ARC-sur-TILLE : Familles Rurales fête ses 30 ans

17 mai 2017

Familles Rurales est le premier Mouvement familial et regroupe 180 000 familles adhérentes. Il est composé de 2 500 associations locales réparties dans 10 000 communes, de 94 fédérations régionales, départementales et nationales  et compte 40 000 bénévoles et 20 000 salariés. Familles Rurales est agréée association de défense des consommateurs.

A Arc-sur-Tille, c'est en juin 1987 que Jacques Contet, alors nouvel arrivant sur la commune, a créé une association locale Familles Rurales.

 

 

Un peu d’histoire…..

Créé en août 1943, le mouvement Familles Rurales se fonde, dès l’origine, sur le principe de l’entraide entre les familles. Pendant la Seconde Guerre mondiale mais également après-guerre, les familles se constituent en associations afin d’améliorer leurs conditions de vie. La solidarité entre la ville et la campagne s’organise, se traduisant par des colis de nourriture aux citadins et l’accueil des enfants pour des séjours plus ou moins longs.

Dans les années 1950, de nouvelles activités se mettent en place : le service aux familles, le prêt d’appareils ménagers ou encore les « ruches » qui correspondent aux actuels accueils de loisirs. Afin d’aider les femmes dans la gestion quotidienne de la maison, le Mouvement lance les « comptes de la ménagère ».

Un Mouvement en adéquation avec son époque

 La décennie suivante est marquée par l’émancipation des femmes. Familles Rurales accompagne cette évolution en créant, dès 1967, ses « clubs féminins » dont le mot d’ordre est : « l’engagement grandit et libère, il faut encourager les femmes à oser ».

Dans les années 1970, l’exode rural est à son apogée. Les associations Familles Rurales organisent alors des transports scolaires et des services de cantine pour les enfants dont le domicile est éloigné de l’école. En 1973, près de 50 000 écoliers sont conduits par 1 000 associations. Les centres de loisirs pour enfants et les clubs d’aînés se développent également durant cette période.

En 1977, on dénombre ainsi plus de 1 000 « clubs joie de vivre » où se retrouvent les aînés pour échanger et partager des activités.

Les crises économiques rythment les années 1970. Familles Rurales prend en compte ce nouveau contexte économique afin de répondre, au mieux, aux besoins des familles. Le Mouvement devient ainsi association de défense des consommateurs en 1975. Il mène de nombreuses actions autour du crédit, de la gestion du budget, de la sécurité domestique mais aussi du surendettement ou de l’exclusion. Familles Rurales s’implique également dans le maintien des services, en particulier des services publics, et des commerces dans le milieu rural.

Les années 1980 sont marquées par le développement des « garderies familiales rurales ». Proposés par les associations locales, ces services permettent aux enfants de s’épanouir et aux parents de concilier au mieux leur vie familiale et professionnelle.

Des années 90 aux années 2000

 Afin de répondre aux besoins des territoires ruraux, les associations Familles Rurales développent, au cours de cette décennie, des structures itinérantes d’accueil de la petite enfance.

 Le Mouvement met en place des lieux de rencontre en milieu rural. Les Relais Familles sont créés en 1992. Lieux d’accueil et d’écoute, ils permettent à chacun, au sein d’une commune, d’accéder à des informations, d’échanger et de partager un moment de convivialité. En 1998, des réseaux d’écoute des parents sont mis en place. Des groupes de parole se forment également afin de permettre aux parents d’échanger, de cerner et de mieux appréhender leur mission éducative.

 Parallèlement à ces actions, Familles Rurales poursuit sa fonction de représentation des familles à tous les échelons (national, régional et départemental).

 

ARC-sur-TILLE : Familles Rurales fête ses 30 ans

 

A Arc-sur-Tille….

A Arc-sur-Tille, c'est en juin 1987 que Jacques Contet, alors nouvel arrivant sur la commune, a créé une association locale Familles Rurales.

 

En effet, à son arrivée à Arc-sur-Tille, Jacques Contet s'est rendu compte qu'il n'existait pas de structure de garderie sur la commune. C'est ainsi qu'avec une poignée de parents, il a créé l'association et adhérer à la fédération départementale de Familles Rurales, ce qui lui a permis d'avoir un appui technique pour mettre en place dès 1988 une halte-garderie parentale, installée dans des préfabriqués prêtés par la municipalité. Cette halte-garderie qui accueillait une quinzaine d'enfants de 0 à 3 ans, fonctionnait avec une personne salariée et des parents bénévoles qui se relayaient. Ce fonctionnement offrait un moyen de garde peu onéreux. Au fur et à mesure des besoins des habitants, Familles Rurales en est venue à créer les mercredis loisirs, la garderie périscolaire et l'aide aux devoirs, toutes ces activités étant installées dans les locaux de l'école élémentaire. Toutes ces activités ont nécessité jusqu'à 12 salariés. En 2007, la PMI fait fermer les préfabriqués qui ne sont plus adaptés à l'accueil des tous petits. Jacques Contet demande aux élus la construction d'un local adapté, et après une interruption de 3 ans, le multi-accueil ouvre ses portes en septembre 2010. Dans le même temps, les activités périscolaires et mercredi loisirs sont reprises par la municipalité avec les 6 salariés attachés à ces activités. Familles Rurales devient délégataire de service public pour la gestion du nouveau multi-accueil, délégation reconduite en 2013 jusqu'en 2018.

Cela fait maintenant 30 années que Jacques Contet est le président bénévole et heureux d'une structure qui a su trouver sa place dans le tissu associatif de la commune, qui abrite en son sein, depuis 1999, la troupe de théâtre de la commune et qui fonctionne grâce à l’implication de 8 personnes qui siègent au conseil d’administration. A ce jour, 45 familles sont adhérentes à Familles Rurales.

 

Un Président engagé…

Jacques Contet  a aujourd’hui 64 ans. A la retraite depuis 1994, il s’est impliqué complètement dans le fonctionnement du mouvement Familles Rurales. En effet, en plus de la présidence de l’association d’Arc-sur-Tille, qu’il n’a pas lâché depuis 30 ans maintenant, il a pendant 13 ans présidé la Fédération départementale de Côte d’Or et a dans le même temps été à la tête de la fédération régionale. Aujourd’hui, même s’il est toujours l’interlocuteur privilégié pour tout ce qui concerne Familles Rurales, il se repose sur les compétences des membres de son conseil d’administration et tout particulièrement sur Patricia Debys  qui est la trésorière.

 

 ARC-sur-TILLE : Familles Rurales fête ses 30 ans

 

Johnny Rock, 1er sosie de Johnny Halliday, et son orchestrePour fêter les 30 ans d'existence de l'association et marquer cette date par un événement qui restera dans les mémoires, l'association propose un concert exceptionnel de deux heures, par le chanteur Johnny Rock, 1er sosie de Johnny Halliday, et son orchestre.

Info : Johnny Rock, samedi 20 mai, 20 h 30, salle l'Asset" à Arc sur Tille. Prix unique : 10 euros. Quelques places sont encore disponibles.
LIRE+

 

 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Hors Saison musicale : le classique enchante le milieu rural !
Hors Saison musicale, ce sont 30 week-ends de musique classique dans dix...
COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
Quel avenir pour la ruralité ?
Lutte contre la désertification des campagnes, dynamisation...
En Châtillonnais, l'été est dynamique pour les enfants, les familles et les seniors
On pourrait croire que, l'été, le Châtilonnais ne vit qu'au...
Bourgogne et Franche-Comté mobilisées pour l'accueil des réfugiés
Le Président de la République a annoncé, le 7 septembre...
Cérémonie des voeux du Conseil Départemental
François SAUVADET, Député de la...
Quelle journée pour la commune de Saint-Marc-sur-Seine !
Vincent Chauvot, maire de Saint-Marc-sur-Seine, les adjoints, les élus,...
La 5ème édition de "Rêves d'Enfants Malades" bat tous les records.
Depuis 5 ans, la manifestation "RÊVE D'ENFANTS MALADES" a lieu au...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *