A la rencontre des Z'Uns Possible

A la rencontre des Z'Uns Possible

Contact :

Cabinet de Curiosités des Z'uns possible
2 impasse rive de seine
21 400 Chamesson
Téléphone 03 80 93 21 61

leszunspossible@gmail.com
http://leszunspossible.com



17 août 2017

Oui ça sonne comme le titre d’une aventure à la Indiana Jones ou un truc du genre ! C’est un peu ça, mais c’est moins loin que les fins fonds de la forêt tropicale. Mais non… Ici la Seine passe avec calme et élégance sous les saules et le joli pont de pierres à 5 arches de Chamesson en fricotant avec les berges douces ou niche une poule d’eau un peu sauvage. Pour un peu ce serait presque un lieu ordinaire si l’invitation à ne pas se noyer ne clignait pas de l’œil sous un parasol rouge sang…

 

Le ton semble donné, rouge vital, vert prairie et drôles de personnages un peu fantasques pour vous serrer la pince en vous zieutant d’un regard de pierre taillée. Je suis venue pour une dédicace, des histoires de botanique, un petit prétexte pour vous présenter un endroit de folles curiosités. De l’art, et de l’art insolite, brut comme je l’aime, saignant à souhait et cuit à point… comme je l’aime encore et toujours ! Une rencontre, deux rencontres Fabienne et Fabien Ansault et puis d’autres, des auteurs Marie Pierre et François Poillotte, un monsieur à forte voix et une histoire de bestiole qui mange les tomates la nuit, et un autre en profonde lecture d’une conférence à venir…

Bref, c’est un café comme un autre ou presque où on cause de choses et aussi d’autres, où on s’installe pour bouquiner sur des banquettes d’un cramoisi plus sombre que celui des parasols, entourées de bibliothèques aux fins grillages, enivrées de littérature et d’objets curieux !

Un Cabinet de Curiosités, comme on les affectionnait au 18ème siècle, avec ses crânes, ses belettes, ses ouvrages impertinents et ses recoins qui chatouillent… la curiosité ! Fabien Ansault y donne à voir ses œuvres, à droite ou à gauche, sous une porte du jardin ou un atelier, scène ouverte à ses fantaisies. Un lieu qui ne se raconte pas, qui se découvre et se vit avec délice ou effroi. Délices aussi ceux qui se dégustent avec une tasse de rooibos… rouge sang cela va de soi… ou un verre de rouge rubis. Les produits sont nature et terroir, celui du Châtillonnais, fromages, charcuteries et pain odorant.

Un Cabinet de Curiosités, des expositions, un café associatif, des conférences, des rencontres et Chamesson s’enrichit de ce bel endroit où l’on vient s’entretenir des dernières récoltes de cerises, de Bernard de Clairvaux sur cette terre templière, du Parc National qui fit beaucoup voir rouge, mais ici on annonce la couleur, on est pour et on écoute tous les avis.

Un lieu de culture plus que culturel (oui c’est moins pédant et plus vivant) de cultures partagées, de bons moments théâtraux au cœur de la cuisine de cette demeure bien campée dans son architecture châtillonnaise, d’échanges livresques pour ne pas dire ivresques de curiosités.

 

Mais je suis venue pour une dédicace et les époux Poillotte racontent comment sont nés les premiers ouvrages d’une passion mycologique, puis ceux sur une improbable abbaye perdue au fond d’un val, celui des Choues (mais que Marie Pierre tient à l’orthographier Choux, sa véritable nature) et ceux que je suis venue feuilleter cet après-midi gris comme un ciel de perle, sur la forêt châtillonnaise. Un premier ouvrage consacré à l’étude de la forêt de Châtillon, sa géologie, son histoire, ses usages m’avait déjà séduite.

Ce jour-là, François Poillotte dédicassait sans façon sur la table du café, le second tome où le texte a laissé en grande partie place à l’image, illustrant la splendeur de cette immense massif verdoyant et ses nombreuses essences forestières, la faune, la flore, les champignons…

Un ouvrage édité conjointement par la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais et la Société Mycologique du Châtillonnais un peu sérieux tout de même, avec une brève mais précise présentation de l’économie forestière rédigée par Valérie Desfosse.

Une étude assez inédite, consacrée à l’abolition, à la Révolution d’un droit seigneurial dont l’exercice sous l’Ancien Régime avait permis aux seigneurs de se faire attribuer le tiers en pleine propriété des bois communaux est parue simultanément.

Ça se passe comme ça aux  Z’Uns Possible, simplement mais avec cet enjeu des lieux de cultures (oui au pluriel avec un -s-) en milieu rural, sur un territoire en profonde mutation. Et qu’on se le dise LE CABINET DE CURIOSITES des Z’UNS POSSIBLE c’est  un lieu d’exposition évolutif consacré aux arts plastiques de la famille de l’Art Brut, un artiste qui vit et travaille sur place, qui accueille le public 4 jours par semaine à la belle saison, une association qui propose à ses adhérents l’accès à un café culturel,  au milieu d’ œuvres d’art, à un salon de lecture (presse nationale et internationale), boîte d’échange de livres, accès wi-fi  et ordinateur, documentation sur le patrimoine local, jeux…

Un lieu atypique d’accès à la culture ! Un lieu qui étonne et ravit, sur un bord de Seine à peine ébauchée à quelques km de ses sources, un lieu qui te dit que tout est possible si tu as envie que vive et bouge ta campagne… !

 

Crédit photos Marie Quiquemelle
mariequiquemelle@gmail.com

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Le Conseil Départemental de la Côte-d'Or vote son Budget 2016
Malgré un contexte...
EDF, partenaire des territoires de Bourgogne Franche-Comté
A l'occasion des voeux EDF, Marc Leurette a passé le relai à...
Commission Permanente du Conseil Départemental de la Côte-d'Or
Les Conseillers départementaux de la Côte-d’Or se sont...
La Fondation AGIR en Champagne-Bourgogne soutient les projets collectifs
Créée en février 2013, la Fondation d’entreprise a...
Catherine Louis et Charles Barrière, Conseillers Départementaux du Canton d'Is-sur-Tille présentent leurs voeux
Prés de 300 personnes, élus, responsables d'associations, chefs...
La Maison des Services Publics a été inaugurée à Fleurey sur Ouche
Depuis le 21 décembre 2015, La Poste de la ville de Fleurey-sur-Ouche en...
A Savigny-lès-Beaune, l'Office de tourisme s'allie à la poste
Un Office de Tourisme qui favorise le développement de son territoire...
Session du Conseil Départemental de la Côte-d'Or
Incidences de la loi NOTRé, budget supplémentaire 2016,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *