Développement du tourisme fluvestre, un partenariat signé entre la région BFC et VNF

Développement du tourisme fluvestre, un partenariat signé entre la région BFC et VNF

Contact :

Service Développement de la voie d'eau
Direction territoriale Centre-Bourgogne
13 avenue Albert 1er
CS 36229
21062 Dijon cédex
03 45 34 12 05


19 septembre 2017

La Région et Voies navigables de France s’engagent pour la modernisation et le développement touristique des voies navigables en Bourgogne Franche-Comté.

Lundi 18 septembre 2017, à 11h au Port de Chagny (Canal du Centre), Patrick Ayache, vice-président de la Région chargé notamment du tourisme, représentant la présidente de Région Marie-Guite Dufay, et Thierry Guimbaud, directeur général de Voies navigables de France, ont signé une convention partenariale pour moderniser et développer touristiquement les voies navigables de Bourgogne-Franche-Comté.

La région Bourgogne-Franche-Comté jouit d’un réseau fluvial unique et remarquable. Elle est irriguée par d’importantes voies navigables, qui sont autant d’opportunités de développement touristique pour les territoires traversés.

Avec un réseau de 1 200 km connecté à l’Île-de-France, à l’Alsace, au Grand-Est et à l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne-Franche-Comté est limitrophe de bassins de clientèles touristiques importants, auxquels peut être ajoutée la Suisse.

Cette convention-cadre concerne toutes les voies navigables de Bourgogne-Franche-Comté :

- le canal de Bourgogne,
- le canal du Nivernais,
- le canal du Centre,
- la Seille navigable,
- l’Yonne (en amont et jusqu’à la confluence avec la Seine),
- la Saône,
- le canal entre Champagne et Bourgogne,
- le canal de Briare, latéral à la Loire et de Roanne à Digoin,
- le Doubs / canal du Rhône au Rhin, et le canal des Vosges.

Le réseau fluvial offre de nombreuses possibilités de découvrir le territoire « sur l’eau » :

- la location de coches de plaisance (bateaux habitables sans permis),
- les bateaux-promenade, avec ou sans restauration,
- la croisière fluviale (paquebots fluviaux uniquement sur la Saône, péniches hôtels),
- la plaisance privée,
- et enfin, toutes les activités de loisirs qui tirent parti de la présence de la voie d'eau, comme le cyclotourisme.

On estime à près de 80 millions d'euros par an, le volume des retombées socio-économiques liées au tourisme fluvial en Bourgogne-Franche-Comté (500 millions d'euros au niveau national).

Conscients de ce potentiel pour les territoires irrigués, VNF, gestionnaire des canaux et rivières navigables, et la Région Bourgogne Franche-Comté, cheffe de file du développement économique, ont décidé de signer une convention-cadre pour la modernisation et le développement touristique des canaux au profit des clientèles itinérantes, favorisant les retombées socio-économiques localement et en tenant compte des territoires de projets.

Car le tourisme fluvial :

- est vecteur d’emplois et d’attractivité pour les territoires,
- est vécu dans un rapport au temps renouvelé qui correspond actuellement à une forte demande sociétale,
- et permet de se réapproprier les patrimoines culturels et géographiques.

La mise en oeuvre des objectifs de cette convention-cadre, d’une durée de cinq ans (2017-2021), doit permettre de consolider et de développer l’attractivité de la Bourgogne-Franche-Comté comme l’une des destinations touristiques majeures du tourisme fluvestre* européen. Elle s’établit donc sur les objectifs suivants :

- améliorer l’accueil et le service aux clientèles itinérantes,
- valoriser le patrimoine de la voie d’eau et favoriser sa promotion,
- accompagner les actions d’innovations.

La Région, dans le cadre d’une programmation établie chaque année, accompagnera le programme d’investissement sur la voie d’eau par une dotation annuelle de 1 M€ ; Voies navigables de France réservera une enveloppe annuelle de 4 M€.

En outre, la Région et VNF travaillent ensemble dans d’autres domaines que celui du tourisme : environnement, énergie, formation professionnelle, report-modal de transport de marchandises, inventaire et valorisation du patrimoine.

*fluvestre : sur et autour de l’eau


A PROPOS DE VOIES NAVIGABLES DE FRANCE – www.vnf.fr

Les 4600 personnels de Voies navigables de France agissent au quotidien pour garantir le service public de la voie d’eau. Etablissement public administratif du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, VNF intervient principalement sur :
Les infrastructures/ouvrages : il exploite, entretient, modernise et développe le plus grand réseau européen (6700 kms de canaux, fleuves et rivières canalisées, plus de 300 ouvrages d’art, 40 000 hectares de domaine public fluvial)
Le transport de marchandises : il développe le transport fluvial de fret en promouvant et favorisant le report modal et les logistiques multimodales.
Le tourisme/patrimoine fluvial : il préserve et valoriser les équipements et lieux de vie de la voie d’eau pour accompagner le tourisme fluvial comme levier de développement économique local.
Le développement durable / eau : il optimise la gestion de l’eau dans une démarche éco-responsable et de préservation de la biodiversité.
Facilitateur d’échanges entre les acteurs économiques et institutionnels du fluvial (chargeurs, transporteurs, collectivités, opérateurs de tourisme, au profit du développement du secteur, VNF propose et développe une offre de service adaptée aux besoins des usagers de la voie d’eau.



Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Conseil Régional Bourgogne Franche-Comté : La Commission permanente du 27 janvier 2017 vote 59 millions d'euros d'aides régionales.
Marie-Guite Dufay, présidente de la région...
CRBFC, la commission permanente du 7 avril 2017 attribue 74,7 millions d'euros d'aides
Culture, économie, emploi, gestion des réserves naturelles...
Participez à l'attractivité de la Bourgogne-Franche-Comté
L'attractivité de notre région c'est l'affaire de tous ! Une...
Commission permanente du 29 septembre 2017, 48,5 millions d'euros d'aides régionales
Marie-Guite Dufay, présidente de la Région...
Pont-d'Ouche, une inauguration dans la Vallée...
L’inauguration des travaux de l'aménagement touristique autour du...
Sons et lumières à Saint-Fargeau et Autun ... La région invite les habitants des quartiers
Comme chaque année dans le cadre de sa politique en faveur des villes,...
L'anis a maintenant son joli musée !
Il est petit, il est kiki, il est mimi…Il est tout mignon le petit...
Un nouveau directeur pour l'association des Climats du vignoble de Bourgogne.
Après huit ans de bons et loyaux services, couronnés par...
MEUNIER Daniel
a publié le 22/09/2017 06:51
cheuge 21310
BJR, Enfin un accord de programmation de développement d'entretien et de travaux entre CRBFC & VNF longeault BRAVO à cette initiative mais il faut de l'argent du matériel et du personnel. Le pont levis de la VEUVE COUDERC EST FERME A TOUTES CIRCULATIONS "PIETONS VOITURES BETAIL ETC" quel gachi depuis 5 ans que l'on piétine mais le canal de bourgogne lui ça bosse l'argent est présent qui décide de ce refus d'entretien et de rénovation. RDV à CHEUGE 21310 : le fauchage du halage est fait 3 à 4 passages par an par le département, celui du contre halage c'est VNF 2 passages (le 1 er : girobroyeur courant aout, le 2 ème avec le bras articulé en septembre) une friche organisée : les propriétaires sont obligés de faire le travail de sécurité incendie. j'ai envoyé les photos au SDIS, CONSEIL DEPARTEMENTAL, PREFECTURE, rien n'a bougé merci de faire suivre et des actes sans bla bla!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *