Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !

Contact :

Maire DARPHIN Thierry
Secrétaire de Mairie BRILLIARD Bruno
Adresse 20, place Général-Leclerc
21120 Is-sur-Tille

Tél. 03 80 95 02 08
Email mairie@is-sur-tille.fr
Site http://www.is-sur-tille.fr
Horaires d'ouverture Du lundi au vendredi de 9h à 12 h et de 13h30 à 17h30 et le samedi (semaine paire) de 10h à 12h
Population 4432 habitants. Les Issois


26 septembre 2017

Côté français, les soldats s’appelaient les « Poilus »… rejoints à partir de 1917 par leurs homologues venus d’Amérique, les « Sammies » venus combattre les « Boches ». Une terminologie heureusement passée du côté de l’histoire mais ce dimanche 24 septembre à Is-sur-Tille, grâce à la présence de nombreux figurants, on y était presque !

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !Grand beau ce dimanche à Is-sur-Tille autour du monument aux morts. A se demander d’ailleurs si le soleil ne tape pas un peu trop fort car à côté de quelques visages connus (Pauline Jouan, sous-préfète, Catherine Louis et Charles Barrière, conseillers départementaux, Thierry Darphin, maire de la commune, Alain Houpert, sénateur de la Côte d’Or), des rangées de troufions en uniformes de 1917 : poilus français en veste de laine, soldats canadiens, belges, australiens... et bien sûr des Sammies, ces soldats envoyés par « l’Oncle Sam » depuis la lointaine Amérique pour venir en aide aux cousins français empêtrés dans la sale guerre contre les « Boches » allemands. Après (rapide) enquête, il s’avère que ces courageux suffoquant sous leurs vestes de laine et leurs bandes molletières sont des figurants issus de plusieurs associations d’amateurs de reconstitutions historiques venus de France, mais aussi d’Italie, de Belgique ou d’Angleterre (un courageux gentleman solitaire venu en uniforme allemand « for the german pride » (1), fin de citation. La raison de leur présence ? La semaine de célébration de la présence US à Is-sur-Tille qui s’était concrétisée en 1917 par l’érection d’un immense camp logistique qui accueillait également des soldats partant ou revenant du front : le Camp William.

Une véritable ville !

Il n’en reste aujourd’hui que la cheminée du mess des officiers, récemment rénovée et visible en bord de la nationale allant d’Is-sur-Tille à Villey-sur-Tille, mais ce camp était en réalité une véritable ville, construite à cet endroit pour profiter de la gare toute proche, jonction des réseaux des compagnies de chemin de fer PLM et de l'Est avec des bifurcations vers Châtillon-sur-Seine et Troyes, vers Culmont, Chalindrey, Chaumont et Neufchâteau, Toul, Nancy, Vesoul et Belfort. Une implantation idéale !

A partir de fin septembre 1917 et en moins de six mois, baraquements en bois, bureaux, salles de station électrique, hangar à ballons, poudrière et un hôpital de campagne de 500 lits vont sortir de terre. La base était également équipée d'un réservoir d'eau de 189 mètres cubes, et d'une boulangerie  qui fournissait quotidiennement entre 800 000 et un million de rations. La gare d'Is-sur-Tille a approvisionné plus de 800 000 hommes et quelques 123 000 chevaux. A la signature de l'armistice, Is-sur-Tille était devenue une gare colossale avec 175 kilomètres de voies. Ce sont près de 2 millions de soldats et environ 4 millions de tonnes de marchandises et matériels divers qui sont passés par Is-sur-Tille entre l'automne 1917 et la fin 1919. 

Uniformes, aumônier et vodka

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !Après le discours de Thierry Darphin qui a rappelé ce pan d’histoire, la sous-Préfète Pauline Jouan a souligné l’entente entre nos deux pays tout comme Arin Keyser, représentante de l’ambassade US en France. Un descendant de sammy a fait la lecture d’une lettre de son grand-père envoyée à sa femme aux Etats-Unis, « enchanté » par son séjour pourtant forcé en Côte-d’Or (une lettre joyeuse sans doute censurée par les autorités et tempérée par le désir de ne pas inquiéter la famille restée au pays). Hymnes américains et français ont conclu la cérémonie après l’émouvante lecture des 238 noms de soldats américains décédés entre 1917 et 1919 à l'hôpital du camp américain d'Is-sur-Tille et dont les patronymes figurent désormais sur le monuments aux morts de la commune. 

Mais le plus pittoresque était sans aucun doute la visite dans un camp reconstitué par les figurants en bord de rivière sur l’emplacement de l’ancien camping. Tentes rudimentaires, four à pain (fonctionnel!), mess, véhicules… où milieu desquels circulaient un amônier coquin avec son interprétation personnelle du chemin des dames, infirmières en tabliers et voile, soldat français, canadiens, belges, américains bien sûr et cet Anglais qui avait donc choisi de défendre les couleurs allemandes avec casque à pointe (et paraît-il, une vodka maison qui a fait des ravages dans le camp des Alliés la veille)... Mais ce ne sont que des rumeurs !

(1) : Pour la fierté allemande

 

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France ! 
Des Poilus… mais de 2017 !

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !
Thierry Darphin, maire d’Is-sur-Tille

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !
Le monument porte les noms des victimes américaines

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !
La cérémonie a réuni de nombreuses personnes et autorités civiles et militaires

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !
Un père et son fils, tous deux appartenant à une association d’amateurs de la Grande Guerre « Les Chiérotains » basée dans la Meuse avaient fait le déplacement

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !
Ah le prestige de l’uniforme…

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !
Le courageux représentant (de nationalité anglaise!) de l’armée Allemande

Is-sur-Tille : les « Sammies » reviennent sauver la France !
Aumônier militaire. Un métier qui réclame de l’entregent auprès des dames de la bonne bourgeoisie !

 

 

Maire DARPHIN Thierry
Secrétaire de Mairie BRILLIARD Bruno
Adresse 20, place Général-Leclerc - 21120 Is-sur-Tille
Tél. 03 80 95 02 08 Fax 03 80 95 08 33
Email mairie@is-sur-tille.fr
Site http://www.is-sur-tille.fr
Horaires d'ouverture Du lundi au vendredi de 9h à 12 h et de 13h30 à 17h30 et le samedi (semaine paire) de 10h à 12h
Population 4432 habitants. Les Issois

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Gare de Leuglay, terminus tout le monde s'arrête !
Propriétaire depuis 1995 du site de l’ancienne gare, la commune de...
Sons et lumières à Saint-Fargeau et Autun ... La région invite les habitants des quartiers
Comme chaque année dans le cadre de sa politique en faveur des villes,...
Chemins de Prieurés ... sur les chemins de Saint-Seine !
L’association Grands Chemins, l'Office de Tourisme de...
L'anis a maintenant son joli musée !
Il est petit, il est kiki, il est mimi…Il est tout mignon le petit...
Retour sur les belles fêtes d'automne ...
Et voilà, premier jour d’hiver ! Le moment de refaire un...
Les halles de Dijon s'habillent pour accueillir le Brunch des Halles
Le Brunch des halles, dites BHD, c'est avant tout une expérience dans un...
Aérodrome Dijon-Darois : le spectacle viendra du ciel !
L’aérodrome de Dijon-Darois accueillera du 27 juin au 2 juillet...
Championnats de France de voltige aérienne du 28 juin au 2 juillet : Un spectacle de haut vol !
Fort de son succès en 2011, le Conseil Départemental de la...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *