricole Utile.

Je continuerai à me battre pour que nos agriculteurs puissent continuer à vivre de leur travail, même si la loi ne nous permet plus de faire tout ce que nous faisons pour l’agriculture.

La Ferme Côte-d’Or

Nous avons voulu, cette année encore, mettre les filières locales à l’honneur, pour lesquelles le Conseil Départemental s’est particulièrement engagé, pour mettre en valeur le 100 % Côte-d’Or. C’est d’ailleurs le fil conducteur  de notre présence au sein de la foire : « de la Ferme à l’Assiette, les filières agricoles locales 100% Côte-d’Or » 

C’est pour contribuer à ce cercle vertueux que le Conseil Départemental, (enpartenariat avec la Chambre d’agriculture et le réseau Bienvenue à la Ferme), a soutenu financièrement la mise en place du Drive fermier de Dijon (30 000 €). Ce service, ouvert à tous, permet d’accéder facilement à plus de 200 produits fermiers des producteurs Côte-d’Oriens via un site internet.

C’est cette même dynamique qui nous a conduits à mettre en œuvre une politique volontariste en matière d’accompagnement et de formation du personnel de cuisine à la préparation des produits frais et de valorisation des produits locaux « 100 % Côte-d’Or » dans les collèges et Etablissements Sociaux et Médico-sociaux.

 

Différentes filières ont été mises à l’honneur au sein de nos établissements
Steak haché Charolais de Bourgogne en 2012
Bœuf bourguignon 100 % local en 2013
Volaille 100 % locale en 2014
Le burger cœur de Côte-d’Or en 2015
Fraise 100 % Côte-d’Or en 2016
La filière porcine cette année

 

Mais au-delà des efforts d’incitation et de valorisation, les filières doivent se structurer afin d’être en mesure de répondre aux exigences posées par la restauration collective, et ainsi pouvoir accéder à un marché de 2 millions de repas par an pour les seuls collèges du département. Nous avons décidé, au Conseil Départemental de la Côte-d’Or, d’y contribuer pleinement.

C’est à l’occasion de la 9e conférence départementale agricole, que j’ai annoncé (en décembre dernier) que le Département s’engagerait à acquérir des terres agricoles. C’est pourquoi le Conseil Départemental s’est porté candidat à l’acquisition de 2 parcelles de terres agricoles situées sur la commune de Perrigny, d’une surface d’environ 20 hectares pour y installer des maraîchers. L'objectif premier de ce site est de garantir un approvisionnement local, durable, sain en légumes issus de l’agriculture biologique pour les collégiens, les maisons de retraite et les établissements sociaux et médico-sociaux en Côte-d’Or. Et je souhaite  que ces terres deviennent une véritable vitrine de l’agriculture de demain. Dino, le drone terrestre agricole dédié au maraîchage, situé derrière vous, pourrait y trouver toute sa place.

Le projet conduit par le Département sera donc exemplaire et innovant à plus d’un titre. Par ailleurs, ce projet permettra de créer des emplois agricoles locaux  et non délocalisables, qui ne rentreront pas en concurrence avec les exploitations existantes, celles-ci n’étant tournées vers la restauration collective.

Les légumes qui seront produits seront transformés à quelques kilomètres, dans la légumerie, qui sera portée par l’entreprise d’économie sociale et solidaire DESIE, au savoir-faire reconnu.

L’entreprise d’insertion du groupe IDEES a en effet lancé les études afin de construire un site de transformation des légumes. Ce projet sera mené en collaboration avec la Chambre d’Agriculture, les services de l’Etat, ceux de la Métropole et de la Région.

Et j’avais très tôt affirmé la ligne de conduite du Conseil Départemental : tout ce que nous la loi nous permettrait de faire, nous le ferions. Les services départementaux ont travaillé sans relâche, pour que le Département demeure aux côtes de ses agriculteurs, comme nous l’avions toujours fait, cher Vincent.

Nous avons donc avancé dans nos discussions avec la Région dans le cadre de son Plan régional de développement agricole (PRDA) et de son Contrat Régional Forêt-Bois (CRFB) adoptés le 13 octobre dernier. Je ne peux que m’en réjouir.

Une convention, qui précise les modalités d'actions du Département en termes de soutien aux activités agricoles et forestières, a été adoptée par le Conseil départemental lors de sa réunion plénière du lundi 16 octobre. Grace à cette convention, le Département pourra continuer d’accompagner ses agriculteurs, en dehors des aides directes à la production qui ne sont plus autorisées par la loi.

Le Conseil régional devra cependant préciser ses intentions en matière d’accompagnement de la génétique animale et des infrastructures d’irrigation portés par les agriculteurs.

Ainsi, malgré la baisse des dotations de l’Etat, malgré l’augmentation constante du coût des Allocations Individuelles de Solidarité, et malgré cette loi Notré, nous restons aux côtés des agriculteurs.

Nous avons donc adapté notre accord cadre avec la Chambre d’Agriculture pour poursuivre cet engagement, à hauteur de 3 M€ par an sur 5 ans. 

La Ferme Côte-d’OrConclusion :

En dix ans, l’agriculture a évolué, et nous aussi. Le Département ne s’est pas enfermé dans une vision confortable mais passéiste de l’agriculture. Nous ne sommes pas pour autant tombés dans les mirages d’une agriculture aseptisée, urbaine, hygiéniste ou hors sol.

Bien dans son époque, le Département a toujours été en phase avec son agriculture. Il a su percevoir les changements de la société, les attentes en matière de traçabilité, de respect de l’environnement, et plus récemment, de retour à des circuits plus locaux, alors même que les nouvelles technologies ont contribué au développement exponentiel du commerce international.

Ce dixième anniversaire est l’occasion de constater le chemin parcouru. D’évoquer les difficultés que l’on a traversées, mais aussi, de construire ensemble le futur de l’agriculture que nous souhaitons pour notre Département. Il y a eu des événements marquants, comme l’inscription des Climats de Bourgogne au patrimoine mondial de l’Humanité.

Héritière de la Foire Saint-Martin, puis la Saint-Martin élevage, et plus récemment, la « Ferme à Dijon », la Ferme Côte-d’Or demeure une vitrine formidable et réaliste  de l’agriculture de la Côte-d’Or. Elle contribue à une meilleure compréhension de la ruralité Côte-d’Orienne par les consommateurs urbains, et elle participe à l’éducation des plus jeunes. Cette Ferme Côte-d’Or, au sein de la Foire Gastronomique de Dijon est une occasion unique de présenter toute la diversité de notre agriculture départementale.

C’est tout l’esprit de ce « concentré de Côte-d’Or » sur cet espace de 1400 mètres carrés ! Je souhaite un très bon 10e anniversaire à la Ferme Côte-d’Or, et je vous donne rendez-vous pour la 11e édition l’an prochain !

Je vous remercie pour votre fidélité."

 La Ferme Côte-d’OrLa Ferme Côte-d’OrLa Ferme Côte-d’Or

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Le département sème les graines d'un avenir durable
François Sauvadet, Président du Conseil départemental de...
Un atelier consacré à l'agriculture et à l'agroalimentaire pour construire la région de demain.
Près de 170 acteurs ont participé, lundi 20 juin à Agrosup...
Très haut débit à la campagne, 11.76 millions d'euros investis par le Conseil Départemental.
Les chantiers de déploiement de la fibre optique au coeur du bourg dans...
Conseil Départemental, la commission permanente adopte 26 rapports pour un montant de 4,47 millions d'euros
La Commission permanente du Conseil départemental de la Côte-d'Or...
Le haut débit est arrivé à Fleurey-sur-Ouche
Patricia Gourmand, vice-présidente du Conseil départemental de la...
Le Conseil Départemental accompagne les artisans de Côte-d'Or.
Soutien fidèle de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat...
Lancement d'une enquête publique auprès des agriculteurs de Côte-d'Or.
Le Département de la Côte-d'Or et le Groupement régional...
"Faire Face, ENSEMBLE" pour accompagner les exploitations agricoles fragilisées de Côte-d'Or.
Les crises agricoles ont durement affecté les filières du...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *