Arrivée du haut et très haut débit à Franxault, Saint-Symphorien-sur-Saône et Trouhans

Arrivée du haut et très haut débit à Franxault, Saint-Symphorien-sur-Saône et Trouhans

Contact :

Maire Annie GAUSSENS 
Secrétaire de Mairie DUBARD Evelyne
Adresse Place de la Mairie - 21170 Trouhans
Tél. 03 80 29 04 32 Fax 03 80 29 04 32 
Email mairie.trouhans@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Lundi 9h45-11h45, Mardi 15h30-18h15, Mercredi 15h30-18h15, Vendredi 9h15-11h45 
Population 648 habitants. Les Trouhannais et Trouhannaises
Altitude 182 - 204 mètres Superficie 1060 ha 
Situation géographique Vallée de la Saône
Communauté de Communes Rives de Saône
Canton BRAZEY-EN-PLAINE


18 octobre 2017

Le Conseil Départemental a mis en place un Schéma Directeur d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT) qui se déploie depuis 2015 sur tout le département hormis les 2 grandes agglomérations Dijon et Beaune desservies par Orange. Clé d'entrée dans le 21è siècle, le Très Haut Débit est un enjeu majeur pour l’avenir du département, son attractivité, son dynamisme économique et son cadre de vie qui en découlent.  Il est le meilleur rempart contre la désertification des nos territoires ruraux en assurant le maintien des entreprises et  artisans, en participant à l'éducation des élèves dans les écoles et collèges, la vie civique et administrative avec les télédéclarations et déclarations de la PAC et bientôt la télémédecine. 

Sur le département de la Côte-d'Or, à l'horizon 2025, le coût des 3 phases du SDANT représenteront un investissement de 220 M €.
A la fin de la 1ère phase (2015-2017), qui vise à résoudre en priorité les zones de carence en ADSL sur 320 communes, le coût est de 74 M €uros.

Pour le canton de Brazey, l'investissement pour le déploiement du Très Haut Débit représentera 2 M€ HT à la fin 2018.
D’ici mi 2018, sur les 38 communes du canton, 13 nouvelles communes seront raccordées avec la fibre au cœur du bourg : Bonnencontre, Chivres, Franxault, Grobois-lès-Tichey, Labergement-les-Seurre, Labruyère, Magny-les-Aubigny, Montmain, Pouilly-sur-Saône, Saint-Symphorien-sur-Saône, Samerey et Trouhans.
A l'horizon fin 2020, 22 communes seront traitées par la fibre optique à la maison et au bureau :
Aubigny-en-Plaine, Auvillars-sur-Saône, Bagnot, Bousselange, Brazey-en-Plaine, Broin, Chamblanc, Charrey-sur-Saône, Echenon, Esbarres, Jallanges, Lanthes, Laperrières-sur-Saône, Lechâtelet, Losne, Montagny-les-Seurre, Montot, Pagny-le-Château, Saint-Seine-en-Bâche, Saint-Usage et Trugny, et cela continuera avec les autres communes que nous sommes entrain de traiter comme les vôtres aujourd’hui.
Pour cette opération qui concerne les trois communes - Trouhans, Franxault, St Symphorien Sur Saône - le montant des travaux s’élève à 720 896 €.

 

 TrouhansTrouhansTrouhansTrouhans

 

Annie Gaussens maire de TrouhansDiscours d'Annie Gaussens maire de Trouhans

"Tout d’abord permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue dans notre commune. Trouhans est une commune rurale de 645 habitants sur le canton de Brazey en Plaine. Nous n’avons plus de commerce, quelques artisans mais avons encore une école sur la commune, de la maternelle au CM2, ce qui favorise l’installation de jeunes couples.

C’est un  moment important pour nos  communes qui sont concernées par ce déploiement Franxault – St Symphorien – Trouhans   et je tiens à remercier le Conseil Départemental de la Côte-d’Or, et plus particulièrement son Président pour sa volonté d’apporter la fibre à tous et ceux depuis de nombreuses années. J’ai le souvenir de débat entre le wimax et la fibre et vous avez toujours soutenu votre projet. C’est un engagement financier considérable mis en œuvre au service du développement numérique de nos communes.

Grace à vous nous rentrons dans le 21ième siècle... L’aménagement numérique sur nos territoires était une nécessité. Lorsqu’un jeune couple vient s’installer dans la commune, aprés la question de l'école, systématiquement, il demande quel est le débit internet dans la commune. En effet, cet équipement est une avancée considérable pour les écoliers, les collégiens, les lycéens qui pourront effectuer sereinement leurs recherches, les entreprises et les artisans qui reçoivent la majorité des documents par ce biais, l’école numérique, les services administratifs où tout est de plus en plus dématérialisé. Le télétravail va enfin être possible et ouvrir des portes à nos habitants. Ce qui passait pour du superflu il y a quelques années est devenu une nécessité et vous en avez été conscient.

Merci donc aux services du Conseil Départemental pour leur investissement et le suivi de ce dossier. Merci aussi pour l’aide et le soutien  technique et financier que vous apportez aux communes rurales, sans vous beaucoup de nos projets ne pourraient être réalisés."

 

Hubert Poullot, Conseiller DépartementalHubert Poullot, Conseiller Départemental, Président de la commission infrastructures, transport et numérique                

"Nous sommes réunis ce matin pour fêter ensemble l’arrivée de cette nouvelle technologie du numérique  qui est le Très Haut Débit pour lequel plus de 1300 habitants de vos territoires peuvent désormais prétendre.

Les communes concernées par cette opération sont Trouhans,  Franxault, et sur le mois prochain, Saint-Symphorien, rattachées à la grappe de St Jean de Losne.

Puisque l’occasion m’en est donné ce matin, je voudrais vous rappeler que pour le Conseil Départemental de la Côte-d’Or, l’aménagement numérique de nos territoires est l'une de nos grandes priorités et plus spécialement pour les communes rurales car il s'agit de permettre à chaque Côte-d’Orien de pouvoir disposer des grandes technologies.

Aujourd’hui disposer du très haut débit , n’est pas un luxe mais une nécessité. Nous le savons tous, le THD est une des clés incontournables du développement de nos territoires, et notamment sur les secteurs les plus ruraux. C’est un enjeu majeur pour l’avenir de notre département, son attractivité, son dynamisme économique et son cadre de vie en d’coulent. C'est tout simplement aussi la clé d'entrée dans le 21è siècle et c’est le meilleur rempart contre la désertification de nos territoires ruraux (entreprises, artisans, nos écoles, nos collèges, les déclarations de la PAC et même la télémédecine dans quelques temps...)

Conscient qu'un tel équipement est devenu indispensable, le Conseil Départemental a mis en place un Schéma Directeur d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT) qui se déploie depuis 2015 sur tout le Département sauf sur les 2 grandes agglomérations Dijon et Beaune qui elles sont desservies par Orange. C’est un plan très ambitieux malgré un contexte économique difficile que nous connaissons tous.
Je vais me permettre de vous citer quelques chiffres  très significatifs : 
74 M €uros, c’est le financement total de la 1ère phase de notre SDANT (2015-2017) et qui vise à résoudre en priorité les zones de carence en ADSL, soit 320 communes sur notre Département,

Conseil Départemental : 30,56 M €
État : 23,97 M €
Région Bourgogne :10 M €
Union européenne (FEDER) : 8,4 M €
Intercommunalités et communes :0,5 M € 

Pour cette opération qui a débuté en novembre 2016 et mise en service en août de cette année pour Trouhans et Franxault et pour St Symphorien Sur Saône cela sera d’ici quelques semaines, il a fallu dérouler plus de 24 km de fibre optique depuis SAINT de LOSNE et construire 3 centraux à haut et très haut débit
Pour cette opération qui concerne les trois communes le montant des travaux s’élève à 720 896 €. Un investissement important mais indispensable car avant notre intervention, comme vous le savez, le débit était particulièrement limité.
Cela s'expliquait essentiellement par la longueur des câbles en cuivre utilisés jusqu'alors entre le central de Saint-Jean-de-Losne et vos communes.

Au niveau de votre canton, sur les 38 communes, il y aura d’ici mi 2018,  13 autres communes de raccordées avec la fibre au cœur du bourg : Bonnencontre, Chivres, Franxault, Grobois-lès-Tichey, Labergement-les-Seurre, Labruyère, Magny-les-Aubigny, Montmain, Pouilly-sur-Saône, Saint-Symphorien-sur-Saône, Samerey et Trouhans.

A l'horizon fin 2020, 22 communes seront traitées par la fibre optique à la maison et au bureau : Aubigny-en-Plaine, Auvillars-sur-Saône, Bagnot, Bousselange, Brazey-en-Plaine, Broin, Chamblanc, Charrey-sur-Saône, Echenon, Esbarres, Jallanges, Lanthes, Laperrières-sur-Saône, Lechâtelet, Losne, Montagny-les-Seurre, Montot, Pagny-le-Château, Saint-Seine-en-Bâche, Saint-Usage et Trugny, et cela continuera  avec les autres communes que nous sommes entrain de traiter comme les vôtres aujourd’hui.

Pour le seul canton de Brazey,  l'investissement consenti pour le déploiement du Très Haut Débit représentera 2 M€ HT à la fin 2018.
Après avoir terminé cette 1ère phase, nous allons d’ici quelques semaines débuter la phase 2 avec le développement de la fibre à la maison, ce que nous appelons le FFTH et cela au départ pour  114 communes, ensuite  le déploiement sera élargi à 240 autres communes, et d'ici 2025, étendu aux communes restantes du Département.

Jusqu’en 2025, le coût des 3 phases du SDANT de Côte-d’Or représenteront  un investissement de 220 M €. Vous pouvez vous en rendre compte ce matin ce sont des investissements très important, mais nécessaire qui auraient du être assurés par l’Etat au niveau national. Pour la Côte-d’Or, c’est le Conseil Départemental qui a véritablement pris cette question à bras le corps pour assurer à chaque Côte d’Orien des communications numériques de qualité.
Il faut souligner qu’à ce jour, c’est environ 90 chantiers qui sont en cours.
Je remercie les services du Conseil Départemental qui ont assuré avec sérénité et professionnalisme toutes les études et le suivi de ce  chantier du numérique.

Mesdames, Messieurs, vous  êtes dans un département qui progresse, qui tient ses engagements pour assurer l’avenir de vos territoires avec les moyens de communications les plus modernes."

 

Gilles Delepau, Conseiller départementalGilles Delepau, Maire de Brazey-en-Plaine, Conseiller départemental

"Comme vous l'avez compris, il y a une volonté très forte du Conseil Départemental et de son président, François Sauvadet, d'apporter le haut débit sur tout notre territoire, nous devons néanmoins et c'est esentiel, garder un contact humain avec la population, et c'est pour cela que nous allons continuer à développer les centres SATI sur le territoire pour mieux accompagner les habitants qui ne sont pas encore conscients de tout ce que l'on peut faire grâce au numérique... Face aux métropôles il nous appartient d'accompagner le monde rural et lui permettre de garder son attractivité. Le but nétant pas d'opposer la ruralité avec les métropoles mais de garder nos territoires ruraux attractifs."

 

 

 

Trouhans arrivée du THD

 

Le mot François SAUVADET, Président du Conseil Départemental de la Côte-d'Or

SAUVADET, Président du Conseil Départemental de la Côte-d'Or"L'aménagement numérique de nos territoires est l'une des grandes priorités du Conseil départemental de la Côte-d’Or. Il s'agit de permettre à chaque habitant de disposer d'une connexion Internet de qualité quel que soit le lieu où il réside. C'est également l'une des clés incontournables du développement de nos territoires, et notamment les plus ruraux.
Le Schéma Directeur d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT), voté par le Conseil départemental de la Côte-d'Or, a vocation à répondre à ce défi ambitieux de couvrir l'ensemble de notre territoire de compétence (soit hors agglomérations de Dijon et de Beaune) en Très Haut Débit.
Le financement total de la 1ère phase de notre SDANT vise à résoudre en priorité les zones de carence en ADSL (320 communes) et représente un investissement total de 74 millions d'euros.
Différentes techniques complémentaires permettront de relier les communes à la fibre et de donner accès au THD. Dans le cas de la commune de La Bussière-sur-Ouche, il s’agit de la solution de "la fibre optique amenée au coeur du bourg", qui permet une élévation du débit de l'ADSL jusqu’à 18 Mb/s et, sous conditions, au moins 30 Mb/s par le VDSL. La maîtrise d’oeuvre complète du projet est assurée par les services du Conseil départemental, les Agences territoriales étant mises à contribution dans le cadre de la réalisation des projets, mais également pour le suivi et la réception des travaux. La Mission Aménagement numérique en assure le pilotage et une partie de la conception.
L’objectif du Département est d’inscrire la Côte-d’Or dans l’ère du numérique et d’en faire un territoire connecté."

Zoom sur le SDANT


Le SDANT a été adopté par délibérations successives :
- 30 mars 2012 : les axes stratégiques,
- 19 octobre 2012 : la mise en oeuvre des axes stratégiques,
- 29 mars 2013 : détermination de la phase initiale de déploiement (320 communes),
- 27 mars 2017 : détermination de la deuxième phase de déploiement (240 communes).

L’objectif est la fibre optique à la maison pour tous d’ici à 2025. Le coût total estimé est de 220 M€.


A l’issue des deux premières phases (2020), tous les logements de la Côte-d’Or (hors quelques habitations isolées concernées par le programme d’inclusion numérique) disposeront de plus de 8 Mb/s, les rendant techniquement éligibles au triple-play (téléphone, internet et TV).


A l’issue de ces deux phases, la couverture du Département sera la suivante :

Conseil départemental de la Côte-d'Or Le Schéma Directeur d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT)


Calendrier


- 2015-2017 (dernières mises en service 2018) Fibre au coeur du bourg : construction de 165 nouveaux centraux ADSL/VDSL visant plus de 190 communes (19.657 prises) et pour relier par la fibre optique les centraux qui aujourd’hui ne le sont pas (11 communes).


Conseil départemental de la Côte-d'Or Le Schéma Directeur d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT) L’état d’avancement de ce programme est consultable sur le site www.thd.cotedor.fr

 

 

 

 


- 2018-2020 Fibre à la maison et au bureau (Deux phases prioritaires, 77.000 logements, 354 communes) :
- 2018 : la priorité est donnée aux secteurs les plus carencés en termes de couverture actuelle par ADSL (plaques d'Is-sur-Tille et du Montbardois-Châtillonnais). 114 communes sont concernées ;
- 2019-2020 : 240 communes.


- 2021-2025 Fibre à la maison et au bureau (achèvement) :
- Communes non traitées (90 communes),
- Communes traitées par la fibre au coeur du bourg.


Financement


Le Conseil départemental investira près de 136 M€ pour les deux phases prioritaires du SDANT (2015-2020), financées de la manière suivante :
- Conseil départemental 70,1 M€
- Etat (Fonds pour la société numérique) 47 M€
- Région-Bourgogne-Franche-Comté 10 M€
- Union Européenne via le FEDER 8,4 M€
- Intercommunalités et communes 0,5 M€


Programme de déploiement général

 

Conseil départemental de la Côte-d'Or Le Schéma Directeur d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT)


Déploiement de la fibre optique à la maison et au bureau (2018-2020)

Conseil départemental de la Côte-d'Or Le Schéma Directeur d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT)


La fibre optique à la maison et au bureau


Une (r)évolution majeure


La fibre optique au coeur du bourg et la fibre optique à la maison sont deux technologies différentes.
La première consiste en une montée en débit de l’ADSL sans modification de la distribution actuelle : boucle locale cuivre exploitée et maintenue par l’opérateur historique ORANGE et mise à disposition des FAI. A noter que 84% des lignes téléphoniques traitées
disposeront du VDSL, soit au moins 30 Mb/s.
La fibre optique à la maison constitue un vrai bouleversement technologique car elle remplacera, à terme, l’ensemble du réseau téléphonique en cuivre. Cette opération est comparable à celles qui ont permis de couvrir le territoire national en électricité ou téléphone, et qui se sont déroulées sur plusieurs dizaines d’années. Le réseau déployé sera donc un réseau 100% Conseil départemental de la Côte-d’Or. Sa construction sera assurée par le Conseil départemental qui, différence essentielle avec la montée en débit (MED), en assurera également l’exploitation et surtout la commercialisation en propre.


Un environnement réglementaire contraint et naissant


- une ingénierie dont les standards et les règles de l’art sont en cours d’établissement (premiers éléments nationaux en 2015) ;
- des contraintes réglementaires fortes pour garantir une neutralité d’accès aux réseaux publics à tous les opérateurs, mais également, avant toute initiative publique, la nécessité de constater la carence d’initiatives privées et une articulation nécessaire entre réseaux
d’initiatives publiques ;
- le risque d’engager des investissements lourds sans avoir aucune garantie ferme des acteurs privés (notamment les fournisseurs d’accès à internet) d’utiliser les ouvrages départementaux, ce qui les rendraient caduques.


Lancement opérationnel en 2017 mais "en chantier" depuis 2012


La fibre au coeur du bourg a permis d’intervenir rapidement dans les secteurs de forte carence de l’ADSL (2015-2017).
Cette période a été mise à profit pour franchir toutes les étapes préalables au déploiement opérationnel de la fibre à la maison (FTTH) :
- 2012 : Appel à Manifestations d’Intentions d’Utilisation des réseaux publics projetés qui a conduit à identifier deux "plaques fibre optique à la maison" prioritaires (pour le Châtillonnais-Montbardois et Is-sur-Tille, soit 114 communes) pour s’assurer de la venue
de Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) ;
- 2013-2015 : mise en place du plan de financement de la première phase ;
- 2016-2017 : mutualisation de la commercialisation et de l’exploitation des réseaux pour les rendre plus attractifs en volume avec la création de la Société Publique Locale
Bourgogne-Franche-Comté Numérique (SPL BFC Numérique), officiellement établie en janvier 2016 (Cinq Départements en sont membres : Côte-d’Or, Yonne, Nièvre, Jura et Saône-et-Loire) ;
- 2015-2016 : appel à un maître d’oeuvre commun (pour les Départements de la Côted’Or, du Jura et de la Saône-et-Loire) afin de garantir des réseaux homogènes.


Les principales étapes récentes et à venir


- Janvier 2016 : création de la SPL BFC Numérique ;
- Juillet 2016 : désignation du maître d’oeuvre ;
- Décembre 2016 : lancement de la consultation visant à recruter l’exploitant de la SPL BFC Numérique ;
- Avril 2017 : lancement de la consultation des marchés de travaux et de fournitures ;
- Juillet 2017 : attribution des marchés de travaux et de fournitures ;
- Novembre-décembre 2017 : choix de l’exploitant de la SPL BFC Numérique.
Les premiers travaux prévus à l'automne 2017 consisteront en la réalisation des premiers liens optiques entre centraux. La montée en puissance de ces chantiers s’opérera sur la fin de l’année 2017 pour une mise en production industrielle dès janvier 2018.


La SPL BFC Numérique


La Société Publique Locale (SPL) Bourgogne-Franche-Comté Numérique, initiée par le Conseil départemental de la Côte-d’Or et celui de la Saône-et-Loire, créée en janvier 2016, regroupe les Départements de Côte-d’Or, Saône-et-Loire, Yonne et Jura, ainsi que le Syndicat Mixte Nièvre Numérique.

Elle a pour objet la commercialisation, l’exploitation et la maintenance des réseaux "fibre optique à la maison" (FTTH) construits par ses actionnaires. Cela afin de favoriser la construction de réseaux publics homogènes et la venue de fournisseurs d’accès à Internet.


La SPL commercialisera, exploitera et maintiendra un parc de :
- 350.000 prises d’ici 2020,
- 800.000 prises à terme.

Conseil départemental de la Côte-d'Or Le Schéma Directeur d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT)


Le numérique, ce n'est pas que la fibre


TELEPHONIE MOBILE


Afin de couvrir 182 communes, le programme de couverture des zones blanches a conduit à la construction de :
- 57 pylônes par le Conseil départemental,
- 49 pylônes par les opérateurs privés.
Le Département s’est porté maître d’ouvrage pour construire un site afin de couvrir la commune de Buxerolles (travaux en 2017) et envisage de le faire pour celle de Villaines-en-Duesmois (travaux en 2018) dans le cadre d’un programme complémentaire de couverture de ces zones blanches.
Une commune est considérée "zone blanche" quand son centre-bourg ne dispose de la présence d’aucun réseau à l’extérieur des habitations (critère national).
Le passage à la 3G sur l’ensemble des pylônes construits sera opérant courant 2017 (à l’initiative des opérateurs privés, sous l’impulsion de l’Etat et suivi par le Conseil départemental de Côte d'Or).


INCLUSION NUMERIQUE


Ce programme permet, dans l’attente du déploiement de solutions définitives, de garantir à tout demandeur dépourvu de toute solution d’accès, une connexion à Internet en haut débit. La subvention accordée est de 80% du montant du kit dans la limite de 320 €. Elle s’adresse aux foyers, agriculteurs, artisans, très petites entreprises et très petites industries qui ne disposent pas du haut débit tant par l’ADSL que par le WIFI et le WIMAX.
Par délibération du Conseil général du 6 juillet 2012, le dispositif a été élargi aux communes dont la mairie dispose actuellement d’une possibilité insuffisante de connexion.
Par délibération du Conseil départemental du 18 décembre 2015, sont écartés du dispositif les demandeurs concernés par un projet de la "fibre optique au coeur du bourg", à l’exception de ceux qui, après mise en service commerciale de la solution, ne disposeraient pas d’un débit par l’ADSL d’au moins 8 Mb/s, ou qui resteraient inéligibles à l’ADSL pour des raisons techniques (comme une ligne téléphonique multiplexée).
A ce jour, 1.354 demandes ont été reçues. 758 sont éligibles, dont 573 ont fait l’objet d’une attribution de subvention.


Les points forts du programme du Conseil départemental de la Côte-d'Or


- une prise d’initiative très tôt dans ce domaine sur la mobilisation de moyens humains et financiers très importants qui vaut au Département de la Côte-d’Or d’être parmi les premières collectivités de France à déployer la fibre, 

- une stratégie initiale (mêlant fibre au coeur du bourg et fibre à la maison) qui s’est révélée juste car adaptée aux diversités de notre territoire (la stratégie de l’État au départ "tout FTTH" a été révisée aujourd’hui sur la base de ce modèle), 

- une démarche majeure d’aménagement du territoire empreinte de solidarité : une action dirigée d’abord vers les populations les plus carencées en ADSL ; par ailleurs, aucune participation financière (sauf à la marge) n'a été demandée aux intercommunalités et aux communes,
- la recherche permanente de l’efficacité financière par la mobilisation à chaque fois que cela a été possible de nos moyens propres. L’internalisation de la maîtrise d’oeuvre complète des opérations de fibre au coeur du bourg en est l’exemple le plus marquant,
- le souci d’en faire un levier majeur dans la relance de l’économie, notamment locale, en facilitant l’accès de l’ensemble des entreprises compétentes,
- une vision globale portant non seulement sur la construction des infrastructures, mais aussi sur les services qui en découleront,
- une démarche concertée et collective : le Conseil départemental de la Côte-d’Or a été le leader de la démarche de mutualisation au niveau régional dont l’aboutissement est la création de la SPL BFC Numérique.


Conseil départemental de la Côte-d'Or Le Schéma Directeur d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT) Vous pouvez consulter l’état d’avancement des travaux sur le site www.thd.cotedor.fr

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

L'investissement public, un levier de croissance des territoires
Vincent Martin, Président de la FRTP Bourgogne demande aux élus...
Catherine Louis et Charles Barrière, Conseillers Départementaux du Canton d'Is-sur-Tille présentent leurs voeux
Prés de 300 personnes, élus, responsables d'associations, chefs...
Fontaine-Française inaugure la mairie et le bâtiment pour les activités périscolaires.
Ces deux réalisations, à la fois sobres et de belle facture sont...
FRTP : Il est urgent d'entreprendre !
Prenez un homme d’action : Vincent Martin, président de la...
Le très haut débit continue sa progression en Côte-d'Or.
A l'occasion du lancement du chantier de fibre optique au cœur du bourg,...
Très haut débit à la campagne, 11.76 millions d'euros investis par le Conseil Départemental.
Les chantiers de déploiement de la fibre optique au coeur du bourg dans...
Arc-sur-Tille inaugure 7 nouveaux logements ORVITIS
Patrick Morelière, maire d'Arc-sur-Tille, François Sauvadet,...
Rencontres cantonales de Côte-d'Or... Quelles actions le Conseil Départemental mène-t-il à Nuits-Saint-Georges ?
Dans le cadre des rencontres cantonales de Côte-d'Or, François...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *