Le SICECO : 70 ans et toujours plein d'énergie !

Le SICECO : 70 ans et toujours plein d'énergie !

Contact :

CISECO

9 A Rue René Char, 21000 Dijon
www.siceco.fr
Téléphone : 03 80 50 99 20


26 octobre 2017

Pour la seconde édition de ses Assises de l’Énergie, le SICECO avait réuni à Beaune une douzaine d’experts venus débattre de la transition énergétique et des nouveaux modes de production/consommation d’énergie. Le Syndicat d’énergie qui fête ses 70 ans cette année se place dorénavant comme un opérateur global, depuis la phase d’étude jusqu’à la maintenance des réseaux électriques, aussi bien en électricité classique que provenant des énergies renouvelables.

 

Elus locaux, agents des EPCI et même deux parlementaires (Yolaine de Courson et Didier Paris, députés LREM) : ils sont venus, ils étaient tous là pour remplir l’amphithéâtre du Palais des Congrès de Beaune à l’invitation du Syndicat intercommunal d’énergie de Côte d’Or (SICECO) pour cette deuxième édition des Assises de l’Énergie (la première avait eu lieu en 2012). L’occasion pour son Jacques Jacquenet SICECOprésident Jacques Jacquenet de se féliciter du nombre des adhérents : 680 communes ou EPCI dont seulement 19 comptent plus de 2 000 habitants, parmi lesquelles Beaune. Pour faire simple : le Siceco est l’opérateur de toute la Côte-d’Or à l’exclusion des communes formant Dijon Métropole. 662 communes ont confié leur éclairage public au Siceco (soit 82 000 points lumineux), dont la maintenance est subventionnée à 50 %. C’est dire à quel point le Syndicat s’est imposé comme un acteur incontournable de l’aménagement énergétique du territoire dans le département. Possédant l’expertise technique et administrative, le SICECO apparaît en effet comme un allié indispensable des petites communes ou EPCI ruraux, notamment dans la gestion des certificats d’économie d’énergie qui ont permis de reverser en 2017 pas moins de 355 000 € à 78 communes. Mais aussi pour de nouveaux services : télégestion et pilotages des systèmes de chauffage, accompagnement technique jusqu’à l’opérationnel...

 

La transition oui mais à quel prix ?

La transition énergétique était un des sujets majeurs de discussion des tables rondes organisées à l’occasion de ses Assises de l’énergie. Autour de Pascaline Fisc (SICECO), des représentants de l’Ademe, de la Dreal, du Conseil départemental de Côte-d’Or, point a été fait sur les différentes actions menées dans le département et les compétences de chacun. Le maire d’Is-sur-Tille, Thierry Darphin, jouant pour l’occasion les « Candide » - un rôle convenu avec Philippe Rocher du cabinet Metrol, animateur du débat – a profité de l’occasion pour poser la question qui inquiète les élus locaux : qu’en est-il des différents dispositifs et financements mis en place dans le cadre de la transition énergétique en direction des collectivités locales ?

La seconde partie des tables rondes a évoqué, en termes très techniques, les évolutions attendues dans le domaine des énergies par le développement de l’auto-consommation, la loi disposant depuis avril dernier que les producteurs (individuels ou collectifs) peuvent consommer leur production et revendre le surplus éventuel (jusqu’à présent la totalité des kW produits devaient être revendus), avec une aide à l’investissement.

Une chaufferie bois à Bligny/Ouche

Acteur de la transition énergétique, le SICECO apporte une réponse tenant compte de la ressource locale principale, à savoir la biomasse bois. Il a diversifié son offre énergétique pour proposer à ses adhérents de nouveaux services. Depuis 2016, le SICECO peut désormais être le maître d’ouvrages des constructions et de l’exploitation de chaufferies bois et de réseaux de chaleur, dont la distribution est assurée via sa Régie Côte-d’Or chaleur. Différents projets sont « sur le feu », dont un bien avancé à Bligny/Ouche qui devrait être effectif en 2018 (600 000 €, 8 abonnés publics et privés dont la commune, le Sivos, la Communauté de communes, le SDIS, la Gendarmerie, le collège, Orvitis, La Pharmacie et le magasin Big Mat), et deux autres à Saulieu et Fontaine-Française.

Depuis fin 2015, la société d’économie mixte locale Côte-d’Or énergies se charge elle de faire émerger des projets de territoires liés aux énergies renouvelables. Ainsi en Côte-d’Or, des projets liés à l’éolien (Sainte-Colombe en Auxois, Minot, Val de Saône), l’hydroélectrique (Bèze, Semur-en-Auxois) sont à l’étude. Le photovoltaïque, la méthanisation en sont eux au stade de l’exploration. Pour un syndicat de 70 ans, le SICECO est décidément plein d’énergie !

 

 Le Siceco : 70 ans et toujours plein d'énergie !

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

En 2017, le SICECO en "fera plus" pour ses adhérents.
À l’occasion de la traditionnelle présentation des voeux,...
Le SICECO, opérateur de mobilité électrique en Côte-d'Or
Le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, construit...
Assemblée générale du SICECO, soutenir l'activité économique locale et investir dans la production d'énergie
.
Certificats d'économies d'énergie 17 338 euros redistribués à 11 communes de Côte-d'Or par le SICECO.
Lutter contre le changement climatique
Le SICECO, autorité organisatrice de la distribution de gaz dans les communes.
En France, les communes sont compétentes pour organiser la distribution...
Champdôtre met le gaz.
Jacques Jacquenet, Président du Syndicat d’Énergies de...
Bois-énergie : la ressource existe-t-elle en Côte-d'Or ?
Dans le cadre de la multiplication des chaufferies bois en...
Gevrey chambertin et Is sur Tille : à la recherche des réseaux enterrés
Le SICECO (Syndicat d’énergies de Côte-d’Or)...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *