« Les musées sont notre patrimoine commun »

« Les musées sont notre patrimoine commun »

Contact :

Vous trouverez toutes les informations sur le nouveau site des musées https://musees.dijon.fr/

→ Enfin tout ce week-end à l’occasion de la 34e édition des Journées du Patrimoine, les musées ont créé une programmation, avec notamment un important volet pour le jeune public :  https://musees.dijon.fr/journees-europeennes-patrimoine-2017


13 septembre 2017

Jeudi dernier avait lieu dans le cloître du Musée de la vie bourguignonne la présentation de la saison 2017/18 des musées de Dijon avec un maître-mot : partage. « Ces musées sont notre bien commun, notre patrimoine commun » a souligné Christine Martin, adjointe à la culture. A vérifier dès ce week-end à l’occasion des Journées du Patrimoine et tout au long de l’année dans les musées de la Cité des Ducs.

Lumière et température idéales, public attentif et intermèdes musicaux par deux percussionnistes de l’orchestre de Bourgogne… un cocktail idéal pour cette présentation de la saison à venir pour les musées dijonnais. L’occasion pour David Liot, directeur des musées et du patrimoine de Dijon de souligner les passerelles lancées entre ces lieux de conservation et l’extérieur : les musées dijonnais se refusent à être des sanctuaires mais veulent au contraire s’inscrire dans un dialogue avec les autres acteurs de la vie culturelle, dans le champ social et dans le monde. « En tant que musées, nous avons à sortir de nos murs » a-t-il souligné. Une ambition illustrée lors de cette soirée par les témoignages d’invités venus aussi bien de la formation Traversées Baroques, du festival Modes de vie ou de la Maison d’arrêt de Dijon.

La culture en prison et dans la rue

Ensemble associé à l’Opéra de Dijon, Traversées baroques entend faire redécouvrir le répertoire baroque et n’hésite pas pour cela à se confronter aux spectateurs dans des lieux publics. « Notre envie est de partager cette musique qui peut paraître poussiéreuse » explique Étienne Meyer, directeur musical de la formation. Pour la 6e année, Musique en ville permettra ainsi aux curieux de découvrir lors d’une « randonnée citadine » le patrimoine dijonnais et « faire se rencontrer deux regards artistiques » souligne Étienne Meyer.

→Rendez-vous le dimanche 15/10 à 16 h 30 au musée d’art sacré

Et puisqu’il s’agit grâce à la culture de « briser les murs », la soirée a été également l’occasion de faire un focus sur une initiative à dimension humaine : amener les musées en prison. Joseph Coly, directeur de la maison d’arrêt de Dijon a pu ainsi s’exprimer sur les interventions menées auprès de détenues « privées de liberté, mais pas de droits. Pour ce public fragile, isolé, il y a énormément d’intérêt à amener la culture en prison, leur montrer qu’il y a autre chose, auquel ce public peut avoir accès ». « Cette action a contribué à amener la Ville à considérer la Maison d’arrêt comme un quartier à part entière, appuie Christine Lopez, directrice fonctionnelle du Service pénitentiaire d’insertion et de probation. En 2016, avec la thématique d’Initiation aux voyages, nous avons pu partir en voyage dans un lieu clos. En 2017, c’est l’Image de la femme qui sera abordée. La culture n’est pas interdite en prison ! ». « Il ne faut pas se tromper, cette action est essentielle. Il ne s’agit pas de mettre du cosmétique sur une chose complexe » a conclu Christine Martin, ravie de cette passerelle, en écho aux paroles de Joseph Coly : « La culture en prison est un apaisement ».

C’est aussi une manière de nouer le dialogue avec des publics qui se refusent à fréquenter les musées, par peur que ceux-ci soient réservés à une élite. C’est en tous cas cette mission que s’est donné le Festival Modes de Vie dont on a pu admirer le résultat cet été sur les échafaudages entourant le chantier du Musée des Beaux-Arts : des enfants issus des quartiers Politique de la ville se sont appropriés des personnages issus des collections (portraits, sculptures) pour en faire son « ami imaginaire » et lui inventer une vie… Une manière d’abattre là-aussi les murs que les préjugés élèvent entre la culture et les hommes.

Un bilan 2016 joyeux

Avec 320 840 visiteurs en 2016 dans les cinq musées dijonnais, la Ville a accueilli 5 % de public en plus, malgré la fermeture au 2/3 du  Musée des Beaux-Arts. « Ce qui nous touche, c’est la qualité de l’accueil dans nos musées » s’est ainsi félicité Christine Martin qui se réjouit de l’implication de toutes les équipes. L’avenir s’annonce encore plus radieux, puisqu’à terme, ce seront 50 salles qui seront ouvertes en plus pour admirer les collections de l’Antiquité et celles des XVIIème et XXIème siècle !

Vous trouverez toutes les informations sur le nouveau site des musées https://musees.dijon.fr/

Enfin tout ce week-end à l’occasion de la 34e édition des Journées du Patrimoine, les musées ont créé une programmation, avec notamment un important volet pour le jeune public :  https://musees.dijon.fr/journees-europeennes-patrimoine-2017

 

Car les collections, le patrimoine, l’architecture sont faits pour vivre et être partagés 

 

 

 saison 2017/18 des musées de Dijon

De g. à dr. : Joseph Coly, directeur de la maison d’arrêt ; Christine Lopez, directrice fonctionnelle du SPIP 21 ; David Liot, directeur des musées et du patrimoine de Dijon ; Christine Martin, adjointe à la Culture ; Etienne Meyer (Traversées Baroques) et Karine Ducourant (Mode de vie)

 saison 2017/18 des musées de Dijon

Un joli public pour découvrir la nouvelle saison des musées dijonnais !

 

saison 2017/18 des musées de DijonLes musiciens de l’Orchestre de Bourgogne ont offert des intermèdes musicaux

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Dijon, une nuit européenne des musées 2016 placée sous le signe de la Métamorphose.
Rendez-vous culturel incontournable du mois de mai, la Nuit Européenne...
Lancement officiel des travaux de La Vapeur et pose de la première pierre.
En septembre 2015 a été lancé un projet de...
Travaux de création d'un échangeur Ecopôle Valmy-Zénith
Fermeture de la bretelle d'accès à la rocade-est depuis le centre...
Gare de Leuglay, terminus tout le monde s'arrête !
Propriétaire depuis 1995 du site de l’ancienne gare, la commune de...
Histoire des jardins de Fleurey-sur-Ouche aux XVIIe et XVIIIe siècles
À cette époque, Dijon s’urbanise rapidement à...
Dijon, cité internationale de la gastronomie et du vin se dévoile à l'Exposition Universelle de Milan
Vendredi 9 octobre 2015, au coeur du Pavillon France de L'Exposition...
SUEZ grand mécène de l'art et de la culture dijonnais
...
Dijon fait du goût son cheval de bataille
Cité internationale de la gastronomie et du vin, inscription des Climats...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *